04 avril 2014

Une école en chantier

 

Benoît Hamon prend la tête de l'Education, remplaçant Vincent Peillon et Geneviève Fiorasso.


- Peillon laisse une école en chantier - M. Baumard, Le Monde 02.04.2014
http://www.lemonde.fr/education/article/2014/04/02/peillon-laisse-une-ecole-en-chantier_4394307_1473685.html

- Changer de ministre ? Changer  de politique ? M. Baumard, Le Monde 02.04.2014
Dans un autre article, elle décrit l’opposition entre syndicats, FSU face à l’UNSA et au SGEN
et cite Yes Durand, le rapporteur de la loi de Refondation :
« « Nous avons besoin de quelqu'un qui fasse appliquer les textes », explique-t-il, sous-entendant que l'intellectuel M. Peillon était idéal pour concevoir une loi, penser une architecture, mais qu'un autre profil était nécessaire pour sa mise en œuvre ».
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/04/03/avec-hamon-a-l-education-le-camp-reformateur-craint-un-statu-quo_4394704_823448.html


- Vincent Peillon : Le départ du ministre pédagogue ? F Jarraud, Le Café
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/04/03042014Article635321075783832599.aspx

« On doit à Vincent Peillon un changement complet du discours de l'institution. Après des années de mépris pour les enseignants (qu'on se rappelle les "couches" de Darcos) et de dénigrement du métier aboutissant à la suppression d'une formation initiale jugée inutile, Vincent Peillon a remis la pédagogie et les sciences de l'éducation à l'honneur ».

« Quand on évoque Vincent Peillon dans les salles des professeurs on rencontre souvent de l'amertume, dans les écoles, et de l'indifférence, dans les collèges et lycées.
A l'école, après des années de frustrations, les enseignants attendaient d'abord de nouveaux programmes qui puissent redonner du plaisir à enseigner. Or ils ne seront pas prêts avant 2015. Par contre V. Peillon a lancé immédiatement la réforme des rythmes scolaires. Elle a été vécue par les enseignants comme une "double peine". La dimension positive sur le plan scolaire s'est perdue dans la question du périscolaire où l'Etat n'aurait jamais du mettre le doigt ».

- Un goût amer d'inachevé, Philippe Watrelot, Cahiers pédagogiques 04.04.2014 : http://philippe-watrelot.blogspot.fr/

Philippe Watrelot rappelle un texte écrit avant le vote de la loi sur la Refondation :
“Refondation” de l’École : Erreurs et blocages - 30.01.2013
http://philippe-watrelot.blogspot.fr/2013/01/refondation-de-lecole-erreurs-et.html

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


19 juin 2013

Le bac et le dentifrice

 

- Qui veut vraiment en finir avec le bac ?
Emmanuel Davidenkoff - L'Etudiant, 19.06.2013
http://www.letudiant.fr/educpros/opinions/qui-veut-vraiment-en-finir-avec-le-bac-la-chronique-d-Emmanuel-Davidenkoff.html

« Les détracteurs du bac peuvent s’époumoner : le gouvernement y regardera à deux fois avant de prendre le risque de mettre les jeunes dans la rue ».
« Transmise de génération de cabinet ministériel en génération de cabinet ministériel, depuis qu’elle a été popularisée par Christian Forestier, une formule suffit à doucher l’ardeur des plus hardis : « Les lycéens, c’est comme le dentifrice : ça sort vite et après essayez toujours de le remettre dans le tube… » ».

Pourquoi les lycéens voient-ils dans le bac « le symbole indépassable de l'égalité républicaine, alors qu'il est, en l'état, un des instruments de sélection les plus hypocrites qui soit » ?


