24 avril 2012

Thomas Weber, Hitler's First War


 firstwar
source : History Today

Thomas Weber, Hitler's First War 
La légende du " caporal Hitler " démontée. Des archives militaires révèlent que le futur Führer n'a pas été, en 1914-1918, le héros qu'il prétendit - André Loez, Le Monde des livres - 20.04.2012

Hitler caporal ?
dans Le Monde des Livres,
André Loez présente l'ouvrage de Thomas Weber, Hitler 's First War (La Première Guerre d'Hitler).
Voir aussi un entretien avec History Today.


Pour la propagande nazie, la Grande Guerre aurait été fondatrice du rôle politique d’Hitler.
Les archives militaires semblent mettre à mal cette vision fabriquée par la propagande nazie (et colportée par certains historiens très sérieux) : combattant ou agent de liaison, camaraderie ou solitude...

Thomas Weber suggère qu’Hitler a largement reconstruit son rôle dans 16e régiment d'infanterie de réserve bavarois. Il fut agent de liaison régimentaire. Il n'eut pas d'hommes sous ses ordres. Même s'il reçut deux blessures légères, il ne fut pas un combattant des tranchées. « Hitler’s job as a dispatch runner for regimental HQ, as opposed to that of a battalion or a company, was not nearly as dangerous as claimed: none of the dispatch runners of regimental HQ with whom Hitler served in 1915 was killed doing their job ». Il ne fut jamais proposé pour une promotion. Il ne dut pas ses décorations à des exploits militaires mais à sa proximité avec ses supérieurs.

« En faisant la biographie collective de leur régiment, Thomas Weber montre justement toute la distance entre ces combattants résignés, prompts à fraterniser avec les Britanniques, peu touchés par l'antisémitisme, et l'estafette taciturne qui se prétendra leur porte-parole ».

L'ouvrage incite aussi à relativiser fortement la vision dominante, après Kennan, d'une Grande Guerre matrice des violences du XXe et de la brutalisation consentie... « For George F. Kennan, the First World War was the ‘seminal catastrophe’ of the 20th century. I’m convinced it was a catastrophe for Eastern Europe, but I’m not sure it was the ‘seminal catastrophe’ of the 20th century for Germany or for Hitler, in the sense that the First World War really planted the seeds of all subsequent problems and disasters in German history »

Mais les historiens savent que dans la société, les idées fausses durent longtemps et circulent davantage que leurs travaux les mieux étayés.


Lire également l’entretien donné par Thomas Weber à Paul Lay pour History Today
Il y présente ses deux premiers ouvrages :
- Lodz Ghetto Album (2004), looked at the Holocaust photo collection of the Jewish photographer Henryk Ross
- Our Friend ‘The Enemy’: Elite Education in Britain and Germany Before World War One (2007) (Oxford et Heidelberg)
http://www.historytoday.com/blog/2011/09/interview-thomas-weber-hitlers-first-war

weber

Thomas Weber - source : History Today


La légende du " caporal Hitler " démontée - Le Monde des Livres 20.04.2012

Des archives militaires révèlent que le futur Führer n'a pas été, en 1914-1918, le héros qu'il prétendit
La Grande Guerre fut pour Adolf Hitler, engagé volontaire en août 1914, l'expérience fondatrice de son existence. C'est du moins ce qu'il en a dit, évoquant dans Mein Kampf son ardeur au combat ainsi que les souffrances et les partages de la vie du front. Cette vision du dictateur en combattant ordinaire et exemplaire reste une figure obligée de tous les ouvrages qui lui sont consacrés. Dans la dernière décennie, bon nombre d'historiens ont encore forcé le trait, cherchant dans le premier conflit mondial et la " brutalisation " qu'il aurait suscitée chez les combattants du rang l'une des clés d'explication du nazisme. La trajectoire d'Hitler semble précisément illustrer cette idée d'une continuité entre les violences des deux guerres mondiales. C'est l'ensemble de ces lieux communs historiques que le travail approfondi de Thomas Weber conduit à repenser.

Il montre sans équivoque que les prétendus faits d'armes du " caporal Hitler " sont des fabrications formulées après le conflit avant d'être reprises sans critique par ses biographes, y compris dans le monumental travail d'Ian Kershaw (Flammarion, 2 vol., 1998 et 2000). Sur son parcours au 16e régiment d'infanterie de réserve bavarois en 1914-1918, les révisions sont décapantes : non, Hitler ne fut jamais caporal, ni même proposé pour une promotion durant ses quatre années de guerre. Il ne dut pas ses décorations à des exploits militaires mais à sa proximité avec ses supérieurs. Surtout, même s'il reçut deux blessures légères, il ne fut pas un combattant des tranchées. Son rôle d'agent de liaison régimentaire l'amenait en réalité à porter des messages d'un état-major à l'autre, et très rarement en première ligne, comme l'expliquait en 1932 un soldat l'ayant côtoyé : " N'importe lequel d'entre nous, dans les tranchées, aurait donné ses yeux pour échanger sa situation avec celle du héros Hitler, même pour une période de huit jours. (...) Il était séparé du front par une zone tampon d'une dizaine de kilomètres. "

Documents gênants
L'intérêt du livre ne tient pas qu'à ces réévaluations, rendues possibles par le recours, parfois répétitif, à une masse d'archives régimentaires jamais exploitées. Il montre combien cette carrière militaire fut un enjeu pour la propagande nazie, soucieuse de faire disparaître les documents gênants comme de mettre en scène de prétendus liens de camaraderie entre Hitler et les autres soldats. En faisant la biographie collective de leur régiment, Thomas Weber montre justement toute la distance entre ces combattants résignés, prompts à fraterniser avec les Britanniques, peu touchés par l'antisémitisme, et l'estafette taciturne qui se prétendra leur porte-parole.
Certaines de ses analyses restent discutables, en particulier pour l'immédiat après-guerre. Mais il rappelle utilement que les figures individuelles, fussent-elles les plus exceptionnelles, gagnent à être replacées dans leurs cadres sociaux.

Thomas Weber, Hitler's First War  (La Première Guerre d'Hitler)
traduit de l'anglais par Michel Bessières, Perrin, 518 p., 25 €.
CR par André Loez, Le Monde des Livres, 20.04.2012

André Loez a publié 14-18, les refus de la guerre. Une histoire des mutins (Gallimard, 2010)
http://crid1418.org/a_propos/biobiblio/loez_bb.htm


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,