03 novembre 2016

FHollande : biométrie pour 60 M de gens honnêtes

 

- Au Journal officiel, un fichier biométrique de 60 millions de « gens honnêtes » - Marc Rees, Nextinpact, 31.10.2016
http://www.nextinpact.com/news/101945-au-journal-officiel-fichier-biometrique-60-millions-gens-honnetes.htm

Au Journal officiel, le gouvernement a publié un décret instituant un fichier monstre commun aux passeports et aux cartes nationales d'identité. Destiné à faciliter établissement et renouvellement de ces titres, en plus de prévenir les fraudes, il va ingurgiter des centaines de millions de données puisées dans toute la population française.

En 2012, une cohorte de sénateurs et députés socialistes, dont Jean-Jacques Urvoas, avait dénoncé le super fichier voulu par la majorité sarkozyste d’alors.


- Surveiller et brunir : à propos du fichier des gens honnêtes et du Facebook des cellules.
Olivier Ertzscheid, Affordance 02.11.2016
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2016/11/surveiller-et-brunir.html
http://affordance.typepad.com


 snowden


.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 mars 2012

Internet, bouc émissaire

 

 - Le fichier des identités est jugé inconstitutionnel - Le Monde société 23.03.2012
Il n'y aura pas de fichier unique rassemblant les biométries (taille, couleur des yeux, deux empreintes digitales et une photographie).

 
- Internet, bouc émissaire de l'antiterrorisme - Le Monde éditorial

L'éditorial critique par avance la logique [du libéralisme autoritaire]
qui exploite chaque fait divers tragique pour faire voter en urgence une nouvelle loi répressive
.

« A peine estompé le fracas de la fusillade qui a conclu l'assaut du RAID contre Mohamed Merah, l'auteur des meurtres en série de Toulouse et de Montauban, le chef de l'Etat a déclaré solennellement que toute personne qui consultera de manière habituelle des sites Internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence sera punie pénalement.  Compte tenu des circonstances, cela paraît relever du bon sens autant que de la nécessité.

... Dans un Etat de droit, pourtant, rien n'est moins évident. En effet, la jurisprudence du Conseil constitutionnel ou de la Cour européenne des droits de l'homme est constante : toute limitation de la liberté d'expression doit être strictement encadrée.

... Dans le cas présent, cependant, NS se trompe de cible. La France dispose déjà d'outils législatifs exceptionnels pour lutter contre le terrorisme, y compris sur Internet. Un coup de menton supplémentaire n'y ajoutera rien ».




.

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 février 2012

Pourquoi ficher les gens honnêtes ?

 

Carte d’identité : déjà en haut de la fiche - Libération

« La carte en débat au Parlement contiendra une puce électronique dite «régalienne», dans laquelle seront insérées des informations d’état civil et des données biométriques (deux empreintes digitales et photographie du visage) relatives à son détenteur. Une autre puce, facultative, est aussi prévue pour permettre une identification de son porteur dans le cadre des démarches administratives en ligne et du commerce électronique. Ces données seront stockés dans une base centralisée dont les usages font débat ».


Le débat parlementaire autour de la création d’un titre national biométrique relance la polémique sur la multiplication de fichiers en France.
« Dès le mois de décembre, la Ligue des droits de l’homme a fait part de ses inquiétudes avec le Syndicat de la magistrature et le Syndicat des avocats de France : «L’ensemble de la population verra donc ses données biographiques et biométriques d’identité fichées au ministère de l’Intérieur. C’est une disposition démesurée et dangereuse pour les libertés publiques.» »
En octobre 1940, Vichy avait rendu obligatoire la «carte d’identité de Français» ...
http://www.liberation.fr/societe/01012390740-carte-d-identite-deja-en-haut-de-la-fiche


Traque - François Sergent

« La traque des «gens malhonnêtes» ne peut justifier pareil recel de données privées quand on connaît les usages faits avec les quelque 80 fichiers recensés en France, sans compter ceux qui ne le sont pas. Leur accès n’est jamais proprement réglementé, ni leur mise à jour assurée, et encore moins leur destruction. Fiché un jour, fiché toujours, comme le montre le Stic, qui confond condamnés, gardés à vue, victimes ou simples témoins et est bourré d’erreurs. Sans compter le risque d’usages privés et rétribués de ces données ». [Les medias ont évoqué récemment une pratique curieuse du ministère : la vente à des entreprises privées des données figurant sur les cartes grises ]


