01 avril 2017

G et le capitalisme de surveillance

 

Google, nouvel avatar du capitalisme, celui de la surveillance, traduction Framablog
Shoshana Zuboff est professeur émérite à Charles Edward Wilson, Harvard Business School.
http://framablog.org/2017/03/28/google-nouvel-avatar-du-capitalisme-celui-de-la-surveillance/
http://www.faz.net/aktuell/feuilleton/debatten/the-digital-debate/shoshana-zuboff-secrets-of-surveillance-capitalism-14103616.html


La plupart des gens attribuent le succès de Google à son modèle publicitaire.
Longtemps la force de Google a reposé sur l’efficacité de son moteur de recherche.
Les données sur les utilisateurs ne servaient qu'à affiner la recherche.

Avec le capitalisme de surveillance, ce sont les données personnelles qui sont privatisées et font la fortune des multinationales qui s’en servent pour vendre des prédictions sur le comportement possible des internautes. « C’est une forme de marché sans précédent dont les racines se développent dans un espace de non-droit. Il a été découvert et consolidé par Google, puis adopté par Facebook et rapidement diffusé à travers l’Internet »

« Le capitalisme de surveillance est une mutation économique nouvelle, issue de l’accouplement clandestin entre l’énorme pouvoir du numérique (avec l’indifférence radicale et le narcissisme intrinsèque du capitalisme financier) et la vision néolibérale qui a dominé le commerce depuis au moins trois décennies, en particulier dans les économies anglo-saxonnes ».

« A partir de l’exemple de Google, Shoshana Zuboff analyse les pratiques sauvages de l’extraction de données par ces grands acteurs économiques, à partir des individus, des sociétés, et surtout du quotidien, de nos intimités. Cette appropriation des données comportementales est un processus violent de marchandisation de la connaissance « sur » le comportement de l’autre et son contrôle. C’est ce qu'elle nomme Big Other est la puissance souveraine d’un futur proche qui annihile la liberté que l’on gagne avec les règles et les lois »



Quelles réponses possibles ?
Quel vaccin ?

Nous avons besoin de nouvelles interventions qui interrompent, interdisent ou réglementent :

1) la capture initiale du surplus du comportement,
2) l’utilisation du surplus du comportement comme matière première gratuite,
3) des concentrations excessives et exclusives des nouveaux moyens de production,
4) la fabrication de produits de prévision,
5) la vente de produits de prévision,
6) l’utilisation des produits de prévision par des tiers pour des opérations de modification, d’influence et de contrôle,
et 7) la monétisation des résultats de ces opérations.

Tout cela est nécessaire pour la société, pour les personnes, pour l’avenir,
et c’est également nécessaire pour rétablir une saine évolution du capitalisme lui-même.

 

.
.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19 décembre 2016

LMD : manuel d'économie critique

 

manuel-eco-critique

Manuel d’économie critique,
Le Monde diplomatique 09.2016
http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/

 


« Équations impénétrables, courbes énigmatiques, raisonnements nébuleux… L’économie dominante invite à un double renoncement : devant les difficultés techniques d’un univers réservé aux experts, d’une part ; devant des « lois » scientifiques immuables, de l’autre.

« Le contre-manuel du « Monde diplomatique » entend inverser cette logique. Son ambition ? Rendre l’économie accessible au plus grand nombre et en souligner la nature politique. Bref, rappeler que, comme la chose publique, l’économie est l’affaire de tous. Et permettre à chacun de s’en emparer »
+ glossaire et choix de livres, de films et documentaires (Merci Patron, Howard Zinn...)

2 articles sont en ligne :
    « Nobel d’économie » : quand une banque distribue des médailles, Frédéric Lebaron
    Hayek ou le bolchevisme néolibéral, Pierre Rimbert
http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/

ont contribué à ce contre-manuel : Samir Amin, Guillaume Barou, Aurélien Bernier, Sophie Béroud, Élodie Bertrand, Robert Boyer, Benoit Bréville, Martine Bulard, Mona Chollet, Laurent Cordonnier, François Denord, François-Xavier Devetter, Cédric Durand, Frédéric Farah, Cyrille Ferraton, Jean Gadrey, Paul Guillibert, Serge Halimi, Michel Husson, Sabina Issehnane, Raoul Marc Jennar, Renaud Lambert, Serge Latouche, Frédéric Lebaron, Sylvain Leder, Frédéric Lemaire, Frédéric Lordon, Jean-Marie Monnier, Caroline Oudin-Bastide, Juan Miguel Pérez, Evelyne Pieiller, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Dominique Plihon, Laura Raim, Christophe Ramaux, Gilles Raveaud, Mathias Reymond, Hélène Richard, Pierre Rimbert, François Ruffin, Pierre Salama, Émilie Sauguet, Alexis Spire, Philippe Steiner, Bruno Tinel, Julie Valentin, Julien Vercueil, Ibrahim Warde, Arnaud Zacharie, Daniel Zamora.