- En 2013, les critiques sont très vives sur les épreuves du bac en HG.
En première où les défauts des épreuves 2012 n'ont pas été corrigés.
En Term ES-L.
La chatelisation, la casse méthodique menée par le ministre précédent,
continue de produire ses effets désastreux.
Au point d'inquiéter sur le sort de l'HG.
https://groups.google.com/forum/?fromgroups#!forum/aggiornamento-histgeo

 

- HG au bac : les mauvais choix continuent, SNES, 19.06.2013

Le communiqué du SNES évoque le désarroi des profs d'HG, face à des programmes infaisables et des épreuves problématiques, deux éléments à revoir d'urgence. [13 mai après le 6 mai 2012]  


- Un point de vue de lycéen sur un blog du Monde
« Moi qui ai passé le bac aujourd’hui en terminale ES, je suis aussi étonnée des sujets qui sont tombés.
Je me demande vraiment ce qui est passé par la tête des personnes qui ont fait les sujets car interroger des élèves sur une étude de cas et non du cours qu’on pourrait qualifié de  » concret « , c’est traître ! ( Afrique du Sud ). De plus le sujet sur la mondialisation était tellement vaste qu’on ne sait pas par où commencer.
Je rajouterais que nous avons passé des heures à étudier ( et par la suite à apprendre ) des cartes et à les faire ( croquis schémas ) alors que le programme est déjà très très lourd et compliqué à terminer et nous ne sommes pas interrogés sur ça. Une étude critique de documents c’est ce qu’on nous demande en 3eme. A un moment il faut arrêter de prendre les élèves pour des idiots ».
http://baccalaureat.blog.lemonde.fr/2013/06/18/bac-2013


- Le point de vue de Céline Gianfermi sur la liste H-Français
http://tinyurl.com/hf-celine-g-term
http://tinyurl.com/hf-celine-g-1s
Céline utilise le blog - Réussir en Histoire et Géographie - au service des élèves
http://lewebpedagogique.com/reussirenhg/author/cmartinhg/

Cette année, à nouveau, lycéens et profs paient au prix fort, en différé, la chatelisation.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 janvier 2013

Alerte sur le bac 2013

 

- Alerte sur le bac 2013 : des épreuves réformées, des profs mal informés
Isabelle Dautresme, avec Virginie Bertereau, Isabelle Maradan et Olivier Monod
Publié le 08.01.2013 à 17H34, mis à jour le 08.01.2013 à 17H54
http://www.letudiant.fr/actualite/alerte-sur-le-bac-2013-serez-vous-vraiment-bien-prepares.html
http://tinyurl.com/b5rt4ta


- L’article renvoie à une réponse de Jean-Paul Delahaye, le nouveau patron de la DGESCO :
« Nous souhaitons prendre le temps d’évaluer la réforme actuelle du lycée »
Isabelle Dautresme  |  Publié le 08.01.2013
http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/jean-paul-delahaye-dgesco-nous-souhaitons-prendre-le-temps-d-evaluer-la-reforme-du-lycee.html

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2012

Retour de l'HG en Term S

 


M. Peillon réintroduit l'histoire-géo en terminale S - Le Monde Education 29.11.2012
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/11/29/m-peillon-reintroduit-l-histoire-geo-en-terminale-s_1797904_1473688.html

« C'est un engagement de campagne, je n'en suis pas particulièrement content »
aurait confié Vincent Peillon sur Médiapart


L'article évoque les très grandes divergences entre les acteurs, associations et syndicats. Un désaccord prolonge la division entre ceux qui, à gauche, soutenaient la réforme du lycée (ils acceptaient la perte des modules et la disparition des heures de travail en groupe) et ceux qui combattaient la chatelisation, anticipant déjà les dégâts à venir.

Un rappel : au coeur de la réforme, la première présentée comme une passerelle, un stage d'une semaine fin août devant suffire à un lycéen de 1ere Littéraire pour passer en Terminale S et avoir son bac dans l'année. (cf l'imposture de la passerelle).

Les programmes de première ont posé des problèmes à toutes les étapes : conception speedée, consultation ignorée, mise en oeuvre difficile, épreuve anticipée au détriment des candidats .

Le débat n'échappe pas au corporatisme (cf l'attitude d'un ministre philosophe à l'égard de la morale laïque prévue pour supplanter l'éducation civique).


L'Education refondée gagnerait sans doute à dépasser le couple Réforme - Révolution (Illich - une société sans école -? libres enfants de Summerhill ?) - Certains discours maximalistes (rompre avec la trilogie une classe/une discipline/une heure) ne risquent-ils pas de faire oublier l'importance des conditions de travail, tout comme le potentiel de mutations que permettrait une mise en commun des énergies, par ex entre tous ceux qui sont concernés par les sciences sociales (cf Bruno Faidutti) ?


