12 octobre 2014

Les monuments aux morts : inventaire

 

L'inventaire des monuments aux morts est un projet du « laboratoire IRHiS-Université de Lille 3 (Robert Vandenbussche, Martine Aubry, Matthieu de Oliveira, Élise Julien, Sabine Dullin, Jean-Marc Guislin), d’étudiants (dossiers de licence), des conservateurs des archives départementales du Nord ».
Les monuments communaux représentent la plus grande partie de ces documents. Les fiches comprennent tous les aspects de l’histoire du monument.
Tous les acteurs (archives, bibliothèques, associations, particuliers, etc.) peuvent apporter leurs contributions à cet édifice de mémoire.  http://monumentsmorts.univ-lille3.fr/a-propos/

L’inventaire avance à Lille 3 : 8000 fiches en août, 8900 en octobre.
En dehors du Nord-PdC, plus de 200 fiches ont été rédigées pour la Saône-et-Loire, l’Isère, l’Oise, le Lot, la Haute-Loire…
http://monumentsmorts.univ-lille3.fr/cartographie/#


 monu-lille3r


monu-morts

 Les chiffres de l'inventaire en août par départements (nord de la France)
http://monumentsmorts.univ-lille3.fr/cartographie/

l3-monuments

La carte pourrait afficher des cercles proportionnels.
Un exemple possible, à l'aide du logiciel Géoclip (carte de travail, chiffres à vérifier)


.

Posté par clioweb à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 septembre 2013

Carto 19 : Le croquis au bac

 

- Le croquis de géo au bac
dans le magazine Carto n° 19 (oct 2013), deux pages  sur cet exercice absent des sujets du bac en juin 2013
http://www.carto-presse.com/?p=1406#more-1406

Cécile Marin souligne les contraintes :
une réalisation manuelle,
une qualité graphique attendue (les pros mettent parfois plusieurs années à la maîtriser),
une légende qui peut se confondre avec un plan très détaillé de dissertation...

Elle aurait pu ajouter
. la très grande disparité dans les attentes des correcteurs
(cf. le prof qui exige cinq lignes de commentaire pour chaque item),
. la difficulté de corriger un paquet où les copies reproduisent la même carte ...
. La mémorisation l'emporte souvent sur la réflexion. On peut demander à un élève de figurer des choses importantes
sur Taïwan, même s'il n'en a pas entendu parler en cours de géo. (on suppose les localisations connues...)

Elle suggère qq conseils pour réussir le croquis et propose deux versions liées au sujet de compo sur L'inégale intégration des territoires dans la mondialisation.

[rappel de l'interrogation de Sylvain Genevois "Introduire la cartographie numérique dans l'épreuve de cartographie au bac : mission vraiment impossible ?" http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/01/26/26253310.html

carto19

Le numéro propose un dossier sur la Chine, le pays invité au FIG 2013
De l’Empire du Milieu à la puissance mondiale
Petit atlas de la Chine dans la mondialisation
Route chinoise au pôle Nord
La Chine, cartographie du « Céleste Empire »
http://www.carto-presse.com/?p=1406#more-1406

(il manque un article et des cartes sur la diaspora chinoise :
il y avait une excellente double page dans un Magnard (1998 ou 2007 ?)
Explorer peut-être l'atlas e-diasporas : http://www.e-diasporas.fr/wp/ma-mung.html
Pour les IDE entrants et sortants (2005), une carte de Sciences-Po
http://cartographie.sciences-po.fr/fr/chine-investissements-directs-trangers-2005


- Le précédent (Carto 18) proposait en juillet un dossier  sur Le tourisme mondial
http://www.carto-presse.com/?p=1387#more-1387
La carte touristique est-elle vraiment une carte ? s'interrogeait Cécile Marin.

carto18

également dans ce numéro 18 :
Ramallah: une « capitale » déconnectée ?
Uchronies cartographiques

.
.

