07 octobre 2015

O. Ertzscheid et le bal des faux-culs



Les présidents d'université, les données de la science, le bien commun et le bal des faux-culs.
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/10/cpu-bien-commun-bal-faux-cul.html

« Surfant sur la double vague de la prochaine loi Lemaire sur le numérique et de la récente tribune publiée dans Le Monde sur la science comme bien commun, la CPU vient de publier, sur son site, une tribune intitulée : "Les données de la science : un bien commun".
Bien commun ? Vraiment ???

extrait :
« C’est à ces conditions, en intégrant l’ouverture et le partage des données de la science dans le champ démocratique, que la recherche contribuera, en offrant une information éclairée au public, au bien-être des populations et à un développement durable »

O. Ertzscheid propose de réécrire la conclusion de la tribune :

« C'est uniquement si les présidents d'université - qui ont tout pouvoir et toute légitimité pour le faire tout de suite et sans avoir besoin d'un recours à la loi - c'est uniquement si les président d'université créent dans leurs universités un mandat de dépôt obligatoire dans une archive institutionnelle ouverte de tous les articles et données produits par leurs chercheurs pour des travaux partiellement ou totalement financés sur fonds publics, que en effet, ils régleront à la fois le problème de l'escroquerie monopolistique que constitue la rente de certains éditeurs (dont Elsevier), celui des lamentations justifiées de leurs bibliothèques universitaires chaque jour plus exsangues, et qu'ils auront fait ce qu'il faut pour le bien-être des populations, le champ démocratique, le développement durable et tout plein d'autres choses.
L'autre solution consistant à se draper dans la dignité de son incurie assumée en publiant des ... tribunes »

Il conclut : « Quiconque affirme qu'il y a besoin d'une loi pour rendre obligatoire l'accès libre à toute publication scientifique majoritairement financée sur fonds publics est soit un idiot, soit un menteur ».


.

Posté par clioweb à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 septembre 2015

Syrie : Aylan, Galip et Rehan

 

aylan-nifuler-2

« Three-year-old Aylan, five-year-old Galip and their mother, Rehan, were among at least 12 people who died »
The family, Kurdish Syrians, has been refugees in Turkey for three years and previously lived in Damascus
http://www.theguardian.com/world/2015/sep/03/father-drowned-boy-aylan-kurdi-return-syria



aylan-ukpress

Les photos de Nilufer Demir ont été recadrées
http://tinyurl.com/nifuler
et abondamment utilisées le jeudi 3 septembre 2015 dans la presse, surtout étrangère.
Avec un titre très diversifié (Europe divided, Unbearable, It 's Life & Death...)
http://ewn.co.za/-/media/88AF3C434FAD4500B28035E2684167FF.ashx;waad8a28c76c57b163


kos

La famille avait quitté Akyarlar, au sud-ouest de la Turquie, en direction de l'île grecque de Kos

 

dna-03Moyenne
En France, le 3, ce sont les tracteurs qui font l’actualité hexagonale.

aylan-pqr04

Le 4, la presse régionale se rattrape

 

- Pourquoi nous n'avons pas publié la photo d'Aylan -
Johan Hufnagel, Libération 03.09.2015
http://www.liberation.fr/monde/2015/09/03/pourquoi-nous-n-avons-pas-publie-la-photo-d-aylan-kurdi_1375094

- Pourquoi nous avons publié la photo du petit Aylan, Le Monde 06.09.2015
http://makingof.blog.lemonde.fr/2015/09/06/pourquoi-nous-avons-publie-la-photo-du-petit-aylan/



- A la recherche d'Aylan Kurdi, Olivier Ertzscheid, Affordance.info
La photo a disparu de Facebook.
Pourquoi ?
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/09/recherche-aylan-kurdi.html

rappel : 01.09.2015 : Le mur qui efface les migrants

http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/09/le-mur.html

- Aylan Kurdi / Aylan Shenu Mécanique du symbole, André Gunthert
http://imagesociale.fr/2022
une tragédie humaine,
les médias et le commerce de l'émotion
une culture politique et visuelle



- Refugiés dans le monde : 1/3 au Moyen-Orient et au Proche-Orient -
Les décodeurs, Le Monde 03.09.2015 - source JB
http://tinyurl.com/decodeurs-refugies

syriens-decodeurs


d'après l'article, en 2014, 8 M de Syriens ont fui la guerre et sont des réfugiés
ou bien 11,7 M de déplacés (sur une population totale de 23 M)

Chercher la cause de cet exode...
Qu'en pensent les politiques qui dirigent le monde depuis plusieurs années ?


