07 mars 2020

Une drôle de consultation

.
Une drôle de consultation
- Le café pédagogique 03.03.2020

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/03/03032020Article637188155265667946.aspx

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/03/06032020Article637190772731269051.aspx


Le ministère de l’Education nationale interroge les enseignants en ligne.
42 questions de faire le tour du métier et des attentes des enseignants.
La consultation est ouverte à tous et tous peuvent y répondre plusieurs fois.

CGT - Comment croire que le ministère ne connaît pas déjà les attentes des personnels 
alors qu’ils s’expriment largement dans la rue depuis des mois (contre Parcoursup et la réforme du lycée)
et que les organisations syndicales le répètent lors de leurs audiences ?

SNES - La consultation en ligne ressemble à une manœuvre politicienne,
avec un questionnaire maison pour justifier des annonces
lors d’une conférence prévue pour la fin du mois de mars.


NB 1 : pourquoi le point de vue des enseignants serait-il entendu et pris enfin en compte,

alors qu'il a été ignoré en novembre 2018 à propos des programmes de lycée ?

NB 2 :
« Les missions et le métier de professeur au XXIème siècle »
la conférence qui était prévue les 30 et 31 mars à l'UNESCO
est reportée à juillet ou septembre.
https://fr.unesco.org/events/evenements-du-mois-mars-epidemie-coronavirus


.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


24 septembre 2019

Ecole, néo-libs, neuros et numérique


- Jean-Michel Blanquer en président de l’Éducation nationale
Philippe Champy, AOC 23.098.2019
http://aoc.media/opinion/2019/09/23/jean-michel-blanquer-en-president-de-leducation-nationale/
(article payant)

 « Depuis sa nomination, Jean-Michel Banquer a mis les neurosciences et le numérique au centre de sa politique. Mais au lieu d’y puiser des éléments de connaissances et des pratiques utiles aux enseignants, ces axes font l’objet d’une instrumentalisation technocratique visant à reformater un système jugé trop indépendant. La tradition républicaine de liberté pédagogique des enseignants, perçue comme une incitation à la désobéissance, se trouve frontalement contestée par un processus de verticalisation »

En 2017, Blanquer est présenté tantôt comme un « représentant de la société civile » tout neuf en politique et sans attache partisane connue, tantôt comme un homme clé du macronisme. Cette représentation a permis à ce haut-technocrate néolibéral [ex-numéro 2 de Chatel] de faire accepter [avec le soutien de l'Institut Montaigne] un agenda politique de reprise en mains de l’Éducation nationale et des professeurs


- Vers une nouvelle guerre scolaire

Quand les technocrates et les neuroscientifiques mettent la main sur l'Éducation nationale
Philippe CHAMPY, La Découverte 

sommaire : http://editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Vers_une_nouvelle_guerre_scolaire-9782348040627.html

I. La querelle des manuels scolaires et la liberté pédagogique
II. Une « révolution numérique » à l’École ?
III. Les neurosciences au service du « grand reformatage »

Néolibéraux, neuroscientifiques et géants du numérique : une nouvelle triple alliance pour contrôler l’École

- Que peut-on reprocher à cette alliance techno - neuro - néo libérale ? Le Café péda, 30.08.2019

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/08/30082019Article637027476234427248.aspx

 

 

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 septembre 2019

Une révolution conservatrice ?



Les quatre logiques éducatives de la loi Blanquer -
La vie des idées, 03.09.2019


La loi Blanquer, élaborée hors de toute consultation des personnels, obéit selon P Merle à une quadruple logique conservatrice.
https://laviedesidees.fr/La-loi-Blanquer-une-revolution-conservatrice.html

Pierre Merle, sociologue, professeur à l’INSPE de Bretagne et à l’Université Bretagne Loire-Atlantique

http://laviedesidees.fr/_Merle-Pierre_.html


extraits :

L’analyse des principales dispositions législatives de la loi « Pour une école de la confiance » montre que celle-ci poursuit, par touches successives, quatre logiques [qui vont dans le sens d’une révolution conservatrice ].

