03 février 2014

Comment fait-on l'amour au cinéma ?

 

Comment fait-on l'amour au cinéma ? Le Monde Culture 30.01.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/01/30/comment-fait-on-l-amour-au-cinema_4357296_3246.html


Les censeurs ont assis leur pouvoir sur le cinéma quelques années après sa naissance. Aux Etats-Unis, de 1934 à 1965, le code Hays impose un puritanisme dont le symbole le plus absurde reste l'obligation pour les couples, même mariés, de ne pas partager le même lit. Le code résulte d'une démarche des studios.

« Under the Hays Code (1930-1968), people kissing in American films could no longer be horizontal; at least one had to be sitting or standing, not lying down. In addition, all on-screen married couples slept in twin beds... and if kissing on one of the beds occurred, at least one of the spouses had to have a foot on the floor »« Adultery, sometimes necessary plot material, must not be explicitly treated, or justified, or presented attractively ». « Many scenes cannot be presented without arousing dangerous emotions on the part of the immature, the young or the criminal classes. « Excessive and lustful kissing, lustful embraces, suggestive postures and gestures, are not to be shown ».
http://www.und.edu/instruct/cjacobs/ProductionCode.htm
voir http://en.wikipedia.org/wiki/Motion_Picture_Production_Code

En France, en 1959, Alain Resnais a montré sans ambiguïté la passion charnelle dans Hiroshima mon amour. En 1966, la censure interdit La Religieuse, adapté de Diderot par Jacques Rivette. Après 1968, les barrières sautent alors sous les coups des contestataires, qui font de la levée des interdits un enjeu politique. Aux Etats-Unis, plusieurs décisions de justice font reculer la censure. Au début des années 1970 on peut tout montrer au cinéma.

En 1975, les films pornographiques ne sont plus seulement interdits aux moins de 18 ans, mais ils sont frappés par un régime fiscal punitif.
Pour le cinéma, la présence du sexe à l’écran devient un tabou. L’article évoque les films de Lars von Trier, Catherine Breillat, Alain Guiraudie et Bruno Dumont ...

[ Une hypocrisie facile à constater : aux USA, les pères la pudeur s'enflamment quand un sein apparaît à l'écran. Par contre, installer une série TV dans une morgue ne leur pose aucun problème. Pas plus que la course jamais finie à l'horreur des crimes et des criminels. Un moyen de légitimer l'enfermement de plus de deux millions de personnes dans des prisons gérées par des entreprises privées ?]


.

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09 décembre 2013

LM : arts et prostitution



Dans Le Monde, série La prostitution à travers les arts :
le cinéma (chapitre 1)

http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/11/28/la-prostitution-a-travers-les-arts-le-cinema-chapitre-1_3520754_3246.html

La chanson réaliste (chapitre 2)
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/11/28/la-prostitution-a-travers-les-arts-la-chanson-realiste-chapitre-2_3522357_3246.html

Le blues (chapitre 3)
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/01/la-prostitution-a-travers-les-arts-le-blues-chapitre-3_3523426_3246.html

L’opéra (chapitre 4)
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/03/la-prostitution-a-travers-les-arts-l-opera-chapitre-3_3524621_3246.html

La littérature (chapitre 5)
http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/12/03/la-prostitution-a-travers-les-arts-la-litterature-chapitre-5_3524765_3260.html

Deux héroïnes de théâtre (chapitre 6)
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/04/la-prostitution-a-travers-les-arts-les-comediennes-de-theatre-chapitre-6_3525431_3246.html

Le théâtre de Bertolt Brecht (chapitre 7)
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/04/la-prostitution-a-travers-les-arts-le-theatre-de-bertold-brecht-chapitre-7_3525449_3246.html


La prostitution à travers les arts : la peinture (chapitre 8)

http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/07/la-prostitution-a-travers-les-arts-la-peinture-chapitre-8_3526620_3246.html

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 décembre 2013

Mandela, une vie au cinema

 

Invictus-poster

source : wikipedia



Nelson Mandela, une vie au cinéma, Le Monde, 06.12.2013
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/12/06/nelson-mandela-une-vie-au-cinema_3526541_3212.html


1987 - Mandela, avec Danny Glover, fiction pour HBO en 1990
http://en.wikipedia.org/wiki/Mandela_(1987_film)  - wikipedia fr

1997 - Mandela et de Klerk, de Joseph Sargent, avec Sidney Poitier
http://en.wikipedia.org/wiki/Mandela_and_de_Klerk

2007 Goodbye Bafana, du danois Bille August avec Joseph Fiennes
http://en.wikipedia.org/wiki/Goodbye_Bafana

En 2010, Invictus, avec Clint Eastwood et Morgan Freeman, Mandela président
http://en.wikipedia.org/wiki/Invictus_(film)

rappel : documentaires parfois disponibles sur youtube ou dailymotion
Nelson Mandela, free at all costs (2002)
Mandela: In His Own Words
Mandela: The Living Legend