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 août 2012

Nouvelle offensive de l'histoire réac

 

- L'offensive de l'histoire réac, Christophe Naudin, The Huffington Post, 29.08.2012
http://www.huffingtonpost.fr/christophe-naudin/loffensive-de-lhistoire-r_b_1836655.html


- Les articles en cause parus dans Le Figaro :
. Qui veut casser l'histoire de France ? Le Figaro magazine, 24.08.2012
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/08/24/01016-20120824ARTFIG00298-qui-veut-casser-l-histoire-de-france.php

ou en pdf :
https://groups.google.com/forum/?fromgroups=#!topic/aggiornamento-histgeo/q7GAgm8p46E
https://groups.google.com/group/aggiornamento-histgeo/attach/

. Les manuels d'histoire oublient les héros de 14-18 - Le Figaro Education
http://www.lefigaro.fr/2012/08/27/les-manuels-d-histoire-oublient-les-heros-de-14-18.php


- Vague brune sur l’histoire de France - Aggiornamento
L'analyse de l'article de Sevilia et des encadrés par le collectif Aggiornamento :
http://aggiornamento.hypotheses.org/898


- Enseignement de l'histoire : les "casseurs" ne sont pas ceux qu'on croit -
Mickaël Bertrand -  Le Plus du Nouvel Obs - 28-08-2012 à 13h11
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/istoire-les-casseurs-ne-sont-pas-ceux-qu-on-croit.html

Voir dans les commentaires la note sur la pseudo bio de Georges-Guy Lamotte,
un politicien véreux inventé par 3 auteurs réunis sous le pseudo Fernand Bloch-Ladurie
http://www.marianne2.fr/Georges-Guy-Lamotte-le-faux-socialiste-source-d-une-vraie-satire-politique


[ Le polémiste ne masque pas son engagement en faveur d'une histoire identitaire
(cf le ministère, le faux débat ou la Maison ...).

Il ne manque pas de métier.
Il sait faire de la pub pour son camp (Le Figaro Histoire, Casili...).
Il reconnaît enfin l'absurdité de la décision de Chatel (suppression de l'HG en Term S),
une décision que la droite a peu critiqué en novembre 2009.
Il met en scène des arguments que nous avons utilisés
contre un programme d'HG de première à refaire totalement.
Il sait mentir par omission (les programmes recentrés)
et recycler les thèses d'une droite souvent extrême (cf l'ex-IPR).
Les illustrateurs ont même déniché "une classe d'école française ... en 1940" ... ]


.

Posté par clioweb à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 juin 2012

HG Premiere S - Liban - Am du N - Maroc



Bac HG 2012

Sujets de Première S chatel - épreuve anticipée d'HG - Liban

Composition :
La décolonisation à partir des exemples français et anglais
ou
Le totalitarisme nazi : mise en place du régime, caractéristiques et dénazification de l'Allemagne

Analyse de document
A-Histoire : Dessin de Fritz Behrendt paru en 2000 sous le titre de « l'homme du siècle ».
Montrez en quoi ce document nous renseigne sur le régime soviétique et la sortie du totalitarisme en URSS

B-Géographie : La politique de la ville à Vaulx-en-Velin (commune de la communauté urbaine de Lyon).
Document 1 : banlieue d’essai. Source : Luc Bronner, Le Monde, 15 janvier 2008.
Document 2 : Projet de rénovation du quartier de la Grappinière (commune de Vaulx-en-Velin).
Source : http://www.gpvvaulxenvelin.org/Les-projets-par-quartiers/Grappiniere/Projet-urbain
En vous appuyant sur l'exemple de Vaux-en-Velin, présentez les raisons qui ont motivé la mise en place de « la politique de la ville ». Quelles formes prend-elle ? Quel bilan pouvez-vous en dresser ?


.
- Première S chatel, épreuve anticipée d'HG - Amérique du Nord - source GG et VC)
http://www.rochambeau.org/enseignement/examens/bac/bac2012/sujets/EA_HG_S.pdf

Première partie : Sujet 1 : Composition - Potentialités et contraintes du territoire français (territoires ultramarins compris).
Sujet 2 : Composition - Mobilités,flux et réseaux de communication sur le territoire français : quelles inégalités?

