30 décembre 2016

Internet et les émotions 2.0

 

Dominique Cardon, Internet et les émotions 2.0, la Grande Table 28.12.2016
http://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/internet-raison-et-sentiments


Sur internet, les échanges les plus fréquents sont de l'ordre de la sociabilité,
de la conversation de bistro. Le dire est plus important que ce qui est dit
Quand les médias reprennent ces propos de bistro, ils leur donnent une légitimité et une audience
qu'ils n'auraient pas sur les seuls médias sociaux.

Ne pas se limiter à une opposition entre ceux qui savent, ceux qui sont crédules.
Il n'y a pas deux publics, un de la raison, un de la provocation et de l'outrance.


Les algorithmes sont conçus dans un intérêt commercial. L'internaute clique davantage sur ce qu'il connaît déjà.
Le principal filtre, c'est le choix de ses contacts, et donc de ce qu'on va accepter de lire.
Les algos prédisent un avenir qui est la reproduction de nos comportements passés.
Ils nous donnent ce que nous avons déjà fait, ils s'ccupent de nos pratiques réelles,
pas de nos désirs et de nos représentations (regarder Arte ou un film commercial US ?)
Il serait possible de paramétrer autrement les algorithmes, de valoriser la curiosité,
de prendre davantage en compte les souhaits et les désirs.

Internet et la crise de la réprésentation ?
La richesse du web est exceptionnelle. Il autorise des formes multiples d'expression et de mobilisation.
La société civile produit du commun, du politique. Encore faudrait-il que le personnel politique s'en saisisse
et s'en serve lors de l'élaboration des programmes électoraux.


.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 novembre 2016

Casilli : Les tâcherons du clic

 

- Google and Facebook moved Tuesday to cut off advertising revenue to fake news sites,
after a wave of criticism over the role misinformation played in the US presidential election - AFP
http://www.yahoo.com/news/fake-us-election-news-outshone-real-facebook-report-010322135.html

Paul Horner, the 38-year-old impresario of a Facebook fake-news empire - Washington Post, 17.11.2016
http://www.washingtonpost.com/news/the-intersect/wp/2016/11/17/facebook-fake-news-writer-i-think-donald-trump-is-in-the-white-house-because-of-me/


La bulle algorithmique cache la forêt des intérêts financiers
Le cas de Peter Thiel (paypal) et des contrats en faveur de Palantir
http://medium.com/@maliciarogue/la-bulle-algorithmique-cache-laforet


Antonio A. Casilli,
« Qui a fait élire Trump ? Pas les algorithmes, mais des millions de “tâcherons du clic” sous-payés », 17.11.2016
http://www.casilli.fr/2016/11/17/qui-a-fait-elire-trump-pas-les-algorithmes-mais-des-millions-de-tacherons-du-clic-sous-payes/

Is oDesk a global marketplace?
Visualizing the geographies of digital work,
Etude de l’Oxford Internet Institute (13.04.2015) sur les nouvelles formes d’inégalités planétaires.
Les pays du Sud deviennent les producteurs de micro-tâches pour les pays du Nord
http://cii.oii.ox.ac.uk/2015/04/13/is-odesk-a-global-marketplace-visualizing-the-geographies-of-digital-work/


Sessins Pompeo Flyn - Guardian 18.11.2016
Hawkish trio – Jeff Sessions as attorney general, Mike Pompeo as CIA chief
and Michael Flynn as national security adviser – have made inflammatory statements
about race relations, immigration, Islam and the use of torture
For liberals, these appointments will « undo decades of progress ».
They appeared to confirm some of their darkest fears about the incoming Trump administration
https://www.theguardian.com/us-news/2016/nov/18/trump-cabinet-appointments-sessions-pompeo-flynn


Op-Ed: How Provocation Works and How to Respond
Joshua Cole  The Michigan Daily 13.11.2016 (source aggior)
http://www.michigandaily.com/section/viewpoints/op-ed-how-provocation-works-and-how-respond




.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 septembre 2016

Les algorithmes enferment

 

- Sur internet, l'invisible propagande des algorithmes, Le Monde 15.09.2016
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/09/15/sur-internet-l-invisible-propagande-des-algorithmes_4998063_3232.html

Sur Google et Facebook, les algorithmes sélectionnent liens et informations en fonction des profils des internautes. Au risque de les enfermer dans un cocon intellectuel. Les médias sociaux traitent les internautes en consommateurs, pas en citoyens soucieux de dialogue et d’information pluraliste.
Il est urgent d’ouvrir les boites noires des algorithmes.


