22 novembre 2013

HG Term S : épreuve de bac 2015+

 

Épreuve d'histoire-géographie en Terminales S à partir de 2015

La durée totale de l'épreuve est de trois heures.

L'épreuve est composée de deux parties :
- dans la première partie, le candidat rédige une composition en réponse à un sujet d'histoire ou de géographie ;
- la deuxième partie se compose d'un exercice portant sur la discipline qui ne fait pas l'objet de la composition :
. en histoire : analyse d'un ou de deux document(s) ;
. en géographie : soit l'analyse  d'un ou de deux document(s), soit la réalisation d'un croquis d'organisation spatiale d'un territoire.

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=74955


.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 juin 2013

Le bac et le dentifrice

 

- Qui veut vraiment en finir avec le bac ?
Emmanuel Davidenkoff - L'Etudiant, 19.06.2013
http://www.letudiant.fr/educpros/opinions/qui-veut-vraiment-en-finir-avec-le-bac-la-chronique-d-Emmanuel-Davidenkoff.html

« Les détracteurs du bac peuvent s’époumoner : le gouvernement y regardera à deux fois avant de prendre le risque de mettre les jeunes dans la rue ».
« Transmise de génération de cabinet ministériel en génération de cabinet ministériel, depuis qu’elle a été popularisée par Christian Forestier, une formule suffit à doucher l’ardeur des plus hardis : « Les lycéens, c’est comme le dentifrice : ça sort vite et après essayez toujours de le remettre dans le tube… » ».

Pourquoi les lycéens voient-ils dans le bac « le symbole indépassable de l'égalité républicaine, alors qu'il est, en l'état, un des instruments de sélection les plus hypocrites qui soit » ?


- En 2013, les critiques sont très vives sur les épreuves du bac en HG.
En première où les défauts des épreuves 2012 n'ont pas été corrigés.
En Term ES-L.
La chatelisation, la casse méthodique menée par le ministre précédent,
continue de produire ses effets désastreux.
Au point d'inquiéter sur le sort de l'HG.
https://groups.google.com/forum/?fromgroups#!forum/aggiornamento-histgeo

 

- HG au bac : les mauvais choix continuent, SNES, 19.06.2013

Le communiqué du SNES évoque le désarroi des profs d'HG, face à des programmes infaisables et des épreuves problématiques, deux éléments à revoir d'urgence. [13 mai après le 6 mai 2012]  


- Un point de vue de lycéen sur un blog du Monde
« Moi qui ai passé le bac aujourd’hui en terminale ES, je suis aussi étonnée des sujets qui sont tombés.
Je me demande vraiment ce qui est passé par la tête des personnes qui ont fait les sujets car interroger des élèves sur une étude de cas et non du cours qu’on pourrait qualifié de  » concret « , c’est traître ! ( Afrique du Sud ). De plus le sujet sur la mondialisation était tellement vaste qu’on ne sait pas par où commencer.
Je rajouterais que nous avons passé des heures à étudier ( et par la suite à apprendre ) des cartes et à les faire ( croquis schémas ) alors que le programme est déjà très très lourd et compliqué à terminer et nous ne sommes pas interrogés sur ça. Une étude critique de documents c’est ce qu’on nous demande en 3eme. A un moment il faut arrêter de prendre les élèves pour des idiots ».
http://baccalaureat.blog.lemonde.fr/2013/06/18/bac-2013


- Le point de vue de Céline Gianfermi sur la liste H-Français
http://tinyurl.com/hf-celine-g-term
http://tinyurl.com/hf-celine-g-1s
Céline utilise le blog - Réussir en Histoire et Géographie - au service des élèves
http://lewebpedagogique.com/reussirenhg/author/cmartinhg/

Cette année, à nouveau, lycéens et profs paient au prix fort, en différé, la chatelisation.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 février 2013

LW : 1946, Le bac en questions


Réformer l'école, réformer la société : le plan Langevin-Wallon. Journées doctorales du CERSE (sc de l'éducation)
http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/cerse/6434


Michel Youenn, La refondation du bac en question dans la commission Langevin,

- Les débats sur le bac, la nature des épreuves et son rôle social ont commencé très tôt.

Entre 1896 et 1899, une première charge est menée contre les excès du bachotage, alors que les bacheliers sont moins de 10 000. Les critiques sont renouvelées vers 1935 (environ 30 000 bacheliers), notamment de la part des psychologues comme Henri Piéron qui remplaceraient volontiers l’examen par des tests d'aptitude.