Posté par clioweb à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 mai 2013

Cartes en ligne et indexation

 

500-FMN
Les FMN, le rôle des USA, Toyota, les IDE ... une recherche à partir de Google Images


Les bases de cartes sont nombreuses sur le web : cf Le Monde diplomatique, l'Atelier de carto de Sciences-Po
Pour exploiter le travail des cartographes de Sciences-Po
,
voici une liste des cartes disponibles en deux versions :

- un tri alphabétique des titres choisis par l'Atelier
http://clioweb.free.fr/carto/cartotheque-scpo.htm

- un essai de tri artisanal par thèmes
http://clioweb.free.fr/carto/cartotheque-scpo2.htm


A l'origine de ces deux listes, la difficulté de repérer les cartes existantes et la nécessité d'actualiser une liste établie en 2009.
2 exemples :
* Une question sur une carte des FMN.
1 -  Sur le site carto de Sciences-Po,
http://cartographie.sciences-po.fr/fr/cartotheque
Utiliser le moteur interne : /carte/monde/français/entreprises
La carte des multinationales arrive en 16e rang, loin après les dépenses militaires, les ports, le commerce
http://cartographie.sciences-po.fr/fr/cartotheque?page=1&term_node_tid_depth[0]=530&pays=&term_node_tid_depth_7=fran%C3%A7ais&term_node_tid_depth_2=106&extrait=&auteur=&themes[0]=548


2 - Dans Google Images, taper « sciences-po carte multinationales »
http://tinyurl.com/dx6y2bu
Parmi les réponses, la carte des 500 premières multinationales
http://cartographie.sciences-po.fr/en/firmes-multinationales-les-500-premi-res-2010
(mais aussi bcp de bruit, dont des graphiques ou des cartes libellées dans d'autres langues)
http://cartographie.sciences-po.fr/fr/cartotheque/10_maghre?page=62


** Autre exemple, les IDE dans le monde
Une carte de Sciences-Po :
Investimentos externos diretos (IED) - ingresso, 2010 juste au dessus de 2 cartes sur la corruption en 2011
http://cartographie.sciences-po.fr/fr/category/themes/entreprises?page=9

Le rapport 2012 de la CNUCED donne des chiffres page 15, mais pas de carte
http://www.unctad-docs.org/UNCTAD-WIR2012-Overview-fr.pdf

Une occasion de découvrir ou de revisiter les anamorphoses de Worldmapper
http://www.worldmapper.org/
Capital Consumption
http://www.worldmapper.org/display.php?selected=311


Voir également le dossier Cartes du Monde diplomatique
http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/
Dans la rubrique Economie et Finances,
voir une carte de Philippe Rekacewicz sur la criminalité financière (1er avril 2000 ..)
http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/criminalitedpl2000


.
 

17 mars 2013

Carto 16 : Amérique du Nord

 

carto-16

 

Carto n° 16 - mars-avril 2013
http://www.carto-presse.com/?p=1349#more-1349


sommaire (extraits)

L’œil du cartographe :  Cartogrammes, entre cartes et graphiques, par Cécile Marin

Dossier Amérique du Nord, Un modèle en question

L’Amérique du Nord, ressources cartographiques à la BnF
L’industrie automobile américaine
Armes aux États-Unis : le combat d’Obama

Le continent africain face au défi du troisième âge

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 janvier 2013

Le croquis de géo, quel avenir ?

 

"Introduire la cartographie numérique dans l'épreuve de cartographie au bac : mission vraiment impossible ?"
http://didageo.blogspot.fr/2013/01/introduire-la-cartographie-numerique.html
L'auteur, Sylvain Genevois est MdC, Didactique de la géo et TICE, Université de Cergy-Pontoise / IUFM de Versailles


Merci à Sylvain de revisiter une nouvelle fois un débat décennal et d’aborder des questions pertinentes, à condition de ne pas oublier les enjeux et les contextes.

- L'émission de Sylvain Kahn a porté sur un seul aspect de la géo numérique, celui de l'aide technique à la localisation.
Les anamorphoses avaient été évoquées auparavant, lors des élections et dans les émissions sur Territoires 2040. Lire aussi les 2 pages de Cécile Marin dans le dernier Carto, ou les critiques faites à Worldmapper dans Mappemonde.
L’évolution de la carto scolaire et de la carto statistique (cf Geoclip) n’étaient pas au programme.
De plus, Plantin y a sans doute inversé la chronologie : les profs ont d'abord utilisé Google Earth (relire ce que SG a écrit à ce sujet) avant de s'intéresser parfois à G Maps (GE vers 2006 sur H-Français, GM plutôt vers 2008. SG a dit fortement ses réserves sur l'usage de GE en classe : http://tinyurl.com/ar5dznb )

- La géo scolaire est une cible commode :
jamais assez spatiale pour les uns, jamais assez active ou trop abstraite ou philosophe pour d’autres.
Un fardeau pour qq géographes de l'université ou des ex-iufm.

