03 septembre 2014

Debray : Rebelle, impossible métier

 

Régis Debray, Rebelle, impossible métier, Le Monde débats, 31.09.2014
L’article tarde à arriver en ligne. http://www.lemonde.fr/culture/ ou http://www.lemonde.fr/idees/
copie : https://groups.google.com/forum/#!msg/paris8philo/5DPYwBJbcsA/GolPhamX39sJ

Extraits :

rebelle, révolutionnaire, contestataire, dissident, « le sens des mots-clés change plus vite hélas que le cœur d'un mortel »... « Le " total rebelle ", l'insurgé intégral, le révolté tous azimuts, je ne l'ai jamais rencontré »... « Le fait que j'aie montré plus d'intérêt pour le point-virgule et la chronologie dans les manuels d'histoire que pour le congé paternité et la légalisation du cannabis n'autorise personne, j'ose l'espérer, à m'expédier dans la préhistoire machiste et répressive du Sapiens sapiens »

« Tant d'âcretés trahissent une certaine difficulté d'être. Sur l'échiquier intellectuel, la case " rebelle " offre à tout coup la position gagnante, mais c'est aussi la plus difficile à tenir. La bonne société rattrape le hors-la-loi au tournant, avec un chèque, des prix et un créneau sur Canal+ ». « ...chacun connaît le profil imbattable du candidat à un poste envié : la jeune et jolie personne de couleur, gay, légèrement handicapée et récemment convertie au judaïsme libéral ou au bouddhisme tibétain ».

Debray parle d’esthétisation du maquisard, de « culte bêtifiant du nouveau, qui lèche le cul de la jeunesse ».
Il ajoute : « La dissolution des croyances… fait émerger du sable gris de l'humanité l'individu souverain, le fruit suprême de la vie, la pépite exemplaire qui n'est plus le génie (trop artiste), le saint (trop angélique), le surhomme (trop dangereux), mais le rebelle, passe-partout sans danger ».

« Ne sommes-nous pas tous libérés des institutions androcentriques et contraignantes qu'étaient l'Eglise et l'armée, où les fortes têtes prenaient de vrais risques, enfer ou Biribi, sans parler de l'école où les cancres n'ont plus droit à une retenue, et bientôt même plus à une mauvaise note ? Le militant s'adosse à une collectivité ; le rebelle n'en a pas besoin. Cela tombe bien : il n'y en a plus ».


- Laurence Debray, fille rebelle - Le Figaro 01.05.2013
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/05/01/10001-20130501ARTFIG00100-laurence-debray-fille-rebelle.php
« Elle a des airs de jeune fille de bonne famille, élevée chez les bonnes sœurs. Des allures sages mais ce n'est que pure apparence. Laurence Debray n'a en effet rien de classique.
« La fille de Régis Debray, élevée dans l'idéal révolutionnaire, a choisi de se démarquer de son illustre père. Alors qu'il a écrit il y a quelques années La République expliquée à ma fille, elle publie aujourd'hui un livre sur le roi Juan Carlos.
http://www.newsbk.com/info/news/laurence-debray-fille-rebelle.g/laurence-debray-fille-rebelle.html

- Rebelle, rebelle, le point de vue de Philippe Bilger :
http://www.philippebilger.com/blog/2014/08/rebelle-rebelle-.html
« A partir de ces éléments, on élimine aisément de la catégorie des rebelles quelques personnalités souvent citées qui d'ailleurs ne se sont jamais vantées d'en être. En vrac, BHL, Alain Finkielkraut, Alain Badiou, Eric Zemmour, Régis Debray, Jacques Attali, Eric Dupond-Moretti, Roselyne Bachelot et Gérard Depardieu par exemple.
Et Edouard Louis, Didier Eribon, avec Marcel Gauchet.
Des rebelles qui au mieux ruent dans des brancards soyeux ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 novembre 2011

Les déserts médicaux

 

- M. Bilger : entretien publié par Le Monde 12/11/2011.
« J'ai sous-estimé le poids de l'emprise politique, et peut-être pas assez réfléchi à l'exigence de l'indépendance du parquet, parce que trop longtemps j'ai cru que les tempéraments étaient plus forts que les structures ».
« Sur le plan de l'Etat de droit, M. Sarkozy est devenu une sorte de Caligula au petit pied ».
Le brillant et médiatique avocat général a quitté la magistrature pour rejoindre le privé. Il évoque une justice complaisante à l'égard des pouvoirs en place. http://www.lemonde.fr/societe/2011/11/12/m-bilger

 

- 5 % des papiers d'identité en circulation seraient des faux, selon Le Monde 15/11/2011
rq1 :  La fraude ? Il y aurait beaucoup à dire sur les ficelles utilisées pour faire oublier la politique menée depuis 5 ans et espérer tromper les électeurs peu vigilants ?
rq 2 : Chaque nouveau gadget est présenté comme infalsifiable.
Relire la com' autour de la CNI au temps de Pasqua. 
Les politiques et les communicants mentiraient-ils sciemment ?


-  Ils bossent, dorment dans leur voiture : interdits de parking. Rue 89 - 13/11/2011
Jusqu'ici tolérés, ces artisans, salariés, maraîchers... qui dormaient sur l'esplanade du bois de Vincennes ont été menacés de fourrière par les forces de l'ordre.
http://www.rue89.com/2011/11/13/ils-bossent


- Les déserts médicaux n'épargnent aucune région.
L'atlas de la démographie médicale en France, sur les 2 200 bassins de vie déterminés par l'Insee
(25 pages en pdf, le terme atlas est sans doute excessif)
http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20111115/1603776_2058_demo_session_juin_2011.pdf


 medecins-lib-bvie

source : G Le Breton-Lerouvillois dans L'atlas de la démographie médicale en France - page 6

également IREPS et ORS Pays de Loire : http://ireps-paysdelaloire.centredoc.fr/

Sur le web, les atlas régionaux sont légion ; une cartographie nationale est moins bien indexée

.

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,