La première est constituée de mesures qui ont pour objet de renforcer « la tradition française de l’État-éducateur » (scolarité à partir de 3 ans, drapeaux et Marseillaise dans chaque classe…)

Une seconde logique renvoie à une politique d’économies budgétaires... L’éducation n’est perçue que comme un coût, pas comme un investissement (et une formation des citoyens)

Une troisième logique d’action du projet de réforme est d’accroître le contrôle ministériel exercé sur l’institution

Enfin, une quatrième logique d’action est caractérisée par une politique de différenciation des établissements scolaires (EPLEI, choix d’options au lycée, Parcoursup ...)

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 mars 2019

Verdun

 

- Tollé dans la Meuse : la bataille de Verdun ne figure plus
dans les programmes d’Histoire en lycée à la rentrée 2019
L’Est Républicain + VA 23.03.2019
http://bit.ly/2USazq1


- Non, Verdun ne disparaît pas du programme d'histoire au lycée.
Pour une bonne raison : la bataille n'y était déjà pas [dans le programme Chatel 2010].

sur Tweeter, une réponse très argumentée de Thibaut Poirot
24.03.2019 -
http://twitter.com/ThPoirot/status/1109741240067784705

 

verdun-boen-1418

 Programme Blanquer, HG première (extrait)
 http://cache.media.education.gouv.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/93/9/spe577_annexe2_1062939.pdf

- « ...La bataille de Verdun n'a jamais figuré dans les programmes de lycée, et qu'elle a toujours été enseignée.
Ce pour une raison très simple : longtemps les programmes ont été rédigés en ne mentionnant que les principaux points tels « La première guerre mondiale, causes, principaux évènements, conséquences », sans rentrer dans les détails puisque les programmes subissent au moins trois traductions : celle de l'Inspection générale (les ressources d'accompagnement), celle des auteurs de manuels scolaires, et celle des enseignants eux-mêmes... » Laurence de Cock – Aggiornamento HG,
http://blogs.mediapart.fr/edition/aggiornamento-histoire-geo/article/250319/verdun-na-jamais-figure-dans-les-programmes-de-lycee


rappels :

Jean Giono : Verdun, les « cadavres garde-manger »
   http://clioweb.canalblog.com/tag/gardemanger

 

2016

verdun-figaro2016

« A Verdun, le devoir de mémoire l'a emporté sur le devoir d'histoire »
Stéphane Audoin-Rouzeau, Le Figaro 28.05.2016



 

Posté par clioweb à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


29 janvier 2019

Quelle excellente réforme... :-)

 

dhg-jcf

http://twitter.com/jcfLPDN/status/1089580831876792321

 

- Quelle excellente réforme...!  :-):-)
Tribune du collectif d’enseignants du lycée de la Venise Verte à Niort
http://www.liberation.fr/debats/2019/01/29/

aussi :
http://www.lanouvellerepublique.fr/niort/les-profs-de-la-venise-verte-s-adressent-au-ministre

 

Quelle excellente réforme monsieur Blanquer !
Par le collectif d’enseignants du lycée de la Venise Verte à Niort – Libération 29 janvier 2019

Dans une lettre ouverte au ministre de l'Education nationale, des enseignants du lycée de la Venise Verte à Niort ironisent sur l'«efficacité» de la réforme.

Tribune - « Nous, enseignants très soumis, trépignons et applaudissons d’enthousiasme en lisant votre prose monsieur le ministre, et celle de tous les éminents spécialistes que vous n’avez pas manqué de consulter, tous gens des hautes sphères, très éloignés du monde enseignant certes, mais très compétents. L’idée, lumineuse entre toutes et qui sous-tend la réforme consiste à orienter l’élève dès la seconde, à faire de lui le futur travailleur utile, efficace, productif et parfaitement adapté aux bassins de l’emploi. Alors oui, orientons monsieur le ministre, orientons !

Que les facultés ne soient plus encombrées de jeunes gens qui cherchent leur voie, qui changent de parcours, qui tâtonnent ! Quelle perte de temps, d’argent et surtout d’efficacité ! Car voilà bien le maître mot de cette réforme, sa quintessence, osons le dire ! Nous voulons un lycée efficace, des élèves efficaces, des lieux d’études efficaces qui seront le vivier de jeunes gens dynamiques et frétillants. C’est là que votre idée du choix des enseignements de spécialité prend toute sa valeur. Ce choix déterminant ne sera rien moins que le vestibule de Parcoursup, lui-même antichambre d’études spécifiques et d’un métier utile à la société. La voie est ainsi tracée, l’élève sur les rails de la réussite !

