21 juillet 2010

La Chronique internet 411

La prochaine Chronique internet 411 est en ligne, au format pdf, en version quasi définitive. La rédaction est individuelle, mais la veille documentaire est à la fois personnelle et mutualiste. Un grand merci à tous ceux qui accompagnent cette rédaction

.
Deux extraits à propos de l'HG et des technologies éducatives.

La situation des technologies éducatives est pour le moins paradoxale  :

Les médias se font l’écho des annonces ministérielles répétées sur le « Tout Numérique  » à l’Ecole, et parlent de « révolution  » au sens de la publicité commerciale. Les instructions officielles ordonnent « d’utiliser les TIC - ordinateurs, logiciels, tableaux numériques ou tablettes graphiques pour rédiger des textes, confectionner des cartes, croquis et graphes, des montages documentaires  ».

Mais dans les lycées, cette injonction est contredite par une entreprise de démolition méthodique de tout ce qui permettait de travailler sur ordinateur : nouveau statut des modules, gonflement prévisible des effectifs du fait de la « passerelle  » en première…

Les sites web sur «L’aide à l’entrée dans le métier  » commencent à fleurir  ; ils ne compenseront pas la suppression de la formation professionnelle en alternance ; les futurs professeurs ont appris à se servir d’un ordinateur, mais avec 18 heures de cours et des classes chargées, ils auront bien d’autres priorités… Quant aux plus âgés, l’obligation de travailler au-delà de 60 ans ne sera sans doute pas la meilleure des incitations.

.
Le numérique, une vulgaire roue de secours.

Le parcours des prochains manuels est très révélateur. La quasi suppression de nos disciplines en Terminale S a déstabilisé toute la chaîne. Horaires, contenus, agenda, mise en oeuvre, la pédagogie est passée sous les fourches caudines de la politique politicienne…

Les analyses des didacticiens, les recherches sur le web au service du travail scolaire, les procédures patiemment élaborées, tout a été pulvérisé au nom d’une gestion à court terme et en flux hypertendus. Les « experts  » et les éditeurs ont dû agir dans l’urgence absolue.

Les libraires ne peuvent pas faire leur travail  : quand il est apparu impossible de livrer les manuels en juin, le numérique a été convoqué, mais comme un simple expédient, au mépris des conditions réelles du travail dans la classe. La mise en ligne (gratuite  ?) des premiers chapitres a été vantée comme une nouveauté délibérée, alors que cette pratique commerciale était de plus en plus courante chez les éditeurs.

Enfin, les Régions, qui participent depuis plusieurs années au financement des manuels, n’ont guère apprécié d’être mises devant un fait accompli.

Posté par clioweb à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,