Pierre Piazza s’interroge sur la «biométrisation» du pays
:
« Est-il légitime de vouloir ainsi biométriser la France entière, alors même qu'en 2010 seulement 651 cas d’usages frauduleux de cartes d’identité ont été constatés ? »
http://www.liberation.fr/societe/01012390744-l-histoire-montre-de-nombreux-detournements

 
.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2011

Les députés, le fichage et la biométrie

 

Les députés créent un fichier recensant l'identité biométrique de chaque Français - Le Monde 14/12

La proposition votée par une assemblée très clairsemée dispose désormais que « l’accès à ce fichier ne sera possible, dans le cadre d'une enquête judiciaire, que sur autorisation d'un magistrat (...), pour des infractions directement liées à une usurpation d'identité ».
Mardi, l'opposition, par la voix de Jean-Jacques Urvoas (PS, Finistère), a estimé, malgré ces concessions, que le ver était dans le fruit. Le député a rappelé les évolutions du FNAEG - le fichier national automatisé des empreintes génétiques : « Créé en 1998, il était alors uniquement destiné à lutter contre les auteurs d'infractions sexuelles. A l'époque, il y avait déjà des garanties légales qui interdisaient tout autre usage ».
Mais chaque année depuis 2002, une loi est venue élargir la finalité de ce fichier. « Ont ainsi été inclus, au fil des ans, les délits comme le vol, le tag ou l'arrachage d'OGM », et le fichier accueille aujourd'hui « non plus les coupables, mais de simples suspects ».
Au passage, dans la discussion, l'estimation du nombre de victimes d'usurpation d'identité a été divisée par deux

 

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 juillet 2011

Souriez, vous êtes pucés !

 

Dans Le Canard enchaîné (27/07/2011) :

Les systèmes à puce informatiques gagnent du terrain  dans plus d'une centaine de villes. En toute discrétion...

A Lille, Rennes, Toulouse, Grenoble, etc... les sésames électroniques pour accéder aux transports publics sont équipés de puces rfid. L'intérêt de l'usager est toujours mis en avant, mais ces systèmes sont peu regardants sur la protection de la vie privée. L'entreprise qui gère à Rennes un tel système a écopé d'un « avertissement pour sa vision très exotique des libertés individuelles ».

« On va tous se retrouver avec des prothèses électroniques qui vont nous tracer en continu au quotidien. Et qui pourront communiquer nos infos personnelles à notre insu ».

Le triomphe de Little Brother ? 
Le retour de Big Brother façon puces rfid et fichiers policiers centralisés ? 


Un encadré évoque le projet de carte d'identité biométrique voté par 6 députés (sur 11 présents) le 7 juillet.

La communication officielle met en avant des faux prétextes (captation d'identité, carte supposée infalsifiable).
Elle illustre aussi le mélange des genres entre données d'état civil et moyens de paiement à distance.
Sous le contrôle du ministre de la police...

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2011

LMD : Les machines ne sont pas neutres

Machines hostiles - Le Monde diplomatique - juillet 2011
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/07/LAFARGUE/20788

Les machines ne sont pas neutres
Jean-No Lafargue, Le dernier blog, 29.06.2011, avec commentaires
http://hyperbate.fr/dernier/?p=16831


Dans la dernière page du Monde diplomatique de juillet, Jean-Noël Lafargue
(Paris VIII) prend pour cible les machines programmées pour dominer, la technologie quand elle est utilisée pour créer une contrainte qui n'existerait pas sans la machine.
.
Il part de l'exemple du métro et des portillons broient les épaules des usagers trop lents. "Imaginons un instant que ces portillons soient remplacés par des vigiles chargés de frapper les clients qui ne circulent pas à la bonne vitesse. Le scandale serait immédiat".

Les services d'assistance en ligne fournissent un autre cas.
Ils sont installés dans des pays à bas salaires ; les salariés doivent suivre un scénario programmé. 
Pas question pour eux de prendre l'initiative, ou d'acquérir des compétences monnayables.
"Dans ces services, tout semble fait non pour régler des problèmes concrets, 
mais pour empêcher que les conséquences de ces problèmes n'atteignent les responsables qui en sont à l'origine."


