17 septembre 2016

L'économie est-elle une science ?

 

- Pierre Cahuc, André Zylberberg, Le négationnisme économique / et comment s'en débarrasser, Flammarion

Pour les auteurs, « l’économie est devenue une science expérimentale fondée sur une analyse rigoureuse des faits. Cette révolution méconnue produit des connaissances qui heurtent souvent de plein fouet les croyances et les intérêts des grands patrons, des syndicalistes, des intellectuels et des politiques. Ils font tout pour semer le doute, même sur les vérités les plus établies. Leurs contre-vérités portent un nom : le négationnisme économique. À l’origine de choix stratégiques, il nous appauvrit et se traduit par des millions de chômeurs ».


- Parmi les nombreuses réactions très vives,
lire celle de Christian Chavagneux pour le magazine Alternatives économiques
une copie de l'article à lire sur le blog d'Etienne Chouard
http://chouard.org/blog/2016/09/12/negationnisme-economique-laffaire-cahuc/


- La controverse tourne au dialogue de sourds entre P. Cahuc et B. Coriat
les 2 invités du grain à moudre 15.09.2016
http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre

Benjamin Coriat est un des économistes atterrés
http://www.atterres.org/
il a dirigé Le retour des communs - La crise de l'idéologie propriétaire - ed. les liens qui libèrent

P. Cahuc était l'invité de la Grande Table le 07.09.2016
http://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie


- Sur l'économie et sur les prétentions d'une économie dite expérimentale,
lire Annie Cot dans Le Monde 15.09.2016
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, on assiste à un tournant empirique de l'économie
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/09/15/

« Le problème n'est pas de chercher à faire science, mais de croire qu'il s'agit de " la " science, unique, univoque et universelle. Or l'économie, comme toutes les disciplines, s'est construite sur des a priori ».

L'économie est une science multiple. Le big data est une piste, mais à interroger, comme l'économétrie.

« A la fin du XIXe, Walras invitait à distinguer plusieurs champs qui obéissent à des règles différentes : l'économie politique pure, qui est mathématique et traite des relations entre des objets ; l'écon appliquée, relative aux relations entre les hommes et les choses ; l'économie sociale, qui s'intéresse aux relations entre les hommes. Il refusait de mélanger les trois. Il distinguait ainsi les domaines du vrai, du juste et de l'utile . Autrement dit, ce qui est vrai n'est pas forcément juste et utile, ce qui est juste et utile n'est pas forcément vrai, et ainsi de suite. Cette exigence n'a pas vieilli ».


- sur le blog de l'OFCE :
« Le livre contient des développements intéressants... Cependant, le livre est caricatural et probablement contre-productif tant les affirmations sont à la frontière du raisonnable » écrit Xavier Ragot, président de l'OFCE
http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/le-negationnisme-economique-de-cahuc-et-zylberberg-leconomie-au-premier-ordre/

réponse des auteurs :
« loin de vouloir « importer dans le débat public la hiérarchie du débat académique » selon les mots de Xavier Ragot,  nous voudrions simplement que le débat académique soit mieux portée à la connaissance des non-spécialistes afin qu’ils puissent distinguer ce qui relève des incertitudes (ou des consensus) entre chercheurs de ce qui relève des options politiques des intervenants ».
http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/eclairage-sur-le-negationnisme-economique/


Cette polémique vient après un lobbying insistant de Michel Pébereau (jamais assez de patrons dans les manuels).
Le programme mis en place par Luc Chatel en lycée est vigoureusement contesté par l'APSES mais tjs en vigueur en 2016



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 mai 2014

Une autre route pour l'Europe ?



- Une autre route pour l'Europe
Appel pour les élections européennes de mai 2014.
http://atterres.org/article/une-autre-route-pour-leurope-appel-pour-les-européennes

Les économistes atterrés.
Les 4 initiateurs de cette démarche sont: Philippe Askénazy, Thomas Coutrot, André Orléan, Henri Sterdyniak
http://atterres.org/page/presentation

1. En finir avec l’austérité.
2. Contrôler la finance.
3. Développer l’emploi, réduire les divergences économiques.
4. Réduire les inégalités.
5. Développer la démocratie.

« L'Europe ne peut survivre que si elle prend une autre route. L'Europe doit signifier la justice sociale, la responsabilité environnementale, la démocratie et la paix. Cette autre Europe est possible ; le choix est entre nos mains ».