- La question est au moins double : quelle géo enseigner ? quelles modalités pour les épreuves de bac ?
La première est fréquemment débattue, la réponse signée par Peillon (la relecture des programmes, les 4h30 en série S) ne satisfait pas.

Sur le second point, faisons un détour par l'histoire scolaire.
L'épreuve sur documents a connu au moins 3 ou 4 avatars, depuis le commentaire composé jusqu'à la version actuelle.
Sans oublier l'étape où la présentation des documents occupait beaucoup plus de place dans les copies que l’exploitation du sujet abordé (le tableau, la partie rédigée). Dans ce cas, bcp de candidats se contentaient de recopier les indications fournies au bas des documents dans les sujets.
Au moins 2 défauts à ce type d'épreuve :
. elle déshabille les élèves, et les conduit à oublier les connaissances qu'ils auraient su mobiliser pour rédiger une dissert/compo.
. elle ne permet pas de distinguer entre les élèves qui ont bossé dans l'année et ceux qui ne savent que paraphraser.
Mais désarçonner le correcteur et compacter toutes les notes autour de 10, n'est-ce pas une des finalités officielles de ce type d'épreuve ?
Tout ceci pour dire que toute épreuve, même la plus intelligemment pensée, produira des dérives contre lesquels l'énergie des profs risque de s'user inutilement. Surtout si les sujets sont le simple décalque d’une géographie institutionnelle imposée d’en haut (cf l’EDD)


Alors le croquis de géo en terminale ?
Il n'a jamais trouvé grâce auprès des didacticiens. Surtout ceux qui n'ont pas réussi à imposer les chorèmes dans le secondaire. Relire Mappemonde en 4-1999 ou Mappemonde en mars 2006.
Dénigrer le travail des profs, en fonction des commandes passées par le MEN, ne serait-ce pas aussi une forme de légitimation de la présence d'intermédiaires entre savants et profs ?

Ne serait-il pas possible de penser un bilan plus équilibré de cette épreuve, en ne masquant pas son intérêt, en ne niant pas l'importance du travail accompli, par les profs et les élèves (j’en ai témoigné dans la Chronique internet, pointé aussi des dérives : cf le croquis sur l’Asie orientale présentée par un collègue comme une création personnelle alors qu’il s’agissait d’un simple recopie d’un manuel ? le plagiat ne serait donc pas limité aux seuls lycéens ?

2 exemples :
. L'épreuve a sans doute permis d'interroger la sémiologie, mieux que les habituelles pages litanies de certains manuels du supérieur.
. Donner au graphisme un rôle important dans l’expression des idées, en quoi cela serait-il choquant ? Bien sûr le coup de crayon est discriminant. Philippe Rekacewicz aurait sûrement de meilleures notes que certains lycéens. détail : le jaune du crayon de couleur n’est pas celui de l’imprimeur ou de l'ordi.

La réflexion sur l'élaboration de la légende a autant de valeur que la mise au point d'un plan détaillé d’une dissert/compo. Il apprend à réfléchir aux différents facteurs d'explication à mobiliser (la nature ? l’histoire ? les hommes ? les capitaux ?) et à les classer par ordre d'importance. Tant pis si les moins enthousiastes recopient les choix faits par les auteurs du Hatier.