Le sommaire :

L'ECONOMIE, UNE SCIENCE COMME LES AUTRES ?
Idée reçue - « Les chiffres sont formels »
Gouverner par les nombres
Offre et demande, les Adam et Ève de l'économie
Quand une banque distribue des médailles
GRAPHIQUE Un foisonnement d'écoles de pensée
Échanger autre chose que de l'argent
Ces experts dont les médias raffolent
Discrètes manœuvres contre l'(éco)diversité


PRODUIRE PLUS, TOUJOURS PLUS
Idée reçue -  « La croissance, c'est la prospérité »
Le Sud découvre qu'il est entravé, pas en retard
La nature, nouvel eldorado marchand
GRAPHIQUE Dépenser pour relancer: des flux et des fuites
Repeindre le capitalisme en vert
L'introuvable New Deal européen
La décroissance ou le sens des limites


LE PONT ET LA CALE
Idée reçue - « Tous gagnants grâce au dialogue social »
Bons sentiments à la rescousse de l'esclavage
Pourquoi la démocratie s'arrête aux portes de l'entreprise
Le travail à la chaîne est-il mort?
GRAPHIQUE L'origine du profit selon Karl Marx
Les mille et une justifications du profit
Les patrons ont-ils lu Marx
Coopératives : destin d'une utopie


PARTAGE DES RICHESSES: ESPOIRS ET IMPASSES
Idée reçue -  « La pauvreté, voilà le fléau ! »
Équité, l'égalité en trompe-l'œil
GRAPHIQUE Aux États-Unis, les riches creusent l'écart
Petite histoire de l'impôt
Fiscalité sur le revenu, la peau de chagrin
Niches, fraude, paradis fiscaux : de l'ardoise au coup d'éponge
La charité contre L'État
La cotisation, une ambition à ranimer


L'EMPLOI, À QUEL PRIX?
Idée reçue - « Ce sont les entreprises qui créent l'emploi »
Le travail, droit ou devoir?
Lutte contre le chômage : rustines et chausse-trapes
GRAPHIQUE Le bonheur est dans la courbe
L'embauche à la veille de la Révolution française
Un revenu garanti pour dépasser le salariat


LE MARCHÉ OU LA CONSTRUCTION D'UNE EVIDENCE
Idée reçue -  « La concurrence, gage d'efficacité »
L'extension du domaine du marché
Le poing de l'État au service de La main invisible
GRAPHIQUE Droit du travail en vigilance orange
L'URSS mise sur la planification
Le continent ignoré de l'économie non marchande
Comment la propriété privée a été imposée par la force
Hayek ou le bolchevisme néolibéral


MONDALISATION : LA M|SE EN CONCURRENCE DES PEUPLES
Idée reçue - «Tout le monde profite du libre-échange »
Opium et canons font plier la Chine
Immigration : comment le Sud subventionne le Nord
GRAPHIQUE Plusieurs tours du monde pour un smartphone
Depuis soixante-dix ans, l'idée fixe qui guide les marchands
Tous les écrans du monde
Le grand marché transatlantique se fait justice lui-même
Le protectionnisme n'est pas l'autarcie


MONNAIE,UNE ÉNIGME SONNANTE ET TREBUCHANTE
Idée reçue - « Rien ne se crée, tout se prête »
À quoi sert la monnaie?
L'odeur de l'argent
GRAPHIQUE Le grand Meccano de la création monétaire
La Banque centrale européenne, indépendante ou hors contrôle?
Géopolitique des taux de change
Étrange « maladie hollandaise »
De la monnaie unique à la monnaie commune


DETTE : LE CHANTAGE
Idée reçue - « L’État doit gérer en bon père de famille »
Vertus oubliées de l’endettement
Comment a été inventée la carte de crédit
Victimes consentantes des marchés
GRAPHIQUE 1981, l'occasion ratée
En Europe, la dette contre la démocratie
Les faibles paient, les autres négocient


FINANCE : L'INSOUTENABLE PROMESSE
Idée reçue - « Grâce aux Brics, un monde multipolaire)
Qu'est-ce qu'une crise financière?
Bourse: Vol au-dessus d'un nid de coucous
Capital fictif : l'ivresse et le vertige
« Leveraged BuyOut » : acheter sans rien dépenser (ou presque)
GRAPHIQUE Le Brésil secoué par les investisseurs
Marier finance et islam
Et si on fermait la Bourse...


rappel : Manuel d'histoire critique
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/09/03/30522609.html

 

.

