22 mars 2017

Caen 24 mars : L'antisémitisme d'hier à aujourd'hui

 

 

vichy-antisemite


vendredi 24 mars, Mémorial de Caen + CRHQ
journée sur l'histoire de l'antisémitisme.
http://sgm.hypotheses.org/310

 

matin : Retour sur une époque antisémite : de l’affaire Dreyfus à Vichy

10h30 : Introduction par Marie-Anne Matard-Bonucci, Paris 8

10h50 : Édouard Drumont et la caricature antisémite dans La Libre Parole,
Grégoire Kauffmann

11h20 : 1880-1914, la difficile genèse de la caricature antisémite en France,
Guillaume Doizy

11h50 : Théâtre et caricature antisémite: quelques clefs pour comprendre
 Chantal Meyer-Plantureux, U Caen

12h20 : Antisémitisme et politique antijuive sous Vichy,
Laurent Joly, CNRS, CRH-EHESS


apm : table ronde L’antisémitisme d’hier à aujourd’hui

Marie-Anne Matard-Bonucci, Paris 8 + CERA - IHTP
Emmanuel Debono, IFE Lyon
Samuel Ghiles-Meilhac, politologue, CERA;
Johanna Barasz, Education et mémoire, LCRAH

 

 

 

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 mars 2017

Photos des camps nazis

 

photo-camps-bonzon
http://www.museehistoirevivante.fr/evenements/


Photographies des camps d'extermination nazis :
Usages et circulations

Jeudi 16 mars 2017 à partir de 18h30
au Musée de l’Histoire Vivante - Montreuil

Avec Thierry Bonzon,
maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris-Est Marne-La-Vallée
Conférence animée par Sabine Pesier (Promnésie), Thierry Berkover (AFMD) et Eric Lafon (MHV).

sur le web : Thierry Bonzon, Du "mésusage des images" :
Pour une approche critique des images d'enregistrement - 17.12.2014
http://issuu.com/thierry.bonzon/docs/cup_2_pour_1_approche_critique.key



ohrdruf

General Eisenhower, General Bradley and General Patton in the concentration camp Ohrdurf, 1945
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Buchenwald_Ohrdruf_concentration_camp
http://en.wikipedia.org/wiki/Ohrdruf_concentration_camp
Libération d'Ohrdruf page du site web de l'USHMM

 

sur l'usage/mesusage, des liens :

- 1994 Recontroverse : Peut-on représenter la shoah à l’écran ? Le Monde 08.08.2007
http://wwww.lemonde.fr/idees/article/2007/08/08/retrocontroverse-1994-peut-on-representer-la-shoah-a-l-ecran_942872_3232.html

1961 : Jacques Rivette reproche à Pontecorvo un traveling dans Kapo ( "De l'abjection", Cahiers du cinéma)
1994 : Lanzmann s’en prend à La liste de Schindler, l’opposé selon lui de son Shoah, la référence absolue.
Sa tribune a suscité de vives réactions : Marcel Ophuls dans Positif,
Alain Minc et Anne Sinclair dans le Nouvel Observateur du 10.03.1994, Spielberg dans Le Monde 1998

- Georges Didi-Huberman, Images malgré tout, Paris, Éditions de Minuit, 2003
CR Sally Shafto, 1895, n° 44, 2004 -  http://1895.revues.org/2022

Très peu d’images ont survécu des camps d’extermination (Sobibor, Treblikna, Auschwitz, Chelmno),
davantage des camps de concentration (Bergen-Belsen, Dachau, Buchenwald).

Lanzmann soutient, comme Gérard Wajcman (De la croyance photographique) et Elisabeth Pagnoux (Reporter à Auschwitz)
qu’il n’y a pas d’images possibles de la Shoah.

Pour lui, les images sont toujours de l’ordre du mensonge.
(et s'il en existait, il faudrait les détruire...)
http://ehitqueetpolitique.blogspot.fr/2011/03/la-representation-impossible.html

[ Cette position n'exclut pas une part d'hypocrisie : à chaque anniversaire de l'ouverture des camps,
ceux qui s'intéressent au sujet ont en tête les images qu'ils ont déjà vues.]

En 1947, les fondateurs de l'agence Magnum ont la conviction, à la fois humaniste et optimiste,
de porter un témoignage sur le monde afin de le changer.