- La techno bouleverse-t-elle notre rapport aux faits ? Internetactu, 16.09.2016
http://www.internetactu.net/2016/09/16/comment-la-techno-bouleverse-t-elle-notre-rapport-aux-faits/


Hubert Guillaud commente l’article de Katharine Viner (Guardian 12.07.2016).
Il cite également de nombreuses autres analyses, dans le New York Times, le New Scientist, Salon, FastCoExist.

Les organes de presse ne contrôlent plus la diffusion de leurs contenus

Pour Rushkoff, la TV aurait crée une société plus ouverte, plus globale, alors que le numérique enfermerait les internautes, favorisant des visions nationalistes. « La personnalisation de l’information que permet le numérique développe un rapport au monde émotionnel voire passionnel qui n’aide certainement pas beaucoup à faire société »

La technologie peut-elle redonner du poids à une lecture critique ?
(vérification des faits, analyse des arguments utilisés, cartographie des controverses, etc...)

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 août 2016

D. Cardon : critique des algorithmes

 

cardon-brest2016

Conférence de Dominique Cardon à Brest, dans les locaux de Télécom Bretagne
pour le Forum des usages coopératifs 08.07.2016
http://www.lemag-numerique.com/2016/07/transitions3-comprendre-algorithmes-enjeu-citoyen-9138



extrait :
« Nous sommes entrés dans un monde calculé » « qui nous aspire ».
Il est possible de se débrancher.

Une autre manière de résister est de « lutter contre ses propres régularités ».
Ou de produire de « fausses traces qui déroutent les calculs ».
Dans tous les cas, « un regard critique sur les algorithmes » s'impose.


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 avril 2016

RDE : les Edtech dans le monde

 

Le tour du monde des Edtech, Rue des écoles, 24.04.2016
http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/le-tour-du-monde-des-edtech


Svenia Busson, Audrey Jarre, 2 étudiantes d'HEC se sont intéressées
à la mise en place des technologies éducatives dans 6 pays
http://www.edtechworldtour.com/

2 rapports de Think Tanks
Terra Nova : L'école sous algorithmes
http://tnova.fr/etudes/l-ecole-sous-algorithmes
http://tnova.fr/system/contents/files/000/001/142/original/10032016_-_L'_cole_sous_algorithmes.pdf

Le rapport de Terra Nova (15 pages) souligne le poids pris par la technique dans la gestion des décisions pour l'Education,
ainsi que le succès d'applications commerciales qui reposent sur le pillage des données personnelles.

Terra Nova suggère de « reprendre la main :
- développer dans le monde de l’éducation une culture numérique qui permette à chacun
d’être, dans la mesure du possible, maître des outils qu’il emploie ;
- construire l’environnement juridique permettant à la puissance publique de définir les cahiers
des charges des logiciels dont elle a besoin ;
- enfin, permettre le contrôle, par le politique et par le citoyen, des dispositifs numériques et de
la façon dont ils atteignent, ou non, les objectifs qui leur auront été assignés ».


Institut Montaigne : Le numérique pour réussir dès l'école primaire
http://www.institutmontaigne.org/fr/publications/le-numerique-pour-reussir-des-lecole-primaire
http://www.institutmontaigne.org/res/files/publications/le_numerique_pour_reussir_des_l_ecole_primaire_institut_montaigne_rapport_mars2016.pdf

En face, l'Institut Montaigne a bcp mobilisé et livre un rapport de 142 pages

L'institut a l'ambition de diviser par 2 le taux d'échec,
notamment en exploitant le temps hors école,
et en utilisant la technologie pour une inidividualisation massive de l'enseignement,

Il suggère de repenser la formation des profs :
« 6 - Inciter les enseignants à innover et à développer leur créativité en facilitant leur ouverture à la recherche et au monde de l’entreprise »
«  Sécuriser les enseignants sur leurs productions innovantes et leur permettre plus facilement d'exercer une activité secondaire (favoriser le statut d’auto-entrepreneur) ».


