01 mars 2017

27.02.1933 : l'incendie du Reichstag

 

Reichstagsbrand

http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag


A Berlin, le Reichstag est incendié dans la nuit du 27 au 28 février 1933.
Les conditions de cet acte criminel sont débattues : acte du seul van der Lubbe ?
pleine responsabilité des nazis ? « Les hommes de Goering le laissèrent allumer un petit incendie
tandis qu’eux-mêmes inondaient les sous-sols d’essence » (Pierre Milza)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag



Le 30 janvier 1933, Hindenburg nomme Hitler au poste de chancelier.
Le soir, les SA triomphent bruyamment dans les rues de Berlin.
Le 1er février, Hindenburg signe le décret de dissolution du Reichstag. Les élections sont prévues le 5 mars.
Le 4 février, un décret « sur la protection du peuple allemand » donne des pouvoirs étendus à Hitler.


Une intense campagne de propagande, soutenue par un apport de fonds considérable venant des industriels, est orchestrée par Joseph Goebbels. Le 10 février, devant une foule acquise, Hitler prononce un discours au palais des sports de Berlin.

La campagne électorale se déroule dans un climat de terreur.
Goering, ministre de l’intérieur en Prusse, embauche 50 000 membres de la SA, de la SS et du Stahlhelm comme auxiliaires de police.
Hitler interdit la parution de journaux qui critiquent son gouvernement. Les rassemblements publics sont interdits.  Les membres de la SA perturbent les réunions de leurs adversaires politiques et utilisent la violence contre tous les opposants au nazisme.

L’incendie du Reichstag sert de prétexte à une chasse aux communistes (KPD).
Les articles 114, 115, 117, 118, 123, 124 et 153 de la Constitution sont suspendus.
Une législation d'exception suspend toutes les libertés individuelles et confirme le règne de l’arbitraire : l’opposition est réduite au silence.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag


Aux élections du 5 mars, les nazis et leurs alliés obtiennent 44 % des voix et un peu plus de la moitié des députés.
La gauche a recueilli 30 % des suffrages et 5 millions d’Allemands ont voté pour le KPD.
Les modérés (Zentrum et démocrates) maintiennent leurs positions avec 18 % des sièges.

L’annulation de l’élection des 80 députés communistes, le ralliement du Zentrum permettent à Hitler
d’obtenir la loi du 23 mars sur « la protection du Peuple et du Reich » (440 votes pour, 90 contre).
« Le suicide du Parlement » permet à Hitler d'établir sa dictature.
Il interdit tous les autres syndicats (2 mai) et tous les autres partis politiques (14 juillet).
Ses adversaires sont arrêtés et détenus dans des camps de concentration
(celui de Dachau ouvre dès la fin du mois de mars 1933).
Beaucoup d'Allemands fuient le pays, vers les démocraties en Europe ou aux USA.
source Bouillon & Sohn, Bordas 1982  + Istra première 1982


rappel : La conquête du pouvoir par Hitler et les nazis
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/05/05/35249857.html


.

.

 


24 février 2017

Une Allemagne contre Hitler

 

all-c-Hitler

Une Allemagne contre Hitler
Günther Weisenborn, Le félin, 2004
Der lautlose Aufstand (1953), La révolte silencieuse



Günther Weisenborn (1902-1969)
études de médecine et de littérature, co-rédacteur avec Brecht de La Mère.
En 1933, il doit s’exiler en Argentine.
De retour en Allemagne, il participe à la Résistance. Il est arrêté en 1942 et emprisonné.
Il est libéré en 1945 par les troupes soviétiques.
http://de.wikipedia.org/wiki/Günther_Weisenborn



Préface d’Alfred Grosser pour l'édition française
Préface de Günther Weisenborn pour l'édition allemande.
Ricarda Huch, Appel
Martin Niemöller, L’héritage de la résistance allemande
.
Introduction
Principes et généralités : Les formes de résistance
Conscience et justice
Quelle fut l'ampleur de la résistance allemande ?

Compte rendu : La résistance des milieux religieux
Le combat en faveur des Juifs
La résistance des catholiques
La résistance des protestants
La résistance des Communautés religieuses indépendantes
La communauté chrétienne dans la Résistance.

