19 novembre 2016

Casilli : Les tâcherons du clic

 

- Google and Facebook moved Tuesday to cut off advertising revenue to fake news sites,
after a wave of criticism over the role misinformation played in the US presidential election - AFP
http://www.yahoo.com/news/fake-us-election-news-outshone-real-facebook-report-010322135.html

Paul Horner, the 38-year-old impresario of a Facebook fake-news empire - Washington Post, 17.11.2016
http://www.washingtonpost.com/news/the-intersect/wp/2016/11/17/facebook-fake-news-writer-i-think-donald-trump-is-in-the-white-house-because-of-me/


La bulle algorithmique cache la forêt des intérêts financiers
Le cas de Peter Thiel (paypal) et des contrats en faveur de Palantir
http://medium.com/@maliciarogue/la-bulle-algorithmique-cache-laforet


Antonio A. Casilli,
« Qui a fait élire Trump ? Pas les algorithmes, mais des millions de “tâcherons du clic” sous-payés », 17.11.2016
http://www.casilli.fr/2016/11/17/qui-a-fait-elire-trump-pas-les-algorithmes-mais-des-millions-de-tacherons-du-clic-sous-payes/

Is oDesk a global marketplace?
Visualizing the geographies of digital work,
Etude de l’Oxford Internet Institute (13.04.2015) sur les nouvelles formes d’inégalités planétaires.
Les pays du Sud deviennent les producteurs de micro-tâches pour les pays du Nord
http://cii.oii.ox.ac.uk/2015/04/13/is-odesk-a-global-marketplace-visualizing-the-geographies-of-digital-work/


Sessins Pompeo Flyn - Guardian 18.11.2016
Hawkish trio – Jeff Sessions as attorney general, Mike Pompeo as CIA chief
and Michael Flynn as national security adviser – have made inflammatory statements
about race relations, immigration, Islam and the use of torture
For liberals, these appointments will « undo decades of progress ».
They appeared to confirm some of their darkest fears about the incoming Trump administration
https://www.theguardian.com/us-news/2016/nov/18/trump-cabinet-appointments-sessions-pompeo-flynn


Op-Ed: How Provocation Works and How to Respond
Joshua Cole  The Michigan Daily 13.11.2016 (source aggior)
http://www.michigandaily.com/section/viewpoints/op-ed-how-provocation-works-and-how-respond




.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


15 novembre 2016

1 seul fascisme, plusieurs nuances



[Note to self] Pourquoi le débat sur Trump et les algorithmes de Facebook est complètement débile
Antonio A. Casilli, 14.11.2016
http://www.casilli.fr/2016/11/14/note-to-self

Facebook a-t-il facilité l’élection de Trump ?
Antonio C Casilli refuse de participer à un débat qu'il considère débile :
- « Les médias sont tous responsables, les nouveaux comme les anciens, les sociaux comme les traditionnels »
- Ceux qui sont ciblés par ces accusations cherchent à s’en absoudre

Il rappelle trois principes :
« Le fascisme triomphe dans les urnes parce qu’il est une force historique que nous n’avons jamais défait, et qu’il faut le combattre au quotidien ».

« Notre propre responsabilité... ne doit pas nous aveugler vis-à-vis des collusions de ceux qui détiennent les clés des plateformes et configurent les moyens de production qui encadrent notre force de travail implicite »

« L’offre d’un seul fascisme disponible en différents coloris, va de pair avec l’oppression des usagers de technologies numériques, marginalisés, forcés d’accepter une seule offre de sociabilité, centralisée, normalisée, policée, exploitée par le capitalisme des plateformes qui ne proposent qu’une seule modalité de gouvernance opaque et asymétrique, mais disponible via différents applications ».