Deuxième partie.
Histoire. La dénazification de l'Allemagne.
En vous appuyant sur les 2 documents, présentez le contexte,les principes et le bilan de la dénazification de l'Allemagne. (doc 1 = Extrait du protocole de la conférence de Potsdam du 1er aout 1945 ; doc 2 tableau de statistiques sur l'épuration de l'administration allemande dans les zones occidentales en 1949).

Géographie.
Le Groenland : développement d'un territoire ultramarin de l'UE.
Consigne : à partir de vos connaissances et du document, montrez que le Groeland est un espace révélateur des enjeux des territoires ultramarins de l'UE. (doc : texte sur le Groenland).



12.06.2012 - Première S chatel, épreuve anticipée d'HG - Maroc - Péninsule ibérique
http://clioweb.free.fr/peda/bac2012/1temp/hg2012-1s-maroc.pdf

Histoire - Composition :
Sujet 1 : L'accession à l'indépendance de l'Algérie
Sujet 2 : L'ONU, une organisation plus efficace que la SDN ?

Histoire - Analyse de documents :
La population active, reflet des bouleversements économiques et sociaux
( Répartition de l'emploi par secteur d'activité de 1955 à 2008 +
 "Les femmes sont elles des patrons comme les autres ?" tiré de Chef d'entreprise magazine no 16)

Géographie - croquis :
La Méditerranée : une interface entre l'Union Européenne et les pays du Sud et de l'Est méditerranéen.


rappel :  Première S chatel, épreuve anticipée d'HG - Pondichéry
http://www2.ac-toulouse.fr/lyc-francais-pondichery/espaceprofs/sujetbac/Bacpondy2012/histGeo-1ere.pdf

Histoire
L'URSS de la déstalinisation à la Glasnost
ou
Comment la culture républicaine s'enracine-t-elle en France à la fin du XIXe ?

doc : L'expérience combattante dans la 1 GM : Lettre de Joseph Deschanet, 15 février 1915
croquis : Atouts et contraintes du territoire français métropolitain


15-06-2012 : Première S chatel, épreuve anticipée d'HG - Martinique - Brasilia
http://clioweb.free.fr/peda/bac2012/1temp/hg2012-1s-martinique.pdf

Histoire
Le totalitarisme soviétique et sa disparition
Les mutations de la société française depuis le milieu du XIXe

A histoire
pour une refondation de la République
éditorial du journal clandestin Réssitance 17 juillet 1943

B Geo - croquis : Le Northern Range, une façade maritime mondiale


- Première S chatel, épreuve anticipée d'HG - Polynésie
au format pdf : http://tinyurl.com/polynesie-bac2012-sujets

Géo : composition
L’Union européenne : une union d’états « à géométrie variable » selon les projets.
La France, espace touristique mondial.

Histoire
Montrez en quoi ces deux documents rendent compte de l’engagement et de la souffrance individuels et collectifs des soldats au cours du premier conflit mondial.
Doc 1 : Dernière lettre de Louis Gondelon tué au sud de Barleux sur le front de la Somme le 12 septembre 1916.
doc 2 - Les forces mobilisées et les victimes

Géo
Schéma : Roissy, plate-forme multimodale et hub mondial.

 


.
 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 mai 2012

Evaluation des profs : un décret mort-né

 


- Décret n° 2012-702 du 7 mai 2012 portant dispositions statutaires relatives à l'appréciation et à la reconnaissance de la valeur professionnelle de certains personnels enseignants, d'éducation et d'orientation relevant du ministre chargé de l'éducation nationale

