08 juin 2015

LM Livres libertaires

 

anars

 

- Les Anarchistes. Le dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone est édité en poche.
Un siècle et demi d’anarchisme raconté en 500 notices de militants, de Bakounine à Sébastien Faure en passant par l’écrivain Octave Mirbeau et le peintre Paul Signac.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/06/03/claude-pennetier-dans-la-tradition-anarchiste-une-attention-portee-a-l-individu_4646588_3260.html


- Anarchie vaincra (sur le papier) - Le Monde 03.06.2015
Des ouvrages rappellent que l’idée libertaire toujours vivace anime des mouvements démocratiques contemporains.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/06/03/anarchie-vaincra-sur-le-papier_4646592_3260.html

L’Initiation individualiste anarchiste, publiée en 1923 par E. Armand (1872-1962).

Rudolf ­Rocker (1873-1958), Max Nettlau - Une mémoire anarchiste (1946), Ed du Monde libertaire 2015,
Rudolf ­Rocker est un des plus subtils théoriciens allemands de l’anarcho-syndicalisme et du socialisme libertaire. Max Nettlau (1865-1944) né à Vienne, était un historien de l’anarchisme auquel on doit, entre autres, une monumentale biographie de Bakounine. Sa vie fut consacrée à arpenter l’Europe pour collecter les documents les plus infimes de l’anarchisme et rencontrer des acteurs-clés, comme James Guillaume et Elisée Reclus ».
Floréal Cuadrado, Comme un chat. Souvenirs turbulents d'un anarchiste, faussaire à ses heures, vers la fin du XXe, éditions du Sandre
Freddy Gomez, Eclats d’anarchie. Passage de mémoire. Conversations avec Guillaume Goutte (Rue des Cascades)
« Anarchismes, nouvelles approches, nouveaux débats », dossier dans la revue Dissidences (Le Bord de l’eau)
Amérique(s) anarchiste(s). Expressions libertaires du XIXe au XXIe siècles


- Prière d’insérer. Jules Vallès, anarchiste à la lettre
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/06/03/priere-d-inserer-jules-valles-anarchiste-a-la-lettre_4646609_3260.html
http://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Jules_Vallès


Anarchisme : parmi les livres-clés
1840 Pierre-Joseph Proudhon, Qu’est-ce que la propriété ?
http://classiques.uqac.ca/classiques/Proudhon/proudhon.html
1844 Max Stirner, L’Unique et sa propriété. L’affirmation d’un anarchisme individualiste
http://classiques.uqac.ca/classiques/stirner_max/stirner_max.html
1873 Mikhaïl Bakounine, Etatisme et anarchie. l’auteur affirme : « Je déteste le communisme »
http://classiques.uqac.ca/classiques/Bakounine/Bakounine.html
http://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Michel_Bakounine
1892 La Conquête du pain, de Pierre Kropotkine
http://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Pierre_Kropotkine

Daniel Guérin, Ni Dieu ni maître. Histoire et anthologie de l'anarchie, Paris, Éditions de Delphes, 1965
Daniel Guérin, Pour le communisme libertaire, Éditions Spartacus, 2003
Normand Baillargeon, L'ordre moins le pouvoir. Histoire et actualité de l'anarchisme, Agone, 2008.
Michel Ragon, Dictionnaire de l'anarchie, Albin Michel, 2008

Claire Auzias, Louise Michel : une anarchiste hétérogène, Éditions du Monde Libertaire, 2013
Elisée Reclus, http://clioweb.canalblog.com/tag/reclus
Burnett Bolloten, La Guerre d'Espagne. Révolution et contre-révolution (1934-1939) [« The Spanish civil war »], Marseille, éditions Agone,‎ 2014


voir aussi
http://clioweb.canalblog.com/tag/libertaire

http://clioweb.canalblog.com/tag/pelletier


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


19 octobre 2014

Elisée Reclus, géographie et anarchie

 

reclus2

Elisée Reclus (1830-1905) en Suisse
http://fr.wikipedia.org/wiki/Elisée_Reclus

 

Élisée Reclus, théorie géographique et théorie anarchiste,
long article (66 000 signes) d'une conférence de Philippe Pelletier, 31.12.2012
Aggiornamento HG, 17.10.2014
http://aggiornamento.hypotheses.org/2373

extraits :
« De prime abord, Élisée Reclus (1830-1905) ne semble pas avoir écrit un traité de théorie géographique…
Mais plusieurs chapitres de ses ouvrages, notamment introductifs ou conclusifs, exposent des principes géographiques forts. C’est notamment le cas de sa préface de L’Homme et la Terre (1905) ou l’introduction à l’ouvrage d’un autre géographe anarchiste, La Civilisation et les grands fleuves historiques (1889) de Léon Metchnikoff (1838-1888). En outre, comme viennent de le montrer de récentes recherches, la Nouvelle Géographie Universelle (1876-1894) d’Élisée Reclus, loin de se résumer à une simple description du monde, livre aussi des éléments généraux à travers une analyse régionale »...