.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mars 2014

Dix idées reçues sur la Toile

 

Dix idées reçues sur la Toile, Place de la Toile, 01.03.2014
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-dix-idees-recues-sur-la-toile-2014-03-01

avec
Antonio Casilli, sociologue, blog http://www.bodyspacesociety.eu
Amaëlle Guitton, journaliste indépendante, blog http://www.techn0polis.net/

Les dix idées reçues analysées, débattues (au pas de charge) et contredites :
1. Internet, c’est le virtuel et l'immatériel
2. Internet, c’est l’accélération du temps et de la circulation de l'information
3. Nous sommes addicts à nos outils
4. Internet c'est une jungle, c'est un espace de non-droit (le darknet)
5. Les médias sociaux galvaudent la notion d'amitié
6. Internet, c’est la transparence généralisée et la fin de la vie privée
7. Internet, c’est le règne du nombrilisme
8. Les digital natives ont grandi dedans : ils savent tout
9. La gratuité fait perdre le sens de la valeur des choses
10. Internet, c’est le triomphe des individus (et la fin de l’intermédiation)

choix de lectures par Antonio A. Casilli
http://www.bodyspacesociety.eu/2014/03/01/30-references-pour-demystifier-10-idees-recues-sur-le-numerique/

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 février 2014

Quand les trolls l'emportent ...

 

Que se passe-t-il quand les trolls l'emportent ?
Chronique de Xavier de la Porte ce matin sur France Culture
http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile-que-se-passe-t-il-quand-les-trolls-l-emportent-2014-02-13

« ... le troll ne cherche pas une idéologie cohérente, il est plastique parce qu’il est contre. Le troll déteste. Et il est de mauvaise foi. Essayer de discuter avec un troll est une activité désespérée, le troll se nourrit des arguments rationnels qu’on lui oppose pour en faire de l’irrationalité. Il y a d’ailleurs un adage dans les réseaux « don’t feed the troll », « ne nourrissez pas le troll ». Et puis, s’il est coincé, le troll pourra toujours éclater de rire. Il y a un rire trollesque .
… sur Internet, les trolls gagnent quand on ferme ».


Il renvoie à l'émission Place de la Toile du 24.03.2012
Yann Leroux, Antonio Casilli, Pacôme Thiellement
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-psycho-politique-du-troll-2012-03-24

et à une synthèse :
Parmi les trolls, ceux dont le but est de pourrir les discussions, Antonio Casilli distingue 4 catégories :
le troll pur, le troll hybride, le troll réciproque ou involontaire, le troll revendicatif
http://www.bodyspacesociety.eu/2012/03/24/pour-une-sociologie-du-troll/

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 octobre 2011

10 ans de Liens-Socio

 

ls-socio2


Liens Socio, le portail francophone fête son 10ème anniversaire.
A cette occasion, une journée internationale de rencontres et de débats
intitulée « Sciences sociales 2.0 » aura lieu le jeudi 17 novembre à Lyon.

Au programme, notamment,
- Antonio Casilli, Comment les usages numériques transforment-ils les sciences sociales ?
- Adrienne Alix (ex-présidente de Wikimedia France),
Production du savoir en sciences sociales : hors de l’intelligence collective, point de salut ?

Les interventions de la journée d’études seront diffusées en ligne et en direct grâce à ENSmédia.

http://www.liens-socio.org/socio2
 

.
Dans la page d'accueil de Liens Socio, trois annonces venant de Calenda :

- La carte : démontrer, illustrer, comprendre
lundi 19 décembre 2011, à Besançon.
Journée du Comité Français de Cartographie à Besançon
   
Histoire du Japon moderne et contemporain : permanences et ruptures (2011-2012)
11 conférences à l'EHESS (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris)
dont le 19 janvier 2012 : Rémi Scoccimarro (Université Toulouse-le Mirail), 
« Géographie d'une catastrophe : réalités, enjeux et enseignements du 11 mars 2011 »


Quels cadres pour quelles histoires nationales ?
rencontre organisée par le groupe de travail « Musée, histoire & recherche »
à Paris 4 rue de Chevreuse 75006 Paris, le mercredi 16 novembre 2011.
Isabelle Backouche, Vincent Duclert, Quel musée d’histoire pour la France ? (Armand Colin)

  

liens-socio


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2011

Qu'apportent les digital humanities ?

