26 juin 2011

Le bac Chatel 2013

- Ce que Luc Chatel veut faire du bacAurélien Duval, Mediapart 24 juin 2011

« Le bac sera bien réformé. Pour l'instant, le ministre Luc Chatel préférait avancer masqué, préparant une réforme qui ne disait pas son nom, mais la polémique autour de la fraude au bac S pourrait être l'opportunité d'avancer plus franchement. ... Officiellement, il ne s'agit que de légers aménagements ». 

Face à cette réforme préparée en catimini, sans consultation ni débats, les syndicats paraissent très divisés.

http://www.mediapart.fr/article/offert/

Le projet de décret : http://www.mediapart.fr/files/scan0027.pdf

.
- Plusieurs dysfonctionnements ont marqué la session juin 2011 du bac (Maths, LV1, HG, SVT...)
Les médias semblent très sensibles au sort du bac S, peut-être davantage qu'à l'Agrégation d'histoire.
Les tenants du contrôle continu essaient de se servir
de l'émotion de la fraude en maths.
La triche serait-elle vraiment mieux maîtrisée lors d'épreuves en classe, étalées dans l'année ?

 

- La pratique à Brême, en Allemagne, témoignage de JM Crosnier :

« je suis depuis quelques années début mai à Brême pendant le temps où les collègues de terminale qui préparent et font passer et préparent l'Abitur sont de correction.

Les modalités de correction :
La durée de correction(s) est d'environ 2 semaines et se passe fin mai.
- Chaque prof corrige selon un protocole régional strict (ici pour un examen écrit de langue de 4h
comportant un essai, un dialogue à reconstituer, un résumé de compréhension du sujet). - Un 2ème collègue de l'établissement fait une 2ème correction en parallèle à la 1ère.
- Les collègues se rencontrent pour harmoniser les différences.
- Si le désaccord persiste (C'est là que je suis intervenu en tant que francophone),
elles sont tranchées par un référent matière, qui enseigne dans la communauté de communes (Gemeinde) où est le lycée.
JMC a dit son étonnement devant plusieurs pratiques :

. L'Abitur se passe dans leur propre bahut.

. Les collègues qui enseignent dans l'établissement sont de correction pour leurs lycéens
(pas leur classe, mais ils ont pu les côtoyer dans les classes de lycée)
Mes amis m'ont répondu que certes le système français leur paraissait plus "égal"
mais que le prix à payer pour un bac national leur paraissait si énorme en terme de coûts,
déplacements, en bref une logistique qu'ils ne voyaient personne capable
d'organiser en Allemagne (c'est toujours charmant quand nos voisins d'Outre-Rhin
se montrent admiratifs quand nous les Français montons de telles usines à gaz).

Le bac est depuis peu régional pour les sujets et je crois qu'ils s'en contentent volontiers.

 

..

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,