L'opposition des citoyens
La jeunesse
La base
Le niveau supérieur

La Résistance dans l’armée
La base
Le niveau supérieur
Le 20 juillet 1944

La Résistance des ouvriers
Constatations de la Gestapo
La lutte de la base
La vérité sur l'« Orchestre rouge » ...

Le rôle des intellectuels

Post face
Annexes.
I - Témoignages sur les derniers instants
II - Documents de l’opposition
III. Archives du III° Reich

Ricarda Huch. A nos martyrs

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mai 2015

Des Allemands contre Hitler

 

- La Résistance allemande à Hitler,
Johann Chapoutot, La marche de l'histoire 30.04.2015
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-lhistoire-la-resistance-allemande-a-hitler-0
(avec une liste d'ouvrages, et la distinction entre la résistance civile au quotidien et la résistance organisée, entre l'analyse communiste ou socialiste et les choix des nationalistes ou des pasteurs de l'église confessante)
Au temps de la guerre froide, la RDA et la DFA ont deux lectures divergentes de ces Résistances.


- La Rose Blanche, la résistance des étudiants allemands, Cercleshoah
avec une sélection d'ouvrages et de sites web
sur les mouvements de résistance allemande au nazisme
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article215

- La page Allemagne nazie,
http://clioweb.free.fr/camps/allnazie.htm

La résistance allemande à Hitler
http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=65
German Resistance to Hitler, USHMM
http://www.ushmm.org/wlc/en/article.php?ModuleId=10005208

 

- German Resistance to Nazism
(16. Historiography)
http://en.wikipedia.org/wiki/German_Resistance_to_Nazism

- Résistance allemande au nazisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/Résistance_allemande_au_nazisme

Elise et Otto Hampel (Hans Fallada, Seul dans Berlin)
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/02/07/26353627.html

European Resistance Archive : http://www.resistance-archive.org/en/resistance

 

scholl

Hans Scholl, Sophie Scholl, Christoph Probst - cercleshoah.org
La Résistance des étudiants allemands au nazisme,
La Rose blanche.
http://clioweb.canalblog.com/tag/sophiescholl

http://de.wikipedia.org/wiki/Sophie_Scholl
http://en.wikipedia.org/wiki/Sophie_Scholl

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 avril 2015

Günter Grass (1927-2015)

 

- Günter Grass, la démesure de l’ogre d’outre-Rhin, Libération 13.04.2015
Romans, pièces de théâtre, essais… Grass laisse une œuvre protéiforme qui n’est pas toujours comprise en France
http://www.liberation.fr/culture/2015/04/13/la-demesure-de-l-ogre-d-outre-rhin_1240565

L’écrivain, prix Nobel de littérature 1999, est mort lundi à 87 ans. Libération 13.04.2015
Il avait endossé le rôle de mauvaise conscience de gauche dans l’Allemagne d’après-guerre.
http://www.liberation.fr/culture/2015/04/13/gunter-grass-s-efface_1240558


- Mort de Günter Grass,  prix Nobel de littérature, Le Monde 13.04.2015
Prix Nobel de littérature en 1999, c’était un homme politiquement engagé à gauche, qui avait activement soutenu le chancelier Willy Brandt dans les années 1970 et farouchement critiqué la réunification dans les années 1990, sans compter ses multiples prises de positions en faveur des opprimés de tous les pays.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/04/13/mort-de-gunter-grass-prix-nobel-de-litterature_4615011_3246.html


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mars 2014

La Résistance en Allemagne

 

70e anniversaire de l’attentat du 20 juillet 1944
Droit à la résistance : la place du 20 juillet dans la mémoire allemande et française
Maison Heinrich Heine
http://www.maison-heinrich-heine.fr/fr/droit-a-la-resistance/

Lundi 17 mars 2014, 19h30
conférence de Wibke Bruhns, Meines Vaters land - Geschichte einer deutschen Familie (Ullstein 2005) / Le Pays de mon père. Histoire d’une famille dans la tourmente du nazisme
(trad. par Daniel Mirsky, Les Arènes 2009)

Mardi 18 mars 2014, 10h-18h30
Nouvelles recherches sur la Résistance en Allemagne