Chapitre IV : Dispositions modifiant le décret n° 72-580 du 4 juillet 1972 relatif au statut particulier des professeurs agrégés de l'enseignement du second degré. Extrait :  ... un entretien professionnel intervient tous les trois ans ... L'entretien est conduit, pour les professeurs agrégés qui exercent des fonctions d'enseignement relevant de l'enseignement scolaire, par le chef de l'établissement dans lequel ils sont affectés
« Art. 7-1. - Pour les personnels qui exercent des fonctions d'enseignement relevant de l'enseignement scolaire, l'entretien professionnel est réalisé sur la base d'une autoévaluation. Celle-ci consiste pour l'enseignant à analyser et expliciter :
« 1° Sa capacité, en termes disciplinaires et didactiques, à faire réussir les élèves, dans le respect des programmes et des politiques éducatives ;
« 2° Son apport à l'amélioration de l'enseignement de la discipline dans l'établissement et à la diffusion des méthodes d'enseignement ;
« 3° Sa contribution à la mise en œuvre du projet d'établissement, au travail en équipe et à l'approche interdisciplinaire de l'exercice des fonctions ;
« 4° Sa participation à la qualité du climat scolaire dans l'établissement ;
« 5° Les besoins d'accompagnement et de formation dont il estime devoir bénéficier prioritairement.
« Pour chacun des critères d'autoévaluation énumérés aux 1° à 4°, l'enseignant précise les résultats obtenus au regard des objectifs qui lui ont été assignés.

Chapitre V : Dispositions modifiant le décret n° 72-581 du 4 juillet 1972 relatif au statut particulier des professeurs certifiés
Chapitre VIII : Dispositions modifiant le décret n° 86-492 du 14 mars 1986 relatif au statut particulier des professeurs d'enseignement général de collège
Chapitre IX : Dispositions modifiant le décret n° 90-680 du 1er aout 1990 relatif au statut particulier des professeurs des écoles
Chapitre X : Dispositions modifiant le décret n° 91-290 du 20 mars 1991 relatif au statut particulier des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues
Chapitre XI : Dispositions modifiant le décret n° 92-1189 du 6 novembre 1992 relatif au statut particulier des professeurs de lycée professionnel
http://www.legifrance.gouv.fr/Texte=JORFTEXT000025824582


.
- Un communiqué du PS précise que ce texte sera abrogé par le prochain gouvernement :
http://www.parti-socialiste.fr/communiques/concernant-les-nouvelles-modalites-devaluation-des-personnels-enseignants


Concernant les nouvelles modalités d’évaluation des personnels enseignants

Le texte portant sur l’appréciation de la valeur professionnelle des enseignants a été publié au Journal officiel du 8 mai 2012, après avoir été unanimement rejeté par les organisations syndicales présentes au Comité technique ministériel du 15 mars 2012.

La gestion de ce dossier important a constitué, de la part du gouvernement sortant, un modèle de mépris du dialogue social dont il fut coutumier, mais la date retenue pour la publication constitue aussi un passage en force du point du vue politique peu compatible avec les usages républicains et tout à fait inacceptable.

Le jeu de dupe, qui a consisté pour l’équipe de Luc Chatel à laisser croire, durant l’automne 2011, que les discussions au fond de ce dossier majeur se poursuivraient et porteraient à la fois sur la reconnaissance de la valeur de l’investissement des enseignants du service public d’éducation, ainsi que sur l’effet de cet investissement sur la qualité des enseignements dispensés à nos élèves, a constitué une caricature inacceptable de dialogue social. Aucun échange constructif n’a en réalité eu lieu.

Les atermoiements du gouvernement sortant ont de plus provoqué un doute sérieux dans l’encadrement des écoles, des collèges et des lycées sur les rôles effectivement dévolus, dans ce dispositif, aux corps d’inspection et de direction dans la pseudo-procédure d’évaluation proposée. Les nombreux amendements du ministre proposés dans une totale improvisation lors du Comité technique du 15 mars ont de plus montré le degré d’impréparation du dossier.

C’est pourquoi, dès la prise de fonction de François Hollande et la mise en place du nouveau gouvernement, ce texte sera abrogé.

[ Un rappel préalable : les profs sont évalués et notés, par un inspecteur général ou un IPR pour la partie pédagogique, par le proviseur ou le principal pour la partie administrative. Un parti politique peut avoir intérêt à faire croire le contraire aux électeurs. Ce qui est en cause, c'est ne n'est pas le principe de l'évaluation, mais la forme imaginée par le cabinet Chatel. Depuis 5 ans, le mot réforme a trop souvent servi à masquer ue entreprise de démolition : suppression de la formation des jeunes enseignants, postes supprimés, déstructuration de l'HG en lycée, etc.