Micro-schools et Alt-school, dont Brooklyn
http://www.newyorker.com/magazine/2016/03/07/altschools-disrupted-education
http://educationnext.org/rise-micro-schools/
http://www.nytimes.com/2015/12/06/nyregion/in-the-spirit-of-mark-zuckerberg-an-experimental-school-in-brooklyn.html
http://nypost.com/2015/10/17/is-this-mark-zuckerberg-funded-school-the-future-of-education/

 

Dans ces regards extérieurs sur l'Ecole,
accent très utile sur l'importance majeure des relations entre prof et élève,
sur l'équilibre entre travail en groupe
et tentation de l'individualisation et du traçage (en partie facilitée par la technologie) 

Forte pression vers la privatisation :
. Intérêt des startups pour le marché du périscolaire (et du scolaire).
. Exploitation marchande possible des données personnelles
lors de l'utilisation d'applications mises à disposition par les FMN américaines.

Evocation de nouveaux types d'école aux USA, les micro-schools
(Philippe Meirieu a fait des propositions pour le collège)


A compléter par la réflexion des éducateurs,
par exemple André Tricot (Toulouse) à Cenon ou à Nancy
http://clioweb.canalblog.com/tag/tricot

ou Jean-François Cerisier (Poitiers) lors de la Concertation de 2015 sur L'Ecole numérique
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/03/04/31641574.html

 

.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30 janvier 2016

Bayart : Le web et l'enfermement

 

Dans l'émission Les Matins du 29.01.2016, à partir d'1h52,
Politique et numérique : les connexions dangereuses ?
avec Benoït Thieulin (CNNum) et Benjamin Bayart (La quadrature).

Le site web de F-Culture a été bouleversé.
La lecture est encore plus émiettée que dans l'interface 2010
Dommage que cette partie de l'émission ne soit pas documentée ni écoutable séparément.


Thieulin se félicite de la loi République numérique votée en première lecture par l'Assemblée.
Il suggère de mesurer la loyauté des plateformes
et de créer une agence de notations pour mesurer l'impact des api et des algorithmes.


vers 1h58 -
Bayart ne le suit pas sur ce terrain.

Il mentionne l'ouvrage de Dominique Cardon,
A quoi rêvent les algorithmes - Nos vies à l'heure des big data - Seuil 2015
http://www.liberation.fr/debats/2015/10/09/dominique-cardon-en-calculant-nos-traces-les-algorithmes-reproduisent-les-inegalites-entre-les-indiv_1400735

BB se méfie des mots utilisés dans les médias quand ils ne sont pas compris par le grand public.

Le biais existe, il conduit à une vision faussée : si vous racontez vos vacances sur Facebook,
seuls ceux qui acceptent FB pourront y accéder (et engraisser Zuckerberg - 12 dollars par utilisateur actif écrit Libération)
D'une manière générale, BB dénonce l'enfermement des internautes par les grands systèmes clos
(les jardins fermés écrivait Olivier Ertzscheid).
Il cite la posture pudibonde de l'Apple store (FB en est aussi)
Ces plateformes ne sont pas là pour faire de l'internaute un être de raison et éclairé,
mais pour vendre le maximum de publicité ciblée et engranger des profits énormes
(cf. Facebook affole les compteurs, Libération Ecrans à nouveau).

Il existe des alternatives qui font le même travail,
mais encore faut-il que les internautes les adoptent
au lieu de plébisciter au quotidien les plateformes des multinationales US.

Wikipedia, c'est un cas où le modèle contributif a éclipsé tous les autres (Universalis, le Quid).
Sans recours à la publicité.
C'est le seul qui répond aux attentes des internautes, qui permet les mises à jour permanentes,
et qui montre ce qu'Internet permet quand il n'est pas centralisé pour le profit d'une multinationale.