La mémoire du 20 juillet dans les premières années de la République fédérale
Le 20 juillet et la Bundeswehr
La représentation du 20 juillet 1944 au cinéma en République fédérale d’Allemagne
La mémoire de la Résistance en France et des résistances à Hitler en Allemagne. Essai d’étude comparée
La mémoire du 20 juillet 44 en France
Marc Olivier Baruch : Le droit à la résistance aujourd’hui

.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


12 septembre 2013

Les deux mémoires allemandes

 

Composer avec le passé  - Frédéric Lemaitre, Le Monde 11.09.2013
http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/09/11/l-allemagne-compose-avec-son-passe_3475409_3214.html

Dans le rapport au passé, il y a une différence essentielle entre le niveau fédéral et le niveau local.
Au niveau fédéral, le politiquement correct s'impose. On est sous le regard de l'étranger. On insiste sur la rupture avec le passé.
Angela Merkel prononce une centaine de discours par an, on compte sur les doigts d'une main ceux consacrés à l'Histoire. Depuis 2009, elle n’aurait jamais cité Bismarck. A Berlin, la reconstruction du château des Hohenzollern a du mal à attirer des mécènes privés.

En revanche, au niveau local, on ne sent plus libre de ses mouvements. On argumente davantage sur la continuité... On n'ose pas être fier d'être Allemand, mais on ne se gêne pas pour afficher sa fierté saxonne ou bavaroise.

A Dresde, le comité local qui impulsé la restauration de la Frauenkirche a su profiter du patriotisme local des Saxons.
A Leipzig, des dizaines de milliers de figurants se préparent pour commémorer, le 18 octobre, le bicentenaire de la bataille des Nations.
En 2012 , Sound of Heimat un documentaire a eu beaucoup de succès en exploitant les chansons du folklore allemand.


Muriel Rambour, Histoire, mémoire et identité nationale. Un triptyque allemand à l’épreuve des évolutions sociales contemporaines. Temporalités, 05.2006 (cité sur Aggior)
http://temporalites.revues.org/267


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 juillet 2013

L'Allemagne et les capitaux émergents

 

all-bric


Comment les grands pays émergents, Russie en tête, investissent dans les entreprises allemandes

une infographie
dans Courrier International 11.07.2013, provenant du Zeit
http://www.courrie rinternational.com/files/2013/07/1184/1184-Infographie.jpg

source : francoise colomb

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mars 2013

Le nazisme, la société des camps

 

"Wir haben nicht einmal alle Nazi-Lager erfasst"
(Nous n'avons même pas abordé tous les camps nazis) - (source : Nicole)

Die Zeit publie un entretien avec l’historien Geoffrey Megargee
http://www.zeit.de/wissen/geschichte/2013-03/interview-holocaust-studie

Au début de ses recherches, l'historien Geoffrey Megargee pensait trouver 5000 ou 7000 camps et ghettos nazis. Personne n'avait alors songé à en faire l'addition.

Les chercheurs du Holocaust Memorial Museum ont fait l’addition de tous ces lieux de la violence nazie. Ils dénombrent 42 500 lieux de la terreur, « qui servaient à poursuivre des gens, à les forcer au travail, à la torture et la mise à mort ». Et ils ont sans doute fait des oublis.

Les nazis ont créé des camps pour tout. Camps d 'enfermement, camps de concentration, camps d'extermination, ghettos, mais aussi camps pour travailleurs forcés, maisons pour juifs, centres de prostitution forcée, camps pour enfants évacués, camps pour les Allemands ethniques qui s'établissaient comme colons en Pologne, camps pour les travailleurs sur les chantiers d’autoroutes… Sans oublier les camps pour les soldats, les camps pour les SS, les jeunesses hitlériennes et tous les autres.
« Le nazisme, c’est une société de camps » conclut Geoffrey Megargee

dans l'article, une carte des ghettos en Europe orientale (plus de mille) - The New York Times :
http://www.zeit.de/wissen/geschichte/2013-03/ghetto-map-nyt.jpg


naz-camps

Carte des camps nazis (détail - The NYT))
http://www.zeit.de/wissen/geschichte/2013-03/nyt-sscampmap.jpg
Diese Karte, erstellt von der New York Times, zeigt große Konzentrationslager und bisher kaum bekannte SS-Lager.
Autres cartes, dont Belin 1983 : http://clioweb.free.fr/camps/cartescamps.htm