- Frédéric Lordon - La malfaçon - Monnaie européenne et souveraineté démocratique - Les Liens qui Libèrent - 2014
Pour FL, il faut sortir de la monnaie unique et créer une monnaie commune, pour éviter le carcan des règles strictes d'orthodoxie monétaire et budgétaire.
Liens socio : http://lectures.revues.org/14465
Alter éco :
http://www.alternatives-economiques.fr/la-malfacon--monnaie-europeenne-et-_fr_art_1298_68128.html
Les amis de Thorstein Veblen :
http://thorstein.veblen.free.fr/index.php/documents/90-frederic-lordon-la-malfacon
http://fr.wikipedia.org/wiki/Thorstein_Veblen

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 janvier 2012

Changer d'économie !

 


- Changer d'économie !  Les économistes atterrés - éditeur : Les liens qui libèrent

Radicaux ou réformistes, les ECONOMISTES ATTERRES font des propositions concrètes pour 2012.
Entretien de Daniel Mermet (Là-bas si j'y suis) avec Henri Sterdyniak, Dany Lang, Benjamin Coriat, Christine Erhel et Pierre Concialdi.

. L'économie, ce n'est pas seulement la vulgate néo-libérale.

. 14e minute : Le tour de passe-passe ou le hold-up des néo-libéraux : en 2008, la crise est une crise du capitalisme financier (Lehman Brothers) ; les Etats s'endettent massivement pour sauver les banques (cf Obama aux USA). Pourtant on réussit à faire croire à l'opinion que la crise actuelle est celle des dettes publiques, et la finance réussit à prendre le contrôle des politiques publiques, via les agences de notation ! Les atterrés proposent de la tenir à distance avant de la faire reculer.

. Il est urgent d'en finir avec la contre-révolution fiscale et les cadeaux permanents faits aux très riches qui ont fait exploser les déficits ( NS hérite d'une dette de 1000 Mds d'euros, il l'a augmentée en 5 ans de 500 Mds d'euros. Ce qui ne l'empêche pas de faire campagne sur le Zéro déficit public !!)

en mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14288-16.01.2012-ITEMA_20337299-0.mp3
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2238
http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-changer-d-economie


- La règle d’or, cette blague de potache
Paul Jorion, Le Monde 10/01/2012
http://www.pauljorion.com/blog/?p=32526

.
(Prétendre) Rassurer les marchés avec des politiques d'austérité est absurde
Henri Sterdyniak dans Libération
http://www.liberation.fr/economie/01012383825-rassurer-les-marches-avec-des-politiques-d-austerite-est-absurde

.
- TVA sociale, quotient familial : quelles réformes fiscales ?
Du grain à moudre, lundi 16 janvier 2012
invités : Jean-Christophe Le Duigou et Roland Hureaux 
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10175-16.01.2012-ITEMA_20337309-0.mp3

.
80 propositions qui ne coûtent pas 80 milliards.
39 contributions sous la direction de Patrick Weil
dont L'impôt sur le revenu revu de fond en comble
Financer la recherche pour sauver l'industrie
Une justice libérée du carcan politique
Miser sur les premières années d'école et démocratiser les prépas.
Priorité au logement social
Immigration à la carte
Remèdes connus en santé
La culture sous taxe globale.
à lire en ligne mercredi :
http://www.liberation.fr/politiques/01012383815-les-idees-finissent-toujours-par-l-emporter

 

- La France et l’Allemagne au Moyen Age
Les lundis de l'histoire, 16.01.2012
Jacques Le Goff reçoit Jean-Marie Moeglin, auteur de
L’empire et le royaume entre indifférence et fascination (1214-1500) , Ed. Septentrion
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10193-16.01.2012-ITEMA_20337314-0.mp3

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2010

Manifeste d'économistes atterrés

Avec la crise… « les pouvoirs publics ont dû partout improviser des plans de relance keynésiens, et même parfois nationaliser temporairement des banques. Mais ils veulent refermer au plus vite cette parenthèse. Le logiciel « néolibéral » (privatiser, flexibiliser et précariser au nom de l’intérêt des marchés financiers) est toujours présenté comme le seul légitime, malgré ses échecs patents ».
« …Le nombre de fonctionnaires diminue partout, menaçant le bon fonctionnement des services publics (éducation, santé...). Ces mesures sont irresponsables d'un point de vue politique et social, et même au strict plan économique, puisqu'elles vont maintenir les pays européens dans la récession ».
Des économistes qui ne se résignent pas à la domination du paradigme néo-libéral ont rédigé un « Manifeste d'économistes atterrés ». http://economistes-atterres.blogspot.com/

- « Le rôle des marchés n’a pas été remis en cause »
Henri Sterdyniak, initiateur de l’appel des «économistes atterrés», dénonce la persistance du modèle financier qui a conduit à la crise.
http://www.liberation.fr/economie/

Dans Marianne (18/09/2010), Comment les banquiers ont réalisé Le casse du siècle (The Big Short), d'après l'ouvrage de Michael Lewis. Entretien avec Michael Lewis pour NPRadio


 

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,