27 novembre 2016

Fillon et les pédagogues prétentieux

 

- François Fillon prétend vouloir « bouter les pédagogues prétentieux » hors de l’Éducation nationale.

Face à ce joli coup politique,
Philippe Meirieu évoque « une sottise d’une terrible prétention ».
Il voit dans la formule une méconnaissance du métier d’enseignant,
et un affrontement entre deux conceptions opposées de l'Ecole.

d'un côté une école du dressage, de l’entre-soi, au service de l’individualisme et du consumérisme.
Dans les médias, cela fournit les sujets habituels sur le port de l’uniforme, la baisse de l’orthographe, l'insécurité...

de l'autre, la confiance dans la mission sociale de l’Ecole,
la volonté d’éveiller à la coopération et à la solidarité.

La pédagogie aide à repérer les meilleures conditions possibles
pour mettre le savoir à la portée de ceux qui apprennent.
Dans cette éducation de la raison, Meirieu mentionne d’illustres prédécesseurs :
Pestalozzi, Itard, Decroly, Emilia Ferreiro, Vygotski


Philippe Meirieu : « Modestes remarques sur le rôle des « pédagogues prétentieux » - Le Café pédagogique 25.11.2016
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/11/25112016Article636156526083470927.aspx



.

..

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


29 avril 2016

La coopération pour apprendre

 

La force de la réciprocité de la coopération pour apprendre
Rencontres internationales
Evry 3-5 juin 2016

le programme :
rers-asso.org/evenements/ev_

 

rers

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mars 2014

ED : Le tsunami numérique


Trois sources pour un débat impossible :

- Un livre chez Stock :
Emmanuel Davidenkoff, Le tsunami numérique. Education. Tout va changer ! Etes-vous prêts ?, Stock
http://www.editions-stock.fr/le-tsunami-numerique-9782234060548

« Suivi personnalisé des élèves à l’école primaire, correction des copies par ordinateur, cours magistraux consultables sur Internet (MOOC), tableaux blancs interactifs, formation continue des professeurs, le numérique va bouleverser le système éducatif en France… Si l’on veille à ne pas en laisser le monopole aux Américains, cette véritable révolution sera extrêmement bénéfique : elle offrira une meilleure égalité des chances et une formation davantage tournée vers l’accès à l’emploi.
Mais sommes-nous prêts ? »

- Un compte rendu et un entretien dans Le Café pédagogique :
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2014/03/26032014Article635314144864742097.aspx

- L’émission Rue des Ecoles avec l’auteur et Divina Frau-Meigs (Paris 3).
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-education-faut-il-craindre-le-tsunami-numerique-2014-03-26
http://www.univ-paris3.fr/frau-meigs-divina-29572.kjsp
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/04/02/26810177.html


Parmi les éléments abordés : L’intelligence artificielle, les MOOCs entre cours magistral à distance et travail en réseau, l’innovation, la créativité et la coopération …

Pour l’auteur, tout ce qui est répétition et répétitif sera sans doute industrialisé et livré aux machines. Mais on aura toujours besoin de profs, pour un métier radicalement transformé. DFM plaide pour un curricula à la place des actuels programmes, elle fait l’éloge de la mutualisation et du partage des ressources.

« il faut être optimiste pour s'intéresser aux questions d'éducation…. A force de ne pas entendre et valoriser ceux et celles qui en son sein innovent, l'Education nationale risque le même destin que l'entreprise Kodak. (Je crois cependant) qu’elle finira par libérer les énergies qu'elle a en elle … Ce qui m'inquiète c'est que ces enjeux mériteraient un vrai débat public. La refondation aurait pu le permettre mais cela ne s'est pas produit. Le choc Pisa n'est pas davantage venu ».

Pour ED, « l’Education devrait laisser travailler les gens qui innovent, voire, rêvons un peu, les encourager ».

L'innovation a sa Journée officielle : cette année, le MEN a choisi le 27 mars 2014.
http://eduscol.education.fr/cid75630/la-journee-de-l-innovation-2014.html

C'est aussi la 25e Semaine de la presse et des médias dans l’école (24-29 mars 2014).
Thème 2014 et 2015 : Une info, des supports
http://www.clemi.org/fr/spme/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mai 2013

L'Europe, les mots et la réalité

 

mots


Le 9 mai, à Vire, en marge d'un jumelage franco-allemand, une table ronde était organisée avec pour thème :
L'EUROPE : la citoyenneté européenne, les jeunes dans l'Europe, les apports de l'Europe.

