20 mars 2014

Les musées et le numérique

 

Les musées et le numérique
Place de la Toile, 15.03.2014
intentions annoncées : dresser un panorama des questions (rencontre avec le public, conservation des œuvres), imaginer le musée de demain ... http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-les-musees-2014-03-15


D'accord sur l'expérience sensible face à un tableau ou une sculpture.
Le musée, est-ce seulement l'histoire de l'art (et de la peinture) ?

Mais pour l'art, le détour par la reproduction est nécessaire.
Pour éviter de parcourir le monde en permanence.
Et en lycée, il est compliqué d'emmener toutes les classes au musée ; 36 élèves devant un tableau de 50*50 cm, cela ne marche pas... Encore faut-il que les conservateurs l'autorisent. La politique actuelle du patron du Musée d'Orsay est connue. Et à propos de spoliations, on a cité Braque, l'homme à la guitare. Cherchez l'image sur le site de Beaubourg...


Sur le fond, l'opposition entre offre et demande est essentielle.
Pour un musée, le web ou Facebook, ce sont d'abord des vitrines permettant la promotion institutionnelle, des mises en scène et une communication descendante. Pour un internaute, le web, c'est une source d'images et d'analyses, disponibles à distance, pas seulement en français.


Un problème de support ensuite : la culture visuelle a toute sa place sur le web.
Jusqu'en 2003, il existait un portail de l'association des webmestres en histoire de l'art
http://clioweb.free.fr/art/arthist.htm
Nous savons que la TV s'occupe trop peu d'histoire de l'art en dehors des JT et joue trop souvent à la radio filmée. La radio dispose du temps d'antenne, mais elle fait souvent de la TV sans les images : quand F-C invite Daniel Arasse en 2003, seul le Web Gallery of Art permet de voir les oeuvres étudiées. http://clioweb.free.fr/art/arasse.htm

La course au gadget est souvent contre-productive : l'option 360 ° est intéressante en sculpture,
mais à quoi sert-elle quand les tableaux sont accrochés sur trois murs dans une salle ?

Lors d'une expo, une source utile pour un professeur, c'est le dossier de presse (décalque du catalogue) :
les oeuvres majeures y sont généralement présentées.
Taper par exemple Gustave Courbet, un artiste engagé, l'expo de 2008 au Musée Fabre

En 1993, le temps de travaux à Merion, des oeuvres de la fondation Barnes ont été exposées à Orsay et à Munich.
Un cédérom simple rendait de grands services (accès aux oeuvres, correspondance, audio du marchand Ambroise Vollard)

Deux autres exemples, abordés dans la Fabrique de l'histoire :
La Vierge au chancelier Rolin.
Le site du Louvre comporte une analyse très intéressante.

Le portrait de Zola par Edouard Manet.
C'est une des oeuvres reproduites sur wikimedia commons pour wikipedia
La présentation sobre en planche-contact est très utile pour un repérage rapide.

A consulter également, parfois en extrait sur les sites de vidéo en ligne :
- La série Palettes d'Alain Jaubert (18 dvd avec notices)
- Les films d'Hector Obalk (Ingres, Le Titien...).

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,