Sur le site du Café, Jean-Louis Auduc y voit une ultime provocation du libéralisme autoritaire.
« Alors que le suffrage universel s’est clairement prononcé le 6 mai 2012 pour un candidat à la Présidence de la République qui a une autre vision de l’école que l’actuel ministre Luc Chatel, celui-ci vient de faire publier au Journal Officiel  du 8 mai 2012, le décret daté du 7 mai 2012 concernant les procédures d’évaluation des enseignants. » Un pouvoir désavoué par l'électorat utilise la période de transition pour laisser à son successeur un cadeau empoisonné sur un sujet très controversé ...


.

.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 mai 2011

HG 2012 : projets et consultations

Dans le dossier du jour de la rédaction de France-Culture, deux références à l'histoire enseignée, et à sa place dans les futurs programmes de Terminale, après la chatelisation (suppression de l'HG pour tous en Term S)

1 - Les futurs programmes d'HG en classe de terminales (surtout ES et L).
dossier réalisé le 12/05/2011 par Tara Schlegel (source SG)
http://www.franceculture.com/emission-dossier-du-jour.html-0

archiver et écouter au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10902-12.05.2011-ITEMA_20284979-0.mp3

ou http://tinyurl.com/f-cult-HG-projterm2012
http://www.franceculture.com/player?p=reecoute-4251109#reecoute-4251109

.
Transcription :

Les futurs programmes entreront en vigueur en sept 2012. La rédaction définitive devrait intervenir cette semaine. La Commission chargée de les rédiger devrait intégrer cette semaine les critiques, les remarques, les propositions formulées par les professeurs concernés. Sur le terrain, ces professeurs émettent de sérieux doutes ; ils regrettent notamment la disparition d'une approche chronologique et son remplacement par une histoire à prétention thématique.

Les projets prétendent s'appuyer sur le temps long. Pour Yann Potin, un médiéviste qui a participé à la rédaction du manuel Bordas en 2004 : « il ya quand même une dépolitisation : on commence par la mémoire et le patrimoine, c'est en résonnance avec les modes dominantes de l'histoire contemporaine actuelle, qui donne un privilège à l'histoire culturelle et à l'histoire religieuse. Mais ce qui me frappe le plus, c'est la disparition totale de l'histoire de la Ve République, une histoire pas toujours excitante, avec ses gvts, ses cohabitations, ses crises ; mais une histoire qui concerne pleinement des lycéens qui vont accéder au droit de vote dans les mois qui suivent. On ne leur parle pas du tout de démocratie, pas de republique, mais d'état-nation, le mot Republique n'apparaît pas ».

 [ dans les programmes précédents, cette histoire de la Ve République était globale, elle ne portait pas seulement sur l'événementiel politique. C'est l'ensemble de l'histoire du temps présent appliqué à notre pays qui disparâit d'un trait de plume ].

Pour Laurent Wirth, le doyen de l'Inspection, chargé de la rédaction : « Remonter au XIIIe, pour comprendre état et nation n'a rien de politique ; il n'y a rien d'idéologique là dedans. Même si c'est discuté et controversé, c'est d'autant plus intéressant. il faut que les lycéens comprennent que l'histoire c'est qq chose que les historiens construisent à partir de sources. Pour comprendre le monde actuel, il faut regarder ce qui s'est passé avant. Nous ne venons pas de nulle part, et la France politique d'aujourd'hui, c'est une vieille nation, donc voilà. Ce qui est remonté de la consultation, c'est ce c'était une trop longue période. On n'est pas cripsé, on écoute ce qui remonte du terrain. Il y a bcp de choses intéressantes qui remontent du terrain ».