Benjamin Bayart, Internet, rente et copyright - liberté et censure - Neutralité du Net
http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/benjamin-bayart-internet-rente-et-42595

2011 : Benjamin Bayart: protéger la biodiversité du Net
http://owni.fr/2011/08/10/benjamin-bayart-proteger-la-biodiversite-du-net/

RMMl 2007 : Apple et le Minitel 2.0
http://www.360emedia.fr/2010/04/22/au-fait-cest-quoi-le-minitel-2-0/

02.2014 - La surveillance généralisée, Benjamin Bayart, entretien La Taverne des Pirates
http://wiki.april.org/w/La_surveillance_g%C3%A9n%C3%A9ralis%C3%A9e_-_B._Bayart_-_La_Taverne_des_Pirates

 

 .
.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2015

D Cardon : A quoi rêvent les algorithmes ?

 

 
A quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l'heure des big data (Seuil/La République des idées)
Dominique Cardon, l'auteur est l'invité de La Suite dans les idées 03.10.2015.
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-etant-donnees-la-revolution-sociale-des-big-data-2015-10-03
extraits de l'introduction : http://tinyurl.com/cardon-gbooks

3,3 Mds de requêtes sur les 30 000 Mds de pages indexées par G
350 M de photos et 4,5 mds de likes distribués sur FB
144 Mds d'emails entre 3 Mds d'internautes
Tous les 2 jours, nous produisons l’équivalent de ce que toute l’humanité a archivé depuis la naissance de l’écriture.

Face à cette accumulation de données, les algorithmes sont utilisés pour classer le big data et prédire notre avenir.
« La révolution n’est pas dans cette incroyable production et accumulation de données, mais dans la capacité et la manière de les calculer, de les trier et les organiser au point de façonner une grande partie des cadres cognitifs et culturels de nos sociétés nouvelles, des sociétés de comportements. Il est donc plus que l'heure d'ouvrir la boite noire des algorithmes ».
D. Cardon propose de politiser les algorithmes, d’ouvrir la boite noire de leur fonctionnement.


Il distingue 4 manières de mesurer la réputation :
- Compter les clics et la popularité    (à la manière des chiffres très imprécis de la mesure d’audience des médias,
    pour vendre la pub aux marchands)
- Tenir compte de la notoriété de ceux qui font les liens d’une page web (Google)
- Mesurer les likes, les retweets (l’affinité passant avant la qualité du contenu - Twitter, Facebook)
- Traiter les traces laissées par les internautes, avec une naïveté : estimer que le volume des données va garantir la validité des résultats, sans se soucier de l’intérêt et de la pertinence de la question posée. Le principe c’est de prédire les comportements à partir des conduites antérieures.


cardon-algos



.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 avril 2015

Affordance : Du web ouvert aux jardins fermés

 

net-layers-46     net-layers-78

Olivier Ertzscheid, du web ouvert aux jardins fermés
Une présentation en forme de synthèse, pour un forum des médias au lycée LdV de Montaigu.
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/03/du-web-ouvert-aux-jardins-fermes.html
http://affordance.typepad.com

- « Nous suivons les lois de chaque pays, mais nous ne laissons jamais un pays ou un groupe de gens dicter
ce que les gens peuvent partager à travers le monde
».
Mark Zuckerberg 9 Janvier 2015.

A partir des censures récentes (L'Origine du monde, le tableau de Courbet), des propos qui sont suivi le 7 janvier 2015,
Olivier Ertzscheid voit dans cette affirmation la volonté d’un patron de multinationale de se placer au-dessus des lois.


- Il développe son analyse dans le billet Politique des algorithmes
Les multinationales s'abritent derrière le code pour prendre des décisions dangereuses pour les libertés publiques.
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/politique-des-algorithmes/

- Lutter contre la haine sur internet
dont La bonne loi, la brute réglementaire et le truand du code
Ne pas imiter les USA de GW Bush, ne pas laisser l'arbitraire administratif supplanter le droit et les tribunaux
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/02/lutter-contre-la-haine-sur-internet.html


- Du web ouvert aux jardins fermés
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/03/du-web-ouvert-aux-jardins-fermes.html


(selon Olivier Ertzscheid, le web des pionniers a été une parenthèse : il a bénéficié d’un désintérêt initial des marchands,
d’une indifférence des Etats, et de l'inclination des ingénieurs à développer des systèmes ouverts et simples.
Il cite Breuce Schneier https://www.techdirt.com/
Depuis, le web est devenu un support commercial comme les autres,
les plate-formes privées disposent d’un public captif,
(et elles se sont dotées d’une puissance financière redoutable).