L'étude des 4 photos d'Auschwitz-Birkenau par Georges Didi-Huberman est fine et passionnante.
« Son approche est la mise en œuvre, convaincante, du besoin pour un historien d’avoir autant d’humilité
que d’imagination face à l’histoire et ses images. Et dans imagination, il y a image »


- 2001 - Photographies des camps de concentration et d'extermination nazis, 1933-1999
exposition à l'hôtel de Sully
+ Mémoire des camps, Photographies des camps de concentration et d'extermination nazis,1933-1999
ouvrage collectif dirigé par Clément Chéroux, Paris, Marval, 2001
compte rendu Henriette Asséo, Études photographiques 11 - Mai 2002
http://etudesphotographiques.revues.org/300
compte rendu Christian Delage Vingtième siècle 72 - 2001
http://www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_2001_num_72_1_1428

Dans certains cas, les images sont prélevées dans « un immense répertoire de l’infamie visuelle »
et utilisée hors de leur contexte de production et de diffusion » :
CD cite un ouvrage sur Sachso illustré par une photo d'un jeune Russe à Dachau (prise par Eric Schwab)

Cf aussi la confusion sur des femmes du ghetto de Mizocz en oct 1942 :
elles n'entrent pas dans une chambre à gaz,
elles vont être assassinées par des Ukrainiens auxiliaires des nazis.


Vingtième siècle 72, 2001 - dossier « Image et histoire »

http://www.persee.fr/issue/xxs_0294-1759_2001_num_72_1

André Gunthert. L'ordre des images. Culture visuelle et propagande en Allemagne nazie.

Christian Delage. L'image comme preuve : l'expérience du procès de Nuremberg.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/xxs_0294-1759_2001_num_72_1_1413

Vincent Guigueno. Le visage de l'histoire. L'armée des ombres et la figuration de la résistance au cinéma
Marie-Anne Matard-Bonucci, L'image, figure majeure du discours antisémite


- 2005 : des images pour comprendre, Libération 21.01.2005
Sélection de programmes télé dans l'avalanche des émissions consacrées à la solution finale.
http://www.liberation.fr/evenement/2005/01/21/des-images-pour-comprendre_506895



- rappels

La représentation de la shoah au cinéma - Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Repr%C3%A9sentation_de_la_shoah_au_cin%C3%A9ma
Holocaust films
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Holocaust_films


La Shoah à l’écran - Crime contre l’humanité et représentation, tome 1
Anne-Marie BARON, Conseil de l'Europe, 09.2004
https://rm.coe.int/CoERMPublicCommonSearchServices/DisplayDCTMContent?documentId=0900001680470dfa


2010 - Filmer les camps, exposition au mémorial de la shoah
John Ford, George Stevens, Samuel Fuller De Hollywood à Nuremberg (Dachau, Falkenau)
http://christiandelage.blogspot.fr/2010/03/filmer-les-camps.html
http://www.memorialdelashoah.com/upload/minisites/filmer_les_camps/index.html

L’horreur plein cadre,
Gérard Lefort, Libération 11.03.2010
http://next.liberation.fr/culture/2010/03/11/l-horreur-plein-cadre_614469

Nazi concentration camps 1945
http://archive.org/details/nazi_concentration_camps

A propos de l'exposition « Filmer les camps »,
Jeremy Hicks,1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze 62 | 2010
Américaniser la Shoah ?
http://1895.revues.org/3799

- 2013-2014 - Regards sur les ghettos, exposition Mémorial de la Shoah
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=1&rub=comptes-rendus&item=493

Audrey Kichelewski mentionne 2 ouvrages pionniers
Barbie Zelizer, Remembering to Forget. Holocaust Memory through the Camera’s Eye, Chicago et Londres, University of Chicago Press, 1998
Toby Haggith, Joanna Newman (dir.), The Holocaust and the Moving Image: Representations in Film and Television Since 1933, Londres et New York, Wallflower Press, 2005.
+ Christian Delage et Anne Grynberg (dir.), « La Shoah : images témoins, images preuves », Cahiers du judaïsme, n° 15, 2003.

