06 août 2014

Les deux morts de Jaurès

 
« Ne le pleurez pas ». C’est, à propos de Jaurès, une provocation
d’un des avocats de son assassin (que la justice acquitte en 1919).

Ecouter et lire Antoine Perraud :
. Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Médiapart, 31.07.2014 (25, 41, 56e minutes)
http://www.dailymotion.com/video/x22jhyy_pourquoi-ont-ils-tue-jaures_news

. Les deux morts de Jean Jaurès, Antoine Perraud, Médiapart, 29.07.2014
http://www.mediapart.fr/dossier/france/les-deux-morts-de-jean-jaures
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-1-3-124204523.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-2-3-124225048.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-3-3-124232280.html

Egalement : Jacqueline Lalouette, Pourquoi Raoul Villain fut acquitté, L’Histoire, n° 397
http://www.histoire.presse.fr/dossiers/jaures/pourquoi-raoul-villain-fut-acquitte-01-03-2014-85965

Charles Silvestre, Le deuxième assassinat de Jean Jaurès. Le procès de l’assassin de Jaurès, Éditions Pagala, 2013.
http://www.humanite.fr/17_03_2011-pourquoi-raoul-villain-t-il-été-acquitté ?
http://www.jaures.eu/ressources/sur_jaures/pourquoi-raoul-villain-lassassin-de-jaures-a-t-il-ete-acquitte/


Antoine Perraud, extraits
La première mort, c'est le 31 juillet 1914, au café du Croissant, rue Montmartre.
« Jaurès est mort de la haine qu'il suscitait chez les jusqu'au-boutistes enragés... En 1914, La Sociale écrit : « S'il y a un chef en France qui soit un homme, M. Jaurès sera "collé au mur", en même temps que les affiches de mobilisation. Sinon, les Français auront l'ennemi devant eux et la trahison dans le dos ».

La seconde, c'est le procès de son assassin (25-29 mars 1919)
« Tout est piteux chez Raoul Villain » (l’assassin).

« Comment sauver pareil client ? L'un des deux avocats de Raoul Villain, Me Henri Géraud, l'une des plus somptueuses barbes de cette IIIe République pileuse à souhait, atteint au prodige dans sa plaidoirie, qui commence ainsi : C'est l'heure où la défense implore… Il s'agit d'implorer la pitié pour un criminel, que la magie du verbe présente telle une victime. Voire un persécuté attirant sur lui la compassion ». Il est comparé à Jeanne d'Arc dont le Vatican annonce la sanctification

Pour l’avocat de l’assassin, « Ne plaignez pas (Jaurès) »
« Me Géraud, labourant le vieux fond chrétien des douze jurés qui boivent ses paroles, réalise un salto arrière oratoire. Citant quelque sainte écriture (" Ne le plaignez pas, car il n'est pas mort comme un lâche "), l'avocat escamote alors Jean Jaurès (dont le fils était tombé au "champ d'honneur"), avec une virtuosité vipérine : « Ne le plaignez pas, puisque cet apôtre du verbe, qui avait parlé toute sa vie, qui avait trop parlé peut-être, dont on avait mal interprété les paroles, a été foudroyé au moment où il prononçait une phrase inachevée, laissant à ses disciples qui suivront son exemple et qui essaieront d'égaler son talent, de reprendre le dernier testament, la dernière pensée… Ne le plaignez pas, car il n'a pas connu nos angoisses, ne le plaignez pas, car il n'a pas connu la douleur de perdre son fils, ne le plaignez pas car il n'a pas vu sombrer le rêve de ses illusions, de sa crédulité peut-être. Ne le plaignez pas, mais surtout ne le vengez pas !... »

Les socialistes pro-guerre métamorphosent Jaurès en « commandeur de la défense nationale ».
« Au moment de plaider, Joseph Paul-Boncour, l'avocat de la partie civile, enfonce une dernière fois le clou : « Parce qu'il avait été attaqué dans son patriotisme, il était de notre devoir de restituer sa figure nationale ». N'eût-il pas été plus judicieux de restituer le combat de Jaurès contre les chantres du carnage ? N'eût-il pas été plus approprié de contester toute légitimation de la guerre chez ceux qui se drapaient dans les plis sanglants de la victoire ? »

« La partie civile s'enfonce dans la nasse cocardière, avec l'espoir d'acclimater son grand homme au fond de l'air, bleu horizon, du moment. Fallacieusement et illusoirement. La mauvaise foi de la droite française attendait ce reniement pour expliquer que si Jaurès déclenchait tant de justifications contradictoires, son assassin n'était pas blâmable : son geste relevait  d'une légitime erreur de perspective !  C'est très exactement le sens de la prose laborieuse mais scélérate de L'Action française, le 30 mars 1919 »