.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

02 septembre 2015

Réfugiés, migrants et murs

 

Le mur qui efface les migrants, Olivier Ertzscheid, Affordance.info 01.09.2015
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/09/le-mur.html

extraits :

- « Les mots ne désignent pas seulement la réalité. Ils décident de notre manière de l'appréhender, de la traiter, et de la documenter ».
« Le migrant n'est ni un réfugié que nous aurions le devoir d'accueillir, ni un immigré venu affoler nos sens patriotiques en mode le bruit et l'odeur »



-  1989, c’est l’année de la chute du mur et de la naissance du web.
« 25 ans plus tard, nous ne savons que construire des murs » ou contempler celui de Facebook vendu depuis 2004.
« En 1989, il y avait environ onze murs, barrières ou clôtures dressés, aujourd'hui, on en compte une cinquantaine », selon Courrier international

- Facebook a publié les photos de quatre cadavres d'enfants sur les plages de Lybie.
« un cadavre d'enfant choque moins la milice du code qu'un sein allaitant »


- « Migrants », la même requête sur Google images, Twitter et Facebook.

La réponse de Google est « saturée de réalité. Celle d’hommes, de femmes et d’enfants en errance et en souffrance » (fuyant la guerre)

Avec Facebook, « la réalité est travestie et édulcorée ». « Le mur de FB a rempli son office : il a retenu, empêché la réalité des migrants d'exister ; il a circonscrit la circulation visuelle de la représentation des migrants, il a permis au milliard de personnes connectées devant ce mur le jeudi 27 août 2015 de regarder ailleurs, de regarder autre chose ».

« Sur la plage de Zouara en Lybie, hier, les enfants dans les vagues étaient terriblement silencieux » écrit Maître Eolas sur Twitter.

refugies-gi

Google Images, « réfugiés » , quelques images sélectionnées...

 

migrants-gi

Google images, « migrants », quelques images sélectionnées

Mutio : « Je suis Charlie, je suis policier, je suis juif, je suis... »
« T'es Migrant, c'est tout » Urtikan.net
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/violences-policieres-contre-les-migrants-a-calais/


.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 août 2015

10 ans de web (2006-2015)



- L'internet libre est-il devenu l'internet du divertissement ? du grain à moudre d'été,  27.07.2015
http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-d-ete-l-internet-libre-est-il-devenu-l-internet-du-divertissement-2015-07
Philippe Aigrain, La Quadrature du Net
Benoît Thieulin, Conseil National du Numérique.
Nicolas Demassieux, directeur d'Orange Labs
Titiou Lecoq, auteur La théorie de la tartine

Le Grain à moudre part du texte du blogueur iranien Hossein Derakhshan.
Il décrit sa redécouverte du web après 6 ans passées en prison.
http://clioweb.canalblog.com/tag/Derakhshan

En 2006, la connexion se faisait à domicile ou au bureau, par ordi.
Aujourd’hui, la connexion peut être permanente (smartphone, medias sociaux, bases de données et big data).

Un succès phénoménal de l''Internet : cf. le succès de Wikipédia, la mise en ligne des bases de donnés, les usages de la photo numérique, la très grande diversité des pratiques, le temps passé, etc.

Les pionniers avaient l’espoir de changer le monde, de ne pas subir la marchandisation et en France, d’échapper au modèle imposé par l’Etat et F-Telecom pour le minitel. Ce rêve a été fracassé : le monde est entré dans le web, la massification s’est faite à l’image de l’humanité, avec ses qualités et ses travers. Le commerce est devenu omniprésent, comme la pub ou le spam : cf. les sujets sélectionnés au quotidien par Télématin.
Le modèle des industries culturelles domine largement : la parole et les profits pour quelques-uns, la téléréalité pour la masse, les coupures publicitaires pour tous.