Wolfgang BENZ / Barbara DISTEL, Der Ort des Terrors.
Geschichte der nationalsozialistischen Konzentrationslager, 9 volumes, C.H.Beck, 2005-2010
1 : Die Organisation des Terrors,
2 : Frühe Lager, Dachau, Emslandlager,
3 : Sachsenhausen, Buchenwald,
4 : Flossenbürg, Mauthausen, Ravensbrück,
5 : Hinzert, Auschwitz, Neuengamme,
6 : Natzweiler, Groß-Rosen, Stutthof,
7 : Wewelsburg, Majdanek, Arbeitsdorf, Herzogenbusch (Vught), Bergen-Belsen, Mittelbau-Dora,
8 : Riga. Warschau. Kaunas. Vaivara. Plaszów. Klooga. Chelmo. Belzec. Treblinka. Sobibor
9 : Arbeitserziehungslager, Ghettos, Jugendschutzlager, Polizeihaftlager, Sonderlager, Zigeunerlager, Zwangsarbeitslager


- Version Le Figaro 05.03.2013 : 42.500 camps de toutes sortes auraient été construits de 1933 à 1945, selon une enquête récente du Mémorial de la Shoah à Washington.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/03/05/


.

 

Posté par clioweb à 19:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 novembre 2012

L'Allemagne en mal de mères


L’Allemagne a le mal de mères - Libération Grand Angle 12.11.2012
http://www.liberation.fr/monde/2012/11/12/l-allemagne-a-le-mal-de-meres_859923

Un taux de 8 naissances pour 1000 habitants, le taux le plus bas du monde. «Un quart des diplômées de l’enseignement supérieur n’ont pas d’enfant, alors que ce pourcentage n’est que de 15% chez celles qui se sont arrêtées au bac.»

« Avec un budget de 195 milliards d’euros par an, la politique familiale allemande est aujourd’hui l’une des plus coûteuses au monde. Elle aligne quelque 160 mesures supposées encourager la natalité ... ces mesures sont parfois contradictoires : ainsi, le gouvernement soutient le développement des crèches... mais en même temps il instaure une prime aux fourneaux ».

Posté par clioweb à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 octobre 2012

Pierre Ayçoberry (1925-2012)

 

Aycoberry

Pierre Ayçoberry, site babelio


Pierre Ayçoberry
« Normalien, agrégé d'histoire, docteur ès lettres, Pierre Ayçoberry est spécialiste de l'Allemagne contemporaine et un grand connaisseur français du national-socialisme. Il s'oppose notamment à l'idée que l'accession de Hitler au pouvoir ne serait due qu'aux répercussions de la crise économique de 1929. Le NSDAP, dont les résultats aux élections de décembre 1932 étaient en recul, n'a jamais atteint la majorité absolue au Reichstag ».
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Ayçoberry


En 1996 il traite la question de la question du négationnisme
pour le Cercle d'étude de la déportation et de la shoah (source NM)
http://aphgcaen.free.fr/cercle.htm#nega



- Nécrologie écrite par Patrick Fridenson pour Le Monde Carnet 28.11.2012
http://www.lemonde.fr/disparitions/

« Les deux ouvrages qui le firent connaître du grand public sont ceux consacrés au nazisme.

Le premier, La Question nazie. Essai sur les interprétations du national-socialisme 1922-1975 (Points Seuil 1979), était une entreprise doublement pionnière. Il intervenait alors que très peu d'historiens français se risquaient à étudier cette période. Il exposait les considérables révisions d'interprétation auxquelles un phénomène aussi majeur que le totalitarisme peut donner lieu chez les politistes, les sociologues et les historiens. Il devint immédiatement un classique et fut même plagié par un professeur à la Sorbonne.

Le second livre - La Société allemande sous le IIIe Reich, 1933-1945 (Points Seuil 1998) - conclut à la surestimation de la crise économique mondiale avec l'arrivée des nazis au pouvoir et fit voler en éclats la thèse de la passivité de l'opinion publique face à la dictature ».


.

Posté par clioweb à 11:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,