2015 - Filmer la guerre. Les Soviétiques face à la Shoah 1941-1946
expo au mémorial de la shoah
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article418



.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 janvier 2017

Le pouvoir de la propagande nazie

 

ush-naz-prop           propa-nazie

Le pouvoir de la propagande nazie : un État trompeur
Paris, hôtel de ville, exposition du 26 janvier au 25 février 2017
à l’occasion de la journée internationale de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’Humanité
question : est-ce l'Etat qui est Trumper ? N'est-ce pas les nazis qui ont trompé le peuple allemand
et l'ont emmené dans une guerre mondiale qui a fait au moins 50 millions de victimes ?

http://presse.paris.fr/2017/01/Paris-propagande-nazie.pdf


State of Deception: The Power of Nazi Propaganda

aussi expo Nazi Olympics
http://www.ushmm.org/information/exhibitions/traveling-exhibitions

 L'expo semble avoir été présentée à Paris, à l'UNESCO en janvier 2016
http://tinyurl.com/j35w27j

 

nazis-lasthope

Making a leader, Endoctrinating the youth, Defining the enemy, etc.
un choix d'affiches à analyser :
http://www.ushmm.org/m/pdfs/20150703-propaganda-3-3_Theme-Printables.pdf


dont
Members of the Bund Deutscher Maedel [League of German Girls] perform exercises
in an open field surrounded by Nazi flags.
Der Bannerträger (“The Standard Bearer”), by Hubert Lanzinger, circa 1935

ushmm-sturmer1939

La une du journal nazi de Streicher en janvier 1939
Caricature on the front page of the Nazi publication, Der Stuermer,
depicting Herschel Grynszpan as the crucifier of Ernst vom Rath.
The caption reads, "Crucifixion/Will a world want to risk, for the sake of Judas/The spilling of its lifeblood/Whereby, once again,
it will lose its best blood/And Jewish sadism will triumph?"
http://collections.ushmm.org/search/catalog/pa1120772
http://training.ehri-project.eu/society-exclusion

 

ush-naz-prop-photos

l'expo en photos
http://www.ushmm.org/information/exhibitions/traveling-exhibitions/state-of-deception

High-resolution images for print or web
http://www.ushmm.org/information/press/press-kits/traveling-exhibitions/state-of-deception

 

ushmm-nazi-propa

Pages web +
Pistes d'exploitation en classe (fichier pdf) :

http://www.ushmm.org/m/pdfs/20131204-Lesson3.pdf

 

ushmm-nazis-youth

The Holocaust, a learning site for students
http://www.ushmm.org/learn/students/the-holocaust-a-learning-site-for-students

Nazi Propaganda and censorship
http://www.ushmm.org/outreach/en/article.php?ModuleId=10007677
La propagande nazie
http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=59
http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/article.php?lang=fr&ModuleId=59



Pour tenter de contrer cette propagande nazie, deux exemples historiques :

heartfield-goering-beurre

Photomontage de John Heartfield - 1935
« l’acier a toujours rendu fort un empire, le beurre et le saindoux ont tout au plus rendu un peuple obèse »
discours de Goering à Hambuurg 1934

John Heartfield (1891-1968)
http://en.wikipedia.org/wiki/John_Heartfield
http://www.ac-grenoble.fr/college/pagnol.valence/file/HDA/ArtsPlastiques/HeartfieldRess5.pdf
http://lewebpedagogique.com/penhouet/tag/j-heartfield/

 

edu-death1

Hitler et Germania 

eud-death2

dressés pour obéir, défiler au pas, tuer et être tué, peupler les cimetières

Education for Death, USA 1943
http://www.youtube.com/watch?v=l14WDZCnz-w

 
Les dessins animés au service de la propagande (1939-1945)
Sébastien Roffat au Mémorial de Caen 2007
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/roffat.htm

La propagande nazie, Affiches et posters
http://clioweb.free.fr/dossiers/affiches/affiches.htm
 dont German Propaganda Archive
http://research.calvin.edu/german-propaganda-archive/

 

;
.

Posté par clioweb à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 mars 2016

NCC : L'antisémitisme

 

semaine des philosophes sur L'antisémitisme
http://www.franceculture.fr/emissions/les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance


- Généalogie d’une haine éternelle
Marie-Anne Matard Bonucci
L'antisémitisme (3/4) 03.03.2016

Pour écrire une histoire de l’antisémitisme, il faut éviter d’en faire un  phénomène éternel et indicible
Il existerait un antisémitisme philosémite (l'expression est utilisée à propros d'un texte où Emile Zola plaide en faveur de l'assimilation) :-)

. Le Marchand de Venise de Shakespeare
François Laroque, L'antisémitisme (4/4) 03.03.2016
Shakespeare antisémite? Si Shylock, l'usurier juif, a tout d'un vampire assoiffé de sang et d'argent, il est de toute la pièce la seule victime. Et c'est lui, qui à la fin est pillé, humilié, forcé d'abandonner sa religion.