Ces questions ressurgissent au sein de la sous-commission, avec la crainte de l'arbitraire dans la notation,
et une inquiétude devant l'augmentation prévisible du nombre des bacheliers (70 000 vers 1960). La commission voit le bac comme un mal nécessaire et s'interroge sur les évolutions souhaitables.

Dans le bac en 2 parties, le latin (et les humanités) occupent une place centrale depuis 1927 : A latin-grec, B latin langues C latin-sciences D sciences-langues (plus A', C', M' et Tech en 1952). Il faut attendre 1965  pour voir bouger les lignes : la réforme Fouché détourne les propositions dans un  sens académique ; elle remplace la première partie par une épreuve anticipée de lettres.
http://media.education.gouv.fr/file/47/8/5478.pdf


La question de l’entrée à l’université se pose. Le bac est un diplôme universitaire, mais sur des programmes du secondaire. Depuis 1902, les examinateurs ne sont plus seulement universitaires.
Lors de la commission Langevin-Wallon, l’hypothèse d’un sas entre lycée et université est débattue. La propédeutique pourrait prendre la forme d’un stage sélectif, ou de deux années débouchant sur la sélection du meilleur tiers (« au besoin éliminer les inaptes »). Rien n’est tranché sur l’implantation de cette propédeutique : le lycée comme les classes prépas ? l’université ? des structures nouvelles (cf le collégial au Québec) ?

En 1947, tout comme aujourd’hui, le bac est un monstre sacré. La différence majeure, c’est que depuis les maths ont remplacé le latin comme support de sélection dans les disciplines générales. Lontemps, l’horizon des classes populaires, c’est le premier cycle. Chevènement a ajouté le bac pro, et toutes les familles font du bac général l’horizon indépassable des études : 120 000 bacheliers vers 1970, 470 000 en 1998.

Olivier Loubes, Le bac a 200 ans ! L'Histoire 332 mai 2008
http://www.histoire.presse.fr/lhistoire/332/le-bac-200-ans-28-05-2008-8518


publications sur le plan Langevin-Wallon :
http://clioweb.canalblog.com/tag/classesnouvelles
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 mars 2012

Le bac, un enjeu électoral ?

 

A quoi sert une campagne électorale ?
A faire des annonces spectaculaires pour séduire un électorat, tout en évitant de débattre patiemment et sereinement sur les enjeux de fond...


- Luc Chatel planche sur une réforme du bac - Libération
http://www.liberation.fr/societe/01012395475-vers-une-reforme-du-bac
Ce matin, le ministre de l'Education, Luc Chatel, a présenté «des pistes de réflexion» pour une réforme du bac dès 2014 si la droite reste au pouvoir. Au menu : moins de choix dans les langues étrangères, plus d'épreuves de rattrapage en tant que telles... Et des notes éliminatoires dans certaines disciplines jugées fondamentales.


- Changer le bac, des pistes pour le futur président - Le Monde 12.03.12 -
Un rapport a été commandé à un IGEN et à un Inspecteur des Finances…
en pdf : http://media.education.gouv.fr/file/2012/09/9/BAC-evolution-diffusion_210099.pdf

« Il y a des sujets qui méritent longue maturation. Installé rue de Grenelle depuis le 23 juin 2009, Luc Chatel aura laissé passer 992 jours avant d'ouvrir le dossier du baccalauréat à 55 jours de son départ »

« En fait, les auteurs du rapport proposent de revisiter le monument de fond en comble pour atteindre trois objectifs : « une simplification dans l'organisation de l'examen, une amélioration de sa qualité certificative et un renforcement de son articulation avec l'enseignement supérieur ». Le tout, évidemment, « sans porter atteinte à son caractère de 'rite initiatique' dans les valeurs sociales françaises ».
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/12/changer-le-bac


- Vers des notes éliminatoires au bac , résume Marie-Estelle Pech pour Le Figaro, 12.03.2012
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/03/11/


- Les 9 coups qui ont plombé le moral des profs depuis 2007
Nolwenn Le Blevennec - Rue 89, 12.03.2012
dont les suppressions de postes, la démolition de la formation initiale, le rôle donné aux chefs, la compétition entre établissements, les discours méprisants (bac +5 pour changer les couches) …
http://www.rue89.com/2012/03/12/les-neuf-mesures-qui-ont-plombe-le-moral-des-profs

dans Google images, taper "L'école au bout du rouleau" :-):-)


- Chatel veut accélérer les sanctions contre les fraudeurs au bac. AFP

Dans l'actualité de l'éducation, que retient la presse régionale, dans sa Une ?

of-triche-bac

La fraude et les fraudeurs, un thème adoré de la droite en campagne,
utile pour tenter d'échapper au bilan de 2 quinquennats.


.

 .

