29 juin 2013

Le déni du Monde ?

 

glob-msh
Penser Global, MSH, Paris mai 2013


3 pistes suggérées dans le dernier billet du blog Histoire Globale


- Les sciences sociales converties au global ?
http://blogs.histoireglobale.com/lhistoire-globale-en-debats_2952 (3eme partie)

Laurent Testot sur « Penser global » (le colloque de la Fondation MSH, du 15 au 17 mai 2013 à Paris) et la revue.
http://penserglobal.hypotheses.org/


- L’histoire globale, une métadiscipline ?
http://blogs.histoireglobale.com/lhistoire-globale-en-debats_2952 (2eme partie)

Philippe Norel sur l’article de Laurent Berger (Une science sociale pluriséculaire et transdisciplinaire)
http://blogs.histoireglobale.com/lhistoire-globale-une-discipline-pluriseculaire-et-transdisciplinaire_2935

Le texte a été publié dans « La place de l’ethnologie en histoire globale »
par la revue Monde(s)  (qui n'est pas disponible en ligne)
http://www.monde-s.com/
http://www.monde-s.com/programmation/dernier-numero


- L’histoire globale est-elle une menace pour l’enseignement de l’histoire en France ?
http://blogs.histoireglobale.com/lhistoire-globale-en-debats_2952 (1ere partie)

Dans Le déni du Monde (Aggiornamento HG), Vincent Capdepuy commente « Difficile enseignement de l’histoire », le dernier numéro de la revue Le Débat 175
Selon Pierre Nora, si l’histoire nationale est difficile à enseigner aujourd’hui, c’est qu’elle a été attaquée par « des historiens jeunes, et parfois moins jeunes » animés « par un ressentiment à l’égard de la France ».

Pour Vincent Capdepuy, « l’antagonisme entre histoire nationale et histoire globale est pour partie une fiction ».

« Une question mérite d’être posée : quelle est aujourd’hui l’influence réelle de l’histoire globale dans l’enseignement de l’histoire en primaire et dans le secondaire, à part les quelques heures consacrés au Songhaï ou Monomotapa en classe de cinquième ? À peu près nulle. Et ceci pour la bonne raison que l’histoire globale, malgré des contributions majeures et parfois anciennes, reste en France marginalisée et sujette à suspicion ».

« S’il faut enseigner le Monde, c’est parce que [la France n'est pas une île fermée] le Monde est notre présent et qu’il est l’horizon de nos élèves. Cela fait plus d’un demi-siècle qu’on le répète et il serait temps d’arrêter de faire des Français des étrangers au Monde »... « la spécificité de l’histoire globale tient précisément à poser qu’il y a un moment où cette échelle globale devient pertinente en raison des interconnexions croissantes entre les sociétés humaines »

Le blog Histoire Globale est aussi sur Facebook :
https://www.facebook.com/HistoireGlobaleLeBlog

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


25 septembre 2012

L’Atlas historique d’Edward Quin

 

edwardquin-1498

L'Atlas d'Edward Quin (1830) en présentation animée
 1498 : The discovery of America - extrait - David Rumsey Maps Collection



L’histoire-tunnel en diapositives : l’Atlas historique d’Edward Quin
Vincent Capdepuy, blog Histoire globale 24.09.2012
http://blogs.histoireglobale.com/?p=2147


L'atlas en gif animé :
http://blogs.histoireglobale.com/wp-content/uploads/2012/09/Quin_1830_Atlas-animé.gif
(les légendes sont en note en fin d'article)


extraits :
« Les atlas historiques se multiplièrent au cours du 19e siècle et s’imposèrent comme un genre en soi, bien établi aujourd’hui ... Parmi les atlas du début du 19e siècle, l’un se démarque par l’originalité du traitement graphique. Publié en 1830, il a été réalisé par Edward Quin (1794-1828). Le dessein de l’auteur est clairement de proposer un nouveau support à l’enseignement de l’histoire ».

« Une originalité technique de cet atlas, c'est le choix de masquer une partie des cartes par des nuages ».

L'Atlas propose un ensemble de cartes réalisées à la même échelle afin de montrer l’extension de la domination européenne. « Il fournit une magnifique illustration de ce que James M. Blaut a appelé l’« histoire-tunnel », fondée sur une logique dedans/dehors ».

« …On prend alors conscience de l’ampleur de la tâche pour ceux qui voudraient renouveler l’enseignement de l’histoire en France, ouvrir les fenêtres et y faire entrer un peu de globalité ... »


.

Posté par clioweb à 07:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 décembre 2011

La mondialisation au prisme des mots

 

Eddy-O-globe

Gerald A. Eddy Fold-O-globe - source : blog Histoire globale

2 articles de Vincent Capdepuy mis en ligne ces derniers jours :

- Global war teaches global cartography ()
Un texte pour le blog Histoire Globale,
un titre inspiré de Life, 3 août 1942
http://blogs.histoireglobale.com/?p=1188

. Le fold-O-globe de Gerald A. Eddy
. Les deux globes de 50 pouces offerts à Roosevelt et à Churchill (Noël 1942)
. En juillet 1943, l'exposition « Airways to Peace » au MOMA évoque la géographie de l’« ère aérienne » (air-age geography)
« Notre pensée à l’avenir doit être à l’échelle du monde [world-wide] » écrit En 1942, Wendell Willkie, l’ancien candidat républicain en 1940 rallié à F. D. Roosevelt après une mission qui l'a emmené en avion autour du monde (périple de 49 jours).


- La mondialisation et l’argument philologique - Au prisme des mots
Cybergeo - http://cybergeo.revues.org/24903

Résumé : « On considère habituellement que le mot de mondialisation a été inventé en français au début des années 1960 et que son usage n’en est devenu fréquent qu’à partir des années 1980, même si par ailleurs on reconnaît que la mondialisation, en tant que processus géohistorique de mise en relation des différentes parties du Monde, est plus ancienne. Aujourd’hui, la numérisation croissante des publications permet d’affiner les recherches sur l’usage passé des mots et sur leur apparition. Il apparaît ainsi que le mot français de  mondialisation remonte à la période de la Première Guerre mondiale et que depuis ce moment il a été régulièrement utilisé, mais sans trouver le succès qu’il a connu à partir des années 1980. De façon plus générale, l’étude historique du champ lexical de la mondialisation, en français et dans d’autres langues européennes, mise au regard du processus même de mondialisation depuis la fin du XVe siècle, permet de suivre les différentes étapes de l’élaboration d’un discours occidental sur la mise en place d’un Monde unifié à partir de l’époque moderne jusqu’à aujourd’hui ».

XVIe – XVIIIe siècle : élargissement de l’horizon et unification progressive
Du début du XIXe siècle au début du XXe siècle : l’émergence de la mondialité (mutation des transports, international, la mondialisation comme idéal...)
Le court XXe siècle : La banalisation : le Monde vu des airs,  un projet de gouvernance, le fait mondial

planes-2-1946

« L’avion a changé la géographie » - Extrait - Source : Planes 11/1946 - VC-Cybergeo-2011


.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,