Dans les discours de Jaurès :
21 janvier 1914 - obsèques de Francis de Pressensé - L'Humanité
« Je demande à tous ceux qui prennent au sérieux la vie, si brève même pour eux, qui nous est donnée à tous, je leur demande : Qu’allez- vous faire de vos vingt ans ? Qu’allez-vous faire de vos cœurs ? Qu’allez-vous faire de vos cerveaux ? »
http://www.jaures.eu/ressources/de_jaures/la-jeunesse-poussee-vers-la-guerre-1914/
http://www.jean-jaures.org/content/download/18737/185203/version/1/file/Note-1-Jaures2014.pdf
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb327877302/date (l'exemplaire manque)

29 juillet 1914 - Jaurès, discours de Bruxelles :
« Voulez-vous que je vous dise la différence entre la classe ouvrière et la classe bourgeoise? C’est que la classe ouvrière hait la guerre collectivement, mais ne la craint pas individuellement, tandis que les capitalistes, collectivement, célèbrent la guerre, mais la craignent individuellement. (Acclamations) C’est pourquoi, quand les bourgeois chauvins ont rendu l’orage menaçant, ils prennent peur et demandent si les socialistes ne vont pas agir pour l’empêcher. (Rires et applaudissements) »

« Mais pour les maîtres absolus, le terrain est miné. Si dans l’entraînement mécanique et dans l’ivresse des premiers combats, ils réussissent à entraîner les masses, à mesure que les horreurs de la guerre se développeraient, à mesure que le typhus achèverait l’oeuvre des obus, à mesure que la mort et la misère frapperaient, les hommes dégrisés se tourneraient vers les dirigeants allemands, français, russes, italiens, et leur demanderaient: quelle raison nous donnez-vous de tous ces cadavres? Et alors, la Révolution déchaînée leur dirait: « Va-t-en, et demande pardon à Dieu et aux hommes! » (Acclamations) »
http://dormirajamais.org/jaures-1/
http://www.ps.be/Pagetype1/Actus/News/29-juillet-1914-dernier-discours-de-Jean-Jaures-a.aspx

24 novembre 1912 - Jaurès, discours de Bâle
http://dormirajamais.org/jaures/

Autres textes et discours de Jaurès :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/07/23/30296993.html


Anatole France : « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels »
« Le 18 juillet 1922, L'Humanité rachète les palinodies socialistes du procès de mars 1919, en publiant une lettre magnifique de lucidité signée du vieil Anatole France :  « Ceux qui moururent dans cette guerre ne surent pas pourquoi ils mouraient. Il en est de même dans toutes les guerres. Mais non pas au même degré. Ceux qui tombèrent à Jemmapes ne se trompaient pas à ce point sur la cause à laquelle ils se dévouaient. Cette fois, l'ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels ».
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4004637/f1.zoom
https://archive.org/details/lepassdelaguerr00richgoog

L'authentique penseur et militant socialiste sera symboliquement assassiné une troisième fois
ce 8 novembre 2014 à Paris affirme Antoine Perraud.


deux rappels :
http://clioweb.free.fr/jaures/jaures.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/jaures

.
.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


16 mai 2014

TAFTA : répression à Bruxelles

 

- Il est risqué de manifester contre le TTIP-TAFTA à Bruxelles - Politis
http://www.politis.fr/Il-est-risque-de-manifester-contre,27038.html
TAFTA - Trans-Atlantic Free Trade Agreement
TTIP - Transatlantic Trade and Investment Partnership

- A Bruxelles, manifestation contre le traité de libre-échange - Le Monde 15.05.2014
« Près de 250 manifestants, dont trois élus écologistes, ont été interpellés, jeudi 15 mai à Bruxelles, lors d'un rassemblement contre l'accord de libre-échange en cours de négociation entre l'Union européenne et les Etats-Unis, ont indiqué les organisateurs de la manifestation, aussi connu sous le nom de TAFTA (Transatlantic Free Trade Agreement) »
http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/2014/05/15/a-bruxelles


- Daniel Rallet (FSU, ATTAC), un des manifestants (appréhendés, menottés et retenus 1h30 sur place) écrit :

« Cette manif avait pour cible la réunion du Business European Summit réunissant de grandes entreprises européennes et qui accueillait au palais d'Egmont Karel van de Gucht le commissaire européen au commerce extérieur, chargé de la négociation TAFTA, ainsi que divers hommes politiques ».

