01 décembre 2014

Abraham Berkowicz (1915-1942)

 

Abraham Berkowicz, interné à Drancy, déporté (1941-1942)
article de MP Hervieu à partir d’un entretien :
Cercle d'étude de la déportation et de la shoah
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article388

Grâce aux documents écrits (lettres, photos, dessin, fiches et papiers administratifs) soigneusement conservés par sa fille Jacqueline, il est possible de retracer la dernière année d’Abraham Berkowicz, de son internement à Drancy, le 20 août 1941, jusqu’à sa déportation à Auschwitz, le lundi 22 juin 1942, par le premier convoi parti de la gare de Drancy-Le Bourget (convoi N°3).


Abraham, dit aussi Albert Berkowicz, est né Pologne, le 20 décembre 1915. Il vient en France, il est naturalisé, il fait son service militaire en 1935, il est mobilisé en 1939, blessé et démobilisé à Marseille le 2 août 1940. Il se fait recenser à Paris dans le 10e, sa carte d'identité porte le tampon « Juif ».

Le 14 mai 1941, à Paris, lors de la rafle du billet vert, 3 747 hommes sont arrêtés par la police de Vichy et internés dans camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. En juin et juillet 1942, ils sont déportés et assassinés à Auschwitz-Birkenau.
http://clioweb.canalblog.com/tag/rafledubilletvert
En août 1941, c’est en se rendant à son travail (ouvrier tapissier place de la Nation) qu’Abraham Berkowicz est arrêté et interné à Drancy.
Il est alors marié à Estelle Alboukrek et père d’une petite fille âgée d’un mois. Il pense que son arrestation est un malentendu, et il espère (en vain) une libération.

En juin 1942, il apprend sa déportation vers l’Allemagne et prévient sa femme par une lettre datée du 20 : « j’ai été averti au dernier moment », « lorsque cette carte te parviendra, je serai déjà parti ». Il fait partie du convoi n° 3 qui comporte 934 hommes et 66 femmes. A la mi-août 1942, 80 % des déportés de ce convoi avaient déjà disparu. D’après le Livre des morts à Auschwitz, Abraham Berkowicz, matricule 33501 est mort du typhus, le 30 septembre 1942. Sa femme est informée du décès en octobre.

Jacqueline, sa petite fille a été placée en 1943 chez un couple en Eure-et-Loir qui par mesure de prudence la fait baptiser. Elle devient pupille de la Nation en 1949. En 2002, elle fait reconnaître le couple comme « « Gardiens de la vie ».

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,