10 avril 2013

Culture et crowdfunding

 


- Pierre Marcelle, De la servitude fiscale volontaire du naunaute nanti, Libération 08.04.2013
http://www.liberation.fr/medias/2013/04/08/de-la-servitude-fiscale-volontaire-du-naunaute-nanti_894662


d'après PM, Ciné-Tamaris, la boîte de production de la famille Demy, fait financer par le naunaute la numérisation des Parapluies de Cherbourg. 41 770 euros auraient été collectés auprès de 795 kissbankers.

 Par ces temps où des milliards fuient vers des paradis fiscaux plus prospères que jamais ... le crowdfunding suscite un malaise...  Téléthon et Sidaction, ce sont le denier du culte laïc télévisé. Le crowdfunding, n'est-ce pas l'appel aux bons sentiments et à la charité, et l'espoir que les foules pourront suppléer les carences (des entreprises et) de l’Etat ?


- Cahuzac : Les medias continuent sur le registre individuel et moral.
La course à la vertu peut parfois se retourner contre ceux qui la mettent en scène. Les déclarations de patrimoine sont déjà contestées. Et au moins un dirigeant lié à une grande famille d'industriels essaie de se faire passer pour un élu sans capital social...

La décennie précédente n'a-t-elle pas multiplié les moyens et les niches pour le plus riches d'échapper à l'impôt (cf le bouclier fiscal, le président des riches, l'Outremer)... Dans cet exode, que pèsent les sommes planquées par les politiques et leurs partis face aux stratégies développées par les entreprises (cf l'exemple de Google ou d'Apple en Irlande et au Luxembourg) ?

Pourquoi dans le cas de Cahuzac le ministère des impôts ne cherche-t-il pas à récupérer son dû ? Ne serait-il pas possible d'estimer ce qui a échappé à l'impôt depuis l'ouverture du compte suisse, et d'en négocier le paiement rétroactif, comme cela doit être fait lors de "redressements" ?


.
.

Posté par clioweb à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20 avril 2011

Retour à la normale ?


Dans Le Canard (20/04/2011) :

- Les frimes de l'assassin du pouvoir d'achat...

- Comment cumuler bouclier fiscal (en théorie bientôt supprimé) et démolition de fait de l'ISF ? Par ce tour de passe, Mme Bettencourt verra ses impôts divisés par 4...

( dans Le roi est nu, Jack Dion s'étonne de voir l'argument de la justice sociale utilisé par les communicants du pouvoir pour légitimer les cadeaux fiscaux faits aux très riches et excuser leur fuite devant toute forme d'impôt, Marianne 16/04/2011)

- La Grèce ? « Elle doit tout brader au privé : eau, électricité, gaz, poste, chemins de fer, ports, aéroports » ...
« C'est ça qui est bien, avec les marchés financiers : pendant que le client est à terre, asphyxié, humilié, écrasé par un plan de rigueur en béton armé, ils lui font consciensieument les poches... ».
Après le coût énorme des JO d'Athènes en 2004 (9 milliards d'euros), Le Canard s'intéresse au financement du foot-business en France pour 2016

- Une robe de mariée à 390 000 euros, un détail pour ceux qui font marcher la télé commerciale et espèrent faire oublier pendant quelques semaines la brutalité de l'austérité imposée par les conservateurs et la chute du pouvoir d'achat dans tous les pays de l'Ouest de l'Europe ...

- Théâtre de l'Odéon ? La déraison d'Etat (Marianne), le triomphe du caprice et le règne de l'arbitraire (Le Canard
- Venise capitale des arts / Le Point (Pinault) vante la Pointe de la Douane, le musée Pinault
- Conférence sur l'eau à Abu Dhabi ? Rocard, l'homme du pôle Nord a été envoyé par Véolia ...


- Fukushima, c'est fou !
« La normale, c'est 80 000 personnes expulsées à vie de chez elles ;
La normale, ce sera une zone interdite pendant des dizaines d'années.
La normale, ce sont les cellules souches prélevées sur les ouvriers (au cas où..) »

Chez nous ? « Pas besoin d'un retour à la normale puisque tout est normal ».
« Plus nos centrales prennent de l'âge, plus elles sont sûres » :-):-)

Posté par clioweb à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 septembre 2010

Le bouclier fiscal en 2009

Le bouclier fiscal profite de plus en plus aux riches, titre Le Parisien (17/09/2010)

Il a coûté 679 M d'euros à la Nation, et a profité à 18 764 possédants.
Les  10 000 moins fortunés ont réduit leur contribution d'un peu plus de 500 euros chacun,
Les 1200 les plus riches ont évité de payer environ 360 000 euros chacun ; à eux tous, ils ont absorbé les 2/3 du coût total de ces libéralités.

Le boculier ne porte que sur les revenus qui ne peuvent échapper à la contribution publique : les niches fiscales aident à en dissimuler une partie ; les faveurs consenties aux héritiers renforcent les privilèges des dynasties fortunées.

Pour M Pinçon - M Pinçon-Charlot, Le président des riches « Avec la réduction des droits de succession et la dégressivité de l’impôt sur le revenu, le capitalisme héréditaire est assumé… La compréhension fiscale envers les héritiers et leurs familles, dont le président de la République a fait la démonstration, a donc amélioré son image dans un milieu où la continuité prévaut sur la rupture ».

- dans Rue 89 (04/09/2010), Les impostures du bouclier fiscal au crible des Pinçon-Charlot
     bonnes feuilles de l'ouvrage Le président des riches


Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,