Posté par clioweb à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2012

HG - QR sur le bac 2012

 

Questions-réponses sur le baccalauréat - Académie d'Amiens
Jean-Bernard Dupont, Nathalie Herr, François Sirel - 25/11/2011

Quelles épreuves dans les séries générales ?

À quoi correspond « l’épreuve orale de contrôle » du bac S ?
Les sujets peuvent-ils porter sur les études en histoire, les études de cas en géographie ?
Quels choix faire compte tenu du temps imparti ?
Quel contenu pour la composition en Première ?
Pourquoi y a-t-il trois exercices en Première S et deux exercices en Terminale L-ES ?
Quel document ? Quel questionnement ?
Quel croquis ou quel schéma ?
Comment mettre en œuvre des activités favorisant les apprentissages pour le croquis ou le schéma ?
Quelles sont les modalités de l’épreuve d’histoire-géographie en Première STI2D ?
Quelles exigences avoir lors d’un oral en STI ?

http://histoire-geo-ec.ac-amiens.fr/?Essai
(l'adresse ?Essai est surprenante...)

Posté par clioweb à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



24 août 2011

Sécuriser le bac ?

 

- Sécuriser le bac - Le Journal du dimanche - 20/08/2011
http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Actualite/bac

Mesures citées par Chatel :
- un diagnostic local de sécurité dans chaque rectorat
- une charte de déontologie
- un système de veille sur Internet pour détecter les fuites et les rumeurs.

Le contrôle continu au bac ?
" La mission d’inspection me remettra en novembre un deuxième rapport concernant les évolutions que pourrait connaître l’examen du baccalauréat dans sa forme. De plus, je vais ouvrir, après la rentrée, une réflexion sur ce sujet avec les organisations syndicales et les parents d’élèves ".

La réforme de la terminale ?
Chatel cite les LV et l’épreuve d’histoire et de géographie en première pour les séries scientifiques

- dans les archives de Libération Education,
La nouvelle carte scolaire des inégalités
http://www.liberation.fr/societe/01012354523-la-nouvelle-carte-scolaire-des-inegalites

Géographie de l'École : publication de l'édition 2011 - Clioweb 14/06/2011
http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/06/14/21400575.html


.

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juillet 2011

La Corse serait-elle italienne ?

 

dnb-corse-italie

source : Rue 89 - 01/07/2011

Au DNB, pour l'épreuve sur les repères spatiaux, des fonds de carte sans échelle, sans orientation, sans pays voisins... Et surtout, la Corse semble avoir été annexée par Berlusconi, peut-être lassé de ses nuits en Sardaigne.

Comment une telle énormité est-elle possible ? interroge Simon Berjeaut,
dans une tribune publiée par Rue 89 - 01/07/2011

Il écrit : « Une fois de plus, après l'affaire de l'agrégation d'histoire, du bac S et du BTS, ces approximations outrageantes (affligeantes ?) démontrent la difficulté, à la tête même de l'Etat, d'organiser aujourd'hui des examens nationaux sérieux et rigoureux.
Elles sont sans doute aussi le symptôme d'une crise culturelle plus profonde. La culture de l'erratique et de l'à-peu-près, la paresse intellectuelle comme norme ...»

« ... Le ministre doit, pour le moins, aux élèves et aux Français, de Corse ou d'ailleurs, une solide explication ou des excuses contrites ».
(source AG, cvuh)

.
Bac : les fuites se confirment sur l'épreuve d'anglais, Le Parisien 01/07/2011
Et si l’épreuve de maths n’était pas un cas isolé ?
Pour les correcteurs des copies d’anglais, il n’y (aurait) plus de doute.
http://www.leparisien.fr/societe/bac-les-fuites-se-confirment-sur-l-epreuve-d-anglais-01-07-2011-1516014.php

 

Posté par clioweb à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2011

Le bac Chatel 2013

- Ce que Luc Chatel veut faire du bacAurélien Duval, Mediapart 24 juin 2011

« Le bac sera bien réformé. Pour l'instant, le ministre Luc Chatel préférait avancer masqué, préparant une réforme qui ne disait pas son nom, mais la polémique autour de la fraude au bac S pourrait être l'opportunité d'avancer plus franchement. ... Officiellement, il ne s'agit que de légers aménagements ». 

Face à cette réforme préparée en catimini, sans consultation ni débats, les syndicats paraissent très divisés.

http://www.mediapart.fr/article/offert/

Le projet de décret : http://www.mediapart.fr/files/scan0027.pdf

.
- Plusieurs dysfonctionnements ont marqué la session juin 2011 du bac (Maths, LV1, HG, SVT...)
Les médias semblent très sensibles au sort du bac S, peut-être davantage qu'à l'Agrégation d'histoire.
Les tenants du contrôle continu essaient de se servir
de l'émotion de la fraude en maths.
La triche serait-elle vraiment mieux maîtrisée lors d'épreuves en classe, étalées dans l'année ?