27 juillet 2016

SES : allégements controversés ?

 


1 - SES exploration, seconde : des allégements du programme sont publiés au BO du 20 juillet 2016
http://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/7/4/MENE1618736A/jo/texte

La phrase « Ils traiteront obligatoirement la première question de chacun des 5 thèmes et au moins 8 questions sur les 10 proposées »
est remplacée par
« Ils traiteront obligatoirement la première question des thèmes I, II, IV et V
et au moins 2 questions au choix sur les 6 autres questions... »
Sur le programme d'exploration en seconde,
http://eduscol.education.fr/cid56734/ressources-pour-les-ses-en-serie-es.html

Lire aussi le site de l'APSES http://www.apses.org/actions/


2 -  Des patrons activistes hurlent : les élèves ne vont plus étudier le marché et la concurrence !!
http://www.lesechos.fr/politique

Ces patrons peuplent l'Académie des Sciences morales et politiques qui donne de la voix
(parmi ses membres, Darcos, Pébereau, Kessler, Boiteux, Gattaz (Yvon), Tirole, etc.)
http://www.asmp.fr/pdf/MOTION.pdf

Le combat de ces patrons n'est pas nouveau. En 2008, ils ont dénigré les manuels de SES.
Leurs alliés ont imposé le programme Chatel
qui instaure une coupure entre économie (2/3) et sciences sociales (1/3)
cf. JY Mas sur Beitone et le "nouvel" esprit des SES
http://www.democratisation-scolaire.fr/spip.php?article216

L'Institut de l'entreprise (IdE) vend une vision managériale du monde.
Il avait proposé sa propre version d'un projet de programme d'éco en seconde (voir l'article sans date de l'IDIES. 2010 ?)
http://tinyurl.com/zfpqm54


NVB suscite une fronde des grands patrons

Challenges défend les positions patronales
et caricature « la puissante et très à gauche (sic) Association des Professeurs d’Economie (resic) (APSES) »
http://www.challenges.fr/politique/20160725


3 -  La Ministre demande l'avis du CSP et du Conseil national éducation économie (CNEE)
sur les programmes de SES des 3 années du lycée, à rendre fin janvier prochain.
Ou comment attendre la fin du quinquennat
pour éviter de faire le bilan de la politique menée par Chatel, l'homme du marketing.


 .

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juillet 2016

Complot et critique sociale

 

Contre la répression du complotisme, la critique réaliste des élites, Revue Frustration, blog Médiapart 14.07.2016
http://blogs.mediapart.fr/revue-frustration/blog/140716/contre-la-repression-du-complotisme-la-critique-realiste-des-elites

« En mettant en avant des logiques religieuses ou raciales, les théories du complot qui pullulent sur Internet détournent les gens de la réalité de notre problème avec les puissants : leur domination économique et financière.
En plus, à force de décrire les classes supérieures comme des gens surpuissants, capables d’organiser des manipulations énormes dans le but d’une domination mondiale, on cesse de voir l’énorme fragilité de toutes ces élites : le fait que leur pouvoir ne repose que sur la préservation d’un ordre économique fragile, instable et profondément injuste : le capitalisme ».



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 octobre 2015

RVH 2015 : Empires et histoire globalisée

 

empires-sg-pb

RVH Blois 2015 - Les empires, vecteurs de la mondialisation
Serge Gruzinski Pierre Singaravelou Patrick Boucheron
http://www.rdv-histoire.com/



- Au-dela des empires : quelle histoire écrire dans un monde globalisé ?
Conférence inaugurale Serge Gruzinski pour les RVH 2015
http://bit.ly/1KlOHpl
http://www.rdv-histoire.com/edition-2015-les-empires/conference-inaugurale-au-dela-des-empires-quelle-histoire-ecrire-dans-un-monde-globalise-par-serge

L'attrait de l'Ouest concurrence les déplacements vers l'Est
SG souligne l'intérêt d'étudier le regard des Ottomans sur le nouveau monde (cf. carto)

