28 juillet 2022

Alain Hugon, AHMUF

 

Disparition d’Alain Hugon  -  Stéphane Haffemayer - AHMUF · Publié 28/07/2022

https://ahmuf.hypotheses.org/10488

 
  Chères et chers collègues,

J’ai l’immense tristesse de vous faire part du décès d’Alain Hugon le 23 juillet 2022. Ceux qui ont eu la chance de le connaître, n’oublieront jamais son tempérament chaleureux, son esprit vif et son humour, son engagement déterminé dans la défense de l’enseignement universitaire, dans la création et la diffusion du savoir.

Sa passion pour une histoire renouvelée le poussait à apprendre de nouvelles langues pour en découvrir les archives : après l’espagnol, l’italien et l’anglais, il s’était remis au russe, pour occuper encore un peu plus le temps d’une retraite qu’il s’apprêtait à prendre.
C’était un porteur de projet par excellence, comme ce beau projet ANR Culture des Révoltes et Révolutions (2014-2017), qui fut un tournant dans l’historiographie.

Plusieurs de ses ouvrages sont devenus des classiques de l’enseignement universitaire :

– L’Espagne du XVIe siècle au XVIIIe siècle (2000)

– Rivalités européennes et hégémonie mondiale : modèles politiques, conflits militaires et négociations diplomatiques (XVIe-XVIIIe) (2002),

– Au service du roi catholique : honorables ambassadeurs et divins espions :
       
       représentation diplomatique et service secret dans les relations hispano-françaises de 1598 à 1635 (2004)

– Naples insurgée (1647-1648) : de l’événement à la mémoire (2011)

– Philippe IV : le siècle de Vélasquez (2014)

– La grande migration : de l’Espagne à l’Amérique, 1492-1700 (2019).

S’y ajoutent de très nombreuses publications collectives.


Alain était un ami généreux toujours prêt à se lancer dans un nouveau projet.

Sa disparition brutale est une grande perte pour ses collègues, ses étudiants, ses amis, sa famille.

Cordialement

Stéphane Haffemayer

Professeur d’histoire moderne

U Rouen-Normandie

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


04 janvier 2016

L'IHRF n'existe plus...

 

ihrf-derniere

L'équipe de l'IHRF vous souhaite une bonne fin d'année pour la dernière fois mais vous dit à très vite.

 

« Depuis le 1er janvier 2016, l’UMS (Unité Mixte de Service) qui portait l’IHRF n’existe plus.
Ni juridiquement, ni financièrement, l’IHRF n’a d’existence désormais, pour le moment.
Ainsi en a décidé le CNRS. »

« N’ayant jamais cru que l’affaiblissement d’une branche active des sciences humaines pouvait renforcer un autre pan de la recherche, je demeure fort inquiet sur cette politique…
L’IHRF doit-il disparaître au nom d'une gouvernance sobre et calculatrice ? »
Pierre Serna, Un nouveau statut pour l’IHRF (?), AHMUF, 02.01.2016
http://ahmuf.hypotheses.org/4333

autre version sur le site du CVUH :
http://cvuh.blogspot.fr/2016/01/quel-avenir-pour-lihrf.html


- L’Institut d’Histoire de la Révolution française peut-il cesser d’exister ? Jean-Clément Martin, blog Médiapart, 04.01.2016
http://blogs.mediapart.fr/jean-clement-martin

- Guillaume Mazeau (FB) : « Je pense que l'institution telle qu'elle est aujourd'hui doit sans doute évoluer, mais que la disparition d'un laboratoire indépendant sur les Etudes révolutionnaires, dûment financé est, à long terme, une grave erreur ».


- L’Institut d’Histoire de la Révolution française a été fondé en 1937 par Georges Lefebvre
L'article de Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_d'histoire_de_la_Révolution_française

[ Cette décision ne vient pas de la droite ou l'extrême droite.
Elle a été prise alors que le PS contrôle l'exécutif et l'assemblée.
C'est profondément regrettable.]


