26 février 2013

Le plumeau de la Commission

 

La régulation bancaire au pistolet à bouchon
Frédéric Lordon, La pompe à phynance, 18.02.2013
http://blog.mondediplo.net/2013-02-18-La-regulation-bancaire-au-pistolet-a-bouchon

extraits :
«  ... Fouetter les banquiers avec le plumeau de la Commission européenne [le rapport Liikanen] , c’est en effet d’une insoutenable violence ... De quoi s’agit-il au fond ? Trois fois rien : la race des seigneurs de la finance globalisée a perdu aux alentours de 2 000 milliards de dollars dans l’une des crises les plus retentissantes de l’histoire du capitalisme ; les banques françaises, pas feignantes, ont tenu à figurer dignement et à prendre toute leur part du bouillon. Car, pour toutes ses fanfaronnades, le système bancaire français aurait purement et simplement disparu sans les concours massifs de la Banque centrale européenne (BCE) et les aides d’Etat apportées par véhicules ad hoc interposés. Sans doute les montants mobilisés en France sont-ils moindres qu’aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni — il a fallu tout de même que ces véhicules lèvent 97 milliards d’euros pour nos chères banques. Les banquiers se croient dégagés de tout arriéré au motif qu’ils ont remboursé les aides d’Etat. On leur rappellera donc d’abord que les contribuables français et belges plongent — pour l’heure — de 12 milliards pour le compte de Dexia. On leur rappellera surtout que le remboursement en question ne les exonère de rien du tout, et notamment pas de l’effondrement de croissance qu’ils ont laissé derrière eux, où nous sommes encore pour un moment, avec les dizaines de milliers de chômeurs supplémentaires qui vont avec ».

« ... Si le socialisme de gouvernement n’était pas complètement colonisé de l’intérieur par la finance, s’il lui restait quelques audaces et s’il avait pris un tant soit peu la mesure des désastres que la finance de marché a infligés au corps social, ça n’est pas cette indigente loi de « séparation » qu’il lui imposerait. Mais une loi d’apartheid ».

- Sur France-Inter, le 26.02, Guetta continue de chroniquer sur le divorce entre les Européens et l'Europe. En oubliant que les citoyens ne se prononcent pas contre l'Europe en tant que telle, mais contre une politique, une politique brutale et injuste de casse sociale mise en place par les conservateurs et les populistes au pouvoir.
http://www.franceinter.fr/reecouter-diffusions/142253


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,