Une transposition théâtrale de L'Aigle et le Dragon a été réalisée par Laurent Guitton
au lycée Jean Rostand de Roubaix
http://www.youscribe.com/catalogue/livres/education/cours/l-histoire-pour-quoi-faire-2534090


- Les empires, vecteurs de la mondialisation
P. Boucheron et S. Gruzinski / Pierre Singaravelou
http://youtu.be/GnHD8gz8lZ8

Ne pas limiter l'histoire scolaire à une histoire identitaire et fermée, une histoire de rois et de chefs de guerre.
Ramener l'histoire à hauteur d'homme et de conscience du monde (l'échelle ou l'idée qu'on en a),
avec une attention portée aux seconds couteaux, aux intermédiaires, aux passeurs et aux renégats.

Une question rappelle l'importance du travail fait sur l'histoire du capitalisme par des historiens comme Fernand Braudel, Pierre Chaunu, Michel Morineau. Ils n'ont pas eu vraiment d'héritiers, ce sont les anglo-saxons qui ont pris le relais.


.

Posté par clioweb à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


21 octobre 2014

Arte : Histoire du capitalisme

 

- Trois mardis d'octobre, Arte diffuse une série d'Ilan Ziv sur l'histoire du capitalisme

1 Adam Smith : à l'origine du libre marché ? 55 mn, 14 oct, 20 h 50
2 La richesse des nations, nouvel évangile ? 14 oct 21 h 45
3 Ricardo et Malthus, vous avez dit liberté ? 21 oct  22 h 30
4 Et si Marx avait raison ? 21 oct 23 h 20
5 Keynes/Hayek, un combat truqué ? 28 oct 22 h 45
6 Karl Polanyi, le facteur humain, 28 oct 23 h 35

en pdf en français
https://ilanziv.files.wordpress.com/2014/09/capitalisme-12p.pdf
http://ilanziv.wordpress.com/2014/09/

http://info.arte.tv/fr/capitalisme
(à capturer avc Captvty)


- Le capitalisme disséqué sur Arte
http://www.mediapart.fr/journal/economie/141014/le-capitalisme-disseque-sur-arte

extrait :
« Trente ans plus tard, Friedrich Hayek ne regrettait rien, ne renonçait à rien. « Il a occulté tous les faits qui ne rentraient pas dans sa théorie », rappelle Robert Boyer, économiste de la régulation. Pourtant, c’est vers cet économiste, et son successeur Milton Friedman, que se tourneront les néo-libéraux pour régénérer le capitalisme ». 

« Trente ans après cette contre-révolution néo-libérale, malgré les crises, malgré la marchandisation toujours plus poussée du vivant, de la nature, de l’homme, ce capitalisme continue à prospérer, dans la plus totale opacité. « Ce que j’ai appris de ce documentaire, explique aujourd’hui son réalisateur, c’est que l’économie ne doit pas être abandonnée à une minorité. C’est trop dangereux, car elle détermine nos vies et peut détruire nos sociétés. Nous devons nous engager et le savoir est le meilleur moyen de résister. »

Challenges semble moins aimer la série...

..

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25 juillet 2014

Jaurès, Rallumer tous les soleils

 

Textes et discours de Jaurès
transcrits sur le site Rallumer tous les soleils,
avec entrée par date ou par thèmes :
http://www.jaures.eu/category/ressources/de_jaures/


