22 août 2011

La couleur d'une marchandise


"Tout prend désormais la forme d'une entreprise et la couleur d'une marchandise" analyse
 Christian Laval interrogé par Clément Sénéchal pour Médiapart. 

Appliqué à l'éducation, il s'agit moins de vendre des diplômes 
que d'imposer par un processus insidieux un système où l'entreprise privée est la seule référence, où les hommes sont vus en capital exploitable par les patrons et sont mis en compétition permanente.

Christian Laval et Pierre Dardot ont décrypté les dynamiques de cette nouvelle rationalité dans La Nouvelle Raison du monde (La Découverte, 2009). Un autre essai, La Nouvelle École capitaliste paraît en septembre.

version offerte de l'article :
http://www.mediapart.fr/article/offert/ba01c70c0bc5a43bb08cdf2d2c921105


Comment fabriquer un individu néolibéral
- Libération - 19/02/2009
Rencontre avec Pierre Dardot et Christian Laval, auteurs de «la Nouvelle Raison du monde».
http://www.liberation.fr/livres/0101320480-comment-fabriquer-un-individu-neoliberal


A lire également sur le web :
Christian Laval, Le modèle néolibéral de la connaissance
http://institut.fsu.fr/Connaissance-et-neoliberalisme-par.html
http://institut.fsu.fr/L-equipe.html?page=recherche&recherche=Christian+Laval&ok=OK

Revue du Mauss permanente, « P. Dardot, Ch. Laval, La nouvelle raison du monde , Essai sur la société néolibérale », RDMP, 4 février 2009 [en ligne]. http://www.journaldumauss.net/spip.php?article462

Michel Foucault, "Naissance de la biopolitique", leçons du 7  et 21 mars 1979. 

Christian Laval, « Penser le néolibéralisme », à propos de l'ouvrage Les Habits neufs de la politique mondiale de Wendy Brown et Le Néo-libéralisme version française de François Denord. in La Revue Internationale des Livres et des Idées, 22/11/2007, http://www.revuedeslivres.net/articles.php?idArt=63

Fabrice Flipo, "La raison néolibérale", note de lecture de La Nouvelle Raison du monde, Pierre Dardot et Christian Laval, publiée par la revue Mouvements. http://www.mouvements.info/La-raison-neoliberale.html

Serge Audier, « Walter Lippmann et les origines du néolibéralisme », in La Revue Internationale des Livres et des Idées, 06/05/2010, http://www.revuedeslivres.net/articles.php?idArt=325

Laurent Jeanpierre, "La mort du néolibéralisme" publié originellement in Fresh Théorie 2, Paris, Leo Scheer, 2006. http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=3078

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 novembre 2010

La philo en seconde ?

- Accueil mitigé sur la philo en seconde, titre Libération.
A partir de la rentrée 2011, les lycéens pourront faire de la philo dès la seconde mais sans avoir pour autant des cours de philo. http://www.liberation.fr/societe/

.
- A quoi sert une Journée mondiale de la philosophie, organisée dans le cadre de l’Année internationale du rapprochement des cultures ? A mettre en scène une annonce ministérielle :
« À cette occasion, il a exprimé la volonté du Président de la République et la sienne de voir l’enseignement de la philosophie s’étendre en amont de la classe terminale dès la rentrée 2011, et ce sous différentes modalités ».
http://www.esen.education.fr/fr/actualites/actualites-de-l-education/

La presse reproduit le communiqué, mais évite souvent d'entrer dans les détails : « L’ECJS en seconde et première sera notamment ouvert aux profs de philosophie, qui pourront ainsi aborder les notions au programme sous un angle spécifiquement philosophique. Une expérimentation d’un enseignement anticipé de la philosophie sera également lancée au niveau national. Fondée sur l’initiative des équipes pédagogiques et dans le cadre de l’autonomie renforcée des établissements, cette expérimentation pourra se décliner sous différentes formes : les professeurs de philosophie pourront, par exemple, participer à l’accompagnement personnalisé ou aux enseignements d’exploration («littérature et société», «images et langages» et «méthodes et pratiques scientifiques») proposés en classe de seconde, ou encore intervenir de manière ciblée au sein des cours d’autres disciplines pour en éclairer la portée philosophique ».

La réciproque sera-t-elle vraie ? Des profs de maths pourront-ils aller en cours de philo éclairer la portée mathématique d'une question ? Les historiens, les scientifiques n'ont-ils pas les moyens intellectuels de réfléchir sur leur discipline et d’enseigner ce regard distancié ?

Cette annonce ressemble fort à la sédimentation des créations précédentes, comme les sections européennes ou l'histoire des arts (et demain le droit ?). Pour répondre à des demandes légitimes, on créé des enseignements, sans profs et sans horaires... Quitte à déshabiller et désorganiser les disciplines en place...

En novembre 2009, le ministère a voulu expulser l'HG de Terminale S et a supprimé les modules de seconde en HG. La logique était visiblement comptable ( grappiller une heure en passant d'environ 2 * 2 h 30 à 4 h pour la seule première, de préférence à 2 h en première et 2 h en terminale, avec des programmes adaptés).  Cette décision a profondément désorganisé le travail dans les séries ES et L. On peut également sur l'opportunité de cette nouvelle annonce.

Ceux qui voudraient décoder cette « nouvelle nouvelle » pourront écouter le ministre sur France-info (environ 50 secondes - souce jfj)... Va-t-il y avoir des moyens supplémentaires ? demande la journaliste.
Réponse : « les profs de philo iront exercer leur talent hors de leur discipline » ;  « des heures ne sont pas effectuées… » ; « nous avons un surnombre de profs... ».  Souci de l’éducation des lycéens  ou «gestion » du « capital » humain ? http://tinyurl.com/f-info-philo-ch  - http://tinyurl.com/272qf9w

.
Lire également le billet polémique d'Yves Chenal sur les projets d'épreuve de bac en HG :
Histoire-géo : Plus de dissertation mais des QCM. Vous avez une heure (Rue 89 - 19/11/2010)

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,