01 décembre 2017

Le nazisme, une société de camps

 
kl-fsg

KL - A History of the Nazi Concentration Camps
Nikolaus Wachsmann - Farrar, Straus and Giroux 2015
http://us.macmillan.com/excerpt?isbn=9780374535926


The New York Times, 12.07.2015
http://www.nytimes.com/2015/07/12/books/review/kl-a-history-of-the-nazi-concentration-camps-by-nikolaus-wachsmann.html
The Guardian 12.07.2016
http://www.theguardian.com/books/2016/jul/12/kl-a-history-of-the-nazi-concentration-camps-nikolaus-wachsmann-review
The New Yorker 06.04.2015
http://www.newyorker.com/magazine/2015/04/06/the-system-books-kirsch

Laqueur, London Review of Books 24.09.2015
http://www.lrb.co.uk/v37/n18/thomas-laqueur/devoted-to-terror

Three things made the nazi camp system possible.
First, unlike prisons, the camps were increasingly able to operate outside the legal system.
Second, the concentration camps were an economic resource, a reservoir of slave labour.
Third, the KL and radical anti-Semitism came to be useful to each other.

In 1942 ‘the Holocaust transformed the concentration camp system. Two great Nazi crimes began to share a common history.
But what we often think of as the almost fatalistically inevitable confluence of Jewish extermination and the concentration camps turns out instead to be strangely contingent.

Peter Gengler, UNC Chapel Hill  25.05.2017
http://traces.unc.edu/blog/review-of-wachsmann-kl-a-history-of-the-nazi-concentration-camp
Marcus Fielding
http://www.rusinsw.org.au/Papers/2017BRUP03.pdf


KL - Une histoire des camps de concentration nazis, Nikolaus Wachsmann, Gallimard 2017
« Le camp de concentration (KL) est constitutif du nazisme. Il en est le miroir le plus fidèle.
Dès les premières heures du régime, il sert d'abord à éliminer les opposants politiques dans des bâtiments réquisitionnés en pleine ville, puis très vite est érigé hors des zones urbaines selon une architecture particulière. De concentration des prisonniers sans droits, il élargit ses fonctions selon les besoins de l'État : instrument de la terreur idéologique, il devient la machine de l'épuration sociale (malades mentaux, asociaux, homosexuels), le centre d'une économie du travail par le mortel esclavage de la main-d'œuvre (les prisonniers russes et les Slaves au premier chef), un univers de convois ferrovaires et de rampes de sélection, d'expérimentations médicales selon les pathologies des différentes catégories de déportés, l'épicentre enfin du génocide des populations juives et tziganes en provenance de tous les pays occupés. D'emblée, le camp fut le règne de la violence absolue, sitôt que la garde en fut confiée à la SS des camps dont les rangs s'ouvrirent aux militants de base sans autre formation idéologique que les sanglantes batailles de rues.
Le camp ne répond pas seulement aux évolutions du régime nazi, il est un univers en soi avec ses propres règles, mélange de bureaucratisme tatillon et d'arbitraire déchaîné, sur lequel entend régner Himmler.
Un univers dont les Allemands ne pouvaient ignorer l'existence ».
Nikolaus Wachsmann est professeur d'histoire contemporaine à Birkbeck College (université de Londres)
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/NRF-Essais/KL

27 camps principaux et plus de 1 100 camps satellites
des camps meurtriers, moins de la moitié des déportés survivent
http://www.scienceshumaines.com/kl-une-histoire-des-camps-de-concentration-nazis_fr_38805.html

Un système conçu par les nazis pour dominer par la terreur l'Allemagne et l'Europe conquise.
« Le système, qui relevait de l’inspection des camps (IKL) dirigée par Theodro Eicke,
passe au printemps 1942 sous le contrôle de la branche économique de la SS (le WVHA) d’Oswald Pohl.
Après Dachau, c’est Sachsenhausen qui occupe une place centrale, avant que celle-ci ne soit tenue par Auschwitz... »
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/11/30/histoire-du-nazisme-l-archipel-du-kl_5222456_3260.html


- Le nazisme, une société de camps
"Wir haben nicht einmal alle Nazi-Lager erfasst" Zeit Online 04.03.2013
42.500 Orte des Naziterrors – waren Tausende davon bisher unentdeckt?
Nein, sagt Historiker Geoffrey Megargee im Interview. Nur habe niemand das Puzzle zusammengefügt.
http://www.zeit.de/wissen/geschichte/2013-03/interview-holocaust-studie