.
.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2013

AVN : Margarethe Von Trotta

 

Margarethe_von_Trotta

Margarethe Von Trotta en janvier 2013 - Wikimedia Commons



- « Je ne veux pas faire la professeure avec un film » 26.04, 12eme minute
L'émission A Voix Nue a consacré une semaine à Margarethe Von Trotta, la femme engagée, actrice et réalisatrice.
A voie nue, avec Perrine Kervran, du 22 au 25 avril 2013
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue

1. Une enfance dans les ruines de Berlin
Elle est née en 1942, à Berlin, son enfance est marquée par la guerre et les bombardements.
Elle est apatride. Sa mère, une aristocrate balte a fui Moscou et la révolution bolchevique. Son père, Alfred Roloff, a une autre famille.
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-margarethe-von-trotta-15-2013-04-22

2. Une jeunesse dans les salles de cinéma parisiennes
A Paris, elle découvre le cinéma (Bergman, Hitchcock, la Nouvelle Vague et les westerns), l’amour et la philo.
Elle découvre aussi les crimes nazis, notamment à travers le film Nuit et brouillard
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-margarethe-von-trotta-25-2013-04-23

3. La vie, l'amour et la politique derrière les caméras du nouveau cinéma allemand
« De retour en Allemagne, Margarethe Von Trotta commence un long parcours qui va la mener du statut de comédienne à celui de réalisatrice en passant par le scénario, le montage et la co-réalisation. C'est en faisant la rencontre de Volker Schlöndorff, qu'elle épousera en 1971, qu'elle entre dans la bande du nouveau cinéma allemand, aux côtés de Alexander Kluge, Werner Herzog, Wim Wenders et bien sûr Rainer Werner Fassbinder. Et c'est à la même époque qu'elle découvre l'engagement à gauche et le féminisme ».
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-margarethe-von-trotta-35-2013-04-24

4. Filmer la mémoire (l’histoire ?) allemande
Dans Rosenstrasse, elle filme la lutte des femmes pour sauver leurs maris (juifs) internés par les Nazis.
Les années de plomb traite des sœurs Ensslin (Gudrun et Christiane) et de la Fraction Armée Rouge (elle voit dans ce mouvement l’impact de la guerre du Vietnam et du silence allemand de l’après guerre sur les crimes nazis).
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-margarethe-von-trotta-45-2013-04-25

5. Filmer des femmes qui pensent
Rosa Luxembourg (1986)
Hildegarde Von Bingen (2009)
Hannah Arendt (2013)
« A travers ces trois films, elle questionne aussi la figure de la femme qui pense, la figure de la femme qui doit se battre pour ses idées et qui y reste fidèle. C'est aussi un autoportrait en creux d'une cinéaste curieuse, qui cherche toujours à comprendre ».
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-margarethe-von-trotta-55-2013-04-26



- Margarethe Von Trotta
Une biographie très développée en anglais dans Sense of Cinema, Great directors
http://sensesofcinema.com/2002/great-directors/von_trotta/


Pour sa filmographie, voir
http://de.wikipedia.org/wiki/Margarethe_von_Trotta
http://fr.wikipedia.org/wiki/Margarethe_Von_Trotta


.
.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

09 juillet 2012

Les économistes et le cinéma



Quand l'économie fait son cinéma
un blog participatif
et un dossier
dans le dernier Alter éco
http://www.alternatives-economiques.fr/ce-que-la-gauche-peut-faire_fr_pub_1156.html


« Le cinéma donne du souffle et de la passion à la science lugubre. Il raconte des histoires et fait oeuvre de pédagogie. Le tout, sans indulgence : le septième art a toujours été un critique féroce du monde économique en général et de celui de la finance en particulier ».

« Voici donc une cinquantaine de films, choisis de manière complètement subjective et sans exhaustivité. Ce sont ceux que la rédaction d'un journal économique a sélectionnés car ils nous semblaient autant passionnants que pertinents, au-delà de leurs qualités artistiques dont nous ne sommes pas les meilleurs juges. On aurait certainement pu en choisir d'autres, et peut-être en connaissez-vous qui auraient mérité de figurer ici.
Si c'est le cas, n'hésitez pas : venez nous retrouvez sur notre blog cinéma
http://www.alternatives-economiques.fr/blogs/cinema-eco
et complétez la liste en précisant bien ce que les fictions retenues (pas de documentaires) permettent de comprendre ». http://alternatives-economiques.fr/blogs/cinema-eco/2012/06/19/
 