En fait, pas de table ronde, mais un quiz sur la citoyenneté européenne (les 12 étoiles, les élections de 2014 ...) et deux monologues, un de l'ancien maire allemand, un d'un responsable du jumelage côté français.

quiz-vote

 

bauna-ex-maire

Et un vigoureux exercice de marketing politique ou de catéchisation : pour Europe Direct, être européen, c'est animer, bouger, diffuser... Les verbes échanger, partager, débattre sont présents mais plus loin dans la liste.


Par le public, par la méthode, cet exemple illustre quelques sources du désamour actuel à l'égard de l'Union Européenne.

- Aucune volonté d'ouvrir un débat public sérieux sur les enjeux et les choix faits par les dirigeants européens.

- Le marketing politique est roi, comme si les mots (ici des verbes) pouvaient faire oublier les effets de la politique d'austérité, de déflation et de chômage de masse. Quel contraste entre les idéaux de coopération ou de partage et la réalité brutale de la compétition entre salariés, dans une course au dumping social et fiscal !

- Les jumelages ont été présentés, à raison, comme l'Europe des petits pas.
Cela ne doit pas faire oublier deux réalités :
. le bi-national est une chose, la construction européenne en est une autre ;
. la maîtrise des langues étrangères reste décisive, même si l'anglais international peut faciliter les premiers échanges.


- Ce marketing s'accompagne parfois d'une réécriture politicienne de l'histoire.
En ce moment, Le Traité de l'Elysée est partout mis en avant.
Le rapprochement franco-allemand n'aurait-il commencé  le 22 janvier 1963 ?
Ecouter ou réécouter le géographe Sylvain Kahn, sur un mythe opératoire.
Pourquoi un silence remarquable et remarqué sur la signification du 9 mai (1950 ) ?
Par besoin d'une nouvelle mythologie, la mythologie européenne venant remplacer les mensonges des Etats-nations ?



.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juillet 2012

Qui a peur du grand méchant web ?

 

Les discours anti-modernistes continuent de prospérer en feignant d’ignorer la réalité des pratiques sociales généralisées. Dans un ouvrage en ligne depuis février 2012, Pascal Minotte, un psychologue tire à boulets rouges sur deux de ces discours : l’exploitation anxiogène de la peur dans des spots institutionnels ; la publicité pour les logiciels de contrôle parental. Pour les adeptes de cette vision sécuritaire de la société, « l’autre se résume à un agresseur potentiel », et « Internet se dessine en cheval de Troie des pires vicissitudes que le monde puisse porter ».

L’auteur estime que le recours à la technique est une réponse paresseuse et contre-productive. Il préfère une démarche constructive et une éducation fondée sur le dialogue et la confiance. Ainsi, en prenant l’exemple de Wikipédia *, il montre qu’Internet offre une réelle opportunité pour étudier les formes de construction sociale des savoirs, former et exercer l’esprit critique (qui parle ? depuis quel point de vue ? dans quel intérêt ?) et apprendre à travailler en coopération. Il incite à multiplier les moteurs de recherche réellement utilisés et à diversifier les manières de chercher l’information. Selon lui, une formation active aux médias et au numérique est le meilleur moyen de préparer les jeunes à agir dans un monde qui est déjà le leur.

* « Décortiquer le modèle de construction et de capitalisation de savoirs à l’œuvre dans Wikipedia, étudier comment il a évolué et pourquoi, réfléchir à ses forces et ses faiblesses, le comparer avec d’autres modèles (comme ceux développés par les revues scientifiques, par exemple), voilà un formidable chantier d’apprentissage, transversal à l’ensemble des matières et porteur d’une réelle plus-value ».


http://www.netpublic.fr/2012/04/qui-a-peur-du-grand-mechant-web/

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 février 2012

Une pédagogie de la coopération

 

- L'aide spécialisée aux élèves menacée de disparition - Le Monde
Reportage à Nanterre et analyse par Aurélie Collas. Après la suppression de 3000 postes en 2008, c'est 2500 postes qui devraient disparaître à nouveau en 2012 (sur un total de 12 500).
« En réalité, l'institution n'a jamais reconnu qu'on puisse aider les élèves en difficulté autrement qu'en rajoutant des heures de maths et de français » estime M. Jauset, le président de la FNAREN.
http://www.lemonde.fr/ecole/2012/02/17/l-aide-specialisee-menacee

- L’Education autrement : oui, mais comment ?
traduction Hubert Guillaud - Internactu - 15/02/12
http://www.internetactu.net/2012/02/15/leducation-autrement-oui-mais-comment/

Une journée de conférence, sur le campus d’Harvard, consacrée à l’enseignement et à l’apprentissage, rapporté par Dan Berret pour The Chronicle of Higher Education. http://chronicle.com/article/Harvard-Seeks-to-Jolt/130683/
« In large part, the problem is that graduate students pursuing their doctorates get little or no training in how students learn. When these graduate students become faculty members, he said, they might think about the content they want students to learn, but not the cognitive capabilities they want them to develop ».
« ... It really requires someone to be doubly expert » said Carl E. Wieman, a Nobel Prize-winning physicist.