Le web industriel du capitalisme numérique n’a plus rien à voir avec le web artisanal des pionniers. Les FMN sont expertes en évasion fiscale. Elles exploitent la technologie pour détruire le salariat et les droits sociaux (GAFAM, NATU). Le capitalisme numérique génère des fortunes colossales (Bill Gates, Larry Page, Serge Brin, Mark Zuckerberg, Steve Jobs, etc.)
(sur le capitalisme de surveillance, cf. les analyses d’Olivier Ertzscheid sur le blog Affordance.info)
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/politique-des-algorithmes/

La dépolitisation est efficace : tous les enjeux sensibles sont habillés d’une apparence technique (cf. la neutralité du net, la protection des données personnelles, le droit à l’oubli, le refus des pseudos chez Facebook...).
Aucun débat public d’envergure n’est possible (cf. l’insuffisance de la mobilisation contre le Patriot Act à la française). Cet échec ressemble à un autre : l’incapacité à faire changer les choix politiques de l’Europe ultra-libérale actuelle. Cela n'empêche pas Thieulin de plaider en faveur d’une repolitisation de ces enjeux.


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 août 2015

Le capitalisme de la surveillance

 

Du droit à l'oubli au capitalisme de la surveillance. Affordance.info 07.08.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/08/droit-a-loubli-capitalisme-surveillance.html


Pour Olivier Ertzscheid, le « droit à l'oubli » est une imposture lexicale. Il s'agit en fait d'un « droit au déréférencement ».
Il mentionne les rhétoriques utilisées par Google, aussi bien pour contourner ce déférencement que pour accepter la censure chinoise.

OE analyse la dernière initiative de Microsoft : un « identifiant publicitaire unique » (appelons-le IPU) qui vous est attribué à l'activation de Windows 10.
Dans ce « capitalisme de surveillance » (Soshana Zuboff) les réglages de l’utilisateur sont écrasés. Il faut avoir fait des études d’informatique pour réussir à désactiver les options de traçage et garder le contrôle...

Pour OE, 3 grands axes déjà identifiables structureront le futur « Digital Labor »  :
le capitalisme de la surveillance et le contrôle total de la privacy par les FMN du GAFAM
le salariat algorithmique préempté par le modèle d'une partie des NATU (AirB'B et Uber donc)
une nouvelle classe, le cognitariat, et sa version sombre, le lumpen-cognitariat
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/06/les-coolies-de-la-pop-economie.html

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


02 juillet 2015

Boyer : les Grecs servent de bouc émissaire

 

- Robert Boyer : « Face à l’UE, les Grecs ont servi de bouc émissaire », Libération, 30 juin 2015
http://www.liberation.fr/economie/2015/06/30/robert-boyer-face-a-l-ue-les-grecs-ont-servi-de-bouc-emissaire_1340485
http://www.filpac.cgt.fr/spip.php?article10104

Les responsabilités de la crise en cours sont partagées : vision à courte vue de la finance internationale, laxisme de l'Europe, politiques au pouvoir en Grèce. Les politiques ont ouvert la boite de Pandore en supprimant tout contrôle sur la finance.
« Les élites ont tellement été fascinées par le mythe d’un marché tout-puissant et autorégulateur qu’elles se sont coupées tant du citoyen que des réflexions sur les alternatives à l’épuisement des régimes socio-économiques. Les nouveaux mouvements sociaux et le renouveau intellectuel prendront-ils de vitesse les dangereuses tendances que véhiculent finance et internationalisation ? »

- En face, Jean Tirole plaide Pour un fédéralisme européen, Le Monde 23.06.2015
Avec davantage de pouvoir donné aux financiers ?
« Nous, Européens, devons accepter la perte de la souveraineté nécessaire pour vivre sous le même toit »
http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/06/23/quel-avenir-pour-le-federalisme-europeen_4660181_3232.html

Le monde si simple de Jean Tirole, Le Monde diplomatique, 07.2015
Des maths et des modèles pour résoudre des problèmes actuels
en faisant abstraction de la dimension sociale (et politique)
http://www.monde-diplomatique.fr/2015/07/ROTILLON/53197


- Ubériser le travail et crowdfunder l'impôt ? Olivier Ertzscheid, Affordance
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/07/uberiser-le-travail-et-crowdfunder-limpot.html

Rassembler 1,5 milliards d'euros soit 3 euros par européen ?
Une opération de crowdfunding a été lancée. Le 1er juillet, à 21h, elle avait atteint 1 million d’euros.