Parmi les films retenus :
Les Temps Modernes (1936, on n'y produit aucune auto... :-):-)
Mille milliards de dollars (1981)
Le sucre (1978)
La cérémonie (1995)
Ressources humaines (1999)
The constant gardener (2005)
It's a free world (2007)
Avatar (2009)
Les neiges du Kilimandjaro (2011),
Louise Wimmer (2012)

Toutes les époques de crise ont stimulé la création
Entretien avec Bertrand Tavernier
http://alternatives-economiques.fr/blogs/cinema-eco/2012/07/03/


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2011

L’Allemagne et son cinéma

 

04.08.2011 - L’Allemagne au miroir de son cinéma

Dans le cadre d'une semaine consacrée par France-Culture à Marlène Dietrich, une émission sur l'histoire de l'Allemagne au XXe à la lumière de son cinéma. Avec Valérie Carré, Jean-Michel Frodon, François-Guillaume Lorrain
[ certains avis peuvent être écoutés avec distance, notamment à propos d'un dirigeant nazi ]

http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11890-04.08.2011-ITEMA_20300078-0.mp3


.
Le cinéma allemand : 
http://www.cineclubdecaen.com/analyse/cinemaallemand.htm

( Le ciné-club de Caen sur Facebook : http://www.facebook.com/pageducineclubdecaen )

cine-goethe
source : http://www.goethe.de/kue/flm/weg/weg/lit/ges/deindex.htm
.

Goethe Institut - The history of German cinema - Die Geschichte des deutschen Films
http://www.goethe.de/kue/flm/weg/weg/lit/ges/deindex.htm
http://www.goethe.de/kue/flm/weg/weg/lit/ges/enindex.htm
http://deutsches-filminstitut.de/

Le cinéma allemand, article Wikipedia, avec biblio
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cinéma_allemand
en anglais : http://en.wikipedia.org/wiki/German_cinema

.
Monika Bellan, 100 ans de cinéma allemand, Ellipses, 2001

Siegfried Kracauer (1889-1966), De Caligari a Hitler : une histoire psychologique du cinema allemandLausanne : l'Age d'homme, reed 1984

Nathalie De Voguelaer, Le cinéma allemand sous Hitler : un âge d'or ruiné, L'Harmattan, 2001

Christian Delage, La Vision nazie de l'histoire : le cinéma documentaire du troisieme Reich, 1989

.
Frédéric Sojcher, Exils, de Hitler à Hollywood
http://www.dailymotion.com/video/xdvftp_frederic-sojcher-realisateur-hitler_shortfilms

Exiles : From Hitler to Hollywood - 2008

---1/9 - http://www.youtube.com/watch?v=9og6IRlVjh4

2/9 - http://www.youtube.com/watch?v=UALEP5h8oWU

3/9 - http://www.youtube.com/watch?v=1vHQD6U5BCo

4/9 - http://www.youtube.com/watch?v=ACmJEfIFRds

5/9 - http://www.youtube.com/watch?v=--Y3vx53aiU

6/9 - http://www.youtube.com/watch?v=XCPBzu5MEIk

7/9 - http://www.youtube.com/watch?v=s4OYH4ojBbs

8/9 - http://www.youtube.com/watch?v=R1xsdkcw5VU

9/9 - http://www.youtube.com/watch?v=x5Xx1-nNEIc


.

Posté par clioweb à 07:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 janvier 2011

La pub et les crétins impatients

Comment l'Histoire fait-elle son cinéma ?
Face-à-face entre Pierre Nora et Bertrand Tavernier
A lire dans Le Nouvel Observateur, n° 2407, 23/12/2010.

« L'historien fait savoir, comprendre et sentir, alors qu'un créatif, écrivain ou cinéaste, n'est pas du côté de ceux qui font savoir : il fait sentir complètement et donne à comprendre par des chemins différents »

« Montrer des films historiques à l'école ? Ce serait en tout cas plus vivant ! » (sic)
Mais plusieurs éléments s'y opposent :
. la paupérisation des programmes,
. la rupture du sentiment temporel,
. la formation des profs, etc...

Parmi les réalisateurs cités, en dehors de Tavernier : Jean Renoir, Christian Jaque (François 1er sous les traits de Fernandel), Sacha Guitry, Rachid Bouchareb, Abdellatif Kechiche...