Alors face à cette privatisation rampante, que faire, individuellement ou collectivement ?
Olivier Ertzscheid milite en faveur de « l’ouverture » des algorithmes (cf. la composition du Coca ?)


A La Quadrature, d’autres militants se battent aussi pour défendre les libertés.
Ils se mobilisent en ce moment contre le projet de loi sur le renseignement qui arrive en débats au Parlement.
http://www.laquadrature.net/fr/surveillance


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 février 2015

OE : Combattre la haine sur internet

 

2e Convention nationale du CRIF : combattre la menace antisémite
Prendre la mesure des menaces
Menaces contre les pratiques religieuses
Peut-on guérir de l'antisemitisme ?
Comment lutter contre la haine sur internet ?


Olivier Ertzscheid aurait dû y intervenir. Il a mis en ligne le texte et les diapos préparées
Lutter contre la haine sur internet
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/02/lutter-contre-la-haine-sur-internet.html

Selon lui, « il n'y a pas de discours type de la haine. A quelques rares exceptions qui font l'unanimité, comme la diffusion de ces vidéos de décapitation ou les insultes ouvertement racistes, la plupart des cas qui posent problème ne sont des discours de haine qu'au regard de certains contextes ou de certaines communautés : c'est le cas des caricatures du prophète, c'est aussi le cas de certaines "blagues" accolées au hashtag #UnBonJuif ».

« Ces discours de haine sur internet obéissent à des logiques propres qui tournent autour de 4 effets contre-intuitifs : l’effet petit pois, l’effet miroir, l’effet Streisand (la demande de suppression dope l’audience), l’effet cigogne (confondre corrélation et causalité) »

« La question essentielle est alors de savoir qui décide de laisser diffuser ces contenus, et surtout sur quels critères... »
« Pour Olivier Ertzscheid, le vrai problème, c’est une déclaration arrogante de Mark Zuckerberg qui place, de facto, sa plateforme au-dessus et à l'extérieur des lois : « nous ne laissons jamais un pays ou un groupe de gens dicter ce que les gens peuvent partager à travers le monde »».

OE estime qu'il faut en finir avec l’opacité et « imposer aux plates-formes comme Facebook ou Twitter de rendre publique la partie du code (algorithmes) qui détermine les choix d’éditorialisation »


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 avril 2014

Forum Libération Rennes 2014

 

Forum Libération Rennes 2014
Les 11 et 12 avril, Libé s'installe à Rennes pour penser 2030 en 40 débats
http://www.liberation.fr/forum-rennes-2014-2030,100377

en vidéo, sur TVR :
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/04/11/suivez-les-debats-du-forum-de-rennes-2030-en-video_994322


Parmi les sujets abordés :
Hélène Miard-Delacroix : Non, l'histoire ne se répète pas
Robert Badinter : La justice de 2030 sera féminisée et numérisée
Anthony Bouthelier : Et si c’était l’Europe qui avait besoin de l’Afrique ?
Enki Bilal : L'aventure robotique est extraordinaire, mais dangereuse

2030 : comment le numérique va continuer à bouleverser nos vies
Antoinette Rouvroy : Quand les algorithmes décident à notre place
Anne-Marie Kermarrec : Un algorithme, ça n’a rien d’intelligent!
Alain Juillet : Les trois menaces du monde numérique (la fracture numérique, la surveillance et l'usurpation d'identité)
Okhin : Le contrôle d'Internet, un poison pour notre société

« Penser le futur, c'est libérer l'imaginaire »

NB : pour un journal dont la survie semble en cause, Penser 2030, est-ce la priorité majeure ?


Rappels :
En 2011, non-débat entre Nora et Lanzmann
http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/04/17/20913474.html
Les audios de 2012 :
http://metropole.rennes.fr/viva-cites/conferences/le-forum-libe/2012-pouvoir-et-responsabilites/
Les audios de 2013 :
http://metropole.rennes.fr/viva-cites/conferences/le-forum-libe/2013-la-confiance-regne/

 

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,