Olivier Ertzscheid propose de relever collectivement la tête.
« Redevenir maîtres de la redistribution des richesses et des ressources naturelles. Et virer tous ces guignols. Nettoyer le solutionnisme technologique de la gangue néo-libérale et de l'idéologie libertarienne qui le corsette et remettre les technologies au service de solutions dans un espace qui soit vraiment socialement appropriable et encadré ».

« Le salariat Uberisé, la redistribution des richesses crowdfundée, une gouvernance politique centrée sur la notion de biens communs, et des intelligences artificielles qui rêvent ».

.

Posté par clioweb à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2015

Face à l'ubérisation, Que Faire ?

 

libe-uberise

Libération, la Une du 25.06.2015 (détail)

 

- A Paris, des chauffeurs de taxi ont dénoncé, parfois avec violence, la place prise par les chauffeurs privés utilisés par la société Uber (dirigée par Travis Kalanick, un des fondateurs).
Un client utilise son téléphone mobile pour repérer un véhicule. Le chauffeur n'est pas un salarié, c'est lui qui finance le coût et l'entretien du véhicule, c'est lui qui paie l'assurance... Uber est accusée de favoriser le travail au noir, au mépris des règles sociales, fiscales et administratives en vigueur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Uber_(entreprise)

Taxis vs Uber : vous me direz si j’ai bien compris
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/en-attendant
« On a donc des précaires qui se font enfler par un monopole du XXe siècle (les taxis) qui tapent sur des précaires qui se font enfler par une innovation du XXIe siècle (les Uber), sous les yeux d’un Etat régi par des compétences du XIXe siècle, qui se fait enfler par tout le monde puisqu’à la fois les monopoles et les précaires lui pissent à la raie ».
L’étape suivante : les robots remplaçant les chauffeurs de taxis, les médecins, les juristes, les journalistes et les financiers ?


- « L’uberisation » menace des pans entiers de l’économie
http://www.liberation.fr/economie/2015/06/25/l-uberevolution_1337252

« Bien qu’illégal, le service, suspendu à des décisions de justice, reste accessible. Et continue d’engranger de nouveaux adeptes - déjà plus de 400 000 - séduits par sa souplesse et des tarifs défiant toute concurrence. La technologie et son adoption vont tellement plus vite que le droit ».
« Des transports aux banques, de l’assurance à la santé en passant par l’énergie, l’éducation ou même les détectives privés (lire ci-contre), plus aucun secteur n’est à l’abri. «Les barbares attaquent» »
Cette uberisation a déjà fait bien des victimes : la musique (Napster), l’hôtellerie (Booking, Airbnb)

- L’uberisation en dix leçons
Mépriser le droit social, faire fortune et imposer un monopole façon Google.
http://www.liberation.fr/economie/2015/06/25/l-uberisation-en-dix-lecons_1337247
- 12 heures, 12 applications
Une journée ubérisée : détective occasionnel, les MOOCs, le bureau low cost, le traiteur improvisé
http://www.liberation.fr/economie/2015/06/25/douze-heures-de-labeur-en-12-applications_1337250


- Le prochain livreur d'Amazon, c'est vous
http://www.liberation.fr/economie/2015/06/17/le-prochain-livreur-d-amazon-c-est-vous_1331531

Mieux que les drones, Amazon envisagerait de faire livrer ses 3,5 millions de colis par des particuliers, payés en bons d’achat ? De quoi «uberiser» les puissantes messageries comme UPS et Fedex ?
Instacart est une application qui propose à ses clients d’envoyer un voisin agréé «personal shopper» faire les courses à leur lace place.
« Un Américain sur quatre en âge de travailler est désormais indépendant et ce modèle de « freelancisation » généralisé induit une pression à la baisse des salaires ».