... For Mr. Roediger, a professor of psychology in St. Louis, « Taking a test on something is a very effective way to learn about it ». « We hate grading tests. Students don't like taking them, so we don't give them very much ».


- Méthodes en question, enseignants sous pression - Pourquoi veulent-ils casser l’école ?
« Après la mise en route de l’« université entreprise », recommandée par l’Union européenne, c’est au tour de l’enseignement primaire et secondaire de se soumettre à la norme de l’employabilité, de l’efficacité, de la performance ». Pour Longuet, « il faut un patron qui puisse rentrer dans les classes et exfiltrer les enseignants en rupture avec le projet de l’établissement. »
L'article de Christian Laval paru en septembre 2011 est en ligne.
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/09/LAVAL/20956


- D'une pédagogie de la compétition à une pédagogie de la coopération : Quelle pédagogie du commun ?
Patrick Geffard et Danièle Czal. Institut de recherche de la FSU -  mercredi 14 mars 2012, 18-20h30
http://institut.fsu.fr/Seminaire-Politiques-neoliberales.html
http://institut.fsu.fr/spip.php?page=backend

laval-nec

Christian Laval : « L'Ecole est au centre des nouvelles luttes des classes ».
L’Humanité, 28/09/2011

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 septembre 2011

Et un devoir de géographie ?

 

Shoah et programmes Chatel (suite).

La présence de la 2 GM et de la Shoah dans les programmes et les manuels de lycée a beaucoup agité les médias ces derniers temps. Par contre, qui se soucie encore du sort de la géographie scolaire, également victime collatérale de la suppression de l'HG en Term S ?
La mondialisation ? 
A partir de cette année, les lycéens de S dans leur majorité quitteront le lycée sans avoir étudié le monde et la mondialisation. Ils seront peut-être incollables sur les chantiers de l'espace local, sur la France ou sur l'Europe. Mais ils ne connaîtront  les USA, le Japon, la Chine ou l'Afrique qu'à travers ce que les médias voudront bien en dire. 
La géographie du monde et de la mondialisation, sans doute un point de détail pour de futurs citoyens et de futurs dirigeants ??

Quel groupe de pression va se lever et exiger un devoir de géographie, au hasard, pour une géographie du Proche-Orient ?? ]
http://clioweb.canalblog.com/tag/lanzmann

 

- « Une autre politique de l'éducation est possible »
écrit dans Libération Matthieu Orphelin, VP de la région Pays-de-la-Loire

« Il faut remplacer la logique de compétition qui prévaut actuellement par une vision coopérative et partagée de la réussite. Il s’agit également de ré-interroger le sens de ce que l’on apprend et notamment de s’organiser pour former des citoyens capables de construire du bien commun ».

« Parce que préparer l’avenir ne peut pas se limiter à contenir la dette budgétaire. Parce que la dette éducative, comme la dette écologique, est aussi dangereuse. N’ayons pas peur de réinvestir enfin dans l’éducation. A court terme, nous pouvons nous le permettre ; à long terme, ce sera payant ».
http://www.liberation.fr/societe/01012357895-un-milliard-pour-l-education

.

- Dans Le Canard,

Dans le Var, un lecteur du Canard se rend au service des cartes grises.
Un ticket lui annonce : temps d'attente estimé à 536 minutes...
Plutôt que de poireauter près de 9 h, il rentre chez lui, et se connecte à internet. 
Là une entreprise privée lui promet la carte grise en 24 h.
Un détail : l'opération privatisée a un coût : 29, 90 euros.
Vous avez dit service public ou service mercantile ?

page 5 : 

embarras

à lire les titres du Figaro, entre juin et septembre, tout ou presque a embarrassé le PS, le titre du 27/07 clonant celui du 07/07.
Emabarras, malaise, Le Canard suggère quelques synonymes pour eviter des répétitions trop voyantes ...

 

 
. 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,