. Jankélévitch: La peur de l’imperceptiblement autre
Joëlle Hansel, L'antisémitisme (2/4) 01.03.2016
Comment cerner cette altérité que porte le Juif ? Il n'a pas de traits physiques reconnaissables, et c'est bien là le cœur de l'antisémitisme : la peur de l'autre, mais imperceptiblement autre.

. Réflexions sur la question juive de Sartre
Hadi Rizk, L'antisémitisme (1/4) 29.02.2016
« L’antisémitisme n’est pas un problème juif : c’est notre problème ».
[ Ne faudrait-il pas aussi interroger les choix politiques et culturels de ceux qui font souvent passer l'appartenance à un groupe avant l'universel ?]

 

- Marc Bloch  : « Je suis Juif, sinon par la religion, que je ne pratique point, non plus que nulle autre, du moins par la naissance. Je n’en tire ni orgueil ni honte, étant, je l’espère, assez bon historien pour n’ignorer point que les prédispositions raciales sont un mythe et la notion même de race pure une absurdité particulièrement flagrante, lorsqu’elle prétend s’appliquer, comme ici, à ce qui fut, en réalité, un groupe de croyants, recrutés, jadis, dans tout le monde méditerranéen, turco-khazar et slave. Je ne revendique jamais mon origine que dans un cas : en face d’un antisémite. Mais peut-être les personnes qui s’opposeront à mon témoignage chercheront-elles à le ruiner en me traitant de « métèque ». Je leur répondrai, sans plus, que mon arrière-grand-père fut soldat, en 1793; que mon père en 1870, servit dans Strasbourg assiégé ; que mes deux oncles et lui quittèrent volontairement leur Alsace natale, après son annexion au IIeme Reich; que j’ai été élevé dans le culte de ces traditions patriotiques, dont les Israélites de l’exode alsacien furent toujours les plus fervents mainteneurs; que la France, enfin, dont certains conspireraient volontiers à m’expulser aujourd’hui et peut-être (qui sait?) y réussiront, demeurera, quoi qu’il arrive, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur . J’y suis né, j’ ai bu aux sources de sa culture, j’ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux ».
Présentation du témoin , L'étrange défaite, I, p 31 sq
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/defaite.htm



- Antisémitisme(s) : un éternel retour ?
Revue d’histoire moderne et contemporaine 2015/2-3 (n° 62-2/3)
http://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2015-2.htm
en vente à la découpe, la revue coûte 60 euros

La religion, aux sources de l’enseignement du mépris ?
La captation de l’enfant de converti. L’évolution des normes canoniques à la lumière de l’antijudaïsme des XVIe-XVIIIe siècles
Tradition catholique et matrice de l’antisémitisme à l’époque contemporaine
L’antisémitisme en milieux et pays musulmans : débats et travaux autour d’un processus complexe
 
L’antisémitisme en action : pratiques et politiques
Fascisme et antisémitisme dans la France des années 1930 : une irrésistible convergence ?
Demi-juifs, Mischlinge, misti : l’incertaine ligne de partage des persécutions antisémites
Très chers voisins. Antisémitisme et politique du logement, Paris 1942-1944
 
Les avatars de l’antisémitisme contemporain : entre permanences et renouveau
Mesurer l’antisémitisme contemporain : enjeux politiques et méthode scientifique
Les permanences de l’antisémitisme antimondialiste (fin XIXe-début XXIe siècle)
Jour de colère
 

comptes rendus
Handbuch des Antisemitismus, Berlin, De Gruyter, 2008-2015, 7 volumes
Les juifs dans l’Histoire. De la naissance du judaïsme au monde contemporain Champ Vallon, 2011
Le moment antisémite. Un tour de la France en 1898  2015
L’antisémitisme à gauche. Histoire d’un paradoxe de 1830 à nos jours , Paris, La Découverte, 2011
Pour une micro-histoire de la Shoah, Paris, Seuil, 2012
Perceptions of the Holocaust in Europe and Muslim Communities. Sources, Comparisons and Educational Challenges, 2013


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 octobre 2015

Les raccourcis rodés du culturalisme

 

- Le 23 octobre, France 3 a diffusé « Profs en territoires perdus de la République ? » un documentaire de Georges Benayoun
Le documentaire est une nouvelle version de la thèse de l'ouvrage « Les territoires perdus de la République » dirigé par Georges Bensoussan/Emmanuel Brenner publié en 2002, au lendemain du 11 septembre 2001. Dans les banlieues, les élèves issus de l'immigration montreraient des velléités antisémites et sexistes.

