20 août 2014

1944-45 : La Libération de la France

 

La Libération de la France, Le Monde série d'été 2014
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/


1 Le printemps de toutes les attentes, Pierre Laborie
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/11/1944-le-printemps-de-toutes-les-attentes_4469808_3224.html
Pierre Laborie : « Pour les résistants, ces mois d'attente ont été les plus longs. Beaucoup n'en verront pas le dénouement. La répression, devenue efficace, est implacable. Aggravée par les déportations, l'espérance de vie des clandestins n'a jamais été aussi courte que pendant les premiers mois de 1944, terriblement meurtriers. Plusieurs maquis ont été détruits, à l'image du repli dramatique des combattants du plateau des Glières, à la fin du mois de mars. Le sacrifice d'une élite se poursuit. Trop de noms manqueront à la France de la Libération. On peut citer ceux de Jean Cavaillès, fusillé en février 1944, de Marc Bloch, arrêté en mars et fusillé le 16 juin, d'André Bollier, lui aussi arrêté en mars, évadé puis retrouvé et abattu le 17 juin dans son imprimerie de Lyon. Pierre Brossolette se suicide le 22 mars pour mettre fin à la torture, et Jacques Bingen croque sa pilule de cyanure le 13 mai… »

2 Une terre normande bouleversée, Jean Quellien
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/12/1944-une-terre-normande-bouleversee_4470280_3224.html
Jean Quellien : « Il convient donc de dire – et de redire – que c'est très largement
la Normandie qui a payé le prix de la libération de la France ».


3 Le long calvaire de la Bretagne, Jacqueline Sainclivier
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/08/12/le-long-calvaire-de-la-bretagne_4470644_3208.html

4 Les maquisards, ni héros ni victimes, Gilles Vergnon
« l'importance des maquis ne peut être jaugée à l'aune unique de l'efficacité militaire ».
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2014/08/14/1944-les-maquisards-ni-heros-ni-victimes_4471238_3451060.html

5 Le débarquement oublié du 15 août 1944 en Provence, Jean-Marie Guillon
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2014/08/15/1944-un-vent-de-liberte-souffle-sur-la-provence_4472071_3451060.html

6 1944 : Le mythe de l'insurrection nationale, Philippe Buton
Au total, à l'échelle de la France, l'insurrection nationale fut un échec. Sauf à Paris, Marseille, Lille et Thiers.
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2014/08/15/1944-le-mythe-de-l-insurrection-nationale_4472036_3451060.html

7 1944 : l'unité du mouvement de Résistance, Claire Andrieu
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/18/1944-l-unite-du-mouvement-de-resistance_4472709_3224.html

8 1944 Paris ne sera pas Varsovie, Bruno Leroux
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/19/1944-paris-ne-sera-pas-varsovie_4473177_3224.html

9 1944 : Paris brûle de se soulever. L'impatience des Parisiens, Dominique Veillon

10 1944 : Paris en ordre de bataille, Christine Levisse-Touzé
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/21/paris-en-ordre-de-bataille_4474125_3224.html

11 1944 : Les communistes et la tentation du pouvoir, par Laurent Douzou
Tarde à venir en ligne - version tempo : http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lm/douzou-pcf-1944.pdf

12 1944 : Charles le Grand à la tête de l'Etat par Jean-Pierre Azéma
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/23/1944-charles-le-grand-entre-dans-paris-libere_4475721_3224.html


http://www.lemonde.fr/44-liberation-de-la-france/
http://www.lemonde.fr/societe/infographie/2014/08/25/25-aout-1944-la-liberation-de-paris_4476396_3224.html

.
.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


29 janvier 2011

Une marque de territoire ...

extrait de la dernière chronique d'Alain Rémond dans Marianne,  n° 718, 22/01/2011

« Je viens de recevoir un carton d’invitation (en tant que Breton, j’imagine), ainsi rédigé :

« Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional de Bretagne, président de la Conférence des régions périphériques maritimes (CRPM), est heureux de vous convier le 9 février 2011 à 20 heures, pour vous présenter une démarche originale ».

Laquelle?
Celle-ci : « Avec la création d’une marque de territoire, qui sera lancée le 27 janvier, la Bretagne s’engage en ce début d’année 2011 dans une démarche d’attractivité ambitieuse pour enrichir, dynamiser et rajeunir son image. L’engagement, le sens du collectif, l’ouverture, l’imagination : ces valeurs sont le reflet de l’identité bretonne et le fondement de cette nouvelle marque. »
Une marque de territoire !
Un pince-fesse pour lancer une nouvelle marque !
La Bretagne, une marque !
Je m’étrangle, je défaille, je suffoque, je syncope.
On est envahis par les marques, colonisés par les marques, lobotomisés par les marques, et voilà qu’on va faire de la Bretagne une marque !
Pis une « marque de territoire ».
Pis une marque de l’identité bretonne.
La Bretagne lancée comme une marque de camembert.
Avec plein d’identité dedans.
On n’en peut plus, des marques.
La marque, c’est du marketing.
La marque, c'est du commerce pour un produit.
La marque, c’est du formatage.
Et la Bretagne se laisserait réduire à une marque, 100 % lait cru, moulé à la louche ?
Tous les Bretons se laisseraient coller une marque sur le front, signe de leur identité bretonne?
Des Bretons label rouge, certifiés bio, comme des poulets fermiers?
Tous enrôlés sous la « marque de territoire »

Alain Rémond, Faut voir, Marianne

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,