25 juillet 2014

Jaurès, Rallumer tous les soleils

 

Textes et discours de Jaurès
transcrits sur le site Rallumer tous les soleils,
avec entrée par date ou par thèmes :
http://www.jaures.eu/category/ressources/de_jaures/


Jaurès : les socialistes et les attentats anarchistes – Piège grossier (1893)
Jaurès et le Maroc : contre l’expédition marocaine (16.06.1911)
Jaurès et le Maroc : contre l’aventure marocaine (24 janvier 1908)
Jaurès et le Maroc : contre le protectorat (28 juin 1912)
Jaurès : la politique coloniale de la France et la civilisation arabe (1 février 1912)
Jaurès contre la politique française au Maroc (mars 1908)
Jaurès et la presse, à travers quelques citations
Jaurès et l’Affaire Durand – Enfin ! (16/02/1911)
Jaurès et l’Affaire Durand – L’erreur judiciaire (10/12/1910)
Comment juger les révolutionnaires (Jaurès, 1904)
Révolution socialiste et évolution socialiste (Jaurès, 1899)
Face à la guerre, la grève générale… (Jaurès, 18 juillet 1914)
Jaurès aux soldats de France – Jaurès et l’armée 23 janvier 1898 La Lanterne
La paix et le socialisme (Jaurès, discours dit « de Berlin », 9 juillet 1905)
L’ordre sanglant (Jaurès – Maroc, avril 1912)
Les socialistes et le pouvoir – les conditions de la participation (1914)
Sur la République coopérative (Jaurès – A l’œuvre – 1910)
Services publics et classe ouvrière (Jaurès – l’Humanité – 1911)
Législatives 1914 : réformes sociales et combat pour la paix
Jaurès à Bruxelles, le 29 juillet 1914
Jaurès et le droit de l’enfant (1901) ; & l’enseignement laïque
Quand la finance corrompt la presse et trompe l’opinion (Jaurès & l’Humanité)
Tyrannie du peuple ou tyrannie du capital ? (Jaurès, 1894)
Un journal pour traduire la pensée de la classe ouvrière… juillet 1894
Le capitalisme porte en lui la guerre (7 mars 1895)
Le syndicalisme et le socialisme (septembre1913)
Toujours socialiste et toujours républicain (1893)
Hier et demain – De la Commune à la Révolution sociale (1907)
A la jeunesse, face à l’idée socialiste (1903)
La République de la démocratie et du suffrage universel Albi (juillet 1903)
Profession de foi du candidat Jaurès en 1910
Rayons et ombres : l’hommage aux combattants de la Commune (36 mai 1912)
Patriotisme et internationalisme (1911)
Le devoir d’un député socialiste Lille (1903)
La liberté souveraine de l’esprit (Jaurès, janvier 1895)
Socialisme et liberté (1 décembre 1898)
La Laïcité, par légitime défense (1889)
Nous ne voulons pas que la République soit pour le prolétariat une duperie (Jaurès, 7 octobre 1905)
L’armée, cette idole tarée (novembre 1897)
Jaurès et le « péril jaune » (Colonialisme et Asie – années 1905)
De la démocratie politique à la démocratie sociale (le bilan social du 19e siècle)
Contre la peine de mort (1908)
Les massacres d’Arménie (novembre 1896)
L’impôt sur le revenu : pourquoi ? pour qui ? (1913)
Le théâtre social – le théâtre comme moyen de lutte sociale (décembre 1900)
A la jeunesse poussée vers la guerre (janvier 1914)
Vers l’avenir (Jaurès parle de Zola, juin 1908)
Les batailles électorales – les violences du pouvoir (années 1895)
La patrie, les patries, de la guerre à la fédération (1911)
Contre la guerre, que peuvent les peuples ? (1911)
Contre la guerre : l’arbitrage ou la révolution ! Stuttgart (août 1907)
Le prolétariat contre la guerre Stuttgart (août 1907)
Le patriotisme européen (1905)
Le patriotisme – et la préférence nationale ! (août 1905)
Vers la République sociale (1906)
L’engagement dans l’Affaire Dreyfus (1898)
Jaurès, les socialistes et l’Affaire Dreyfus (1900)
Aux origines de l’Affaire Dreyfus (1898)
C’est toujours la République sociale qui a été mon idéal (1904)
Jaurès contre Casimir-Perier, contre l’oligarchie bourgeoise (novembre 1894)
Le but du socialisme (1901)
Le socialisme et la vie (1901)
La guerre sociale (1906)
Jaurès et les retraites (1910-1911)
Sang froid nécessaire (31 juillet 1914)
L’oscillation au bord de l’abîme (30 juillet 1914)
Appel à l’unité socialiste (1897)
J’appelle les vivants ! (Discours au Congrès de Bâle, 24 novembre 1912)
Jaurès répond aux attaques sur la communion de sa fille (1901)
La chaîne est au cœur de ces hommes… (1911)
Un perpétuel appel à l’assassinat… (1913)
Contre la loi de trois ans (1913)
Le principe de la lutte de classe (1900)
L’éducation, un acte de foi en l’autonomie et en la raison (janvier 1910)
Préface à Action socialiste – quand Péguy publiait Jaurès
L’Homme, entre Marx et l’Univers… (1901)
République, démocratie et laïcité Castres (30 juillet1904)
Les compétitions coloniales – Jaurès et le colonialisme (17 mai 1896)
Discours de Vaise – discours de Jaurès, le 25 juillet 1914
Notre but : l’humanité (éditorial du 1er numéro de l’Humanité, 1904)
De la République au Socialisme (21 novembre 1893)
L’Etat financier et l’Etat démocratique (Panama et corruption…, 8 février 1893)
Instruction, morale et laïcité (juin 1892)
Université et politique (7 juillet 1894)
République et socialisme – Jaurès et Engels (1901)
Jaurès et l’évolution révolutionnaire – 1901
Jaurès et les droits des femmes (1907-1908)
Justice ! (11 mars 1906, au lendemain de la catastrophe de Courrières)
L’Etat socialiste et l’Etat patron (1895)
L’Etat socialiste (et les fonctionnaires) (1895)
Jaurès contre les lois scélérates (anarchisme et corruption  juillet 1894)
Le triomphe de la politique d’affaires (1894)
La classe moyenne et la question sociale (mars 1889)
La concentration capitaliste (mars 1889)
Face aux rapines coloniales : ni diversion ni équivoque mai 1911
Préface aux Discours parlementaires (1904)