Jaurès : les socialistes et les attentats anarchistes – Piège grossier (1893)
Jaurès et le Maroc : contre l’expédition marocaine (16.06.1911)
Jaurès et le Maroc : contre l’aventure marocaine (24 janvier 1908)
Jaurès et le Maroc : contre le protectorat (28 juin 1912)
Jaurès : la politique coloniale de la France et la civilisation arabe (1 février 1912)
Jaurès contre la politique française au Maroc (mars 1908)
Jaurès et la presse, à travers quelques citations
Jaurès et l’Affaire Durand – Enfin ! (16/02/1911)
Jaurès et l’Affaire Durand – L’erreur judiciaire (10/12/1910)
Comment juger les révolutionnaires (Jaurès, 1904)
Révolution socialiste et évolution socialiste (Jaurès, 1899)
Face à la guerre, la grève générale… (Jaurès, 18 juillet 1914)
Jaurès aux soldats de France – Jaurès et l’armée 23 janvier 1898 La Lanterne
La paix et le socialisme (Jaurès, discours dit « de Berlin », 9 juillet 1905)
L’ordre sanglant (Jaurès – Maroc, avril 1912)
Les socialistes et le pouvoir – les conditions de la participation (1914)
Sur la République coopérative (Jaurès – A l’œuvre – 1910)
Services publics et classe ouvrière (Jaurès – l’Humanité – 1911)
Législatives 1914 : réformes sociales et combat pour la paix
Jaurès à Bruxelles, le 29 juillet 1914
Jaurès et le droit de l’enfant (1901) ; & l’enseignement laïque
Quand la finance corrompt la presse et trompe l’opinion (Jaurès & l’Humanité)
Tyrannie du peuple ou tyrannie du capital ? (Jaurès, 1894)
Un journal pour traduire la pensée de la classe ouvrière… juillet 1894
Le capitalisme porte en lui la guerre (7 mars 1895)
Le syndicalisme et le socialisme (septembre1913)
Toujours socialiste et toujours républicain (1893)
Hier et demain – De la Commune à la Révolution sociale (1907)
A la jeunesse, face à l’idée socialiste (1903)
La République de la démocratie et du suffrage universel Albi (juillet 1903)
Profession de foi du candidat Jaurès en 1910
Rayons et ombres : l’hommage aux combattants de la Commune (36 mai 1912)
Patriotisme et internationalisme (1911)
Le devoir d’un député socialiste Lille (1903)
La liberté souveraine de l’esprit (Jaurès, janvier 1895)
Socialisme et liberté (1 décembre 1898)
La Laïcité, par légitime défense (1889)
Nous ne voulons pas que la République soit pour le prolétariat une duperie (Jaurès, 7 octobre 1905)
L’armée, cette idole tarée (novembre 1897)
Jaurès et le « péril jaune » (Colonialisme et Asie – années 1905)
De la démocratie politique à la démocratie sociale (le bilan social du 19e siècle)
Contre la peine de mort (1908)
Les massacres d’Arménie (novembre 1896)
L’impôt sur le revenu : pourquoi ? pour qui ? (1913)
Le théâtre social – le théâtre comme moyen de lutte sociale (décembre 1900)
A la jeunesse poussée vers la guerre (janvier 1914)
Vers l’avenir (Jaurès parle de Zola, juin 1908)
Les batailles électorales – les violences du pouvoir (années 1895)
La patrie, les patries, de la guerre à la fédération (1911)
Contre la guerre, que peuvent les peuples ? (1911)
Contre la guerre : l’arbitrage ou la révolution ! Stuttgart (août 1907)
Le prolétariat contre la guerre Stuttgart (août 1907)
Le patriotisme européen (1905)
Le patriotisme – et la préférence nationale ! (août 1905)
Vers la République sociale (1906)
L’engagement dans l’Affaire Dreyfus (1898)
Jaurès, les socialistes et l’Affaire Dreyfus (1900)
Aux origines de l’Affaire Dreyfus (1898)
C’est toujours la République sociale qui a été mon idéal (1904)
Jaurès contre Casimir-Perier, contre l’oligarchie bourgeoise (novembre 1894)
Le but du socialisme (1901)
Le socialisme et la vie (1901)
La guerre sociale (1906)
Jaurès et les retraites (1910-1911)
Sang froid nécessaire (31 juillet 1914)
L’oscillation au bord de l’abîme (30 juillet 1914)
Appel à l’unité socialiste (1897)
J’appelle les vivants ! (Discours au Congrès de Bâle, 24 novembre 1912)
Jaurès répond aux attaques sur la communion de sa fille (1901)
La chaîne est au cœur de ces hommes… (1911)
Un perpétuel appel à l’assassinat… (1913)
Contre la loi de trois ans (1913)
Le principe de la lutte de classe (1900)
L’éducation, un acte de foi en l’autonomie et en la raison (janvier 1910)
Préface à Action socialiste – quand Péguy publiait Jaurès
L’Homme, entre Marx et l’Univers… (1901)
République, démocratie et laïcité Castres (30 juillet1904)
Les compétitions coloniales – Jaurès et le colonialisme (17 mai 1896)
Discours de Vaise – discours de Jaurès, le 25 juillet 1914
Notre but : l’humanité (éditorial du 1er numéro de l’Humanité, 1904)
De la République au Socialisme (21 novembre 1893)
L’Etat financier et l’Etat démocratique (Panama et corruption…, 8 février 1893)
Instruction, morale et laïcité (juin 1892)
Université et politique (7 juillet 1894)
République et socialisme – Jaurès et Engels (1901)
Jaurès et l’évolution révolutionnaire – 1901
Jaurès et les droits des femmes (1907-1908)
Justice ! (11 mars 1906, au lendemain de la catastrophe de Courrières)
L’Etat socialiste et l’Etat patron (1895)
L’Etat socialiste (et les fonctionnaires) (1895)
Jaurès contre les lois scélérates (anarchisme et corruption  juillet 1894)
Le triomphe de la politique d’affaires (1894)
La classe moyenne et la question sociale (mars 1889)
La concentration capitaliste (mars 1889)
Face aux rapines coloniales : ni diversion ni équivoque mai 1911
Préface aux Discours parlementaires (1904)

.