 

Pierre Mounier : Qu'apportent les digital humanities ? Quelques exemples (1/2)
http://homo-numericus.net/spip.php?breve1011

Pierre Mounier : Qu'apportent les digital humanities ? Quelques exemples (2/2)
http://homo-numericus.net/spip.php?breve1012

La qestion initiale a été posée par Hubert Guillaud sur La Feuille en juillet 2010 (il cite les 12 projets soutenus par Google).
http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2010/07/22/quapportent-les-digital-humanities/

Elle a été posée également en juin 2011, lors du colloque Dans la toile des médias sociaux, à l'Institut Historique Allemand : Quels effets les médias sociaux ont-ils sur la culture scientifique ?  http://dhiha.hypotheses.org/25


Dans le premier article, Pierre Mounier met en avant deux exemples :

- « Why Net Censorship in Times of Political Unrest Results in More Violent Uprisings : A Social Simulation Experiment on the UK Riots ». Dans un article de just in time sociology Antonio Casilli et Paola Tubaro mobilisent à la fois un modèle théorique et un outil de simulation sur ordinateur pour tester et contredire la suggestion de Cameron (interrompre les liaisons électroniques dans un espace touché par des mouvements sociaux).

- « Le cinéma du chaos ». Matthias Stork a réalisé et diffusé sur Viméo une vidéo d’extraits de films anlysés et commentés en voix off. Selon lui, le « le cinéma populaire contemporain filme les scènes d’action en particulier n’obéit plus à aucune logique rationnelle ou narrative qui permette au spectateur de suivre et comprendre l’action qu’il est en train de regarder, mais à la volonté d’anesthésier son jugement en l’écrasant sous un flot démentiel et chaotique, un véritable déluge de violence et d’effets spéciaux ».


Dans un second article, Pierre Mounier nuance « un enthousiasme justifié » :

- L’engouement pour Google Ngram Viewer ne peut masquer ses faiblesses méthodologiques : le décompte d’occurrences est spectaculaire, mais il se fait à partir d’une base dont le contenu tient en partie au hasard.

- Casillii et Tubaro apportent la contradiction à Cameron. Ils opposent une recherche immédiate, largement diffusée au discours d'un politicien conservateur. Ils opposent un système multi-agents à « l’agent supposé rationnel, centré sur l’individu et faisant abstraction des dimensions sociales, culturelles ou de classe qui peuvent aussi agir sur les comportements individuels et collectifs ». Leur travail ne propose tout simplement pas « un cadre alternatif de compréhension de la réalité sociale mais corrige une affirmation singulière dans un cadre de pensée partagé avec les acteurs politiques dominants ».


Dans le cas de Bourdieu (La distinction) ou de Lahire (la culture des individus), « c’est ici le livre dans sa forme la plus traditionnelle qui est le plus adapté à l’exposition d’une théorie sociologique qui n’appartient qu’à son auteur et dont la sophistication a besoin de temps et de place pour s’exposer ».

Pierre Mounier voit plusieurs écueils à éviter : la fascination pour l’outil, l'utilisation de formats fragmentés, la recherche qui peut s'effacer derrière les impératifs de la communication ou les financements à court terme.

Il conclut : « Lorsqu’on regarde la manière dont les grandes théories scientifiques se sont établies dans leur champ, on voit comment c’est le plus souvent à la fois en publiant des ouvrages témoins particulièrement marquants, en produisant dans le même temps une instrumentation nouvelle plus efficace pour la conduite de la recherche et en faisant la démonstration de leur intérêt pour leurs contemporains. Il ne semble pas que les Digital Humanities doivent échapper à cette triple exigence ».



.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,