Billevesées

Bien sûr, cela oblige les élèves à penser leur parcours jusqu’à bac+3 dès la seconde, voire dès la 3e puisqu’il est entendu que l’adolescent efficace et prévoyant, épaulé par des parents qui n’ignoreront plus rien des arcanes et subtilités de cette réforme grâce à de nombreux sites d’informations mis à disposition de tous par l’Education nationale, sites très clairs et très précis (des centaines de pages, excusez du peu), se sera renseigné sur les combinaisons de spécialités afin de penser sa stratégie dans le choix d’un lycée. Ainsi, vous rendez l’adolescent, l’enfant même, responsable, avisé et efficace, qualités qu’il est bon d’acquérir le plus tôt possible pour trouver sa place dans notre belle société.

Des esprits chagrins – il en existe toujours monsieur le ministre et malheureusement au sein même de nos établissements – qualifient cette réforme d’aberrante car selon eux l’élaboration du projet de l’élève précède désormais l’enseignement qu’il reçoit. Ils ajoutent avec perfidie que l’élève ne construit plus un projet en prenant son temps (toujours cette propension détestable à perdre son temps !) à partir de la formation qu’il reçoit mais en fonction d’un projet qui préexiste. Autre argument avancé, et qui ne vaut pas mieux que le précédent, le choix donné à l’élève serait restreint dans la mesure où les lycées ne proposeraient pas les mêmes enseignements de spécialité. On nous parle alors d’absence de transparence, d’égalité et autres billevesées !

Ce qui nous met du baume au cœur monsieur le ministre, c’est que malgré quelques détracteurs, votre réforme se met en place ! A l’heure où nous écrivons, dans chaque établissement, on se répartit les heures, on calcule, on additionne, on redistribue mais heureusement l’idéologie sublime de cette réforme n’est nullement ou que très rarement discutée. Et c’est bien normal. Ne sommes-nous pas les serviteurs zélés de l’Etat ? Nous vous le répétons monsieur le ministre, votre réforme est grande, généreuse, visionnaire et vous avez eu mille fois raison de ne pas tenir compte du vote du Conseil supérieur de l’Education le 12 avril qui s’est prononcé contre elle. Ces gens-là se rendront compte de leur aveuglement dès la rentrée 2019, vous remercieront, nous en sommes convaincus, et clameront leur enthousiasme haut et fort. »

 

 Une suggestion aux spécialistes Education des medias :
prendre le temps d'enquêter sur le terrain,
et s'inquiéter de ce que les mesures en cours donneront dans 2 ans...
Il sera alors trop tard pour inverser la tendance.


.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 janvier 2019

Programmes Blanquer au BO

 

BO-2101219

B.O. spécial n°1 du 22 janvier 2019

les programmes de lycée 2019,
après consultation (non prise en compte) et malgré le rejet par le CSE


http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=38502


- Histoire-Géographie
Programme d'HG de seconde générale et technologique
Programme d'HG de première générale
Programme d'HG de première technologique
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=138129

spe HGGSP
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=138122

EMC
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=138115


Programmes d’Histoire-Géo : 1 voix pour ...... 47 contre
Grande victoire pour le ministère en CSE ! - SNES-FSU
http://www.snes.edu/Grande-victoire-pour-le-ministere-en-CSE-programmes-d-Histoire-Geo-1-voix-pour.html


Amendements proposés par le SNES-FSU
au CSE du 18 et 19 déc 2018
(page 9 sq le programme d’histoire en 1ere générale)
http://www.snes.edu/IMG/pdf/amendements_-_snes-fsu_cse.pdf



Un exemple en classe de première générale - 1848-1871

prog-bl-1-2
Le texte officiel

prog-bl-1-2-snes

Les amendements proposés par le SNES lors du CSE 18 et 19 déc 2018

 


A comparer avec le sommaire d'un manuel Hachette en 1962

hachette1-1962-sommaire      hachette1962-prem



-----------------


- Ce programme de 2019 réduit l'histoire du XIXe
à celle de la succession des régimes politiques en France.