Posté par clioweb à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

15 mars 2013

Robert Castel (1933-2013)

 

castel

Robert Castel - photo Télérama 2009


- Robert Castel, désaffilié - Libération 13.03.2013
Révélé par ses travaux sur la folie puis célébré pour ceux sur le salariat, le sociologue est mort mardi, à 79 ans.
http://www.liberation.fr/livres/2013/03/13/robert-castel-desaffilie_888409

Sylvain Bourmeau rappelle les chantiers abordés par le sociologue :
- l'ordre psychiatrique (1977) et le combat pour la destruction de l'hôpital
- les métamorphoses de la question sociale (1995) : la longue mise en place du salariat et son effritement récent
- la montée de l'insécurité sociale (2003)
à mesure que s’affaiblit la solidarité collective et que se reporte sur l’individu «responsabilisé» l’activation de sa propre protection, engendrant du même coup ce qu’il proposait d’appeler une «désaffiliation»
- La montée des incertitudes, Seuil 2009
intégration républicaine ou stigmatisation ?

Les métamorphoses..., fiche Coulmont
http://socio.ens-lyon.fr/agregation/conflits/conflits_fiches_castel_1995.php

La fin du travail, un mythe démobilisateur (bonnes feuilles) - Monde diplomatique 1998
http://www.monde-diplomatique.fr/1998/09/CASTEL/10915

L'insécurité - Consignes de sécurité, Marongiu, Libération 02.10.2003
http://www.liberation.fr/livres/0101456155-consignes-de-securite


La cité de Castel, entretien Libération  02.10.2003. De la sociologie de la psychanalyse et de la psychiatrie à celle de la marginalité et du travail, le parcours, varié mais cohérent, de Robert Castel.
http://www.liberation.fr/livres/0101456157-la-cite-de-castel

Hommage de La vie des idées (articles, entretiens, analyses)
http://www.laviedesidees.fr/Hommage-a-Robert-Castel.html

Le travail, c’est la précarité ?  Télérama le 09 mai 2009
http://www.telerama.fr/idees/le-travail-c-est-la-precarite,42502.php

La sociologie construit-elle le réel ? FC, les NCC - 12.11.2012
(avec photo de Robert Castel et Adèle van Reeth)
http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-quel-reel-14-la-sociologie-construit-elle-le-reel-2


- Robert Castel, le spécialiste de la condition salariale et de la psychiatrie, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), est mort mardi 12 mars à l'âge de 79 ans.
Le Monde republie un portrait de novembre 2011.
... Montrer « comment les petits individus que nous sommes avec leurs petites histoires sont traversés par une grande histoire qui les façonne ». Relier, en un mot, l'objectif et le subjectif. Car « les soi-disant déterminismes objectifs sont aussi les clefs qui ouvrent la compréhension de l'intimité du sujet, de ses amours comme de ses deuils, de ses audaces comme de ses lâchetés, de ses choix politiques comme de ses rejets ».
http://www.lemonde.fr/import/article/2011/11/09/robert-castel-capteur-des-fragilites_1600908_3544.html


- Robert Castel (1933-2013) souligne la montée croissante des incertitudes et des risques dans les sociétés contemporaines, conséquence du passage à un nouveau régime du capitalisme auquel la précarité croissante serait consubstantielle. http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Castel_sociologue


- Peut-on se réaliser dans le travail ? Robert Castel, Dominique Méda, Laurence Roulleau-Berger, trois chercheurs conviés à débattre par la Vie des idées montrent que la mise en pratique de cette idée, pourtant omniprésente, est compromise par les crises, l’inaction des États et l’absence de normes internationales contraignantes.
http://www.laviedesidees.fr/Le-Travail-valeurs-attentes-et.html

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 décembre 2011

Comment ils ont tué la Poste

 

meek-lhr


- James Meek, In the Sorting Office
London Review of Books - 28 April 2011 - l'auteur : http://jamesmeek.net
L'article intégral en ligne :
http://www.lrb.co.uk/v33/n09/james-meek/in-the-sorting-office

L'écrivain a enquêté sur la poste néerlandaise. Il décrit un service dégradé et des salariés malmenés, l'envers d'une privatisation sans durabilité et d'une compétition fort peu rationnelle.