Car les programmes font l'objet d'une consultation. Laurence de Cock qui enseigne à Nanterre, a analysé avec un collectif les consultations sur le programme de 1ere, l'an passé. « Quasiment rien n'avait changé ; aucun professeur ne considère ce programme de 1ere comme faisable. Il y a un réel problème : nous sommes vus comme ceux qui devraient faire passer les décisions venues d'en haut, sans pouvoir faire notre travail de manière critique ».
Faut-il consulter les enseignants :  http://aggiornamento.hypotheses.org/213
Première HG : Un programme à refairehttp://aggiornamento.hypotheses.org/178

Pour Claire Vidalet, aussi à Nanterre, « l'histoire religieuse des Etats-Unis ou de la Russie depuis 1880, c'est juste impossible. Il faudrait que les élèves maîtrisent les enjeux de l'hstoire religieuse, par ex ceux du monde orthodoxe ( le projets en cours les amènent à ignorer tout de l'histoire globale de ces pays et du contexte historique). En 2de on évoque le schisme, mais si rapidement qu'il en reste peu de chose. Cela donne des programmes éclatés, sans architecture chronologique. Les élèves adorent la chronologie, cela leur donne la possibilité de maîtriser ce qu'ils étudient. Le programme de première n'est faisable ni dans le temps imparti ni dans l'état d'esprit » .

A quoi s'ajoute la perspective d'enseigner dans des classes surchargées, du fait des suppressions de postes.
Les concepteurs rétorquent que le projet témoigne de la considération qu'ils ont pour les enseignants.

.
2 -  
Le 10 mai dans les programmes d'histoire de Terminale
à archiver et écouter au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10902-12.05.2011-ITEMA_20284979-0.mp3

Le dossier du 10 mai parle aussi d'histoire et de chatelisation :
En 2011, pour les lycéens de S, en 2012 pour ceux de ES et L, La France mitterrandienne n'existera plus.
Plus de cours, plus de manuel, plus de livre d'images...

En 2012, pour la France, on rompt le fil dit Patrick Garcia. L'histoire s'arrêtera en 1962. Curieuse rupture avec l'histoire du temps présent installée au lycée vers 1983, et avec la formation du citoyen. Ecouter la lycéenne qui décrit le déclic que ce chapitre a été pour elle, juste avant son arrivée à l'âge de voter.


Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 avril 2011

Une année sans filet


Profs ou instits, déprimés et mal formés, ils ont démissionné - Rue 89 27/04/2011
Trois jeunes ex-enseignants racontent pourquoi ils ont déserté une Education nationale où « tout le monde s'en fout ».

« Les jeunes se détournent de l'Education nationale : à la session 2011, ils ont boudé le concours avec 35 000 candidats de moins. Depuis septembre, près d'un quart des profs stagiaires ont démissionné de l'académie de Créteil. La réforme de la mastérisation, qui modifie les conditions d'accès aux concours et zappe l'année de stage, a été la goutte d'eau. Les syndicats sentent un  mal-être général dû au manque de formation .
Alors que le taux de chômage des jeunes actifs est très haut en France, ces trois profs ont renoncé à un CDI à vie » . 


- dans un rapport de novembre, le MEN tentait de minimiser les démissions liées à la casse de la formation professionnelle : 12 en primaire (contre 44 en 2009), 65 en secondaire (contre 44 en 2009)

Etude relative au dispositif d’accueil, d’accompagement et de formation des enseignants stagiaires des premier et second degrés - MEN, Sous-direction des études de gestion prévisionnelle et statutaires, novembre 2010
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article4343
http://www.sauvonsluniversite.com/IMG/pdf/men-stagiaires.pdf


- «Monsieur, vous êtes là l’année prochaine ?» Libération 26/04/2011

David S., 25 ans, prof d’histoire-géo débutant, enseignant stagiaire, reprend dans « Libération » la chronique de sa première année, sans filet, au collège.
Comme 8 000 autres nouveaux enseignants du secondaire, David S. a été jeté dans l’arène, sans véritable formation professionnelle, dans le cadre de la chatelisation de l'école.
Récit d’un deuxième trimestre exténuant.

 

- « Le boulot du DRH ? Motiver les gens, les mettre en confiance »

Une vidéo avec un ex de L’Oréal (repérée par Sébastien Rome),
et des liens vers l’Education façon Medef (soumise à la logique du capitalisme financier à Lisbonne) : économie de la connaissance, besoins du marché, capital humainproductivité,  entreprises, partenariat …
http://blogs.mediapart.fr/blog/sebastien-rome/270411/un-drh-vous-parle

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,