- Quelle stratégie adopter face aux «nouveaux barbares» ?
Le secteur de l’hôtellerie a donné le la
Défendre son pré carré, s’ubériser soi-même, lutter sur le terrain du droit et de la qualité.
http://www.liberation.fr/economie/2015/06/25/la-resistance-mode-d-emploi_1337246


. 2 articles d'Olivier Ertzscheid, Affordance.info
Les coolies de la pop-économie
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/06/les-coolies-de-la-pop-economie.html

De Ned Ludd à Uber. Et retour. Les 3 côtés obscurs du numérique, OE, Affordance.info
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/06/de-john-ludd-%C3%A0-uber-et-retour.html
Uberisation" de l'économie, surveillance systématique VS anonymat, humanité « augmentée »
 « L'engouement du public pour ces technologies et cette servicialisation d'apparat, le suivisme pathétique d'une classe politique aux abois... soulignent déjà de manière dramatique l'absence de toute réflexion éthique, philosophique et morale... »
« Les fabricants de chandelle n'ont jamais gagné contre le soleil »


[ Le luddisme, c'est une révolte d'artisans au RU en 1811-1812. Ils brisent les machines qui menacent leur travail. La répression est brutale.]
Par la suite, « les luddistes avaient vite cessé de s’attaquer aux machines pour remettre en question le rapport social qui les menaçait dans leur existence. Ils se sont tournés vers la loi, l’action politique et le syndicalisme, donnant naissance à ce qui deviendrait le mouvement ouvrier, à la fois moderniste et social. [Leur mobilisation a été souvent difficile (cf. la grève décrite par Zola dans Germinal) et la répression vigoureuse : cf. Fourmies en 1890. Cette action collective est à l'origine de la protection sociale qui existe encore en ce moment, malgré la propagande forcenée des idéologues ultra-libéraux et la déstabilisation permise par l'électronique].
«L’uberisation» de la société doit déclencher le même mouvement : non une lutte contre la technologie mais un combat pour les garanties des travailleurs des nouvelles activités, pour des mesures qui humanisent la transition numérique ; pour une régulation qui favorise l’adaptation et non la brutale éviction des uns au profit des autres, qui n’est qu’une guerre entre pauvres. Bref, pour une technologie mise au service des humains et non mise en œuvre pour le seul profit de quelques milliardaires californiens en jeans et Converse ».
Editorial Laurent Joffrin, Liberation 26.06.2015
http://www.liberation.fr/economie/2015/06/25/combat_1337253


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 juin 2015

Affordance : Les coolies du digital

 

- Algos, robots, boulot. Olivier Ertzscheid, blog Affordance, 18.06.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/06/les-coolies-de-la-pop-economie.html

extraits :
« L'automatisation du monde est en marche et soulève une foule de questions ... »

« Pour le digital, les algorithmes n'ont pas - encore ? - de capacité de discernement suffisante. Des OS numériques doivent faire le boulot bête et méchant indispensable à la rente de l’oligopole qui contrôle les medias sociaux :  des Philippins  traquent les contenus qui peuvent paraître offensants pour les clients des multinationales ». Demain, payé en monnaie de singe par Amazon, vous livrerez pour lui vos voisins de palier

« dans 20 ans, en rentrant du boulot, il est probable que nos enfants prendront en route un ou deux passagers avec leur casquette UberPOP, que l'un de ces passagers sera - aussi - un travailleur occasionnel AmazonPOP profitant de la course pour livrer un colis Amazon commandé par son voisin de palier. Il est tout aussi probable que l'ensemble de ces schizo-salariés seront tous à bord d'une Google Car entièrement automatisée (ou de leur BMW Baïdu à moins qu'ils ne se déplacent avec un véhicule automatique directement issu de la flotte Uber ...)  dont le propriétaire locataire temporaire percevra un micro-salaire de Google en échange d'une procédure de contrôle qualité temps réel... »

« Tout se transformera et rien ne changera ».