 

- La pratique à Brême, en Allemagne, témoignage de JM Crosnier :

« je suis depuis quelques années début mai à Brême pendant le temps où les collègues de terminale qui préparent et font passer et préparent l'Abitur sont de correction.

Les modalités de correction :
La durée de correction(s) est d'environ 2 semaines et se passe fin mai.
- Chaque prof corrige selon un protocole régional strict (ici pour un examen écrit de langue de 4h
comportant un essai, un dialogue à reconstituer, un résumé de compréhension du sujet). - Un 2ème collègue de l'établissement fait une 2ème correction en parallèle à la 1ère.
- Les collègues se rencontrent pour harmoniser les différences.
- Si le désaccord persiste (C'est là que je suis intervenu en tant que francophone),
elles sont tranchées par un référent matière, qui enseigne dans la communauté de communes (Gemeinde) où est le lycée.
JMC a dit son étonnement devant plusieurs pratiques :

. L'Abitur se passe dans leur propre bahut.

. Les collègues qui enseignent dans l'établissement sont de correction pour leurs lycéens
(pas leur classe, mais ils ont pu les côtoyer dans les classes de lycée)
Mes amis m'ont répondu que certes le système français leur paraissait plus "égal"
mais que le prix à payer pour un bac national leur paraissait si énorme en terme de coûts,
déplacements, en bref une logistique qu'ils ne voyaient personne capable
d'organiser en Allemagne (c'est toujours charmant quand nos voisins d'Outre-Rhin
se montrent admiratifs quand nous les Français montons de telles usines à gaz).

Le bac est depuis peu régional pour les sujets et je crois qu'ils s'en contentent volontiers.

 

..

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mars 2011

Bac 1ere S - 2012


Les Annales 0 ou sujets d'essai sont en ligne, par ex au format pdf sur le site académique de Paris

Le contenu des sujets proposés :
Sujet d’essai 1

- Première partie

Composition de géographie
Le candidat traite l’un des deux sujets suivants :
Sujet 1 - La présence française dans le monde.

Sujet 2 - Un aménagement dans un territoire proche de votre lycée : à partir de l’étude de cas menée en classe, présentez cet aménagement, ses enjeux, ses acteurs, les débats qu’il a suscités, ainsi que ses effets sur le territoire.

- Deuxième partie

Le candidat traite les deux exercices proposés (A et B).
Exercice A - Analyse de documents en histoire : la France et la question algérienne.

Exercice B – Analyse de documents en géographie : les villes françaises.


Sujet d’essai 2

- Première partie

Composition d’histoire
Le candidat traite l’un des deux sujets suivants
Sujet 1 - L’enracinement de la culture républicaine en France dans les années 1880- 1890.

Sujet 2 - Le monde britannique : une « économie-monde » (1850-1914) ?

Deuxième partie

Le candidat traite les deux exercices proposés (A et B).
Exercice A - Réalisation d’un croquis de géographie : les inégalités socio-spatiales au sein de l’Union européenne.

 

Sujet d’essai 2 bis

- Première partie

Composition d’histoire

Le candidat traite l’un des deux sujets suivants
Sujet 1 - L’enracinement de la culture républicaine en France dans les années 1880-1890.

Sujet 2 - Le monde britannique : une « économie-monde » (1850-1914) ?


- Deuxième partie

Le candidat traite les deux exercices proposés (A et B).
Exercice A - Réalisation d’un schéma de géographie : l’organisation territoriale de la région où est situé votre lycée.

Exercice B - Analyse de document en histoire : genèse d’un régime totalitaire.

 

Posté par clioweb à 07:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 février 2011

HG en 1ere S : épreuves de bac

L'HG obligatoire a été supprimée en Terminale S.
Les lycées plancheront en fin de Terminale, sans jamais s'intéresser à l'histoire de la France après 1962, ni à la géographie d'un monde globalisé. Le BO définissant ces épreuves est paru au BO n°5 du 3 février 2011
Série S : épreuve anticipée obligatoire d'histoire-géographie
http://www.education.gouv.fr/cid54851/mene1033347n.html

Épreuve écrite : durée 4 heures, coefficient 3
L'épreuve écrite d'histoire et géographie au baccalauréat général, série S, porte sur le programme de la classe de première défini par l' arrêté du 21 juillet 2010 fixant le programme d'enseignement commun d'histoire-géographie en classe de première des séries générales (B.O. spécial n° 9 du 30 septembre 2010).

