03 octobre 2015

Louis XIV vu par Pierre Goubert

 

goubert-20M

 

Louis XIV 4/4 : Louis XIV vu par l’historien Pierre Goubert ou la révolution historiographique
La Fabrique 01.10.2015
Avec Fanny Consandey, Nicolas Schapira, Nicolas Lyon-Caen et Jean-Marc Moriceau.
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-louis-xiv-44-louis-xiv-vu-par-l-historien-pierre-goubert-ou-la-re

L'émission ne laisse pas indifférent.
« Louis XIV a assuré la paix civile intérieure » (24e mn).
« C’est peut-être la misère, mais sans soldats aux portes » (sic)
Qu'en pensent les protestants après 1685 ?

Pas d'impact de la guerre sur le royaume ?
« J'ai trop aimé la guerre » fait dire Voltaire à Louis XIV.
« Louis XIV, le roi de guerre » titre L’histoire pour un dossier paru dans le no 386.
33 ans de guerre sur 54 années de règne personnel, résume Wikipedia.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerres_de_Louis_XIV



Dans cette émission dédiée à Louis XIV, l’histoire sociale et la démographie historique ne font pas le poids face aux modes actuelles de l'histoire. Peut-on rappeler un détail : à la communale, on n’apprend pas le latin. On ne peut donc suivre ni André Piganiol, ni Marc Bloch sur leurs terrains de recherche. Comment faire une histoire connectée sans une maîtrise réelle des langues vivantes ?
Une question candide : que restera-t-il, dans 50 ans, des ouvrages publiés en ce moment sur l’histoire moderne ?

Jean-Marc Moriceau remet le travail de Pierre Goubert en contexte et son choix d’écrire une histoire sociale des petites gens, pas celle des monarques et des chefs de guerre. (à partir des archives du Bureau des pauvres à Beauvais, des registres paroissiaux et de la démographie historique ; JMM cite Louis Henry et Jacques Dupaquier). A ne pas confondre avec l’usage actuel des registres paroissiaux par les généalogistes.
JMM  rappelle l'énorme mortalité de 1693-1694 (1,5 millions de morts, les crises de subsistance, cela ne s'enseigne plus) et la très grande difficulté de (sur)vivre pour 80 % des 20 M de Français. cf dans le Molière d'Ariane Mnouchkine la scène du cheval tué, depécé et dévoré.


Cf aussi un exemple cité par Daniel Roche lors de la Fabrique du 05.07.2013 (10e minute),
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoireactualites-du-vendredi-050713-2013-07-05

Jean Cocu, serger, sa femme et ses trois filles, toutes quatre fileuses - paroisse Saint-Etienne, Beauvais
La famille est décimée lors de la crise de subsistances de 1693-1694) : « on se prive, on emprunte, on mange des nourritures immondes,  pain de son, orties cuites, graines, entrailles de bestiaux ramassés devant les tueries, la contagion se répand, la famille est inscrite au Bureau des pauvres en déc 1693, en mars 1694, la plus jeune fille meurt, en mai l'aînée, et le père. D'une famille particulièrement heureuse puisque tout le monde travaillait, il ret une veuve et une orpheline à cause du prix du pain »

Une histoire franco-centrée ?
La thèse complémentaire étudie deux familles de marchands (les Danse et les Motte) et leurs « circulations ».


Il faut lire aussi les passionnants souvenirs de Pierre Goubert :
Un parcours d'historien. Souvenirs, 1915-1995, Fayard, 1996
Outre le récit de ses origines modestes (un Saumurois qui n’aime pas les officiers et les chevaux), on peut y lire son parcours (« républicain ») de la communale à Saint-Cloud et à la Sorbonne. On y voit des historiens qui ont renouvelé l’histoire (et l’histoire moderne) :  Marc Bloch, Lucien Febvre, Jean Meuvret, Ernest Labrousse, Fernand Braudel, etc...

PG évoque les relations difficiles avec Braudel, « la tempête méditerranéenne ». Il cite la critique brutale de sa thèse principale (par celui qui avait publié cette même thèse) : pourquoi un si petit pays (le Beauvaisis) ? pourquoi le XVIIe et pas le XVIe (des marchands-banquiers, des navires, des foires) - (Goubert parle de ses « 2 thèses, la petite, trop oubliée, la grande trop louée et en partie périmée »)
la Note critique de Fernand Braudel
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 18e année, N. 4, 1963. pp. 767-778.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1963_num_18_4_421052


Le chapitre sur Braudel, « le despote souriant et éclairé », incite aussi à nuancer la statue qui lui est habituellement dressée (la nouvelle histoire, pour Goubert, ne date pas des années 1970, mais de 1929, de la création des Annales)

Parmi les publications de Pierre Goubert :
Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730
Contribution à l´histoire sociale de la France du XVIIe siècle, Sevpen 1960
réédition Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730, Les Classiques de la Sorbonne, 2013
1789: les Français ont la parole, Julliard, 1965. (avec Michel Denis),
Louis XIV et vingt millions de Français,  Fayard 1966
L' Ancien Régime Armand Colin. T. I : la société (1969) ; t. II : les pouvoirs (1973).
Clio parmi les hommes. Recueil d'articles, EHESS, 1976.
La vie quotidienne des paysans français au XVIIe siècle, Hachette, 1982.
Initiation à l'histoire de France, Fayard, 1984.
Mazarin, Paris, Fayard, 1990.
Un parcours d'historien. Souvenirs, 1915-1995, Fayard, 1996,
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Goubert


Posté par clioweb à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 juillet 2013

Beauvais et le Beauvaisis (1600-1730)

 

Pierre GOUBERT. Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730. Contribution à l'histoire sociale de la France au XVIIe siècle.
Paris, EPHE, VIe section, S.E.V.P.E.N., 1960. (Démographie et sociétés, vol 3 et 3'.)

Pierre Goubert, Beauvais et le beauvaisis de 1600 à 1730, Les Classiques de la Sorbonne
http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100978230


Note critique de Fernand Braudel
, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 18e année, N. 4, 1963. pp. 767-778.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1963_num_18_4_421052

« Braudel critiqua à plusieurs reprises la tendance des historiens à choisir des sujets trop étroits et sans envergure théorique. cf. son compte rendu peu enthousiaste de la thèse de P. Goubert », Annales ESC, 1963, p. 767-778.
Le Centre de recherches historiques de 1949 à 1975 - http://ccrh.revues.org/2781  -  http://ccrh.revues.org/2789

Jean Delumeau, Annales de Bretagne, 1961 :
" On pourra discuter tel choix méthodologique ou telle conclusion du grand ouvrage de M. Goubert. Cette étude passionnante a placé d'emblée l'auteur au premier rang des historiens français ". 

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/abpo_0003-391x_1961_num_68_3_4506_t1_0509_0000_2

Une critique de 1965 par Jean Quéguiner (Bibl Ecole des chartes, 1965)
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1965_num_123_2_449706_t1_0608_0000_3

Emmanuel Le Roy Ladurie, Annales ESC, 1965,
CR de René Baehrel : Une croissance, la Basse-Provence rurale
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1965_num_20_6_421339_t1_1268_0000_1

Les subsistances et l'Ancien Régime : l'œuvre de Jean Meuvret.
Kaplan Steven L., Annales ESC, 1981
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1981_num_36_2_282735

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,