- Der Ort des Terrors. Geschichte der nationalsozialistischen Konzentrationslager, 9 volumes,
Wolfgang Benz / Barbara Distel - C.H.Beck, 2005-2010,

1 : Die Organisation des Terrors,

2 : Frühe Lager, Dachau, Emslandlager,
3 : Sachsenhausen, Buchenwald,
4 : Flossenbürg, Mauthausen, Ravensbrück,
5 : Hinzert, Auschwitz, Neuengamme,
6 : Natzweiler, Groß-Rosen, Stutthof,
7 : Wewelsburg, Majdanek, Arbeitsdorf, Herzogenbusch (Vught [1] ), Bergen-Belsen, Mittelbau-Dora,
8 : Riga. Warschau. Kaunas. Vaivara. Plaszów. Klooga. Chelmo. Belzec. Treblinka. Sobibor,
9 : Arbeitserziehungslager, Ghettos, Jugendschutzlager, Polizeihaftlager, Sonderlager, Zigeunerlager, Zwangsarbeitslager)


Les différents types de camps, le lexique des camps
http://www.cercleshoah.org/spip.php?page=recherche&recherche=lager


Nazi concentration camps
715,000 détenus dans les camps en janvier 1945
http://en.wikipedia.org/wiki/Nazi_concentration_camps
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camps_de_concentration_nazis
Liste des camps
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Nazi_concentration_camps
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_camps_de_concentration_nazis


rappels :
Robert Antelme L'espèce humaine
http://clioweb.free.fr/camps/antelme.htm

«  Je rapporte ici ce que j’ai vécu.
L’horreur n’est pas gigantesque.
Il n’y avait à Gandersheim (un commando dépendant de Buchenwald) ni chambre à gaz, ni crématoire.. »

« Nous sommes tous, au contraire, ici pour mourir. C’est l’objectif que les SS ont choisi pour nous.
Ils ne nous ont ni fusillés ni pendus mais chacun, rationnellement privé de nourriture, doit devenir le mort prévu, dans un temps variable ».


- Nuit et Brouillard, un film dans l'histoire, Sylvie Lindeperg
http://clioweb.free.fr/camps/nuitetbrouillard.htm

« Le crématoire est hors d’usage. Les ruses nazies sont démodées...
Qui de nous veille de cet étrange observatoire pour nous avertir de la venue des nouveaux bourreaux ? » Jean Cayrol


- La déportation dans les camps nazis

http://clioweb.free.fr/camps/deportation1.htm
http://clioweb.free.fr/camps/deportes.htm


 

camps-belin1983

 Autres cartes des camps dont celle de Leçons des ténèbres (FNDIRP-UNADIF)
http://clioweb.free.fr/camps/cartescamps.htm



.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


15 mai 2016

CNRD 2017 : la négation de l'Homme

 

- CNRD 2017 : « La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi »


Robert Antelme, L'espèce humaine
http://clioweb.free.fr/camps/antelme.htm
« Nous sommes tous, au contraire, ici pour mourir. C’est l’objectif que les SS ont choisi pour nous.
Ils ne nous ont ni fusillés ni pendus mais chacun, rationnellement privé de nourriture, doit devenir le mort prévu, dans un temps variable »

Primo levi, Si c'est un homme
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article28
http://clioweb.free.fr/camps/deportation1.htm

voir la page en cours de rédaction du Cercle d'étude :
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article527



- Le 10 novmbre 2015, un rapport a été remis au MEN par une mission de réflexion
sur l'organisation du CNRD (Concours National de la Résistance et de la Déportation)
(Anne Anglès, Jean-Yves Daniel, Hélène Waysbord, Charles-Jacques Martinetti)

Le rapport en 94 pages (daté de juillet 2015) :
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/154000800.pdf


« Dès l'édition 2016-2017, le CNRD concernera davantage d'élèves, dans un plus grand nombre d'établissements et dans toutes les filières de l'enseignement secondaire ».
« Son organisation territoriale... favorisera une meilleure valorisation des travaux des élèves ».
http://www.education.gouv.fr/cid102014/-la-negation-de-l-homme


cnrd-rapport072015

 

 


.

Posté par clioweb à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 avril 2016

Journée des déportés - Montchamp 2016

 

antelme-especehumaine             Antelme-babelio

Robert Antelme (1917-1990) L'espèce humaine



Pendant l'Occupation nazie, Marguerite Duras et Robert Antelme s'engagent dans la Résistance.
Leur groupe tombe dans un guet-apens.
Robert Antelme est arrêté le 1er juin 1944 et déporté à Buchenwald (Kommando de Bad Gandersheim).
En avril 1945, après les marches de la mort, il échappe de peu à la mort dans le camp nazi de Dachau.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Antelme


En 1947, Robert Antelme publie L’espèce humaine.

