19 novembre 2017

Louvre Lens - Musiques de l’Antiquité

 

Musiques ! Échos de l’Antiquité (Louvre-Lens)
Exposition du 13 septembre 2017 au 15 janvier 2018

vidéo Télématin à partir de la 2eme minute
http://www.youtube.com/watch?v=S155uu68FEo

L’hymne d’Ugarit
La pseudo-trompette d’Aïda
La technologie au service de l’étude des instruments antiques
http://www.aphg.fr/Musiques-Echos-de-l-Antiquite-Louvre-Lens

 

musiques-lens-peda


dossier de presse
http://www.louvrelens.fr/-/musiques-echos-de-l-antiquite

sommaire :

1 : ÊTRE MUSICIEN
I. Au commencement étaient les percussions
II. Des instruments à cordes très appréciés
III. Des instruments à vents de plus en plus perfectionnés
Focus 1. Faire chanter le silence : science et archéologie musicales

2 : LA MUSIQUE, À LA VIE À LA MORT
I. Comment apprendre la musique ?
II. Séduire en musique
III. Des musiques pour pleurer
Focus 2. Les lieux de la musique

3 : LA MUSIQUE AU SERVICE DU POUVOIR
I. Rois, reines et musiciens
II. En Grèce, des instruments symboliques
III. Combattre et triompher en musique
Focus 3. La colonne Trajane et son époque

4 : DIVINES MUSIQUES
I. Dieux et héros aux origines de la musique
II. Fêter les dieux
III. Avoir l’oreille des dieux

Conclusion
Du roseau à l’orgue

harpe-egypte

Stèle : le chanteur Djedkhonsouioufânkh jouant de la harpe
devant Rê-Horakhty, Bois peint, Troisième Période Intermédiaire,
22e dynastie, 945 – 715 avant J.-C. Égypte Thèbes N 3657
Louvre Lens dossier de presse


.

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 février 2015

Les États généraux de l’Antiquité

 

Les États généraux de l’Antiquité : quels enjeux pour demain ?
APLAES et SOPHAU
En Sorbonne, Amphithéâtre Richelieu, le samedi 28 février 2015, de 10h à 18h
Entrée libre
http://www.aplaes.org/
http://sophau.univ-fcomte.fr/les-etats-generaux-de-l-antiquite/index.php/le-programme


10 h 00 : Accueil et introduction générale

10 h 30 – 12 h 00 : Première table ronde - L’Antiquité et l’éducation  

Augustin D’Humières, Professeur agrégé de lettres classiques au lycée Jean-Vilar de Meaux (Seine et Marne), fondateur et ancien président de l’association Mêtis
Bernard Legras, Professeur d’Histoire grecque, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, vice-président CFVU-Conseil Académique
Dario Mantovani, Professeur de Droit romain à l’Université de Pavie, directeur de la revue Athenaeum et du CEDANT (Centro di studi e di ricerche sui diritti antichi)
Monique Trédé, Professeur de Langue et littérature grecques à l’ENS (Paris), VP de l’association Sauvegarde des Enseignements Littéraires (SEL)

Modérateur : Maurice Sartre, Professeur émérite d’Histoire ancienne à l’Université de Tours


13 h 30 – 15 h 00 : Deuxième table ronde  -  L’Antiquité et la culture européenne

Barbara Cassin, Directrice de recherche au CNRS, dir. du centre Léon-Robin, présidente du Collège International de Philosophie. Philologue, helléniste, germaniste et philosophe
Nicolas Grimal, Professeur au Collège de France (chaire Civilisation pharaonique), dir. honoraire de l’Institut Français d’archéologie Orientale – Le Caire
Györgi Karsai,Professeur de Philologie classique à l’Université de Budapest
Alain Schnapp, Professeur d’Archéologie grecque à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancien dir. gl de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA)
Michel Zink, Professeur au Collège de France (chaire des Littératures de la France médiévale), Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres

Modérateur : Jean-Noël Jeanneney, Ancien Président de la Bibliothèque Nationale de France


15 h 30 – 17 h 00 : Troisième table ronde - L’Antiquité et la recherche  

Jean-Paul Demoule, Professeur de protohistoire européenne à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, ancien Président de l’INRAP, membre de l’IUF
Alexandre Farnoux, Professeur d’archéologie à l’Université de Paris-Sorbonne, Directeur de l’École française d’Athènes
Francis Joannès, Professeur d’Histoire ancienne à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne
Catherine Virlouvet, Professeur d’Histoire romaine à l’université d’Aix Marseille, directrice de l’École française de Rome
Arnaud Zucker,Professeur de langue et littérature grecques à l’Université de Nice Sophia Antipolis, directeur de la revue électronique RURSUS

Modérateur : Emmanuel Laurentin, « journaliste d’histoire » à France Culture



17 h 00 – 17 h15 : Conclusions : Christophe Ono-dit-Biot, Directeur adjoint de la rédaction du Point

17h15 – 17h45 : « Poésie, musique, danse, théâtre » par la compagnie Démodocos
Direction : Philippe Brunet, Professeur de Langue et littérature grecques à l'Université de Rouen

Les débats seront filmés, les vidéos mises en ligne sur le site de la Sophau (d'après Jean-Christophe Couvenhes dans La Fabrique)

 

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 novembre 2013

La Renaissance en débats

 

L'idée de rupture (héritée de Michelet) est contestée par les médiévistes, dont la période est alors qualifiée de Dark Ages.
Eux soulignent la continuité entre le MA et l'époque moderne. Ils utilisent cependant le terme renaissance sans majuscule
pour Charlemagne ou pour le XIIe.

