09 septembre 2012

Une citoyenneté à refonder

 

- Allan Popelard, Une démocratie à reconstruire
Citoyenneté, un mot galvaudé, des espoirs intactsLe Monde diplomatique, 09.2012
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/09/POPELARD/48146


Extraits :
« Le terme de citoyen est de ceux que la « sensure » - pour reprendre le néologisme imaginé par l’écrivain Bernard Noël - a désarmés. Au moment où frappait le chômage de masse, il a servi de mot-écran derrière lequel les conservateurs remisaient l’idée de république sociale. Dès lors, rien ne justifiait plus que la classe ouvrière porte l’intérêt général. Le mot de citoyen, arraché à son histoire révolutionnaire, fut lessivé dans le capitalisme : tout devint « citoyen », y compris les produits de consommation ».

« Désobéir quand la légalité n’est plus légitime ; conquérir l’appareil d’Etat ; réunir les conditions d’une assemblée constituante ; autoconstituer la communauté des citoyens comme le font, par exemple, les « indignés » : voilà quelques-unes des voies variées et non exclusives d’une souveraineté et d’une citoyenneté refondées. « Place au peuple », comme l’écrivait Jules Vallès ; car, sans implication directe, l’Europe démocratique n’existera pas ».



- La morale ? Jacques Julliard, éditorial dans Marianne 08.09.2012

« Laissez tomber la morale laïque de crainte d'être mal compris de tous les croyants.
Ne vous contentez pas de la séparation de l'Eglise et de l'Etat ; oeuvrez au contraire à la séparation de la métaphysique et de l'Etat ».

« Laissez l'enseignement et l'évaluation de valeurs (foutaise !), mais généralisez un apprentissage critique de l''image. Enseignez aux élèves à lire la TV, à en décrypter les montages les menteries et les mensonges ... ».


.


 

Posté par clioweb à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,