24 février 2012

Palémon Glorieux et l'Agrégation - 3

 

Historiens & Géographes n° 417 ( pages 121-172) publie le rapport de l'Agrégation externe d'Histoire (session 2011).
Plusieurs graphiques illustrent les notes obtenues.

ag-notes-cdt
Agrégation d'histoire - Commentaire - Répartition des notes - source : Historiens & Géographes


Le commentaire de texte avait porté sur un pastiche de Palémon Glorieux à propos du concile de Constance.
Le rapport parle "d'extraits du pseudo-journal...", un assemblage "effectué librement par un érudit du XXe siècle".
Pour cette épreuve, 113 candidats sur 545 ont obtenu moins de 2/20.


Le choix erroné de l'an passé n'aurait-il pas mérité davantage de courage et de franchise ? N'aurait-il pas été normal de rappeler en quelques lignes le plantage et d'exprimer publiquement des regrets à destination des candidats qui ont eu à expliquer un faux historique ?
Un humoriste pourrait composer un manuel sur la manière de traiter les pastiches en historien...

Une version texte du rapport est en ligne sur le site du MEN :
http://media.education.gouv.fr/file/agreg_ext/66/6/histoire_205666.pdf
Pour les rapports des années précédentes (2008-2012), utiliser l'adresse
http://www.education.gouv.fr/cid4927/sujets-des-epreuves-admissibilite-rapports-des-jurys.html


Extraits du rapport :
Nature du document
« Le texte proposé au commentaire se compose d’extraits du pseudo-journal du concile de Constance, assemblage de sources contemporaines des faits effectué librement par un érudit du XXe siècle... Les candidats devaient évaluer la valeur informative de ce récit ... »

Date et auteur (sic)
« ... l’auteur présumé – Jacques de Ciresio ou Cerisy – étant sur place depuis le début du mois de février.
Ce dernier étant présenté (en note) comme le « secrétaire » de Jean Gerson – désigné par le titre de « Monseigneur » ou de « Monseigneur le Chancelier » –, les candidats étaient invités à dresser un rapide portrait de Gerson... »

« À partir des informations disponibles, il convenait d’apprécier la qualité du témoignage apporté ici sur la tenue du concile (I), sur la résolution progressive du Schisme (II) et sur certaines décisions prises par les pères en matière de foi (III) ».

.
.
- Historiens & Géographes 407 publie également le rapport de l'Agrégations de Géographie et celui du CAPLP.

. Mises au point sur les diasporas grecques,
. sur les sociétés coloniales.
. Article sur Roissy, aéroport mondial, acteur régional et local,
. sur Sonia Delaunay, la création en mouvement

A propos de la production des programmes depuis 1945, Patricia Legris constate que les circuits d'écriture mis en place n'ont pas permis de créer un nouveau consensus disciplinaire adapté aux transformations de l'Ecole et de la société.
Le chapeau de l'article met la finalité civique en avant ; celle-ci n'est pas un monopole des historiens, et elle mériterait d'être questionnée. L'intérêt pour le métier d'historien ne devrait-il pas être bien davantage affirmé et souligné, tout comme le plaisir de Faire de l'Histoire ?


NB : De source bien informée, un texte destiné aux candidats et aux préparateurs avait été rédigé par les membres du jury.
Il a pu être transmis aux associations de spécialistes, mais le rapport n'en comporte aucune trace.



Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


31 mai 2011

Palémon Glorieux et l'Agrégation - 2

 

Palémon Glorieux et l'Agrégation - La suite ...
http://clioweb.canalblog.com/tag/palemonglorieux

constance1

source : Sylvestre Huet, Sciences 2

 

 - Scandale à l’agrégation d’histoire : le document médiéval datait de 1964 !
http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2011/05/24/
Additif le 24 mai à 15 heures : pas d’annulation de l’épreuve

Hubert Tison, le secrétaire général de l'APHG, qualifie de « regrettable et fâcheux » le choix du texte d'histoire médiévale à l'agrégation. L’APHG rappelle que «le jury doit chercher des sujets qui n'ont jamais été expliqués» et qu'il est même, pour cette raison, «amené à traduire des textes en latin inédits».

«Faire passer pour un document authentique du XVème siècle une reconstitution imaginée par un auteur du XXème siècle alors que ce texte n'existe pas et que l'auteur lui-même le dit dans une notice, traduit un manque de vigilance et de rigueur dans la vérification des sources. A aucun moment les étudiants n'ont été prévenus que le texte qu'ils avaient à commenter était un pastiche», poursuit l’association.