Comment ils ont tué la Poste
Traduction en 6 pages par Courrier international, à lire en bibliothèque - 1103-04
http://www.courrierinternational.com/magazine/2011/1103-1104-l-or-la-face-cachee-d-une-frenesie-mondiale

Extraits :
Concurrence ?
« In the Netherlands, as in Britain, the postal market has been liberalised in the name of the consumer, as Europe’s former citizens are now known: competition, it is said, will benefit everybody. But competition, as Leijten noted, only really exists for large organisations. Private citizens can’t post letters in Sandd or Selekt mailboxes. There aren’t any. Ordinary Dutch people still have to pay 46 cents to send a TNT letter. The Dutch government, meanwhile, has negotiated a deal with Sandd to deliver some of its mail at 11 cents a pop. ‘For ordinary people, there’s no choice, there’s only TNT,’ Leijten said. ‘The postal system is sick ».

Une guerre fraticide
« Every week Dutch households and businesses are visited by postmen and postwomen from four different companies. There are the ‘orange’ postmen of the privatised Dutch mail company, trading as TNT Post but about to change their name to PostNL; the ‘blue’ postmen of Sandd, a private Dutch firm; the ‘yellow’ postmen of Selekt, owned by Deutsche Post/DHL; and the ‘half-orange’ postmen of Netwerk VSP, set up by TNT to compete cannibalistically against itself by using casual labour that is cheaper than its own (unionised) workforce. TNT delivers six days a week, Sandd and Selekt two, and VSP one. From the point of view of an ardent free-marketeer, this sounds like healthy competition. Curiously, however, none of the competitors is prospering ».

Désarmement unilatéral
« What the Germans did was not so different from what the Dutch did: they tried to protect their decently paid former state postmen from low-wage competition in their home country, while setting up networks of low-wage private postmen to undermine the former state post in the country next door ».

Petits boulots. L’art de dénigrer le travail des salariés.
« Sandd promotes the job as a ‘bijbaan’, a bit of work on the side for somebody who wants fresh air and exercise and already has a state pension, is studying or has a salaried husband ».
un exemple de factrice : « She works, she reckons, about 30 hours a week for the two companies, earning about five euros an hour, although the legal minimum wage in the Netherlands is between eight and nine euros an hour. She has no contract. She gets no sick pay, no pension and no health insurance… » 

Le retour du droit et du social ?
« While I was in the Netherlands, the Dutch parliament’s pressure on the low-wage postal companies, which had been building for years, finally forced them to make a deal. In the small hours of the morning they agreed with the unions that by the end of September 2013, 80 per cent of all postal workers in companies like Sandd must be on proper contracts, meaning they gain some degree of social protection ». Un responsable ajoute : « Yes, we underpaid, if you want to call it that, in the same way that others did. From early on we said when others agree to come to a labour agreement we will follow. We would not take the lead ».


Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2011

Paul Jorion

 

jorion2


Paul Jorion, qui se présente comme un anthropologue économique vient de publier Le capitalisme à l'agonie.
Il était à Caen mercredi soir à l'invitation de l'associtation Démosthène.


Les sujets développés lors de sa conférence peuvent être lus sur le web, dans des articles ou des entretiens : 


- Comment on devient « l'anthropologue de la crise » 
Un anthropologue parmi les banquiers

« En 2003, je travaillais chez Wells Fargo à San Francisco... Le grand sujet de conversation entre mon ami Oreste Monokandilos et moi à l’heure du déjeuner, était la bulle de l’immobilier qui commençait d’enfler. 