- Georges Lefebvre au travail. Le travail de Georges Lefebvre
un exemple d'une journée d'études organisée par l'IHRF le 11 septembre 2009

dont un échange vif à propos de l'exploitation des Archives parlementaires
numérisées par Google Livres, en accès libre pendant qq mois
voir les actes dans La Révolution française, 2 - 2010
http://lrf.revues.org/146

Timothy Tackett et Nicolas Déplanche, « L’idée du « complot » dans l’œuvre de Georges Lefebvre :
une remise en cause à partir d’une nouvelle source », La Révolution française http://lrf.revues.org/171
Voir aussi http://ahrf.revues.org/1298

 

ihrf

 

.
.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 janvier 2015

Charlie : réactions des historiens

 

- Contre la barbarie, pour la liberté d'expression
Paris, le 8 janvier 2015

L’APHG (Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie) est profondément indignée par l’attentat et les assassinats commis à Paris au siège de Charlie Hebdo. Elle exprime toute sa solidarité avec les journalistes et l’équipe de Charlie Hebdo, avec les policiers et son soutien à toutes les familles des victimes [de ce terrorisme].
Très attachée à la liberté d’expression, à l’esprit critique, elle rappelle l’importance de nos disciplines, l’Histoire et la Géographie, pour enseigner à l’école les valeurs de la République, pour promouvoir [la liberté, l'égalité, la fraternité, la laïcité et la tolérance]
http://www.aphg.fr/Contre-la-barbarie-pour-la-liberte


- Le bureau de l'AHCESR (Historiens contemporanéistes)
réagissant face au massacre perpétré au siège du journal Charlie Hebdo, a adopté la motion suivante :

« La liberté d'expression constitue le coeur de la démocratie. Tous ceux qui, par la répression étatique ou par la violence des armes, s'efforcent de la tuer portent un même nom : fascistes.

En assassinant Charlie Hebdo, les auteurs du massacre du 7 janvier 2015 s'inscrivent dans la longue généalogie des anti-Lumières. Activant les bûchers, fusillant la pensée libre, remplissant les bagnes, ils ont en commun, qu'ils soient laïcs ou religieux, de vouloir imposer un totalitarisme idéologique.

Nous, historiens contemporanéistes, rappelons ici le droit inaliénable de chacun à la liberté d'expression. Et nous appelons nos collègues à se joindre aux manifestations organisées le dimanche 11 janvier 2015 à travers toute la France".
Jean-Claude Caron, président, et les membres du bureau de l'AHCESR : Julie d'Andurain, Noëlline Castagnez, Carole Christen, Jean El Gammal, Claire Lemercier, Clément Thibaud.
http://ahcesr.hypotheses.org/402


- AHMUF (Historiens Modernistes):
http://ahmuf.hypotheses.org/3335

Plusieurs de nos collègues ont exprimé leur tristesse et leur colère après les assassinats commis mercredi et vendredi.
Au nom de tous les historiens modernistes, le bureau de l'AHMUF s'associe à l'émotion suscitée par ces actes terroristes.
Ils viennent s'ajouter à d'autres et, cette fois, ils s'attaquent à des journalistes et à des dessinateurs qui ont choisi l'humour pour s'exprimer.
Par notre travail d'historiens, nous savons que nous ne sommes rien sans la liberté d'expression qui nous permet d'étudier, de réfléchir et d'écrire.
Les historiens modernistes expriment leur solidarité avec ces héros qui ont continué leur métier malgré les menaces et les intimidations.
Les assassins mettent en cause la liberté, la démocratie et l'ordre public, fondements de notre république.

Les modernistes appellent à une vigilance de tous les instants pour lutter contre cette déstabilisation qui met en danger notre société.
Ils expriment aussi leur compassion pour les victimes de l'attentat antisémite et pour les policiers tués.
Comme universitaires et enseignants, nous devons contribuer à lutter contre cet embrigadement de la jeunesse.

Pour le bureau de l'AHMUF
Nicolas Le Roux et Lucien Bély

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,