L'APHG remarque cependant que « tous les candidats ont planché sur le même texte » et « qu'il n'y a pas eu de rupture d'égalité entre eux, ce qui n'entraînerait pas ipso facto de refaire l'épreuve ou l'ensemble des épreuves d'agrégation ». Mais l'APHG demande « que les étudiants ne soient pas pénalisés dans la correction et qu'à l'avenir pareille erreur, pareille faute ne se reproduise pas ».
Lire  la copie du communiqué à la fin de cet article.

- « Ça décrédibilise complètement le concours », le point de vue d'un candidat recueilli par Libération

- Et si on planchait sur le twitter de Toutankhamon ? - Rue 89 24/05/2011
http://www.rue89.com/2011/05/24/

- Les enjeux et les conséquences de ce plantage ont été longuement été abordées sur le blog Passion-Histoire
Un contributeur attend avec impatience le rapport du jury et la correction qui sera proposée aux agrégatifs.

.
...
Le communiqué de l'APHG
 PARIS LE 26 mai.  A propos d’une  erreur à l’épreuve écrite  de  l’Agrégation d’Histoire 

L’APHG a trouvé regrettable et gravissime l’erreur dans le choix du sujet d’Histoire médiévale. Il s’agissait d’un texte sur le concile de Constance de 1415. 
La question de Moyen Age porte sur «  Les structures et dynamiques religieuses dans les sociétés de l’Occident latin (1179-1449) ». Les candidats ont planché sur un texte du XVème siècle intitulé : « Le concile de Constance vu par un témoin » Une note   précise  que « l’auteur de ce texte, resté anonyme est maître Jacques  Ciresio, le secrétaire du chancelier Gerson ». Des extraits sont datés du 13 février, 14 février 1414. En réalité ce texte est un pastiche rédigé par un historien Polémon Glorieux tiré se son livre « Le concile de Constance, au jour le jour », Dresde, Tournai, 1964, 251 pages. Il le dit lui-même dans une note qu’il a prêté sa plume au secrétaire du théologien Gerson en l’absence de tout document authentique. Les  candidats ont  donc travaillé sur un document daté du XXème !  Le jury n’a pas regardé attentivement le livre de Palémon Glorieux qui ne cachait pas le caractère imaginé de son journal. Un compte rendu critique était paru dans la « revue d'histoire de ll’Eglise de France » en 1965 qualifiant le livre d’histoire romancée sur le Concile. Cette erreur traduit un manque de vigilance et de rigueur étonnante dans la vérification des sources, notamment pour trouver la source latine correspondante, pour des spécialistes reconnus. Il est sûr que tous les étudiants ont travaillé sur le même texte. C’est la raison avancée par le ministère qui a décidé de ne pas ajourner l’épreuve.

L’APHG. demande que les candidats ne soient pas lésés dans la correction de cette épreuve et qu’à l’avenir pareille  erreur sur le choix du sujet ne se reproduise pas.
Deux membres du jury médiévistes responsables du choix du sujet écrit ont démissionné.
Il ne faudrait pas que l’avenir de l’agrégation en soit ternie, soit affectée par cette erreur, que l’apport remarquable des médiévistes à la connaissance de cette longue période en soit éclipsée.
Nous comptons d’éminents médiévistes en notre sein qui nous livrent à travers des recensions ou des mises au point l’état des recherches scientifiques.
Au-delà de cet incident l’APHG s’inquiète de la baisse du nombre des candidats à l’agrégation d’histoire en raison du calendrier  qui  détourne les candidats au CAPES  de se présenter à ce concours. En effet ils passent le concours écrit en novembre et l’oral en juin et doivent entre temps soutenir leur master et effectuer des stages. L’Association n’a cessé de dénoncer cette situation. Des préparations à l’agrégation ont été supprimées dans certaines universités. Le nombre de postes proposés a été réduit (70 places pour 2000 candidats). Nous avons dénoncé aussi la suppression de l’année de stage pour les néo-certifiés et agrégés (la formation professionnelle en alternance). L’APHG est très attachée aux concours de recrutement des professeurs comme le CAPES et l’Agrégation. La revue Historiens et Géographes  publie des bibliographies sur les questions mises aux concours rédigées par des spécialistes éminents, les rapports annuels de concours.  Depuis peu nous avons mis sur le site national des documents tirés des épreuves (en particulier pour l’agrégation de géographie ).
Un tel incident ne doit pas remettre en cause ces concours et priver notre pays de cadres d’excellence pour l’enseignement secondaire comme supérieur.
Le secrétariat  général de l’APHG .  source :  http://www.aphg.fr/Actualités.htm