Je constituai ainsi des dossiers, accumulant une énorme documentation sur la crise en gestation, rassemblant l’information qui me permettrait de rédiger entre novembre 2004 et octobre 2005, Vers la crise du capitalisme américain ? (Jorion 2007). Faute de trouver un éditeur, l’ouvrage dut attendre janvier 2007 avant d’être publié ».
http://www.pauljorion.com/blog/?p=7179

La crise est consubtantielle au système capitaliste 


Qu’entend-on par « capitalisme », et pourquoi sa phase finale est-elle amorcée ? 
L’introduction des stock options à la fin des années 1970 permit aux rentiers et aux entrepreneurs, dont les intérêts coïncidaient dorénavant, de s’allier contre les salariés - 21 mars 2009
http://www.pauljorion.com/blog/?p=2410

« L’origine du capitalisme » de Ellen Meiksins Wood, Note de lecture par Alain Adriaens 
http://www.pauljorion.com/blog/?p=5898

Le comportement colonisateur 
On prête au capitalisme des vertus qui tiennent plutôt à la colonisation du monde par les Européens.
http://www.pauljorion.com/blog/?p=265


Crise du « subprime » et titrisation, 26 septembre 2007 
http://www.pauljorion.com/blog/?p=191
http://www.pauljorion.com/blog/?tag=titrisation


La mesure du risque de crédit doit être un service public, Le Monde, 7 février 2011
http://www.pauljorion.com/blog/?p=21046
http://www.dailymotion.com/video/xc4vzn_faillite-des-etats-paul-jorion-2_news


La crise qui vient (Ce soir ou jamais, 04/02/2010 ? - Etat endetté = impôts augmentés , face à Woerth qui était alors sûr d'avoir toute LA vérité ). On ne peut plus vendre au public la dérégulation et la privasitation, mais on peut se servir de la dette des Etats pour démolir les services publics. 
http://www.dailymotion.com/video/xc4w1r_la-crise-qui-vient-analyse-de-paul_news


Crise et sciences humaines
http://www.revue-emulations.net/interviews/jorion

Pourquoi dialoguer avec Karl Marx (qui a mis à mal l'économie politique naissante) 
http://www.pauljorion.com/blog/?p=6756
http://www.pauljorion.com/blog/?tag=karl-marx

Caen, 23/03 : Karl Marx a tué involontairement la science économique.
Jusque vers 1850, l'économie politique suivait une bonne direction. Mais Karl Marx s'est posé en politique et en révolutionnaire. Il a provoqué une réaction de rejet immédiate chez les banquiers qui ont soutenu la création d'une pseudo-science économique inspirée par l'astronomie (utilisation du calcul différentiel). Un discours d'une complexité inutile a pris la place de ce qui aurait pu devenir une science économique au plein sens du terme.


Le capitalisme à l'agonie 

http://www.pauljorion.com/blog/?p=19266
http://www.pauljorion.com/blog/?tag=le-capitalisme-a-l'agonie

- Le Soir, « L’économie mondiale approche d’un autre 1789 », mercredi 23 mars 2011
http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/uploads/SOIR_20110323_BRUX_ECONOMIE_23.pdf

- La phrase qu'Eric Le Boucher ne comprend pas
« … je radicalise la pensée de Marx – en particulier pour avoir repris la théorie du prix d’Aristote, dont le fondement est plus politique que la sienne (Le prix : 2010 : 69-94) ».
Le capitalisme à l’agonie (Fayard 2011 : 232). 22 mars 2011
http://www.pauljorion.com/blog/?p=22415

- - - -

Paul Jorion a travaillé dans le milieu bancaire américain de 1998 à 2007. Il ne revendique aucun mérite dans l'anticipation de la crise des subprimes : « j'étais au bon endroit au bon moment » commente-t-il.

Il a publié notamment : 
Investing in a Post-Enron World (McGraw-Hill 2003) 
La crise du capitalisme américain ? (La Découverte 2007 ; Le Croquant 2009),
L’implosion. La finance contre l’économie : ce que révèle et annonce la "crise des subprimes" (Fayard 2008),
La crise. Des subprimes au séisme financier planétaire  (Fayard 2008) 
L’argent, mode d’emploi (Fayard 2009).
Comment la vérité et la réalité furent inventées (Bibliothèque des sciences humaines, Gallimard 2009).
Le capitalisme à l'agonie, Fayard 2011
http://www.pauljorion.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Jorion

- - - - - - 

Prochaine conférence de l'association Démosthène :

Crise du travail ? Crise du salariat ?
François Vatin
, sociologue, université Paris Ouest,
mercredi 6 avril 2011, 20 h 30
amphi Tocqueville, université de Caen

Le travail, activité productive, siège en d'autres temps d'expérience collective et de socialisation s'est transformé en une épreuve individuelle pour des salariés engagés dans un combat solitaire ; cette évolution limite la portée politique de ce combat et affaiblit les collectifs de travail. 

La crise du salariat ne cache-t-elle pas une crise plus profonde du travail ? 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,