Il est en rupture :
. avec un enseignement de l'histoire de la France en Europe et dans le monde,
en place depuis au moins 1962.
. avec une histoire générale qui donnait toute sa place à l'histoire économique et sociale
ou l'histoire des arts qui ne se limitent pas à la France (en Europe)
. avec les pistes explorées par les historiens de métier et l'édition
(Histoire du monde au XIXe, Europa ...)
 
Le Royaume-uni ou l'Allemagne n'existent plus en tant que tels,
seulement pour Waterloo ou Sedan.
LN Bonaparte, c'est juste le 1er PdR.
Ni l'homme du 2 décembre, ni l'empereur défait à Sedan...
Dommage.

PS : dans les ouvrages récents :

Histoire du monde au XIXe siècle, Pierre Singaravélou, Sylvain Venayre (dir.), Fayard, 2017, 718 p.
Laurent Gayme Aggior : http://aggiornamento.hypotheses.org/3885

Histoire du monde au XIXe siècle + Tianjin Cosmopolis : une autre histoire de la mondialisation
Frédéric Keck, Gradhiva (Branly) : http://journals.openedition.org/gradhiva/3585


Il faut aller en classe de seconde et dans les concours pour pouvoir confronter l'histoire de l'Etat
en France (1539, Colbert), en Angleterre (Habeas Corpus) et aux USA (G. Washington).
Une classe de seconde où  les 20 millions de Français (Pierre Goubert)
et leurs contemporains en Europe n'existent pas vraiment.


- Capes - Agrégation,
Histoire moderne
État, pouvoirs et contestations dans les monarchies française et britannique
et dans leurs colonies américaines (vers 1640-vers 1780)
http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/agregation_externe/36/3/p2019_agreg_ext_histoire_934363.pdf

 

.
.

- SES - Sciences Economiques et Sociales

2de : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=138141

1ère : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=138190

1ère - spe HGGSP
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=138122

 

sur le site de l'APSES
http://www.apses.org/category/actions-et-debats/ :

. Programmes de SES : le Ministère passe en force au mépris des corps intermédiaires, et supprime toute référence à… la taxe carbone !

. L’APSES contournera les programmes de SES

. L’APSES propose son propre projet de programme de terminale


Programmes de SES (sciences économiques et sociales) :
« Aucune place n’est faite ni aux réalités de l’économie sociale et solidaire, ni à ses modèles » - Le Monde 30.01.2019

Sept collectifs de professionnels s’élèvent contre l’absence de l’économie sociale et solidaire dans les programmes Blanquer-Medef.
Leur lecture semble avoir été trop rapide :
2de : « Savoir illustrer la diversité des producteurs (entreprises, administrations, économie sociale et solidaire) et connaître la distinction entre production marchande et non marchande ».

 

.

Posté par clioweb à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 décembre 2018

Mobilisation des lycéens

 

lyceens-stmichel-11dec

Bld Saint-Michel mardi 11 déc. :
lycéens (à genoux) mains derrière la tête pour rappeler les événements de Mantes
vidéo Public Sénat - http://www.youtube.com/watch?v=x7s-hk88PtU

Près de 450 lycées sont perturbés en France, mardi 11 décembre, parmi lesquels 60 sont bloqués, selon un bilan du MEN communiqué à la mi-journée. Dans le sillage des « gilets jaunes », les lycéens manifestent pour la deuxième semaine de suite pour protester contre certaines réformes dans l’éducation, notamment celle du baccalauréat, le nouveau système d’accès à l’enseignement supérieur Parcoursup ou encore le service national universel (SNU)

Les 3 organisations lycéennes — l’UNL, la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) et le Syndicat général des lycéens (SGL) demandent à être reçues par le premier ministre « dans les prochains jours ». L’UNL avait appelé à un « mardi noir » dans les lycées.

4 organisations (de lycéens, de personnels, d’avocats et de parents d’élèves) ont, par ailleurs, dénoncé une « recrudescence » des violences commises à l’encontre des jeunes en marge des mobilisations. Rodrigo Arenas, co-président de la FCPE : « Les policiers sont là pour protéger nos enfants, pas les humilier. [comme à Mantes]

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 novembre 2018

L'histoire des arts menacée ?