4 sources :

- L'entrée historiography dans l'article Renaissance en anglais
http://en.wikipedia.org/wiki/Renaissance#Historiography
(l'utiliser pour enrichir l'article en français)

- Le cours d'agrégation de Nicole Lemaître en 2003
Penser la Renaissance
(Michelet, Burckhardt, Huizinga...)
http://histoire.univ-paris1.fr/agregation/moderne2003/

- Peter Burke, la Renaissance européenne
Il étudie la circulation des hommes et des idées en Europe,
Il souligne le rôle des périphéries (Europe centrale et orientale).
Il fait la distinction entre Première Renaissance, Haute Renaissance (1490-1530), Renaissance tardive (1530-1630)

- Histoire de la Renaissance
2 émissions dans la Fabrique (de l'histoire de l'art) où renaissance est écrit sans majuscule.
. Patrick Boucheron et Cécile Maisonneuve le mercredi
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-de-la-renaissance-34-2013-10-30

Florence Alazard, Marie-Sophie Masse-Winter, Claire Challéat le jeudi
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-de-la-renaissance-44-2013-10-31
(il ne faut plus parler de Grandes découvertes...)
Dans l'émission, la dimension littéraire (les humanistes traduisent et redécouvrent les textes de l'antiquité romaine) est minorée, au profit de la peinture.

.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 mars 2013

Classiques et traductions

 

- L'odyssée des classiques - Le Monde Culture et idées - 07.03.2013
Les traductions d'Homère ou Virgile sont légion, le public plébiscitant une écriture modernisée. Au risque de dénaturer les oeuvres ?
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/03/07/l-odyssee-des-classiques_1844423_3246.html


- L’Antiquité: célébrer, transposer, traduire - blog LaPhilosophie
Un feu d'artifices de traductions de l'Antiquité gréco-latine illumine le champ actuel de l'édition. Un paradoxe, à l'heure où le latin et le grec sont de plus en plus en plus désertés à l'école et à l'Université.
http://laphilosophie.blog.lemonde.fr/2013/03/08/lantiquite-celebrer-transposer-traduire/

L'enjeu paraît au moins double :

- Une mort annoncée du grec et du latin, et donc des humanités classiques ?
« Paul Veyne, lui, ne s'alarme pas de la distance qui se creuse : « N'importe quel péplum vous fait sentir la différence de ces temps anciens. Plus c'est exotique, étranger, plus les gens seront contents. Et d'ajouter qu'on adore Tolstoï, Dostoïevski, Tchekhov, mais combien de Français lisent le russe ? Et même après les études de latin que nous faisions jadis, combien d'étudiants et de professeurs étaient capables de lire couramment Virgile ? Personne ».
La solution à cette crise du latin et du grec, croit-il, passe par la création d'un Institut des langues anciennes chargé de former quelques dizaines de spécialistes, sur le modèle de l'INALCO pour les langues orientales.

- Quel type de traduction ?
« Faut-il brutaliser ces textes pour les moderniser à tout prix ? Introduire des anachronismes, des expressions contemporaines ? »


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2012

Google Ancient Places

 

peloponese

Thucydides, La guerre du Péloponèse
http://gap.alexandriaarchive.org/gapvis/index.html#book/22


GapVis  - Google Ancient Places Visualization
http://gap.alexandriaarchive.org/gapvis/index.html#index

« Google Ancient Places (GAP) is developing a Web application which allows users to choose a classical text or book (from between 500 BC - 500 AD) and then search for references to ancient places within it, presenting the results in a user-friendly interface ».
« GAP uses specialized software to identify where and how often places are mentioned within a text, displaying references to the locations and plotting results on a map using an independent digital gazetteer ».

Situer les lieux mentionnés dans des textes de l’Antiquité, ou encore recenser l'ensemble des ouvrages dans lesquels le premier vers de l'Eneide a été cité. http://www.actualitte.com/actualite/


Présentation :
http://googleancientplaces.wordpress.com/gapvis/

« GapVis is the visualization interface for exploring and reading texts that reference ancient places. It includes maps and data visualizations that help you navigate through a text geospatially, see what locations are referred to at different points in the narrative, and dig into the details to learn more. The single-screen application comprises of three views :

Book Summary - The Summary view gives you a big-picture perspective on what places are referenced in the book and where they appear in the narrative structure.

Reading View - The Reading view offers an interface for reading the text, including a narrative timeline and a map of recently-referenced places.

Place Detail - The Place Detail view provides deeper information about a particular geographic location, including a network map of related places based on narrative co-reference.



- Une double question essentielle : quelle est la valeur de la version publiée et la qualité de la numérisation automatisée ?


En 2009, lors d'une journée de l'IHRF, Timothy Tackett et Nicolas Déplanche ont étudié L’idée du « complot » dans l’œuvre de Georges Lefebvre. Ils ont exploité les Archives parlementaires scannées par Google Books / Google Livres (de préférence à la version du premier Gallica). Lire leur analyse des limites d'une telle source. Lors du débat, la critique de Jean-Claude Martin avait été encore plus vigoureuse.
La Révolution française, Cahiers de l'IHRF - http://lrf.revues.org/index171.html

Les Archives Parlementaires (1ère série, 1787-1799)  - http://ihrf.univ-paris1.fr/spip.php?article93



herodote

http://gap.alexandriaarchive.org/gapvis/index.html#book/7

.

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,