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 mai 2011

Palémon Glorieux et l'Agrégation - 1


- Le concours d'agrégation d'histoire 2011 pourrait être menacé d'annulation,
selon Sylvestre Huet (Sciences 2)
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/05/

Dans l'épreuve d'histoir médiévale, le texte fourni aux candidats est présenté comme un journal authentique d'un participant au concile de Constance (1415). Un journal qui aurait été tenu par Jean de Cerisy, le secrétaire de Jean Gerson, philosophe et théologien, chancelier de Notre Dame et de l'Université de Paris (1363-1429).
Or, il s'agit en réalité d'un texte composé par l'historien Palémon Glorieux, publié en 1964. Sous la forme certes d'un journal qui aurait été tenu par Jean de Cerisy... mais sans que son auteur véritable ne cache sa véritable nature.
P Glorieux : 
http://bibindex.dominicains.com/

.

Deux extraits du texte à lire sur le blog Sciences 2
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/05/

constance1

 ...

constance2

.
Lire également 

Gigantesque bourde du jury à l’agrég d’histoire : le concours menacé ? - source : PJ
Joseph Confavreux pour Médiapart - 23 Mai 2011
http://www.mediapart.fr/article/offert/6ffa635494d9bb1ddd9f9c8469a39039

Le concours sans doute pas, estime Joseph Confraveux qui rappelle que le principe fondamental d’équité entre tous les candidats n’a pas été rompu. 
Mais 
certains membres du jury ?

« Palémon Glorieux, l’auteur réel du texte est un historien, érudit et curé français, spécialiste du concile de Constance qui, en 1964, retrace, dans un ouvrage, ce concile « au jour le jour ». Et choisit pour cela de « prêter sa plume » à l’un des acteurs de ce concile. Il ne s'en cache pas, expliquant que, face au caractère épars et parcellaire des documents originaux, il a choisi d’agréger un certain nombre d’éléments sous forme d’un journal reconstitué »

« Certes, l’erreur est humaine et le pastiche suffisamment bien fait pour qu’une confusion soit possible.
Mais pourquoi le jury qui a choisi ce texte n’a-t-il pas, comme c’est la norme, été voir la source latine ? »
Pourquoi les auteurs du corrigé semblent-ils avoir maintenu qu’il s’agissait de la traduction d’un texte inédit ?

La réorganisation des concours, l'inflation des tâches administratives peuvent avoir leur rôle dans ce dysfonctionnement. 
A moins que l'Agrégation ne soit la prochaine cible des gestionnaires ?

.
- Mardi 24 mai - Malgré une boulette historique, l'Agrégation d'histoire va continuer - Libération et AFP

Extrait :  
L’agrégation d’histoire 2011 va se poursuivre normalement, sans organisation d’une nouvelle épreuve, a annoncé mardi le ministère de l’Education nationale, en dépit de la bourde ayant fait passer un écrit des années 1960 pour un texte médiéval.

«Si le ministère comprend tout à fait que cette situation puisse faire réagir ceux qui enseignent et aiment l’histoire, il apparaît qu’en l’espèce l’égalité de traitement a été maintenue entre tous les candidats et que l’épreuve n’était pas hors programme», écrit le ministère dans un communiqué.

«Par conséquent, il n’existe aucun motif qui puisse conduire, en droit, à l’organisation d’une nouvelle épreuve, à quelques semaines du début des oraux d’admission», a-t-il ajouté, tenant ainsi «à rassurer l’ensemble des candidats, afin qu’ils puissent sereinement se préparer aux épreuves orales».

.
Palémon Glorieux a été professeur au Grand séminaire de Lille (1919-1949) et recteur de l'Institut catholique de Lille (1949-1958). Lire Hommage à Mgr. Palémon Glorieux : 1892-1979. Faculté Catholique de Lille - 1980

Palémon Glorieux, Le concile de Constance au jour le jour, Tournai, Desclée, 1964, 251 p,
un journal fictif attribué au secrétaire de Jean Gerson
http://fr.wikipedia.org/wiki/Palémon_Glorieux

huet-palemon-1965

source : Sylvestre Huet, Sciences 2

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



  1