JNL évoque également les photos des papiers d'identité, d'où la vie et le sourire a disparu pour complaire aux limitations des logiciels de biométrie, conçus par les industriels qui s'enrichissent avec.

L'informatique personnelle a rendu caducs certains métiers (cf la retouche photo) ;
elle prolétarise l'artisan dont le savoir-faire est transféré au logiciel et à son éditeur.

Comment reprendre en main notre destin numérique ?
JN Lafargue cite le hacking, le logiciel libre et le bricolage. Les débats qui entourent ces questions sont bien plus politiques que technologiques.

voir également Le dernier blog à propos des conditions de rédaction de l'article : Les machines ne sont pas neutres
http://hyperbate.fr/dernier/?p=16831 

.
L'article sera peut-être en ligne en août.
20 août : L'article est en ligne :
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/07/LAFARGUE/20788


. 

hostiles_md

source : http://hyperbate.fr/dernier/?p=16831

19 juillet 2011

Ficher les « gens honnêtes »


- Carte nationale d'identité biométrique
La technologie à l'assaut des libertés individuelles
Place de la Toile (17/07/2011 - 2e partie, à partir de la 41e minute),
avec 
Jean-Claude Vitran, de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH)
l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10465-17.07.2011-ITEMA_20297515-0.mp3

- La carte d’identité biométrique : le fichage dont Sarkozy rêvait - LDH Toulon
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4540

- Vers un fichage des honnêtes Français ? - LDH Toulon
Boris Manenti, Nouvel Observateur, le 6 juillet 2011
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4537

Pas encore adoptée, la carte d'identité biométrique est déjà critiquée - Le Monde - 08/07/2011 

Un fichier de 45M de « gens honnêtes » - Jean-Marc Manach, blog Bug Brother 

 - - - - - 

11 députés (sur 577) présents en séance jeudi 7 juillet de 15h à 18h45 ont adopté en première lecture la proposition de loi relative à la protection de l’identité.
Le Sénat a déjà voté le texte le 31 mai dernier. La proposition de loi vient de deux sénateurs UMP, Jean-René Lecerf (Nord) et Michel Houel (Seine-et-Marne). 

Elle vise à créer une carte comportant deux puces électroniques : une dite puce régalienne contiendra l'identité, le domicile, la taille, les empreintes digitales, la photo numérique, l'autre servira aux services dématérialisés (démarches administratives ou transactions commerciales).
L'ensemble des données sera archivé sur une base Titres Électroniques Sécurisés (TES)

Le prétexte avancé par les parlementaires UMP, ce sont l'usurpation d'identité (et la délivrance de plusieurs cartes à une même personne) et la chasse à l’immigration clandestine. 

- - - - 
.
En 2005 déjà, dans un projet de loi, l'exécutif chiraquien avait déjà tenté d'imposer INES (identité nationale électronique sécurisée), un projet Inepte, Nocif, Effrayant et Scélérat selon la LDH d'alors.
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article662

Les adversaires du texte notent que le passage par la proposition de loi dispense de l'avis en conseil d'état et du contrôle par la CNIL. De plus le texte voté par 6 députés ne précise aucune limite de durée dans l'archivage des données personnelles, et aucune garantie n'est donnée quant à l'accès à cette carte biométrique.

 A terme, le fichage pourrait concerner toute la population,  « Ce sera le premier fichier des gens honnêtes », résume François Pillet autre sénateur UMP.

« Que les honnêtes gens se retirent et rentrent chez eux ; je n'ai ordre de tirer que sur la canaille » aurait dit Buonaparte...

 - - - - 

Pourquoi si peu de réactions devant ces obsessions libéralo-autoritaires, où la technologie sert à détruire les libertés individuelles, alors que Safari en 1974, ou INES en 2005 avaient fait bien davantage réagir ? interrogent les journalistes.
Le fait des vacances ? Les élections de 2012 ? L'efficacité du lobbying et de la com' des industriels ? L'usure et la lassitude des défenseurs des droits de l'homme ?

Des questions très abstraites en apparence (les bases de données ne passionnent pas les foules) mais très concrètes en réalité, ajoute Patrice Lamothe (Pearltrees)

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,