« Je rapporte ici ce que j’ai vécu.
L’horreur n’est pas gigantesque.
Il n’y avait à Gandersheim (un kommando dépendant de Buchenwald) ni chambre à gaz, ni crématoire. L’horreur y est obscurité, manque absolu de repère, solitude, oppression incessante, anéantissement lent.
Le ressort de notre lutte n’aura été que la lente revendication forcenée,
et presque toujours elle-même solitaire, de rester, jusqu’au bout, des hommes ».

http://clioweb.free.fr/camps/antelme.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Espèce_humaine



- La déportation dans les camps nazis

http://clioweb.free.fr/camps/deportes.htm

http://www.cercleshoah.org/


. Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle au Panthéon,
Marie-José Chombart de Lauwe : « N'oublions pas les autres », France24, 26.05.2015
http://www.france24.com/fr/20150526


. Les 385 jours de déportation de Jenny Peyet :
Pardonner ? … Jamais ! -  La Voix Le Bocage, 12/05/1995
http://clioweb.free.fr/camps/jpeyet.htm


- une Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation
     a été instituée par la loi n° 54-415 du 14 avril 1954 (dernier dimanche d'avril)

« A Paris, le mémorial de la Cité est dédié aux « 200 000 martyrs français » de la Déportation. Les recherches ont montré que 76 000 Juifs et 68 500 victimes de la répression ont été déportés depuis la France, auxquels il faut ajouter au moins 7 000 victimes de la répression en Alsace-Moselle annexée, 8 300 Français arrêtés dans le Reich et internés dans le système concentrationnaire, 160 Tsiganes du Nord et Pas-de-Calais et 6 300 Républicains espagnols ayant servi dans l’armée française, transférés dès 1940-1941 vers le camp de Mauthausen depuis les camps de prisonniers de guerre où ils étaient enfermés ».
http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/memorial-des-martyrs-de-la-deportation


Le Message 2016 des déportés
, rédigé par la FNDIR, la FNDIRP, la FMD, l’UNADIF
extrait :
« En ces temps d’inquiétude et de menace pour l’avenir de l’humanité, il convient de dénoncer toutes les doctrines de haine, de racisme et toutes les violations des libertés fondamentales dont tout être humain doit pouvoir se prévaloir ».
« Notre hommage d’aujourd’hui n’aurait pas de sens si nous ne prenions pas l’engagement de poursuivre la lutte pour la liberté et la solidarité entre les peuples, conquêtes fragiles qu’il faut défendre sans faiblesse ».

Les cérémonies à Reims et à Chalons (source Jean-Pierre Husson)
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/commemorations/journee_souvenir.htm

 

- Les cérémonies à Montchamp (14) de 2011 à 2016

  
http://clioweb.canalblog.com/tag/Montchamp



Montchamp 2016
 

4032

 


4049


 

4050

 

4053

 


4058

 


montchamp-morel



4055




4059

 

4062

 

 

4063

 

 

4064


Montchamp - 24 avril 2016
 

.

Posté par clioweb à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 janvier 2015

27 janvier, mémoire de l'Holocauste

 

Pour le 27 janvier,
« Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité » 12.2002
« Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste, jour de la libération du camp d'extermination nazi d'Auschwitz » ONU, 1.11.2005
« Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité » BO 04.01.2007

Quelques pistes en TV et radio :

Un collègue du CNDP a listé les projections de documentaires à la TV en janvier 2015
http://www.cndp.fr/cnrd/evenement/5906

« Jusqu'au dernier : la destruction des juifs d'Europe », les 8 épisodes du documentaire de Karel et Finger sont diffusés sur France 2.
Arte est très présent, par ex : le 27 à 0h30 : Un numéro sur ma peau, doc. d'U. Sinai et D. Doron (2012),
1 seul doc sur TF1 : Retour à la vie, 70 ans après la libération des camps, reportage de L. Rees (2015),
Rien semble-t-il sur M6 et les autres chaînes publicitaires de la TNT, trop obsédées par le vide de l’instantané.

