19 avril 2011

Fukushima, l'autre Tchernobyl

- Fukushima : 9 mois pour maîtriser les réacteurs. (Seulement 9 mois ?) - 17/04

- Fukushima : Des robots mesurent les radiations à l'intérieur de deux réacteurs
2 articles à lire sur En quête de science, le blog de Michel Alberganti

http://www.franceculture.com/personne-michel-alberganti.html

Tepco a enfin eu recours à des robots, peut-être américains pour mesurer la radioactivité à l'intérieur des réacteurs 1 et 3, dimanche 17 avril 2011

Dans le réacteur n°3, le taux limiterait à moins de 5 heures la durée d'exposition des salariés pour atteindre la limite fixée par les autorités nipponnes: 250 millisieverts, soit 2,5 fois la dose internationale de 100 millisieverts.

« Pour les liquidateurs, la nouvelle n'est pas forcément bonne. Ils appartiennent en effet à des sous-traitants de Tepco, voire des soustraitants de sous-traitants. Leur situation est donc particulièrement précaire, ce qui ne garantit guère leur sécurité. Cette situation souligne à quel point le fait d'avoir laissé à Tepco le soin de réparer la centrale met en danger la vie des liquidateurs ».

l'émission Science Publique (F-C)
http://www.franceculture.com/emission-science-publique.html-0
Le blog En quête de science
http://www.franceculture.com/blog-en-quete-de-science.html
les flux
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10192.xml
http://www.franceculture.com/personne/279381/rss


.
Fukushima : le plan pour en sortir,
sur Sciences2, le blog de Sylvestre Huet 18/04, 15 h
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/index.rdf

Plusieurs adresses données dans les commentaires dont
http://www.japanquakemap.com/

.
Fukushima : encore neuf mois d’angoisse - Libération 18/04/2011
5 semaines après la catastrophe, Tepco communique sur un calendrier :
(au moins) de 3 à 6 mois pour voir la radioactivité commencer à diminuer (les journaux optimistes retiennent trois mois)
(au moins) de six à neuf mois pour couvrir les bâtiments des réacteurs 1, 3 et 4...
décodage par Libération : Les autorités japonaises exigeaient que Tepco présente enfin un calendrier de sortie de crise

.
Fukushima, l’autre Tchernobyl

Point de vue du sociologue Frédérick Lemarchand, coauteur du "Dictionnaire des risques" (Armand Colin, 2007).

Extraits :
« Si la catastrophe de Tchernobyl a pu être étouffée sous la pression du lobby nucléaire, et avec elle, le cri des habitants des zones contaminées, il en va tout autrement de l'histoire japonaise... »

« Ce que m'ont appris les survivants de Tchernobyl est qu'il n'existe aucun retour à la normale possible après une pollution nucléaire de grande ampleur ». 

« Avec Tchernobyl et Fukushima, nous avons affaire à des installations industrielles ordinaires, destinées à accroître le bien-être social global - c'est du moins le discours qui servit de justification à leur promotion. C'est pourquoi ces événements nous invitent à questionner nos choix de société, nos choix technologiques et énergétiques, en bref, notre modèle de société ».

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/18/fukushima-l-autre-tchernobyl_1509365_3232.html


- Dans On n'est pas couché, Allègre a continué de sévir :
il veut mettre des ""petits"" réacteurs nucléaires partout...
D'autres préfèrent le gaz de shit...:-):-)
http://tinyurl.com/ruquier-allegre

 

 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,