18 novembre 2012

Yerushalmi, l'histoire et les mémoires

 

Les lundis de l'histoire 12.11.2012 s'intéressent au rôle de l'historien Yosef Hayim Yerushalmi
http://www.franceculture.fr/emission-les-lundis-de-l-histoire

Sylvie Anne Goldberg a publié
Transmettre l'histoire juive (entretiens)
L'histoire et la mémoire de l'histoire. Hommage à Yosef Hayim Yerushalmi

L'émission évoque 4 ouvrages de Yerushalmi :
. Zakhor (Souviens-toi), Histoire juive et mémoire juive - 1984
. De la cour d'Espagne au ghetto italien. Isaac Cardoso et le marranisme au 17e siècle - 1987
. Serviteurs des rois et non serviteurs des serviteurs - 2011
(la quête de l'alliance royale, de la protection par des souverains dont l'action est idéalisée)
. Le Moïse de Freud, Judaïsme terminable et interminable - 1993
(cité par Annette Wieviorka lors de la table ronde avec Pierre Laborie)


Les juifs ont créé une religion complétement historique. Pourquoi faut-il attendre le début du XIXe pour voir apparaitre des historiens juifs écrivant une histoire généraliste et critique ? La ritualisation d'une mémoire de groupe (et la valorisation d'une tradition fondée sur la répétition) a sans doute empêché l'apparition d'une histoire critique.

Roger Chartier cite Paul Ricoeur : « Zakhor (Souviens-toi) a la vertu de donner accès à un problème universel à la faveur de l'exception que constitue la singularité de l'existence juive ».

http://en.wikipedia.org/wiki/Yosef_Hayim_Yerushalmi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yosef_Hayim_Yerushalmi

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,