« Le TAFTA a ceci de particulier qu'il s'attaque à tous les domaines de la société et donc de façon aventuriste  à beaucoup de monde : normes sanitaires, sociales, environnementales, propriété intellectuelle, décisions des pouvoirs publics. Il se double de deux grands accrocs à la démocratie : le dispositif investisseur-Etat qui permet aux entreprises d'attaquer des lois et décisions publiques des lors qu'elles gênent la rentabilité de l'entreprise, et deuxièmement (ce qui était la cible de la manifestation) l'élaboration d'un Traité dans la plus parfaite opacité, avec les lobbies à la manœuvre ».

« La manifestation était pacifique, mais la police a manoeuvré pour arrêter le plus de monde possible parmi le millier de militants et d'élus présents ».


- Le cinquième cycle de négociations commerciales UE-États-Unis (TTIP)
aura lieu à Arlington (Virginie) du 19 au 23 mai 2014.

Le point de vue de la Commission européenne
http://ec.europa.eu/trade/policy/in-focus/ttip/index_fr.htm

Le point de vue des opposants :
http://stoptafta.wordpress.com/

.

.

Posté par clioweb à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 juin 2013

Così et la manière Haneke

 

arte_cosi_haneke

Michael Haneke sur Cosi fan tutte - photo classicnews
& répétitions : http://www.lamonnaie.be/

Mozart, Lorenzo da Ponte, Così fan tutte (Ainsi font-elles toutes), Vienne 1790 : Wikipedia FR - Wikipedia IT

en vidéo, sur Arte-TV : http://liveweb.arte.tv/fr/video/Michael_Haneke_Cosi_fan_Tutte_Mozart_teatro_real_Madrid/
et sur le site de la Monnaie après le 26 juin.

Mozart et la manière Haneke
- Eric Dahan,  Libération 01.03.2013
http://www.liberation.fr/culture/2013/03/01/mozart-et-la-maniere-haneke_885712
Le cinéaste autrichien offre une lecture profonde et incisive de "Cosi fan tutte" au Teatro Real de Madrid.

« La troisième bonne surprise tient à une distribution qui a l'âge des personnages et joue comme si sa vie en dépendait : la soprano Anett Fritsch incarne une Fiordiligi fruitée et souple même au plus aigu du désespoir, et la mezzo Paola Gardina chante une Dorabella pas moins lumineuse et investie. Face à elles, le ténor Juan Francisco Gatell livre un Ferrando ardent, convaincant dans la tension et la rage, et le baryton Andreas Wolf campe un Guglielmo robuste et stylé ».


Michael Haneke opère sa mise à mort de l'amour - Le Monde 27.02.2013
« Michael Haneke a vêtu sa Fiordiligi, la plus rétive à la séduction adultère, d'un rouge libre et soyeux. Il a exploité les longues jambes de sa chanteuse perchée sur de hauts talons qui font volter et virevolter les volutes de sa jupe. Il a, en revanche, claquemuré la sensuelle Dorabella d'un look à la garçonne, une androgynie en cheveux courts et tailleur-pantalon noir - c'est elle, pourtant, qui enlèvera son tee-shirt la première ».
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/02/27/michael-haneke-opere-sa-mise-a-mort-de-l-amour_1839730_3246.html

Le Così très cruel de Michael Haneke Par Philippe Venturini - Les Echos, 27.05.2013
« Haneke installe son Cosi dans un décor séduisant de villa Renaissance, dont la loggia ouvre sur un appartement contemporain avec cheminée ancienne. Le même désordre temporel s'empare des costumes, de splendides habits XVIIIe côtoyant des smokings actuels».
http://www.lesechos.fr/culture-loisirs/sorties/spectacles/0202783804152-le-cosi-tres-cruel-de-michael-haneke-569375.php

cosi1-fiord-gugl

Fiordiligi (Anett Fritsch), la fiancée de Guglielmo (Andreas Wolf)

cosi2-dora-ferrando

et sa sœur Dorabella (Paola Gardina) fiancée à Ferrando (Juan Francisco Gatell)


cosi3

 

cosi4

copies d'écran à partir de la version diffusée le 21.06.2013 par Arte-TV


.


.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 mars 2013

Belgeo et les 4 crises de la géo

 

belgeo



Belgeo et les quatre crises de la géo

http://belgeo.revues.org/6275

Comment exister quand on est Belge, géographe universitaire, spécialiste des approches spatiales et sociales dans un pays où la géo est plus souvent rattachée aux Facultés des Sciences ?

Belgeo, la publication conjointe de la Société Royale belge de Géographie et de la Société belge d'Etudes géographiques, change de mode de publication. Elle passe du payant au gratuit, du papier au numérique. Elle devient l'émanation du Comité national de Géographie.