Objectifs de l'épreuve
L'épreuve d'histoire-géographie du baccalauréat de la série S a pour objectif d'évaluer :
- l'aptitude du candidat à mobiliser, au service d'une réflexion historique et géographique, les connaissances fondamentales pour la compréhension du monde et la formation civique et culturelle du citoyen ;
- la maîtrise des capacités acquises tout au long de la scolarité secondaire:
. à exploiter, hiérarchiser et mettre en relation des informations,
. à analyser et interpréter de manière critique des documents de sources et de nature diverses,
. à comprendre, interpréter et pratiquer différents langages graphiques.

Structure de l'épreuve
La durée totale de l'épreuve est de quatre heures.
L'épreuve comprend deux parties.
- Dans la première partie, le candidat rédige une composition en réponse à un sujet d'histoire ou de géographie.
- La deuxième partie se compose de deux exercices, l'un en histoire, l'autre en géographie :
. en histoire : analyse d'un ou de deux document(s)
. en géographie : il s'agit soit de l'analyse d'un ou de deux document(s), soit d'une production graphique (réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire).

Nature des exercices
1. La composition

Le candidat traite un sujet parmi deux qui sont proposés à son choix dans la même discipline.
En histoire comme en géographie, il doit montrer qu'il maîtrise les connaissances du programme. Pour traiter le sujet choisi, il produit une réponse organisée et pertinente, comportant une introduction, plusieurs paragraphes et une conclusion.
La formulation du sujet peut prendre des formes diverses : reprise (partielle ou totale) d'un intitulé du programme, question ou affirmation, problématique explicite ou non ; elle peut être brève ou plus détaillée.

2. Exercice d'analyse de documents ou de production graphique (réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire)
L'exercice d'analyse de document(s), en histoire comme en géographie, comporte un titre, un ou deux documents qui peuvent être de nature diverse et des notes explicatives si nécessaire. Il est accompagné d'une consigne visant à orienter l'analyse du ou des documents.
En géographie, un exercice d'un autre type peut être proposé : réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire.

. En histoire, l'analyse d'un ou de deux document(s)
Cette analyse doit permettre au candidat de faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport et la portée du ou des document(s) proposé(s). L'exercice demande au candidat de mettre en œuvre les démarches propres à l'analyse de document en histoire.

Lorsqu'un document est proposé, il s'agit de :
- dégager le sens général du document en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte ;
- de montrer l'intérêt et les limites éventuelles du document pour la compréhension de cette question historique.

Lorsque deux documents sont proposés, on attend du candidat qu'il dégage le sens général de chacun des documents en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte puis qu'il les mette en relation en montrant l'intérêt de cette confrontation.

. En géographie deux types d'exercices peuvent être proposés

- soit l'analyse d'un ou de deux document(s).
Cette analyse doit permettre au candidat de faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport du (ou des) document(s) et les enjeux spatiaux qu'il(s) aborde(nt).

- soit la réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire, en réponse à un sujet. Pour la réalisation d'un croquis de géographie, un fond de carte est fourni au candidat.

Évaluation et notation
L'évaluation de la copie du candidat est globale.
À titre indicatif, la première partie compte pour 10 points ; dans la deuxième partie, chaque exercice compte pour 5 points.

Cas des candidats handicapés
Les candidats reconnus handicapés moteurs ou sensoriels peuvent demander à bénéficier, pour les exercices de géographie de la deuxième partie de l'épreuve, de l'adaptation suivante :
- En géographie, à partir du même sujet, le candidat remplace l'exercice de réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire par une rédaction d'une page environ.

Épreuve orale de contrôle
Durée : 20 minutes (10 minutes d'exposé ; 10 minutes de questionnement)
Temps de préparation : 20 minutes

L'épreuve porte à la fois sur le programme d'histoire et de géographie de la classe de première. Le candidat tire au sort un sujet. Chaque sujet comporte une question d'histoire et une question de géographie.

Les questions du sujet portent sur des thèmes majeurs ou ensembles géographiques du programme. L'une des questions (histoire ou géographie) est accompagnée d'un document.

L'évaluation des réponses de chaque candidat est globale et doit utiliser tout l'éventail des notes de 0 à 20. L'examinateur évalue la maîtrise des connaissances, la clarté de l'exposition et la capacité à tirer partie d'un document. Le questionnement qui suit l'exposé peut déborder le cadre strict des sujets proposés et porter sur la compréhension d'ensemble des questions étudiées.

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



  1  2