.

Posté par clioweb à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


20 mars 2013

Loi Peillon votée en 1ere lecture

 

Le projet de loi Peillon sur l'école a été voté en première lecture
à l'Assemblée le mardi 19 mars 2013, par 320 voix contre 227.

Les explications de vote sont transcrites sur le site de l'Assemblée nationale :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130180.asp#P369_75850

Extraits
PS : « Le travail parlementaire, je voudrais le souligner, a renforcé et complété le texte en introduisant de nouvelles dispositions, telles que celles qui concernent l’éducation à la santé, l’éducation à la parité et à l’égalité entre filles et garçons dès la maternelle, la création de passerelles entre maternelle et CP et entre CM2 et sixième, l’accueil et la scolarisation des élèves en situation de handicap ».

UMP : « Aujourd’hui, le véritable enjeu pour l’école est la réforme des statuts des personnels, la redéfinition de leur mission et de leur service – notamment pour les directeurs –, une revalorisation des salaires, comme nous avions commencé à le faire pour les débuts de carrière, mais aussi une plus grande autonomie des établissements scolaires, pour une éducation en collaboration étroite avec les familles, basée sur le mérite et l’égalité des chances.
Pour toutes ces raisons, le groupe UMP votera contre cette loi qui n’a de refondation que le nom ».


.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 février 2013

AN : questions à V. Peillon

 

- Assemblée nationale, Questions à M. Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale. 27.02.2013

transcription : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130164.asp

vidéo :http://www.assemblee-nationale.tv/chaines.html#

- Le projet de loi Peillon et les 600 amendements, à débattre à partir du 11 mars 2013

http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/refondation_ecole_Republique.asp

- Le projet de loi Peillon sur l'école adopté en commission à l'Assemblée - Le Monde - AFP 28.02.2013
A l'initiative des écologistes, les écoliers devraient apprendre l'hymne européen en plus de l'hymne national
http://www.lemonde.fr/education/2013/02/28/le-projet-de-loi-peillon-sur-l-ecole-adopte-en-commission



- Le recteur, comptable ou pédagogue ? – tribune dans L’Express 27.02.2013
Une quinzaine de hauts fonctionnaires de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur s’inquiète de la dénaturation de la fonction de recteur. [ils étaient silencieux avant le 6 mai, au temps la suppression des postes et des primes exceptionnelles]
http://www.lexpress.fr/education/education-le-cri-d-alarme-des-recteurs_1224587.html

« A en croire l'exposé des motifs du projet de loi sur la refondation de l'école, les déclarations hebdomadaires de l'actuel Ministre de l'Education nationale ou de ses conseillers, la pédagogie serait clairement au coeur de l'action menée par le gouvernement depuis 9 mois... Un pédagogue de terrain et non un comptable, ajoutait-il dernièrement! Or, par une sorte de paradoxe, si ce n'est de contradiction (!), force est de relever que jamais dans l'histoire plus que bicentenaire des recteurs d'académie on a compté un nombre aussi élevé de recteurs qui ne sont pas issus du corps enseignant et, en particulier, du corps des professeurs d'université, son vivier traditionnel et naturel.
Alors la pédagogie, chose trop grave pour être confiée aux professeurs ? »

Posté par clioweb à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,