Extraits avec quelques affirmations qui mériteraient débat :

P Nora - « La question de l’enseignement de l’Histoire est indissociable des conditions générales propres à cette époque et là on retrouve la quadrature du cercle : on entend désormais que les élèves apprennent plusieurs langues, quand beaucoup ont déjà du mal avec le français, on souhaite à raison leur enseigner l’informatique, on veut qu’ils fassent plus de sport… Les confectionneurs de programmes s’arrachent les cheveux. Bien sûr, je déplore la paupérisation des programmes : comment peut-on enseigner le christianisme ou l’islam mais pas les deux . L’Asie ou l’Europe, mais pas les deux ?…»

B Tavernier -  … « L’Education nationale a mis très longtemps à prendre l’image au sérieux... »

P Nora - « La question de l’éducation à l’image est essentielle, mais il faudrait commencer par former les enseignants, qui pour beaucoup d’entre eux sont nés dans cette même indifférence à l’Histoire. Et il ne peut y avoir d’éducation à l’image sans enseignement de l’histoire de l’art. Et là nous retombons sur le problème des programmes. Mais l’enseignement le plus en danger en France est sans doute le primaire : les parents veulent seulement que les gosses leur fichent la paix, les professeurs aussi parfois, alors on ne veut pas les brimer en leur apprenant à écrire ! »

B Tavernier - « Face à la TV de Berlusconi, qui en était encore à ses débuts, face à toutes ces coupures publicitaires dans les films, Fellini disait que nous allions engendrer des générations de crétins impatients. On sait aujourd'hui que le temps de concentration maximum de beaucoup ne peut excéder neuf minutes... »

fr1_fern1      fr1_fern2

source : http://monfernandel.free.fr/filmographie.html
et Google images.

Posté par clioweb à 07:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 octobre 2010

Criminocorpus, histoire de la justice

- Le portail Criminocorpus est une source majeure sur l’histoire de la justice.
http://www.criminocorpus.cnrs.fr/
Ce portail dirigé par Marc Renneville a été lancé en 2005. Il résulte d’un partenariat entre le CNRS, le ministère de la justice, Sciences Po, la BIUM à Paris et les Archives nationales d'outre-mer. Cette plate-forme scientifique gratuite est complétée pour le suivi de l’actualité par le blog Criminocorpus et une page Facebook.
http://criminocorpus.hypotheses.org/

.
Parmi les entrées proposées aux chercheurs et au grand public, on peut trouver :

- des outils de recherche : les textes juridiques (lois, arrêtés, décrets, circulaires) ; la Bibliographie d’histoire de la justice française (1789-2008) comporte plus de 67 000 références rassemblées par l’historien Jean-Claude Farcy ; Le Guide des Archives judiciaires et pénitentiaires (1800-1958) recense l’essentiel des sources numérisées - il est épuisé en librairie. Dans l’espace chercheurs, un Annuaire recense les principaux centres de recherche (dont Rouen, Lille 2, Montpellier…)

- des archives et des revues en ligne : La peine de mort en France (avec édition des débats parlementaires de 1791, 1908, 1981 et 2006), Archives de l’Anthropologie criminelle (1886-1914)…

- Le portail propose plusieurs expositions virtuelles, avec une iconographie souvent inédite : La Révolution à la poursuite du crime !, Le bagne de Guyane en relief, Les prisons de Paris, les prisons de Loos, La colonie pénitentiaire agricole de St Hilaire, La résistance politique dans la prison d’Eysses, Le camp de la relégation de St Jean du Maroni...

- des dossiers thématiques : Histoire de la police, Crimes et criminels au cinéma, Les bagnes coloniaux…

- des thèmes de débats : Le pouvoir judiciaire, L’indépendance de la magistrature

- un espace pédagogique offre un choix de documents commentés et des conseils de lecture.

.
Voir aussi la page Histoire de la Justice, choix de sites web (pdf)

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mai 2010

CNRD 2011 : répression de la Résistance

« La répression de la Résistance en France par les autorités d'occupation et le régime de Vichy »
Le thème de l'année scolaire 2010/2011 est publié au BO (source HG)
http://www.education.gouv.fr/cid51646/mene1000409n.html

La Fondation de la Résistance publiera en octobre 2010 la brochure pédagogique accompagnant enseignants et élèves. Dans son numéro du mois de juin 2010, la « Lettre de la Fondation » donnera des pistes de réflexion...
http://www.fondationresistance.org/pages/action_pedag/concours_r.htm

Les sujets précédents depuis 1961 :
http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=158

.
- Après la mise en ligne des fiches de 1,3 millions de « morts pour la France », après celles des guerres coloniales, le Service historique de la défense a mis en ligne 200 000 fiches des soldats tués entre 1939 et 1945.
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/

- Le cinéma au prisme de l’histoire
Débat du jeudi dans la Fabrique du 20 mai. A podcaster en fichier mp3

.
- Très grand succès de la conférence de David Bates sur Guillaume le Conquérant, bâtisseur d’un empire qui a duré jusqu’en 1204. L'amphi du Château a été trop petit.
Les extraits projetés pendant la conférence : http://clioweb.free.fr/perso/1temp/bates/

Posté par clioweb à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



  1