Laurence de Cock et d'autres enseignants contestent cette explication culturelle simpliste.
« Ce n’est pas en enseignant davantage le fait religieux ou la laïcité qu’on fabriquera de la tolérance, c’est un vœu pieu (si j’ose dire) ;  c’est en sensibilisant l’ensemble des élèves à la responsabilisation politique, à l’action politique, au fait de se sentir partie-prenante d’un avenir dans lequel ils auront non seulement droit mais devoir de cité ».
http://www.lecourrierdelatlas.com/1025923102015Le-documentaire-Profs-en-territoires-perdus-de-la-Republique-met-en-colere-des-enseignants-de-banlieue.html


Un entretien avec le réalisateur
http://laregledujeu.org/2015/10/20/26075/rencontre-avec-georges-benayoun

Caméra perdue en territoire de la République
La réponse collective à lire sur le site Aggiornamento
http://aggiornamento.hypotheses.org/3036


- Les propos tenus récemment par Georges Bensoussan ont aussi provoqué des réactions vigoureuses.

Christian Ingrao et Johann Chapoutot, historiens du nazisme, réagissent à un article publié par Atlantico le 27.09.2015
Les raccourcis rodés du culturalisme pédagogique
http://www.liberation.fr/debats/2015/10/02/les-raccourcis-rodes-du-culturalisme-pedagogique_1395126

Une Répliques de trop, Médiapart 13.10.2015 (Bensoussan chez Finkilekraut le 10.10)
http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/131015/une-repliques-de-trop

« Je n’ai jamais dit ni écrit nulle part ce genre d’ignominie »
précise Smaïn Laacher que Bensoussan avait cité lors de l'émission de France-Culture :
http://blogs.mediapart.fr/blog/laacher/161015/la-mise-au-point-de-smain-laacher


Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 septembre 2014

Les faussaires de l'histoire

 

Les faussaires de l'histoire, un documentaire de Michaël Prazan, co-écrit par Valérie Igounet (Talweg productions 2014).

« Grâce à l’expertise de personnalités et d’historiens, d’archives souvent inédites, ce film revient sur l’histoire d’une escroquerie intellectuelle et antisémite qui, d’un trait de plume, efface les six millions de morts du génocide des Juifs pendant la 2 GM ».

« Il évoque son apparition dans l’immédiat après-guerre chez les nostalgiques du nazisme et de la collaboration (cf. Bardèche). Dans les années 1970, Faurisson piège les médias (Le Monde, Europe 1) et se présente comme un porte-voix de l'internationale négationniste. Les faussaires reçoivent le soutien d'une extrême-gauche « antisioniste », avant de submerger l'Iran et le monde arabo-musulman (cf l'écho de Garaudy ou de Dieudonné) ».

« Le film décortique pour mieux le comprendre et le conjurer le discours de haine qui se dissimule derrière les masques de l’historicité et du militantisme politique. Alors que disparaissent aujourd’hui les derniers rescapés du plus grand génocide du XXe siècle, ce film est aussi un cri d’alarme devant les offensives que continuent de mener, sur plusieurs continents, les faussaires de l’histoire ».

Ce film est est visible quelques jours à l'adresse :
http://pluzz.francetv.fr/videos/les_faussaires_de_l_histoire_,109713046.html


Publications de Valérie Igounet
Histoire du négationnisme en France 2000
Robert Faurisson. Portrait d'un négationniste, 2012
Le Front national de 1972 à nos jours. Le parti, les hommes, les idées, 2014
http://fr.wikipedia.org/wiki/Valérie_Igounet

Pierre Vidal-Naquet, un adversaire déterminé des faussaires :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Vidal-Naquet#Militant_contre_le_négationnisme


.

