26 août 2011

Le parti de la richesse organisée



- Thomas Piketty : "La contribution exceptionnelle sur les hauts revenus est totalement anecdotique" Le Monde  25.08.11 - http://www.lemonde.fr/politique/2011/08/25/thomas-piketty

Pourquoi inventer une contribution de 3 % pour récupérer 200 millions d'e alors que la modification de  l'impôt sur la fortune fait perdre 2 Mds à l'Etat.
80 % des revenus financiers échappent à l'impôt.
Thomas Piketty, Pour une révolution fiscale,
http://www.alternatives-economiques.fr/la--revolution-fiscale-_fr_art_633_53012.html

.
Laurent Mauduit, Entre austérité et Grand Guignol -  - Médiapart - 24 août 2011
http://www.mediapart.fr/article/offert/

Sous la communication, les vraies mesures d'austérité
Le plan de communication du dispositif d'austérité a donc été bien fait. Avec le concours des milieux d'affaires, la presse a fait grand cas des mesures de taxation des plus hauts revenus, qui s'avèrent finalement dérisoires. Et du même coup, les mesures socialement beaucoup plus douloureuses ou discutables n'ont fait l'objet de presque aucune publicité.

.
Monique Pinçon-Charlot : « Il faudrait soigner l’addiction à l’argent chez les plus riches » 

L'Humanité, 24 août 2011 - http://tinyurl.com/lhuma-pincon-addiction

Le déficit et la dette sont des armes économiques et idéologiques. Les néolibéraux s'en servent pour accélérer leur agenda politique et balayer les droits sociaux sur la planète. Tous les bénéfices de la planète finance reviennent aux trois quarts aux financiers, mais c'est au contribuable qu'on demande de rembourser. Avec eux, c'est "face je gagne, pile tu perds !". Le système est fait par l'oligarchie financière, il fonctionne pour elle et nous sommes arrivés à un point où la question se pose de soigner l'addiction à l'argent des plus riches.

Une version réactualisée du Président des riches sort en librairie le 15 septembre
L'ouvrage 2010 en version numérique : Clioweb, 20/09/2010
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/09/20/19107491.html

 marianne-26082011

Marianne, 27/08/2011 : Faire payer les riches, l'intox de la rentrée 2011

.
- Le parti républicain est, par essence, celui de la richesse organisée, de la grande production capitaliste, écrivait André Siegfried en 1927 : c'est instinctivement que celle-ci s'appuie sur lui, et lui sur elle...

 

Par là, le parti représente à la fois; la prospérité et la conservation sociale. Les indices de réussite matérielle mesurent le succès de sa politique ...Dans ce pays fortuné, où l'abondance apparaît chose normale, on ne saurait s'étonner que. depuis un demi-siècle, il ait été, sauf de rares intermèdes, presque constamment au pouvoir. Non moins logique est l'esprit conservateur qu'il incarne, car si les affaires vont bien, pourquoi rien changer au régime politique? ... Ceux qui sont sur le chemin de la fortune ou qui, l'ayant acquise, veulent la consolider ou l'accroître, demanderont donc au gouvernement de les laisser faire, de ne pas les entraver, de les favoriser au contraire en mettant à leur service le pouvoir de l'Etat ... 

 

(La) raison d'être (du parti), c'est d'appuyer la production organisée, de la défendre contre l'étranger par la protection douanière massive dont il s'est fait la spécialité, de considérer sans fausse honte  les affaires comme servant l'intérêt général de la nation. Il y a là une conception politique qui se tient, et, tant que la prospérité des plus heureux rejaillit sur tous, on comprend que la majorité s'en accommode.

 

A. Siegfried, Les États-unis d'aujourd'hui, Armand Colin,1927
http://clioweb.free.fr/textes/7repu27.htm

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,