Le travail de mémoire n’a pas attendu 2015.
La création de cette journée date de 2002
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/commemorations/27_janvier.htm

Parmi les supports et documentaires réalisés pour 2005 :
cf Hollywood et la Shoah, de Daniel Anker
Les survivants de Patrick Rotman


- Le web est un excellent support d'archivage, à condition de s'en donner les moyens, et de ne pas jouer à bouger sans cesse le nom des rubriques et des fichiers..

Le site de l'INA donne accès à de Grands entretiens (dont Jacques Altmann)
http://grands-entretiens.ina.fr/consulter/Shoah

Les 14 récits d'Auschwitz sont vendus en dvd.
Ida Grinspan, Raphaël Esrail, Roger Perelman peuvent être écoutés sur Internet...
https://www.youtube.com/watch?v=z3R3ZFGsBqE
https://www.youtube.com/watch?v=VoHufRKKvUo


- La radio est aussi un excellent support de diffusion des témoignages.
. La Fabrique de l'histoire consacre la semaine aux camps
(Fabrice Virgili et Michel Agier le lundi, le Struthof le mardi,
Quelle réparation ? le mercredi, regard soviétique sur la libération des camps le jeudi).

. La grande table, Lundi 26 avec Willima Karel et G. Bensoussan

. Sur les docks (17h)
1945-1946 en France : le retour des camps à travers des archives INA (L 26)
Auschwitz-Birkenau : conserver les camps de la mort ? (Dominique Prusak) (M 27)
Juifs dans la Résistance (Amal Buziarsist) (Me 28)
Des femmes et des bébés à Ravensbrück (Irène Omelianenko) (J 29)

France-Culture a beaucoup diffusé en 2005 (dont des docu de 1995) :
http://clioweb.free.fr/camps/2005-fculture-1.pdf

Les camps de la seconde guerre mondiale (La Fabrique)
Les derniers jours de la déportation, A voix nue
Les revenantes (Charlotte Delbo), Radio libre
Entretiens avec David Rousset, Mémorables
Robert Antelme L'espèce humaine émission spéciale
Nuit et Brouillard, enquête sur un film au-dessus de tout soupçon
(en 2007, Sylvie Lindeperg a publié Nuit et Brouillard, un film dans l’histoire
http://clioweb.free.fr/camps/lindeperg.htm


3 remarques :
- Les témoignages ne manquent pas.
Nicole Mullier en a fait l'inventaire sur le site web du Cercle d'étude.
http://www.cercleshoah.org/spip.php?rubrique28
Pour un prof, la difficulté, c'est dans une offre très abondante de faire un choix adapté au survol imposé par les programmes d’HG.

- L'accent est toujours mis sur les témoignages.
Les historiens ont aussi beaucoup travaillé.
Relire et faire relire ce qu'écrit Annette Wieviorka sur l'ère du témoin, l’écouter sur le rôle du prof d'histoire face au témoin.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/04/07/17491914.html


- Le 27 janvier, c’est la mémoire de l’holocauste.
http://www.fondationshoah.org/
US Holocast Memorial Museum : http://www.ushmm.org/fr

Il existe également une Journée nationale du souvenir de la déportation (dernier dimanche d’avril)
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/informations/actualites/journee_souvenir.htm
et une Fondation pour la mémoire de la déportation
http://www.fmd.asso.fr

Lire ou relire
Primo Levi, dont Si c'est un homme - http://it.wikipedia.org/wiki/Primo_Levi - http://fr.wikipedia.org/wiki/Primo_Levi
[ Primo Levi a été arrêté pour faits de résistance le 13 décembre 1943, transféré en tant que juif dans le camp d’internement de Fossoli, près de Modène puis déporté à destination d’Auschwitz le 22 février 1944 … Il fait partie du premier convoi de 650 déportés ; quinze personnes seulement sont revenues. Il survit à la déportation au camp de Buna-Monowitz et rentre en Italie via l’URSS stalinienne. ]

et Robert Antelme L'espèce humaine, http://clioweb.free.fr/camps/antelme.htm
« Il n’y avait à Gandersheim (un Kommando dépendant de Buchenwald) ni chambre à gaz, ni crématoire..
« Nous sommes tous ici pour mourir. C’est l’objectif que les SS ont choisi pour nous.
« Le ressort de notre lutte n’aura été que la lente revendication forcenée,
et presque toujours elle-même solitaire, de rester, jusqu’au bout, des hommes »


rappel :
L'histoire de la déportation dans les camps nazis :
http://clioweb.free.fr/camps/deportation1.htm
..
http://clioweb.free.fr/camps/deportes.htm
.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,