« Cette évolution s’inscrit dans le contexte de quatre crises ou problématiques emboîtées, mais qui représentent autant d’enjeux et d’occasions de rebond »

L'éditorial de Christian Vandermotten et Christian Kesteloot évoque la pression d'une culture marchandisée et la domination scientifique des anglo-saxons. La conclusion en forme de programme pose la question des ambitions et des exigences éditoriales,  à fixer à Belgeo, dans sa nouvelle formule

Les numéros disponibles en ligne :
Human mobility and housing market during a period of global recession
Miscellaneous
Urban studies in Belgium
International student mobility and migration in Europe
Miscellaneous
Villes et grands équipements de transport - Compétition, tensions, recompositions
http://belgeo.revues.org/66

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 février 2013

Farines animales : le retour

 

mb-viandep

une anticipation : Martin Vidberg : Heureusement, il y a Findus ! - 11.02.2013
« C'est de la viande de poisson, mon chéri ». « Finis ton assiette »


- Bruxelles autorise le retour controversé des farines animales - Le Monde -15.02.2013
Pour Bruxelles, cette décision « améliorera la durabilité à long terme (sic) du secteur de l'aquaculture » …
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/02/15/bruxelles-autorise-le-retour-des-farines-animales_1833351_3244.html


- Le retour des farines animales pour les poissonsLe Monde.fr
    « Hasard de calendrier ? L'annonce, jeudi 14 février, par la Commission européenne du retour des farines animales dans l'alimentation des poissons, a semblé incongrue.
    Alors que l'Europe s'interroge sur les procédures de contrôle et de traçabilité dans l'industrie agroalimentaire, après la découverte de la fraude à grande échelle à la viande de cheval, cette annonce n'a pas de quoi rassurer le consommateur.
    L'utilisation des farines animales pour nourrir les ruminants est interdite depuis 1997, en raison des risques de contamination par l'encéphalopathie spongiforme bovine ou " maladie de la vache folle ". Cette interdiction avait été étendue, en 2001, aux aliments pour tous les animaux de consommation.
    Le retour des farines de porc et de volaille pour nourrir les poissons d'élevage a été approuvé en juillet 2012 par l'Union européenne. Bruxelles a confirmé, jeudi, que le feu vert sera donné le 1er juin. L'Europe réfléchit maintenant à réintroduire les farines animales pour les élevages de porcs et de volailles ».


- Bruxelles autorise le retour aux farines animales pour les poissons - Libération 15.02.2013
http://www.liberation.fr/economie/2013/02/15/bruxelles-autorise-le-retour-aux-farines-animales-pour-les-poissons_882022

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 février 2013

Un poisson pourrit par la tête

 

Europe : Une bureaucratie arrogante et irresponsable.


A Bruxelles, la grande déprime des eurocrates – Jean Quatremer, Libération 06.02.2013
http://www.liberation.fr/monde/2013/02/06/a-bruxelles-la-grande-deprime-des-eurocrates_879877


A Bruxelles, les 56 000 eurocrates cumulent les défauts et se sentent mal aimés.

Ils coûtent cher : 7000 euros brut de salaire moyen, une prime d’expatriation de 16%...

Ils sont arrogants : « J’ai assisté à une rencontre entre nos agents et la direction du Trésor français. C’était hallucinant : ils se comportaient comme un maître d’école expliquant à un mauvais élève ce qu’il devait faire. J’ai été très admiratif du directeur du Trésor qui a gardé son calme. On ne parle pas ainsi à un gouvernement démocratiquement élu ».

Ils sont irresponsables : la Commission … ne peut être renversée que par une majorité des deux tiers du Parlement. Aucune administration nationale ne flotte dans un tel no man’s land politique.

A Bruxelles, ils ont créé dans la ville une société à deux vitesses : d’un côté les Belges, de l’autre les eurocrates que l’on reconnaît facilement : leur badge d’accès autour du cou, habillés luxueusement, fréquentant les meilleurs restaurants et les boutiques chics, de belles berlines, des enfants dans des écoles réservées, payées par le contribuable …

Ils ne sont plus recrutés sur leur engagement européen, mais sur leurs management skills. Les procédures de recrutement du privé (quotient intellectuel, quotient émotionnel, jugement situationnel) ont remplacé les concours à la française. Avec Neil Kinnock, on est passé d’une logique de service public à une logique de management privé. L’obsession de la fraude a accru cette dérive : 50% du personnel se consacre à la gestion interne.

L’accumulation de réformes malheureuses, la nomination de présidents faibles et de commissaires souvent médiocres a concouru à affaiblir l’institution. « Un poisson pourrit par la tête »...

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,