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 août 2014

Palestine, guerre et propagande

 

- Gaza avant après - Le Monde 01.08.2014
http://tinyurl.com/qzllrj6

- Gaza myths and facts: what American Jewish leaders won’t tell you
Peter Beinart, Ha’aretz 30.07.2014
« In the ten years since Jewish settlers left,
Israeli policy toward Gaza has been as militarily resourceful as it has been politically blind »
http://seenthis.net/messages/281579


- Mona Chollet, Recettes faciles pour une guerre civile - Périphéries, 28.07.2014
Le « chant d’amour pour Israël » de François Hollande, et ses conséquences
http://www.peripheries.net/article337.html

extrait :
« Comme beaucoup de gens autour de moi, je suis déprimée, sur les nerfs. Incapable de me laisser aller à l’insouciance de l’été, je passe mon temps à suivre les informations ; par moment j’ai l’impression de devenir folle. Il faut supporter non seulement le spectacle de ce qui est infligé aux Palestiniens, mais aussi les discours qui disent plus ou moins sournoisement que ces gens l’ont bien cherché, et qui tentent de diaboliser ceux qui les défendent.

Il faut supporter les insinuations insultantes des perroquets de la propagande israélienne qui demandent pourquoi la guerre en Syrie ne suscite pas la même indignation alors qu’elle fait bien plus de morts - sous-entendu, bien sûr : « vous êtes obsédés par les juifs, regardez donc un peu ailleurs, ce sont tout de même ces sauvages d’Arabes qui tuent le plus d’Arabes ». Comme si la place prise par un conflit dépendait uniquement du nombre de ses victimes (si c’est le cas, alors oublions la Syrie : ne parlons que du Congo !), et pas aussi de ses dimensions symboliques : une guerre coloniale, intimement liée à l’histoire de l’Europe, revêt pour des Européens une autre portée qu’une guerre civile, surtout dans un pays qui compte d’importantes communautés juive et arabe.
Par ailleurs, on ne vit pas dans un pays où dirigeants politiques, intellectuels et éditorialistes nous expliquent à longueur de journée qu’Assad est notre ami, qu’il défend la civilisation et qu’il mérite notre soutien énamouré.

Que les zélés télégraphistes de Tel-Aviv cessent de colporter les mensonges les plus impudents, d’étaler leur racisme à toutes les tribunes, et on pourra peut-être consacrer une plus grande part de notre attention à la Syrie, au lieu de devoir sans cesse contrer leurs discours révoltants ».

« Ne pas importer le conflit du Proche-Orient »
signifie en réalité
« Ne pas défendre les droits des Palestiniens »
(continuer de laisser bafouer et piétiner ces droits humains ?)


Lire également Mona Chollet, Construire l’ennemi, Périphéries, 01.01.2009
http://www.peripheries.net/article321.html

« Périphéries sonde le présent par la bande ».
Il a été créé en 1997 par Mona Chollet et Thomas Lemahieu
http://www.peripheries.net/rubrique9.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mona_Chollet
http://www.humaginaire.net/

 chollet
source : La Découverte

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 février 2014

Vichy, « Révolution nationale »

 

vichy-maisons

Affiche éditée par le centre de propagande de la Révolution nationale - Centre d'Avignon, 1942 - Mémorial de la Shoah/CDJC
Belin cite le Musée des 2 GM, BDIC - Pinson mentionne le Musée d’Histoire Contemporaine

- Analyse en 2007 de l'affiche de R. Vachet par Céline Giangermi (présentation en ppt)

Autre analyse en swf (classe de 3eme) :


- « Révolution nationale » ? Dans la propagande (et dans la com' ) les mots sont faits pour tromper.
Le régime de Vichy prétend faire oublier la défaite en menant une politique violemment anti-républicaine. La devise « Liberté, Egalité, Fraternité » est remplacée par « Travail, Famille, Patrie ». La dictature est habillée en « ordre nouveau » et applique d'emblée une politique d'exclusion.
http://1942.memorialdelashoah.org/histoire_shoah_en_france.htm


- En 2006, à Nantes, Bernard Albert a élaboré un riche dossier sur cette affiche de propagande surinvestie par les profs et les auteurs de manuels à partir des années 1980, souvent sans attention à son histoire et à la réalité de sa diffusion.
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1178646779000/0/fiche___ressourcepedagogique/
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/47140093/0/fiche___pagelibre/&RH=1160766403250
L'affiche indexée par Google images  http://tinyurl.com/mwufexr


