23 mai 2015

Perles du bac, Le Monde récidive

 

- Des perles du bac, comme s’il en pleuvait, Le Monde | 22.05.2015

« Dans les copies d’histoire (au bac), prendre un mot pour l’autre donne des résultats cocasses comme :
« Rome était sans arrêt en but (sic) à des luttes intestinales (et resic) » ;
« Pendant la guerre de 14, les femmes travaillaient dans les mutineries »...
http://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2015/05/22/

commentaire de Daniel P. 23/05/2015 - 00h08
« Rome au programme d'histoire au baccalauréat ?
Ça n'est en tout cas pas le cas depuis que je l'ai passé (dans les années 1970).
Merci de relayer autre chose que des légendes urbaines ».

 

- En 2005, c’est un futur patron du Monde qui avait trouvé des mentions de Clovis ou des gladiateurs dans des copies de terminale. L’ennui, c’est que le programme portait déjà sur l’histoire du monde après 1945 !
http://clioweb.free.fr/peda/perles.htm

- Les erreurs sont réelles et nombreuses dans les copies de bac. Mais elles sont souvent moins spectaculaires que les perles factices (Rome, Clovis, les gladiateurs) fabriquées par les internautes.
Pendant l'année scolaire, comprendre la source des erreurs et les faire corriger fait partie du travail d'un enseignant.
http://clioweb.free.fr/peda/erreurs.htm

- Cet épisode est révélateur de méthodes de l’édition et de la presse écrite : le marronnier, la promotion.
Trois semaines avant le bac, chaque année, on répète les mêmes visions erronnées.
Adrien de Tricornot, un journaliste du Monde, a décidé de faire la promotion d'un bouquin annuel.
Nul doute que l'ouvrage va bénéficier d'une pub équivalente sur la TV en continu, avec aussi peu de distance critique !

- Comment peut-on dénoncer les lacunes de lycéens et d'étudiants en commettant soi-même des erreurs grossières ? 
La presse se vante de vérifier ses informations ; elle reproche à l'Internet de colporter toutes les rumeurs.
Dans ce cas, un journaliste ne peut-il vérifier le contenu des programmes auprès d'un ami (ou d'une amie) qui enseigne l'histoire en classe de première et de terminale ? Cela lui éviterait de se gausser d'une perle supposée (sur Rome, sur Clovis) dans des copies qui traitent d'histoire contemporaine.



breves-copies

Avec « Brèves de copies du bac », Chiflet & Cie espère sans doute faire de l’argent
en vendant à des lecteurs peu regardants (Rome ?) ou nostalgiques
une compilation en 126 pages de stupidités inventées et colportées
par des internautes au mieux facétieux, au pire en guerre contre les profs et l'Ecole.
 

Est-ce ainsi que la presse écrite ou un éditeur cherchent à prouver le sérieux de leur travail ?
Ou bien veut-on donner du travail de vérification aux blogueurs habitués du fact-checking ?

Si un journaliste prenait le temps de parcourir de vraies copies, les exemples ne manqueraient pas.
Cela lui éviterait de se ridiculiser au yeux des professionnels.

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 février 2012

MDE : Concours et sélection

 

Dans les coulisses des concours - Le Monde de l'Education 16/02/2012
La France des concours est dans les starting-blocks. Quelque 100 000 candidats vont faire l'impossible ...
http://abonnes.lemonde.fr/education/

Au sommaire de ce numéro :
Etre sélectionné ou ne pas être... ,(...)
Mieux vaut être riche et bien né...
Les maths creusent les inégalités sociales
La mixité sociale statistiquement condamnée
Les banques de concours
Les langues, épreuve discriminante
Chez les ingénieurs, la culture fait la différence
Un bac et une école la même année
Des IEP de plus en plus sélectifs
Les six leçons des copies
A l'oral, le hasard n'a pas sa place
Des entretiens sous l'oeil de l'entreprise
La très professionnelle sélection des écoles d'arts
Artiste en herbe et déjà sans le sou ! 
" Les membres des jurys devraient être mieux préparés

« Avant, on cherchait une tête et le reste était noté entre 3 et 8. Aujourd'hui, la notation est relationnelle (sic) à l'ensemble des copies, et l'idée est plus de classer que de noter ».

« ces référentiels semblent dresser le portrait-robot du jeune idéal, alliant aisance, dynamisme, esprit d'équipe et générosité » … le risque un profil trop parfait pour être vrai…

« S'ils ont pour vocation de sélectionner les meilleurs, les oraux se déroulent toutefois avec une préoccupation constante de bienveillance (resic). Pas question d'en faire des interrogatoires ou de soumettre les candidats à un feu de questions déstabilisantes »
qq lignes plus loin, un conseil :
« Questions : Anticiper des questions un peu déstabilisantes »

.
- Coût des études
Les grandes écoles prônent des frais de scolarité de 3 000 euros par an à payer une fois les études terminées.
http://www.liberation.fr/sites-du-jour/

- La tentation de l'exemple britannique :
Pour 2012, en Grande-Bretagne, 23 universités ont décidé de faire payer à leurs étudiants le maximum autorisé par la loi : 9000 livres sterling (soit 10 600 euros pour une année de master - post-graduate), entre 3000 et 4000 euros pour une année de licence (undergraduate).
http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2012/02/11/gratuite-des-facs-quen-pensent-nos-voisins/


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mai 2011

Notes : la constante macabre

- Evaluation des élèves : la copie est à revoirLe Monde 13/05/2011 annonce le colloque du Mouvement contre la constante macabre *, samedi 14 mai, au conseil régional d'Ile-de-France, à Paris.

* Selon André Antibi (U de Toulouse), « les enseignants se sentent obligés de mettre un certain nombre de mauvaises notes, même dans les bonnes classes, pour avoir l'impression d'évaluer correctement leurs élèves. Par crainte, aussi, d'être accusés de laxisme ».

.
Egalement dans Le Monde Education

- A l'école élémentaire, les notes sont inutiles. Entretien avec Pierre Merle (sociologue, U de Rennes)

Ces collégiens ceinture noire en histoire-géo (E Picart, Tarbes)

- Mes élèves savent que je ne vais pas les piéger (C Croc, maths, Pont-Audemer)

.
- Erreurs de sujets et vol de copies : les malheurs du concours physique et technologie - Le Monde

C'est l'annus horribilis du concours PT (physique et technologie). Braquage à Marseille du camion transportant les sujets pour la Corse ; examinateurs qui se mélangent les pinceaux dans la distribution des copies à Châlons-en-Champagne ; rumeurs et panique sur Internet chez des candidats déjà à cran.
Le concours PT, ce n'est pas rien. En cette première quinzaine de mai, dans tout le pays, 2 500 candidats issus de prépas scientifiques planchent sur des épreuves qui leur ouvriront les portes de 80 écoles d'ingénieurs (dont les prestigieuses, Centrale, Polytechnique et autres Arts et métiers ParisTech).

Posté par clioweb à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,