 

L’histoire des arts dans la réforme du lycée

24/11/2018 collectif Paragone - source Aggior
http://paragone.hypotheses.org/

 « Cette manière de détricoter des années de travail patient et passionné à des prétendues fins de rationalisation,
semble faire écho à d’autres signes d’un recul de l’histoire des arts
(la dénomination a par exemple tout bonnement disparu des programmes de lettres)
tout comme de l’éducation artistique et culturelle dans les priorités du Ministère, malgré les effets d’annonce réguliers »

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 novembre 2018

SES : tribunes et pétitions

 

 

apses-01dec


« Pour d’autres programmes de sciences économiques et sociales »
     http://www.apses.org

Face à des projets de programmes de sciences économiques et sociales
qui marquent un nouveau recul du pluralisme et semblent bien éloignés des élèves,
l’APSES organise une après-midi d’échanges et de mobilisation
pour que ces projets soient profondément revus.
Lycée Claude Monet, Paris, samedi 1er décembre 2018, 14 h


Refonte des programmes de SES au lycée
:
Plusieurs tribunes à lire en ligne, en accès payant pour Le Monde

- « Transmettre des savoirs fondamentaux, dans leurs différences et leurs complémentarités »

Philippe Aghion et Pierre-Michel Menger, présidents du groupe de travail chargé de la refonte des programmes de SES,
rejettent le « procès d’intention » fait à leurs propositions

http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/21/transmettre-des-savoirs-fondamentaux-dans-leurs-differences-et-leurs-complementarites_5386269_3232.html


- «  Un risque de marginalisation de cette discipline au lycée »

Christian Baudelot, Stéphane Beaud, Christine Detrez, Florence Jany-Catrice, Thomas Piketty
Cinq universitaires dénoncent une réforme du programme des sciences économiques et sociales
qui trahit le projet de formation interdisciplinaire et citoyen des origines.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/21/la-formation-aux-sciences-economiques-et-sociales-compte-plus-que-jamais-dans-la-vie-publique_5386384_3232.html

 
- « Le rôle des SES n’est pas de transmettre une doctrine, mais d’offrir aux jeunes un regard éclairé »

Le collectif des Economistes atterrés dénonce les travers idéologiques
de la refonte du programme de sciences économiques au lycée.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/21/le-role-des-ses-n-est-pas-de-transmettre-une-doctrine-mais-d-offrir-aux-jeunes-un-regard-eclaire_5386583_3232.html

 

- « L’enseignement des SES, une construction pédagogique qui a fait ses preuves »
Le sociologue Jacques Lautman retrace la chronologie des attaques contre les programmes de SES depuis leur création en 1967.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/21/l-enseignement-des-ses-une-construction-pedagogique-qui-a-fait-ses-preuves_5386268_3232.html


- Pour un enseignement pluraliste de l’économie
André Orléan - Variances 07.11.2018
http://variances.eu/?p=3626


- Tristes programmes
 Bruno Faidutti
 http://faidutti.com/blog/?p=10074

« Je commence sérieusement à me demander si cela vaut la peine de continuer à faire un boulot qui est en train de perdre son sens, et ce pour des raisons minables. Cette catastrophe n’est en effet même pas l’aboutissement d’un vaste complot pour inculquer une vision « moderne » de l’économie et de la société à nos chères têtes blondes. C’est juste le résultat d’une convergence de hasard entre une poignée de patrons un peu allumés qui s’imaginent à tort que nous enseignons la lutte des classes à nos élèves, quelques universitaires qui ne pensent qu’à valoriser leurs travaux personnels, et une petite coterie de profs dont le gourou s’imagine encore être de gauche (ils se reconnaitront tous s’ils lisent ce texte). Il suffit malheureusement de si peu pour saborder un enseignement qui a fait la preuve de son utilité ».
 

- 2 pétitions :

http://www.apses.org/petition-programmes/

http://www.change.org/p/non-a-la-reforme-du-lycee-non-a-la-destruction-du-service-public-d-education/

 

 

.

Posté par clioweb à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,