« ... Il existe un lien historique, idéologique et personnalisé entre ces trois idéologies (les religions monothéistes, le marxisme, le catastrophisme écologiste). Le catastrophisme est un excellent moyen pour culpabiliser les individus de façon très religieuse, pour les tétaniser et pour les détourner, face à l’ampleur de ce qui paraît incommensurable et insurmontable, inhumain. L’« heuristique de la peur » proposé par un Hans Jonas (1903-1993), celui-là même qui suggérait une « dictature bienveillante » pour régler les problèmes écologiques de la planète, n’est rien d’autre qu’une supercherie ».

« Or l’anarchisme place la liberté et la critique du pouvoir au cœur de sa philosophie, de son éthique et de sa pratique...
L’analyse géographique permet de démasquer cette fiction en décrivant la réalité spatiale des exploitations (division socio-spatiale du travail), des dominations (division en États-nations et en empires), des oppressions (lieux de pouvoir coercitif, marginalisation des minorités, ghettos) et des aliénations (lieux de culte, lieux de la société marchande spectaculaire, lieux du sexisme). Une perspective anarchiste en géographie analyse, et dénonce, les formes spatiales du pouvoir, que celles-ci soient particulièrement coercitives ou visibles, ou moins fortes ».

« La géographie actuelle, outre qu’elle se complaît bien souvent dans un outillage informatique et quantitatif, garde cependant une lecture verticale de ces espaces…

... Une perspective anarchiste de la géographie peut libérer celle-ci de ce carcan verticaliste et lui substituer une lecture horizontale du monde, démontant les systèmes hiérarchiques du pouvoir et valorisant les tentatives horizontales d’émancipation humaine dans l’espace. Elle refuse une vision statique et fétichiste de la nature. Elle s’interroge sur les limites supposées de la biosphère et de la terre, mais aussi sur le retour du malthusianisme en science comme en politique.  Elle n’est pas l’esclave de la technologie, mais elle ne tombe pas non plus dans une critique aveugle ou tronquée de celle-ci. Elle se met au service non des dominants, en leur fournissant des outils d’analyse et de contrôle, des discours et des lectures du monde, mais au service de la société, du peuple, non pas de l’extérieur ou d’en haut, mais en son sein, en franchissant et en dépassant la barrière académique ».


pelletier

Philippe Pelletier, Paris, mars 2012
http://corotzilla.eklablog.com/salon-du-livre-jour-1-a44820332

geo-anar-pp

http://editions-libertaires.org/?p=519

.


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 mai 2014

Progrès, Géo et pensées critiques



Progrès, géographies et pensées critiques

Journée d’études organisée par le Réseau de Géographes Libertaires (RGL)
dans le cadre du séminaire « Crise » de l’U.M.R. 5600 Environnement, Ville, Société
(axe « Approche Épistémologie et Heuristique »).
Institut des Sciences Humaines, salle André-Bollier, 14 av Berthelot, Lyon
http://www.univ-lyon2.fr/actualite/actualites-scientifiques/progres-geographies-et-pensees-critiques-573607.kjsp?RH=WWW600


Vendredi 23 mai 2014 : Progrès, justice, espace et théories

    9 h 15 : Présentation des journées
    9h30 : Luc BONET : Raison et progrès : sur le cosmopolitisme du « monde vécu »
    10h15 : Bernard BRET : La « Théorie de la Justice » de John Rawls, un outil pour penser l’espace ?
    11h : Thom HOLTERMANN : « Zones à défendre » (ZAD) : non au concept de position originale selon John Rawls

    14h : Anne-Sophie CHAMBOST : Pensées sur le progrès, progrès d’une pensée : réflexions sur la pensée proudhonienne
    14h45 : Jean-Christophe ANGAUT : Bakounine, Comte et la notion de progrès
    15h : Anatole LUCET : Critique de la téléologie et du progrès chez Gustav Landauer
    de 15h45 à 17h : discussion

Samedi 24 mai : Progrès, savoirs et modernité

    9h30 : Patrick MINDER : L’illusion de la « Nature » : un essai d’analyse d’objets géographiques artificiels
    10h15 : Philippe PELLETIER : Contre le capitalisme vert en marche,
                   configuration et reconfiguration du progrès chez les géographes anarchistes
    11h : Federico FERRETTI : Science et anarchisme : l’approche de l’évolutionnisme et du positivisme chez les géo anarchistes

    14h : Thierry COANUS : La « seconde modernité » selon Ulrich Beck : biais et impasses d’une pensée à l’ambition “planétaire“
    14h45 : Guillaume FABUREL : L’homme habitant et ses savoirs
    15h : Isabelle LEFORT : Crise et progrès : impensé géographique
    de 15h45 à 17h : discussion

.

Posté par clioweb à 07:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,