16 juin 2017

Marc Bloch 16 juin 1944


.

L'historien et résistant Marc Bloch a été assassiné par les Allemands le 16 juin 1944
à Saint-Didier-de-Formans (Ain), en même temps que 29 autres résistants.
Sa femme décède le 2 juillet à Lyon.


Marc Bloch 1886-1944. De l'histoire au martyre.
Lucien Febvre, Annales d'histoire sociale. 1945
http://www.persee.fr/doc/ahess_1243-258x_1945_num_8_1_3143

« ...il n'y a pas deux Marc Вloch - celui qui s'est effondré le 16 juin 1944, à l'heure où le soir tombait sur le Val de Saône, sous les balles de ces quatre tueurs de la Gestapo, deux en civil, deux en uniforme, qui mitraillaient par derrière, quatre à quatre les patriotes - et l'autre : l'autre qui enseignait, en Sorbonne, à ses disciples, l'Histoire, cette Histoire, maîtresse de haute culture, de large curiosité humaine - de fraternité de doctrine et, par dessus tout, de hautaine probité d'esprit ?
Un seul Marc Bloch .. »

 

stdidier-formans

Le monument aux résistants fusillés à Roussille, Saint-Didier-de-Formans (Ain)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Didier-de-Formans
http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article179387

L'autre vie de Marc Bloch, documentaire Olivier Pasquet, France 3 2001
http://www.youtube.com/watch?v=tKDLg_O1nTA

 


Le site web de l'association Marc Bloch ne semble plus accessible.
Plusieurs versions ont été archivées par l'incontournable Internet Archive.
http://web.archive.org/web/20160604053850/http://www.marcbloch.fr/


Marc Bloch et les représentations de l'historien

10/04/2013 Ivan A / Lindsay F
Marc Bloch, historien et résistant, ressemble à un homme de son temps.  
Mais sa pensée, elle, brille d’une lueur qui éclaire encore notre temps présent.
Q
uel portrait iconique promouvoir aujourd'hui ?
http://tetes.hypotheses.org/224


Plusieurs ouvrages ont été numérisés par JM Tremblay pour les Classiques des sciences sociales
dont L'Etrange défaite + Apologie pour l'histoire ou métier d'historien
http://classiques.uqac.ca/classiques/bloch_marc/bloch_marc.html



Marc Bloch (1886-1944), Ecrire l’histoire, enjeux et défis
Un colloque de 2012 à Rouen et au Val-de-Reuil
Les actes sont en cours de publication.

Le programme :
http://grhis.univ-rouen.fr/grhis/?event=hommage-marc-bloch-2
dont
« Écrire l’histoire d’un historien : Marc Bloch, enjeux et défis » (F.-O. Touati, université de Tours)
« Marc Bloch et ses archives » (B. Müller, Genève)
« Marc Bloch et l’enseignement de l’histoire » (A. Burguière, EHESS)
« Marc Bloch et la réalité » (Olivier Dumoulin, Caen)
« Marc Bloch et le paysage » (S. Leturcq, Tours)
« Paysannerie et seigneurie au Moyen Âge » (G. Brunel, AN)
« Les rois thaumaturges » (Ph. Lardin Rouen)

intervenants et sujets abordés :
http://felix.lettres.pagesperso-orange.fr/cmb/cmbpresent.html

extrait de la biblio :
Carole Fink, Marc Bloch. Une vie au service de l'histoire, PU Lyon 1997
Marc Bloch : a Life in History
CR Adriaan Verhulst, Revue belge de philologie et d'histoire 1992
http://www.persee.fr/doc/rbph_0035-0818_1992_num_70_2_5746_t1_0564_0000_2
Olivier Dumoulin, Marc Bloch, Sciences Po, 2000.
CR Christian Delacroix RHMC 2000
http://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2000-4-page-855.htm
F-O Touati, Marc Bloch et l'Angleterre, Boutique de l'Histoire éditions, 2007


Les Caractères originaux de l'histoire rurale française, réédition 1989
Les Lundis  27.02.1989, rediffusé Nuits France-Culture 19.04.2017
avec Duby, Le Roy Ladurie, Toubert, Pitte
http://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/les-lundis
Plusieurs émissions sont annoncées fin juillet sur F-Culture.


Bronislaw Geremek, « Marc Bloch, historien et résistant »
conférences Marc Bloch 1986
http://cmb.ehess.fr/49
extraits :
Geremek propose « une réflexion rapide sur le message contenu dans l’œuvre de Marc Bloch et sur son actualité, en prenant appui sur trois ouvrages » :
Les caractères originaux de l’histoire rurale française,
La société féodale,
Les rois thaumaturges.

« Par dessus tout, on sera sensible à l’effort pour atteindre toujours, derrière ses manifestations matérielles, l’élément social par excellence. J’entends : l’élément mental. »
« Marc Bloch ne considérait pas l’histoire sociale comme un domaine à part, mais partageait avec Lucien Febvre la conviction que l’histoire « est sociale tout entière, par définition ».

