04 juin 2014

Régions : le méccano présidentiel

 

afp-regions    balla-Figaro


A gauche, Hollande revoit à la baisse la réforme territoriale, soumise à bien des aléas, AFP, TV 5  03.06.2014
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-Hollande
(clic pour agrandir)

A droite, en 2009, les propositions Balladur mises en carte par Le Figaro - version Libération

- La logique du redécoupage choisi par François Hollande n'est pas évidente (14 régions au lieu des 10 annoncées).
Les intérêts et la polémique politicienne vont rapidement prendre le pas sur la géographie et l'histoire.
Un article de Wikipedia montre d'autres cogitations des technocrates (deux exemples envisagés par Manuel Valls)

regions-lexpress

L'Express propose une autre version du « redécoupage idéal »
en tenant compte de la population, du PIB (voir aussi le budget et la dette),
de l'urbanisation, des relations entre villes.
http://www.lexpress.fr/region/reforme-territoriale-le-redecoupage-ideal-des-regions-selon-l-express_1536927.html

http://www.lexpress.fr/region/reforme-territoriale-les-nouvelles-super-regions-sont-elles-logiques_1548448.html


- En 2009,  « Il est temps de décider », le rapport du Comité Balladur
pour la réforme des collectivités locales avait fait réagir (fichier en pdf)

Lire les commentaires du géographe Martin Vanier (Grenoble) sur le bling-blang territorial
http://wp-annuaire.upmf-grenoble.fr/tiny_uploads/Vanier-pdf_Le_bling_blang_territorial.pdf
http://www.pacte-grenoble.fr/blog/membres/vanier-martin/


En 2014, Castelbajac répond à sa manière sur Facebook :

regions-castelbajac

Jean-Charles de Castelbajac, La division blindée+ (source : John)
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154187002655158&set=p.10154187002655158

 
Une vraie question : quels sont les enjeux essentiels en 2014, après deux ans de présidence ?
Les limites régionales ??

Avec une impression : quand les politiques choisissent une cible, leurs lunettes faussent leur vision de la réalité.
La géographie, celle que nous vivons tous, est rarement celle des limites administratives (une  zone commerciale en périphérie de grande ville attire bien au-delà de sa commune d'implantation).

La Normandie occidentale hésite entre bassin parisien et grand ouest ; de Granville ou de Caen, il est plus facile d'aller à Paris en train (quand il ne tombe pas en panne) que de se rendre à Rouen ; Deauville est connue comme le 21eme arrondissement (ou le 16bis), surtout avec le tracé de l'autoroute de l'Ouest (infléchi vers le nord par d'Ornano, maire et ministre). Mais Avranches regarde plutôt vers Rennes.

Les géographes sont souvent moins écoutés que les architectes et les urbanistes :
cf. l'exemple du projet de Grand Paris (jusqu'au Havre) porté par Grumbach,
et les critiques faites par les géographes normands (Guermond, Brennetot).

http://www.antoinegrumbach.com/actualite/dossiers/grand-paris.asp
http://lewebpedagogique.com/geotrouvetout/tag/grand-paris/
http://normandie.canalblog.com/archives/2014/01/15/28952462.html

Enfin, les controverses portent souvent sur le cadre national,
alors qu'aujourd'hui, le rapport à l'espace est aussi européen et mondial (cf. la conjonction du global et du local).


un rappel : La France à 20 minutes :
http://clioweb.canalblog.com/tag/francea20minutes
.

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,