Le détour par les manuels devrait surtout inciter à davantage de modestie :
voir la manière dont la Normandie occidentale est traitée, quand elle existe dans ces manuels (en profiter pour revoir ou découvrir les croquis régionaux de Chabot, ou les cartes du Nathan...)
La Normandie occidentale en cartes dans les manuels de lycée.
http://controv.free.fr/carto/bn/bn.htm


Une épreuve de croquis à partir d'un dossier documentaire a déjà été envisagé. Elle existe dans les épreuves de géo en Angleterre. Ici, il est probable que le coût d'une reproduction (couleur ?) a été dissuasif.
De plus, l'objectivité n'est pas assurée dans le choix des documents à étudier. Quand un sujet comporte une carte de Sc Humaines (1997) localisant 3 grands constructeurs auto dans le monde, qu'attend-on des élèves ? Qu'ils écrivent qu'ils se sont aperçus que le cartographe s'est planté en oubliant que Toyota produisait aussi des autos au Japon ?
Dans le cas des cartes du commerce mondial, les candidats se contentent trop souvent de recopier les chiffres qui accompagnent les flèches.
Rien n’interdirait, même en noir et blanc, de faire analyser et commenter des cartes qui ne soient pas une simplification caricaturale d’une réalité.

3 remarques pour finir :

. d'où vient-on ?
Les profs d'HG les plus anciens ont subi au Capes et à l’Agreg le règne sans partage du commentaire de la carte topo (le 1/50 000) et la domination écrasante de la géomorpho.
En quoi des historiens d’aujourd’hui ne seraient-ils pas armés pour enseigner la Géohistoire chère à Vincent et à C. Grataloup ?
En quoi ne pourraient-ils comprendre les outils utilisés par les services de l'Etat et les collectivités, dans la gestion informatisée des réseaux ?

. L'objectivité contenue dans les données ? ? Quel géographe oserait négliger que ces données sont construites, qu'elles dépendent du service qui les a commandées, de ses finalités et des cadres conceptuels du moment.
Tous éléments qui auraient leur place dans une géo critique, si le temps nécessaire était donné aux enseignants.

. Les pratiques sociales de référence ?
Elles sont déjà présentes dans la géo scolaire (cf les achats obligés dans des périphéries moches et sans âme), tout comme les articles de presse qui anticipent sur le Grand Paris, sans se soucier du financement et de la réalisation effective (ou non) des chantiers.

Alors la réflexion voulue par Sylvain est nécessaire.
Tout comme le serait une expérimentation des solutions qui émergeraient de cette réflexion à laquelle seraient associés des profs « ordinaires ».
Pour ne pas avoir à subir pendant plusieurs années les dérives souvent prévisibles d’une formule, présentée pour nouvelle ou comme retour vers le passé.


.

Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



07 novembre 2012

Forteresse Europe

 

carto14


Au sommaire du magazine Carto, n° 14
http://www.carto-presse.com/?p=1315#more-1315

Dossier Forteresse Europe

L’itinéraire des migrants vers l’UE
par Migreurop

Des cercles ou des bâtons ?
par Cécile Marin

L’Europe et le monde au regard des cartes marines
par Catherine Hofmann, Hélène Richard, Jean-Yves Sarazin et Emmanuelle Vagnon


Les migrants, le sujet de Planète Terre 07.11.2012
http://www.franceculture.fr/emission-planete-terre-les-migrants-ont-ils-encore-leur-chance-en-europe-2012-11-07

Posté par clioweb à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 octobre 2012

Artistes de la carte

 

artistes-carte

.
Artistes de la carte, De la Renaissance au XXIe siècle
L'explorateur, le stratège, le géographe
dir Catherine Hofmann - Autrement

au sommaire :
Lucile Haguet, Les géographes de cabinet, XVI-XVIII, de l'humaniste à l'érudit des Lumières
Catherine Hoffman, Les cartographes et la mer, XVI-XIX, du pilote à l'ingénieur hydrographe
Isabelle Laboulais, Le cartographe et le territoire, XVIII-XIX, ,arpenteurs, ingénieurs et administrateurs
Valeria Pansini, Le cartographe militaire, XVI-XX,entre guerre et science
Hélène Blais, Les explorateurs, XVIII-XIX,le voyage et la carte
Gilles Palsky, La cartographie au XXe, de la cartographie d'expert aux cartographies citoyennes

présentation de l'ouvrage :
http://www.autrement.com/ouvrages.php?ouv=2746730663

La Marche de l'histoire
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-cartes-et-cartographes-a-l-epoque-moderne