- « L'auteur, M. Vachet, n'est jamais mentionné, pas plus que le nom du commanditaire. Quant à la date, elle diffère selon les manuels ! Or personne ne la connaît, et on ne peut que la dater dans une fourchette allant de 1940 à 1942. En fait cette image (60 cm de hauteur), devenue de facto symbole de la propagande de Vichy, provient d'une initiative isolée, celle du centre de propagande pour la Révolution nationale d'Avignon. Il n'y avait alors pas encore d'organe centralisé. On ne possède aucun renseignement sur le nombre d'affiches émises alors que le bon à tirer pourrait renseigner sur le nombre d'exemplaires mis en circulation. On n'en sait pas davantage sur leur lieu de diffusion, ni sur l'impact qu'a pu à l'époque avoir cette affiche - nul doute qu'elle est plus connue de nos jours qu'alors, ce qui fournit un bel exemple de surinvestissement décalé ! » - Christian Delporte, M-C Gachet, colloque 2002
http://eduscol.education.fr/cid46004/les-images-dans-l-enseignementde-l-histoire.html


- « L’affiche n’existe aujourd’hui qu’en un seul exemplaire qui est déposé au Musée d’Histoire Contemporaine. Elle n’a pas été diffusée en 1940 car elle ne correspondait pas au message d’union autour du Maréchal que le régime voulait faire passer ; cette affiche qui stigmatise un certain nombre de français, de partis politiques, de valeurs n’est pas jugée « politiquement correcte …
Cette image est absente des manuels avant les années 90 (on ne la rencontre que dans un manuel de première en 1988), il convient donc de s’interroger sur la brutalité de ce succès et sur son invisibilité pendant des décennies.
[ Elle figure dans le manuel Belin de 1983 : Vichy était alors étudié en Terminale, pas en première ]
Cette affiche est l’oeuvre de R. Vachet, elle a été publiée à Avignon en 1940 [ ?]pour répondre à une commande du comité local pour la Révolution Nationale.
Elle sort de l’oubli en 1990 car elle va être exposée par le MHC et va figurer dans le catalogue de l’exposition, elle commence une seconde existence…au service de l’enseignement de l’histoire ».
Gérard Pinson, IUFM Caen, 2004 ? (fichier pdf archivé en 2006 par Internet Archive)
https://web.archive.org/web/20060815000000*/http://www.caen.iufm.fr/f_de_formateurs/archives_03_04/fichiers/pinson.pdf

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 février 2014

L'Ecole et la Shoah

 

L'école en fait-elle trop sur la Shoah ? Le Monde, 31.01.2014
http://www.lemonde.fr/education/article/2014/01/31/entre-histoire-et-morale-le-malaise-des-eleves-face-a-la-shoah_4357782_1473685.html

« On a fait de ce sujet d'histoire un objet prioritaire d'enseignement » estime Christophe Tarricone, agrégé et formateur au Mémorial de la Shoah. Il est mieux traité par exemple que les questions politiques comme la Ve République. « Outre les cours d'histoire, les élèves peuvent aussi aborder la Shoah sous l'angle mémoriel en classe de terminale ES et L, en français, et pourquoi pas en arts plastiques, en musique… Cela peut sans doute donner à certains un sentiment de déjà-vu ».

Pour Benoit Falaize, « L'histoire du génocide des juifs est abordée à trois moments de la scolarité - en troisième, en première et/ou en terminale depuis les années 1980, en CM2 depuis 2002 - et cela peut sans doute donner à certains l'impression d'une récurrence, mais c'est aussi le cas de l'enseignement de la Révolution, des deux guerres mondiales, des sujets symboliques de l'histoire nationale ».

« L'objet historique est omniprésent dans la société, explique l'historien Tal Bruttmann,il se trouve mémorialisé, médiatisé, politisé et in fine sacralisé. Et quoi de plus subversif, pour un jeune, que de s'attaquer à ce que les adultes considèrent comme sacré ? »

« Sur le terrain, tous en conviennent : le meilleur rempart contre les débordements reste la connaissance exacte des faits historiques. En somme, le bon cours ».

PS : En visite en Israël, jeudi 30 janvier, Vincent Peillon a déclaré vouloir « faire davantage » pour lutter contre l'antisémitisme.

.

Posté par clioweb à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,