31 janvier 2020

LPPR - Motion EA HisTeMé Caen

 

- LPPR - Vers des jeunes chercheurs de plus en plus précaires - Libération 05.02.2020
   .   
   http://clioweb.free.fr/debats/lppr/tribune-jeuneschercheurs.pdf

 

- Motion EA HisTeMé
  Université de Caen-Normandie - 25.01.2020
  
http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/histeme


Les membres de l’EA HisTeMé de l’université de Caen-Normandie, réunis en assemblée générale
le 25 janvier 2020, s’alarment de la simultanéité et de la coordination des attaques portées
contre le système de retraite de toutes et de tous, contre la fonction publique et ses agents,
et contre le service public d’enseignement supérieur et de recherche.

L’EA HisTeMé se prononce contre le projet de réforme des retraites à points.
En effet, il remettrait en cause le code des pensions qui fait partie intégrante du statut des fonctionnaires
et ferait baisser les pensions de retraite de façon inacceptable (20 à 40% selon les calculs disponibles).

Cette réforme est liée par le gouvernement
aux
annonces sur la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche,
présentée comme un moyen de maintenir le niveau des pensions.

Si les diagnostics portés par les groupes de travail impliqués ne peuvent
que rassurer les enseignants-chercheurs que nous sommes sur la prise en compte
de la détérioration de nos conditions professionnelles par notre tutelle
(dégradation du secteur public, rémunérations peu attractives, érosion des emplois permanents,
manque de considération pour le doctorat, faiblesse des moyens accordés, etc.),

les solutions apportées privilégiant une compétitivité sauvage fondée
notamment sur la multiplication des appels à projet,
la suppression de la qualification, la recrudescence des contrats précaires,
notamment pour les jeunes collègues, la modulation de service appuyée sur la fin des 192 HTD, etc.,
sont autant d’atteintes au statut d’enseignant-chercheur et au bon fonctionnement de nos institutions
qui reposent sur le partage
de la connaissance au service de la collectivité.


L’EA HisTeMé rappelle que
la recherche en sciences humaines et sociales ne peut
pleinement
s’épanouir qu’à travers le respect d’un certain nombre de principes :

- Encouragement de l’attractivité des métiers de la recherche par le refus d'une précarisation croissante et généralisée ;

- Évaluation qualitative par les pairs ;

- Soutien aux logiques de coopération scientifique contre la mise en concurrence systématique ;

- Pluralisme et liberté de la recherche, menacés par un pilotage centralisé et le recul des financements récurrents ;

- Priorité de la recherche conduite dans le temps long ;

- Retour à un équilibre entre enseignement et recherche selon les meilleures normes internationales,
     avec des sabbatiques réguliers, l’allègement des charges administratives
     et le refus de toute augmentation du service d’enseignement.

- Reconnaissance de la spécificité de la recherche en sciences humaines et sociales et de l’esprit critique
que ces disciplines promeuvent au service de la compréhension des sociétés.


Le même attachement à un service public de qualité et aux libertés académiques conduit
l’AG de
l’EA HisTeMé à s’opposer résolument à la réforme de la formation des enseignants du secondaire
et spécialement du concours du CAPES, définitivement vidé de ses exigences et de son contenu disciplinaire.

L’assemblée générale de l’EA HisTeMé soutient les luttes en cours et appelle la communauté universitaire dans son ensemble (étudiants, personnels administratifs, enseignants, chercheurs et enseignants-chercheurs) à se mobiliser pour empêcher la mise en oeuvre de ces contre-réformes qui aboutissent, in fine, à la destruction du service public et à la remise en cause de la protection sociale.

voir aussi :
La LPPR en 180 secondes, en 1800 secondes, en diaporama

http://clioweb.free.fr/debats/lppr/lppr_en_180s.pdf

http://clioweb.free.fr/debats/lppr/lppr_en_1800s.pdf

http://clioweb.free.fr/debats/lppr/lppr-en-1800s-diapo.pptx

 


.
.

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 décembre 2016

Chercheurs et précarité

 

Quand la nouvelle génération de chercheurs français passe son temps à Pôle emploi et en contrats précaires
Kévin Trublet Bastamag, 19.12.2016 - source S. Poublanc Twitter
http://www.bastamag.net/En-France-la-science-repose-sur-la-precarite


« La France compte environ 60 000 doctorants.
Leur avenir et celui de leur travail de recherche sont compromis : une grande précarité règne.
Nombre d’entre-eux s’inscrivent à Pôle emploi pour terminer leur thèse, d’autres enchaînent des vacations sous-payées. Certains deviennent même auto-entrepreneurs et quelques uns rejoignent des laboratoires de recherche à l’étranger…

La situation handicape lourdement la qualité de la recherche et de l’innovation en France  ».


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mai 2015

Chercheurs et social medias

 

Pour un chercheur, comment faire connaître ses pistes de travail ?
Où publier ses articles en ligne ?
Vaut-il mieux choisir un support public (HAL, HAL-SHS) ou une entreprise privée (academia.edu) ?
Une publication légère et directe ou une publication mise en forme par des professionnels des métadonnées ?
Des médias sociaux généralistes (Twitter) ou des médias spécifiques à chaque domaine ?

Un tweet récent a mentionné des textes issus de la 2ème rencontre des correspondants IST de l’InSHS,
au siège du CNRS à Paris le 19 novembre 2013
http://corist-shs.cnrs.fr/journee_corist_2013

dont deux 2 tables rondes
Réseaux* sociaux pour les chercheurs
Wikipédia comme un outil de valorisation de la recherche
http://papad.org/p/CORIST-SHS_2013

[ * Les publicitaires de Facebook ont imposé j’aime à la place de i like, réseau social comme traduction en français de social media. Y compris quand le prétendu réseau sert seulement à faire du buzz et à compter les fans d’une chanteuse, d’un acteur ou d’un politicien... ]

 

Un billet d’Eric Verdeil cite les analyses de Stéphane Pouyllau (Le libre accès privatisé ?) et de Frédéric Clavert (Les rs, une illusion? )
Les réseaux sociaux scientifiques, la visibilité et l’open access
http://rumor.hypotheses.org/3390/

Du puits de science au passeur de science, enseigner avec Wikipédia
http://blog.wikimedia.fr/du-puits-de-science-au-passeur-de-science-enseigner-avec-wikipedia-5671

open-ed

Les 4 plate-formes d’OpenEdition répondent largement à ces attentes,
avec Calenda, l’agenda des colloques, les 1050 carnets de recherche,
les 400 revues en ligne et les 2000 ouvrages publiés.
http://www.openedition.org/


voir aussi :
Olivier Le Deuff (dir.) La mutation des sciences humaines et sociales
http://www.fypeditions.com/le-temps-des-humanites-digitales/

Carrefour de l'IST, Nancy 2014
http://webcast.in2p3.fr/events-carrefour_ist_2014

Delphine Lereculeur
http://www.scoop.it/t/reseaux-sociaux-by-open-access-now



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

30 mai 2012

Chercheurs : une mobilité réduite

 

Analyse empirique de la mobilité géographique des enseignants-chercheurs français.
Bastien Bernela, Olivier Bouba-Olga, Marie Ferru - Poitiers

La mobilité des chercheurs se révèle plutôt faible :
plus de 60% dirigent leur première thèse là où ils ont soutenu la leur


Communication aux Septièmes Journées de la Proximité
« Créativité, Innovation et Proximités » - Montréal, 21-23 mai 2012
http://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-00701750

http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/70/17/50/PDF/MOB.pdf



Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,