10 janvier 2014

Le Figaro, Compagnon, le sexisme ordinaire


Tout à la préparation de la campagne de 2017 à droite, Le Figaro a publié 2 articles Education dans la tonalité du sarkozysme et du sexisme ordinaires qui font énormément réagir sur Internet.

- « Professeur, un métier sans évolution »,
entretien avec Antoine Compagnon Le Figaro 07.01.2014
http://tinyurl.com/fi-metiersans-evo

« La déconsidération [du métier d'enseignant] est liée au déclassement social des professeurs, lui-même lié à la massification de l'enseignement... La féminisation massive de ce métier a achevé de le déclasser, c'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer pour la magistrature. C'est inéluctable. Un métier féminin reste encore souvent un emploi d'appoint dans un couple. L'enseignement est choisi par les femmes en raison de la souplesse de l'emploi du temps et des nombreuses vacances qui leur permettent de bien s'occuper de leurs enfants ».
« Le métier de professeur est un métier sans aucune évolution. Les seules promotions possibles, c'est le syndicalisme ou l'inspection ».
« Il faut plus de présence dans les établissements et les bureaux ! »
« Les professeurs du secondaire s'identifient à leur discipline ... Mais au collège, qu'y a-t-il de dégradant pour un professeur de français d'enseigner aussi l'histoire ? »

- « Enseignant : une profession de plus en plus féminisée »,
un article plus long de ME Pech sur la féminisation (excessive) - Le Figaro 13.12.2013 .
(Elle qui parle de « Sauvons les garçons », de Cameron et de Sarko),
http://tinyurl.com/fi-feminisee


Les élites sont débordées par le numérique, titrait Le Monde. La formation de très haut niveau servirait-elle à entretenir des préjugés à peine dignes d'un café du commerce ?
Les réactions ont été immédiates et virulentes. Trois exemples :

- « Et aujourd’hui, A. Compagnon franchit aisément le mur du çon »
http://princesse.soso.free.fr/?p=192

« Je ne doute absolument pas de la culture, du savoir et de l’intelligence de ce Monsieur mais de grâce, qu’il se renseigne un tantinet avant de débiter de tels poncifs, de telles idées reçues »

« Mais ne digressons pas et revenons à Antoine Compagnon qui a un CV qui ferait jouir tous les DRH du monde. Le mec est spécialiste de Proust, de Montaigne et de Boule et Bill (un intrus s’est glissé dans la liste) (je suis facétieuse), il a publié une vingtaine d’ouvrages et a raté de peu son entrée à l’Académie française en 2013, genre méga LOL c’est Xavier Darcos (le mec qui croit qu’un prof est payé en moyenne 4400€ par mois) qui lui a soufflé la place… »
… « Quels bureaux ? Le mec croit qu’un prof reste 18 h max au bahut ? Nan parce qu’entre les emplois du temps gruyère de certains, les réunions, le soutien, l’aide aux devoirs, les clubs, les photocopies, on passe un peu notre vie au bahut »
« Monsieur Compagnon et Monsieur Figaro, je ne vous salue pas ».


- Antoine Compagnon, meilleur ami de Montaigne mais pas des femmes
http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/09/profs-si-metier-est-declasse-cest-a-cause-femmes-sans-deconner-248895
Antoine Compagnon, Madame Bovary et ce métier d’enseigner
http://monsieursamovar.wordpress.com/

Monsieur Samovar 09/01/2014 (prof de lettres en collège)
« l’Education n’est jamais aussi chouette que lorsqu’on essaye de la faire avancer »

« J’avoue être un peu attristé par le reste du discours d’Antoine Compagnon qui, une fois sa petite musique polémique achevée, se contente de brasser des clichés éculés, qui ressortent chaque année ou presque : il y a trop d’enseignants, il faut que les profs enseignent d’autres matières que celle pour laquelle ils sont formés (venant d’un prof de littérature, je dois avouer que cette idée me fait doucement rigoler), il n’y a pas assez d’évolutions de carrière possible… Et c’est tout ».
« Navré monsieur Compagnon. De penser que ce boulot que j’adore, cette profession où tous les jours nous devons faire preuve de plus d’humanité que d’ambition personnelle, de davantage d’enthousiasme que de calcul, ce boulot malmené, foutraque, ce métier extraordinaire entre tous, peut encore être sauvé, et faire l’économie de vos réflexions ».

- Féminisation = déclassement : Cher M. Compagnon
Anne-Charlotte Husson, blog ça fait genre - http://cafaitgenre.org/
http://cafaitgenre.org/2014/01/08/feminisation-declassement-cher-m-compagnon/

« Je n’ai pas très bien compris si cette profonde connaissance du métier de prof du secondaire vous venait de vos années à Polytechnique, à Columbia ou à Oxford. A moins que ce ne soit le Collège de France ? N’empêche que vous savez leur parler, aux profs de college-avec-un-petit-c. « Il faut plus de présence dans les établissements et les bureaux », dites-vous. La finesse de vos analyses psychologiques n’a pas de limite : les profs « s’identifient à leur discipline, s’y réfugient pour réagir à leur déclassement social » – alors que la solution serait tellement plus simple : il y a trop de femmes, dites-vous ? [un utérus sur pattes] Cela dégrade la profession, dites-vous ? Eh bien, empêchons les femmes d’être profs !
Oh, bien sûr, vous n’allez pas jusque-là ; pas comme David Cameron, qui identifie la « féminisation massive » de l’enseignement, comme vous dites, comme une des causes des émeutes de Londres en 2011. Nicolas Sarkozy n’était que trop ravi de lui emboîter le pas ».

Anne-Charlotte Husson
« J’ai fait un master de littérature, mais pas du tout sur ces sujets-là et je suis arrivée au féminisme en parallèle. Maintenant j’ai décidé de faire une thèse en étude de genre donc oui, je veux en faire mon métier ».
http://www.madmoizelle.com/interview-marlard-a-c-husson-157289
http://cafaitgenre.org/2013/03/06/je-ne-suis-pas-feministe-mais/


    compa                        mepech

Antoine Compagnon (Collège de France)                     Marie-Estelle Pech (Le Figaro)

 
..

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23 août 2012

Digital Humanities

 

- Digital Humanities. Les transformations numériques du rapport aux savoirs - EHESS

Aurélien Berra, maître de conférences à l'Université Paris-Ouest Nanterre-La-Défense (Paris-X)
Marin Dacos, ingénieur de recherche au CNRS
Pierre Mounier, ingénieur d'études à l'EHESS

dans l'annonce du séminaire, 6 ouvrages conseillés
dont
Jean-Philippe Genet et Andrea Zorzi (éd.), Les Historiens et l'informatique. Un métier à réinventer, Rome, École française de Rome, 2011.
et
Susan Schreibman, Raymond G. Siemens et John M. Unsworth (éd.), A Companion to Digital Humanities, Oxford, Blackwell, 2004 - version préliminaire en ligne :
http://www.digitalhumanities.org/companion/index.html


- Par un sec arrêté du 6 août, dans la discrétion estivale, le gouvernement a mis fin à l'opération Criminologie pilotée par l'Elysée au profit d'Alain Bauer et de ses amis.
http://sciences.blogs.liberation.fr/

La criminologie aura été une discipline universitaire cinq mois et six jours. Un arrêté supprimant la section 75 - celle de la criminologie - du Conseil national des universités a été publié hier au Journal officiel. - Libération
http://www.liberation.fr/societe/2012/08/21/la-criminologie-n-est-plus-une-science_841039


.

Posté par clioweb à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,