03 août 2012

P - La critique, une clé de la démocratie

 

Notre avenir est-il démocratique ?  -  Le Monde 12.07.2012
Pour restaurer la confiance des citoyens, affirme Luc Boltanski, l'esprit critique doit être réhabilité dans le débat public comme dans la vie ordinaire.

Deux accès à la leçon inaugurale des Rencontres de Pétrarque 2012 :

- un entretien publié par Le Monde
http://www.centrevillepourtous.asso.fr/IMG/pdf/2012_07_12_le_monde.pdf

- La diffusion de la leçon par France-Culture le samedi 28 juillet (19-20h30)

http://www.franceculture.fr/emission-les-rencontres-de-petrarque-lecon-inaugurale-2012-07-28
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12533-28.07.2012-ITEMA_20388390-0.mp3


extraits :

« Si l'on veut restaurer la croyance dans la démocratie, il faut défendre la cause de la critique. C'est-à-dire non seulement l'autoriser en parole, mais lui redonner les moyens d'avoir prise sur la réalité... (cf le réferendum  de 2005)

... Mais le chemin vers l'émancipation, qui est l'autre nom de la démocratie, suppose peut-être un changement plus radical qui concerne la relation aux règles mises en place par les institutions. L'égalité dans ce domaine est l'un des principes de base de la démocratie. Il n'est pourtant guère difficile de constater que parmi les nombreuses asymétries qui structurent la vie sociale, l'asymétrie concernant les règles est l'une des plus criantes. C'est d'abord par rapport à elle que prend sens l'idée de domination.

Une réaction fréquente consiste à exiger une plus grande rigueur à l'égard des puissants, afin de les obliger à respecter eux aussi les règles qu'ils imposent aux autres. On peut la qualifier de moraliste. Elle conduit facilement vers une forme ou une autre de populisme ou même d'intégrisme.

Il existe pourtant une autre façon de diminuer les asymétries face aux règles. Elle consisterait à donner au plus grand nombre les moyens d'interpréter les règles...

C'est en redonnant toute sa place à la critique que l'on rendra évidente aux yeux du plus grand nombre la valeur de la démocratie et que l'on restituera à l'action politique la force que lui a soustraite son assujettissement aux contraintes gestionnaires et aux verdicts des experts.

Pour s'orienter vers un changement de ce type, il faut assumer pleinement la rupture avec la théologie politique, rupture qui est inhérente à l'idée même de démocratie. Mais aussi renoncer à cet autre absolutisme qui se réclame de la science et, particulièrement, actuellement, de l'économie néoclassique ».


- Mardi 17 juillet : La démocratie française est-elle usée ? avec Laurent Bouvet, Rémi Soulié et Judith Revel
- Mercredi 18 juillet : La démocratie : un horizon universel ? avec Mathieu Guidère, Wassyla Tamzali, Zheng Ruolin, Barbara Cassin
- Jeudi 19 juillet : La crise économique éclipse-t-elle le politique ? avec Kalypso Nicolaidis
- Vendredi 20 juillet : Internet, stade final de la démocratie ? avec Dominique Cardon, Fabrice Epelboin

à suivre les samedi d'août, entre 19 h et 20 h 30
http://www.franceculture.fr/evenement-les-xxviies-rencontres-de-petrarque

 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,