« La vie de Marc Bloch se présente aussi comme un message sur la place de l’historien dans la cité. Elle ne va pas de soi. L’historien en sait trop sur le jeu politique, sur l’écart entre les programmes et les réalisations, entre le voulu et le possible, pour ne pas éprouver une certaine gêne à s’engager. Il n’en sait que trop, aussi, sur les abus de l’utilisation de l’histoire à des fins douteuses pour ne pas vouloir que sa discipline se tienne à l’écart du forum. Marc Bloch, qui dilexit veritatem, pensait que la poursuite de la vérité doit prédisposer à la défendre et à la servir dans la vie, que l’histoire et l’historien doivent être au service du vrai et du juste, de la liberté et de la fraternité des hommes. Je ne crois pas être infidèle à sa pensée en disant que, après tout, on peut mourir pour Dantzig. Je crois ce message important : il est fondé sur l’unité de la vie et de l’œuvre d’un grand historien »

Les (autres) conférences Marc Bloch
http://www.ehess.fr/fr/conférences-marc-bloch
http://cmb.ehess.fr/

2017 - Luc Boltanski, EHESS,  « Pragmatique de la valeur et structures de la marchandise ».
http://www.sorbonne.fr/luc-boltanski-sorbonne-conference-marc-bloch/

2016 - Nancy Fraser - Sur les contradictions sociales du capitalisme contemporain :
De la famille, du féminisme, et de leurs relations avec le néo-libéralisme

2015 - Andrew Abbott - L’avenir des sciences sociales - [Texte intégral] - [Vidéo]
2014 - Simon Schaffer - Les cérémonies de la mesure : repenser l’histoire mondiale des sciences -
2013 - Hans Magnus Enzensberger - L’Histoire et les histoires Ou comment écrire les histoires et l’Histoire



marcbloch-amb
http://web.archive.org/web/20160604053850/http://www.marcbloch.fr/



.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


03 août 2012

P - La critique, une clé de la démocratie

 

Notre avenir est-il démocratique ?  -  Le Monde 12.07.2012
Pour restaurer la confiance des citoyens, affirme Luc Boltanski, l'esprit critique doit être réhabilité dans le débat public comme dans la vie ordinaire.

Deux accès à la leçon inaugurale des Rencontres de Pétrarque 2012 :

- un entretien publié par Le Monde
http://www.centrevillepourtous.asso.fr/IMG/pdf/2012_07_12_le_monde.pdf

- La diffusion de la leçon par France-Culture le samedi 28 juillet (19-20h30)

http://www.franceculture.fr/emission-les-rencontres-de-petrarque-lecon-inaugurale-2012-07-28
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12533-28.07.2012-ITEMA_20388390-0.mp3


extraits :

« Si l'on veut restaurer la croyance dans la démocratie, il faut défendre la cause de la critique. C'est-à-dire non seulement l'autoriser en parole, mais lui redonner les moyens d'avoir prise sur la réalité... (cf le réferendum  de 2005)

... Mais le chemin vers l'émancipation, qui est l'autre nom de la démocratie, suppose peut-être un changement plus radical qui concerne la relation aux règles mises en place par les institutions. L'égalité dans ce domaine est l'un des principes de base de la démocratie. Il n'est pourtant guère difficile de constater que parmi les nombreuses asymétries qui structurent la vie sociale, l'asymétrie concernant les règles est l'une des plus criantes. C'est d'abord par rapport à elle que prend sens l'idée de domination.

Une réaction fréquente consiste à exiger une plus grande rigueur à l'égard des puissants, afin de les obliger à respecter eux aussi les règles qu'ils imposent aux autres. On peut la qualifier de moraliste. Elle conduit facilement vers une forme ou une autre de populisme ou même d'intégrisme.

Il existe pourtant une autre façon de diminuer les asymétries face aux règles. Elle consisterait à donner au plus grand nombre les moyens d'interpréter les règles...

C'est en redonnant toute sa place à la critique que l'on rendra évidente aux yeux du plus grand nombre la valeur de la démocratie et que l'on restituera à l'action politique la force que lui a soustraite son assujettissement aux contraintes gestionnaires et aux verdicts des experts.

Pour s'orienter vers un changement de ce type, il faut assumer pleinement la rupture avec la théologie politique, rupture qui est inhérente à l'idée même de démocratie. Mais aussi renoncer à cet autre absolutisme qui se réclame de la science et, particulièrement, actuellement, de l'économie néoclassique ».


- Mardi 17 juillet : La démocratie française est-elle usée ? avec Laurent Bouvet, Rémi Soulié et Judith Revel
- Mercredi 18 juillet : La démocratie : un horizon universel ? avec Mathieu Guidère, Wassyla Tamzali, Zheng Ruolin, Barbara Cassin
- Jeudi 19 juillet : La crise économique éclipse-t-elle le politique ? avec Kalypso Nicolaidis
- Vendredi 20 juillet : Internet, stade final de la démocratie ? avec Dominique Cardon, Fabrice Epelboin

à suivre les samedi d'août, entre 19 h et 20 h 30
http://www.franceculture.fr/evenement-les-xxviies-rencontres-de-petrarque

 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,