La radio, une TV sans les images, à l'exception de la carte d'Ortelius, 1570

ortelius-cm

Voir les cartes d'Ortelius grâce à Wikimedia Commons
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Maps_by_Abraham_Ortelius


Cartes et Histoire, un choix d'adresses,
dont le catalogue de Cartes et figures de la Terre,
l'expo marquante de Beaubourg en 1980
et l'histoire de la carto par la BNF
http://clioweb.free.fr/carto/cartohist.htm

cartes-ft

http://clioweb.free.fr/carto/cartes-figures.htm



 

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 septembre 2012

Carto 13 : Amérique latine

 

carto13


Magazine Carto n° 13

au sommaire

L'Amérique latine, un nouvel eldorado ?

Turquie : les paradoxes d’un « modèle »
Bombay : « capitale » indienne des bidonvilles

Pêche : quel équilibre entre l’homme et la ressource ?

Les grandes batailles : La bataille d’Alésia

Belgique, les cartes de la discorde,
Cécile Marin, L’œil du cartographe

http://www.carto-presse.com/?p=1295#more-1295

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 août 2012

St Malo : cartes du musée Stewart

 

stmalo-map


Le Monde fabuleux de la cartographie.
Richesses du passé, technologies d'avenir (source JS)
Saint-Malo, Chapelle Saint-Sauveur, du 7 juillet au 30 septembre, tous les jours de 11 h à 19 h


120 cartes sont présentées. Elles viennent du Musée Stewart de Montréal et ont été sélectionnées par Guy Vadeboncœur. La plus ancienne date de 1482 (issue de la Chronique de Nuremberg, le monde sans l'Amérique).
La chronique de Nuremberg - wikipedia en - fr - wikimedia commons
......  Heidelberg U. - Bib Munich  latin  -  allemand

La collection comporte 700 cartes acquises entre le milieu des années 1970 et les années 1990. Plusieurs ont été présentées à St Germain en 1980 (Frontenac et le Canada de Louis XIV), aux Archives nationales en 1982, à La Rochelle, à Saint-Malo en 1984 (64 cartes). L'argent qui a servi à acheter les cartes anciennes vient de l'industrie du tabac. http://www.stewart-museum.org/fr/

L'inauguration a été accompagnée d'une rencontre sur l'histoire de la carto :
Representations of the World : Maps, from Jacques Cartier to the Present Day
http://www.stewart-museum.org/en/what-s-new-at-the-museum-98.html


Présentation vidéo de l'expo sur youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=nxBbRz0aSXA
.

 

 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2012

Humanitaire : Carto et représentations

 

Cartographie humanitaire : nos représentations en question
revue Humanitaire, enjeux, pratiques, débats - 32,2012
http://humanitaire.revues.org/index1289.html


dont
Table ronde
La cartographie de crise : le phénomène et son utilité
CartONG : l’expérience libyenne
Cartographie et action humanitaire : la réflexion et l’expérience du CICR
Ushahidi en Haïti : encore des leçons à tirer
Frédéric Ham, Les SIG : un outil pour cibler la vulnérabilité au Sahel

Julien Bousac, La carte et l’humanitaire
extrait : "La carte de l’archipel de Palestine orientale et les cartes qui lui ont succédé ne composent cependant pas une cartographie humanitaire. Inutilisables (et inutiles) comme outils opérationnels, n’apportant aucune information neuve, elles manquent de la neutralité, voire de l’impartialité que l’on en attendrait. Les thèmes, les objets et les lieux choisis ne répondent pas à une logique particulière, sinon à l’arbitraire des indignations ou énervements du moment".

"La plus grande partie des sujets traités renvoie néanmoins à des problématiques humanitaires et à leurs causes politiques sous-jacentes : les cartes en question cherchent à mettre en évidence des injustices manifestes en partant du principe de la dignité égale des personnes, comme l’illustre la série traitant des migrants et des migrations. La carte se veut alors avant tout un outil de sensibilisation humanitaire et politique, vecteur d’une information objective et vérifiable, dont l’efficacité potentielle tient essentiellement à son pouvoir de faire apparaître par l’image".



- This is not happiness.

Une animation sur l'appriopriation du territoire des USA.
http://thisisnthappiness.com/post/28140562600/paradise-lost

 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



  1  2  3  4