07 mai 2014

La globalisation de l'ethnicité

 

Dans le cadre du séminaire « Racialisation et Mondialisation. Héritages historiques, enjeux contemporains » 
(organisé par Beth Epstein (NYUParis) et Carole Reynaud-Paligot (Paris 1/MSH Paris Nord))
et d’un partenariat avec la MSH ParisNord,

Jean-Loup Amselle est intervenu le 20.01.2014
sur  La globalisation de l'ethnicité
(source CRP, H-France)

La vidéo est visible en ligne :
https://www.youtube.com/watch?v=4IQBHVnXQ2E

L'agenda du séminaire 2013-2014 :
http://calenda.org/260097

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 juin 2011

Gare à l'idéologie du nomadisme !

Gare à l'idéologie du nomadisme ! analyse de Jean -Louis Amselle, Le Monde Opinions 25/06/2011


« 
L'usage métaphorique des sociétés nomades est en vogue dans les sciences sociales et la philosophie où il revêt la forme de l'errance, du vagabondage, de l'exil, de l'esprit artiste, du flux, de la pensée ou de la raison nomade, en un mot de la nomadologie » .

« Inutile de dire que toute cette glose relève bien souvent du fantasme et du stéréotype et qu'elle n'entretient que de lointains rapports avec les sociétés nomades réelles »

Jean-Louis Amselle parcourt la généalogie d'une configuration idéologique qui est très employée depuis les années 1970…


« On peut ainsi observer une corrélation étroite entre la promotion de l'individu comme élément central et autonome des sociétés contemporaines et les besoins du capitalisme tardif en agents de production flexibles et disponibles. En transposant sur l'individu les caractéristiques de sociétés passées et/ou exotiques, et en réemployant l'anthropologie libertaire des sociétés nomades, l'idéologie néolibérale n'a pas seulement déshistoricisé les communautés de chasseurs-cueilleurs, elle leur a également emprunté, dans une optique new age, certaines de leurs pratiques. Les coachs-chamanes, la sophrologie et le " développement personnel ", par exemple, font désormais partie de la panoplie d'adjuvants accompagnant la proclamation de l'autonomie de l'individu en tant qu'entrepreneur de lui-même ».

« …Dans les sociétés de chasseurs-cueilleurs, comme les Jivaro, on s'approprie le corps de son ennemi en réduisant sa tête pour l'exhiber comme trophée ; dans notre société, c'est le capitalisme qui, en individualisant le travailleur, parvient le mieux à dévorer ses proies. Deux variantes de l'exploitation de l'homme par l'homme, en somme... »

Jean-Loup Amselle, Anthropologue

dans le même dossier, 
- Paradoxes de la mobilité, Marc Augé
Le Monde Opinions 25/06/2011 


Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,