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 mai 2015

Les 2 mamelles du capitalisme numérique

 


- Réparer un tracteur, une voiture ? Bientôt illégal selon certains constructeurs aux USA - Rue 89 27.04.2015

Après les semences, une nouvelle offensive de certains industriels qui prennent prétexte
de la présence d’électronique dans les engins pour interpréter de manière abusive le droit d'auteur.
http://rue89.nouvelobs.com/2015/04/27/reparer-tracteur-voiture-les-constructeurs-estiment-cest-illegal-258871

- Alexis Kauffmann :  [jusqu'où iront-ils ?] Fermier interdit de réparer son tracteur à cause du copyright !
AK cite : « Stories are starting to appear about farmers unable to repair tractors
and car aficionados unable to tinker with cars because of copyright legislation.
That's not a side effect. It was the whole idea of the law ».
https://torrentfreak.com/farmers-unable-to-repair-tractors-because-copyright-never-a-side-effect-but-core-intention-of-law-150426/


- Du digital labor au copytalisme - O. Ertzscheid, Affordance
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/04/du-digital-labor-au-copytalisme.html

« Nous voilà mis en face des 2 mamelles du capitalisme numérique :
il s'agit (mamelle 1) de trouver de nouvelles stratégies pour installer et garantir
de nouveaux effets de rente sur la base d'une littérale expropriation
de notre droit de jouissance matérielle d'un bien légalement acquis et payé (acopie donc),

tout en (mamelle 2) se débrouillant pour faire assumer l'essentiel
des coûts de la chaîne de production par l'usager / ouvrier /internaute »

« A chaque nouvelle tentative ... de propriétarisation abusive,
à chaque nouveau coup de boutoir porté contre des usages légitimes
par les industries du copyright ou des nayantsdroits, le monde du libre réplique ».


- Les propositions de Julia Reda fait hurler des marchands - L'Expansion
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/droit-d-auteur-cette-reforme-europeenne-qui-affole-le-monde-culturel-francais_1666486.html

L'eurodéputée allemande, membre du Parti Pirate suggère
d'aligner à 50 ans la durée de protection et de multiplier les exceptions.
http://www.europarl.europa.eu/pubRef=PE-546.580+02


.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 avril 2015

Affordance : Du web ouvert aux jardins fermés

 

net-layers-46     net-layers-78

Olivier Ertzscheid, du web ouvert aux jardins fermés
Une présentation en forme de synthèse, pour un forum des médias au lycée LdV de Montaigu.
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/03/du-web-ouvert-aux-jardins-fermes.html
http://affordance.typepad.com

- « Nous suivons les lois de chaque pays, mais nous ne laissons jamais un pays ou un groupe de gens dicter
ce que les gens peuvent partager à travers le monde
».
Mark Zuckerberg 9 Janvier 2015.

A partir des censures récentes (L'Origine du monde, le tableau de Courbet), des propos qui sont suivi le 7 janvier 2015,
Olivier Ertzscheid voit dans cette affirmation la volonté d’un patron de multinationale de se placer au-dessus des lois.


- Il développe son analyse dans le billet Politique des algorithmes
Les multinationales s'abritent derrière le code pour prendre des décisions dangereuses pour les libertés publiques.
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/politique-des-algorithmes/

- Lutter contre la haine sur internet
dont La bonne loi, la brute réglementaire et le truand du code
Ne pas imiter les USA de GW Bush, ne pas laisser l'arbitraire administratif supplanter le droit et les tribunaux
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/02/lutter-contre-la-haine-sur-internet.html


- Du web ouvert aux jardins fermés
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/03/du-web-ouvert-aux-jardins-fermes.html


(selon Olivier Ertzscheid, le web des pionniers a été une parenthèse : il a bénéficié d’un désintérêt initial des marchands,
d’une indifférence des Etats, et de l'inclination des ingénieurs à développer des systèmes ouverts et simples.
Il cite Breuce Schneier https://www.techdirt.com/
Depuis, le web est devenu un support commercial comme les autres,
les plate-formes privées disposent d’un public captif,
(et elles se sont dotées d’une puissance financière redoutable).

Alors face à cette privatisation rampante, que faire, individuellement ou collectivement ?
Olivier Ertzscheid milite en faveur de « l’ouverture » des algorithmes (cf. la composition du Coca ?)


A La Quadrature, d’autres militants se battent aussi pour défendre les libertés.
Ils se mobilisent en ce moment contre le projet de loi sur le renseignement qui arrive en débats au Parlement.
http://www.laquadrature.net/fr/surveillance


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,