19 février 2017

FIG 2017 et usages du web

 

fig-2017

FIG 2017 - 29, 30 sept et 1er octobre
Territoires humains, mondes animaux
(? ou mondes humains, territoires animaux ? )
http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/

 

fig-2017-dir

 

2 directeurs scientifiques.
une occasion de tester le web universitaire actuel,
avec ses 2 versants, scientifique et institutionnel/administratif.


Lionel Laslaz, MdC à Chambéry
thèse sur Les zones centrales des Parcs Nationaux alpins français (Vanoise, Écrins, Mercantour)
http://edytem.univ-savoie.fr/annuaire/laslaz-lionel
http://www.metropolitiques.eu/_Laslaz-Lionel_.html
Cafés géo : http://cafe-geo.net/tag/lionel-laslaz/
Les Alpes, un paysage de carte postale ? 2013
Espaces protégés : une nature sous cloche ? 2012
Hommage à Pierre Gentelle 2010
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lionel_Laslaz


Clarisse Didelon Loiseau
est enseignante et chercheure en géographie à Paris 1
après plusieurs années au Havre :
enquête sur les étudiants en Haute-Normandie 2014-2015

http://www.univ-lehavre.fr/spip.php?article774

http://www.parisgeo.cnrs.fr/spip.php?article7655
mes archives ouvertes ??
un clic ne donne pas d'accès simple et direct
L’Atlas de l’Europe dans le Monde, 2009  mais le lien est brisé
Mortalité des migrants, limites et influence de l’Europe 5 posters 2012
http://www.parisgeo.cnrs.fr/spip.php?article5188
http://www.ums-riate.fr/~stock4/posters/

http://www.univ-paris1.fr/recherche/page-perso/page/?tx_oxcspagepersonnel_pi1%5Buid%5D=cdidelonlo

Un site person externe est très étoffée, avec la liste des publications jusqu'en mars 2016
http://sites.google.com/site/cdlgeo/home

Comparer la page publications sur Paris 1 (adresse simple et courte :-):-)
http://www.univ-paris1.fr/recherche/page-perso/page/?tx_oxcspagepersonnel_pi1[page]=publications&tx_oxcspagepersonnel_pi1[uid]=cdidelonlo
et sur la page perso
http://sites.google.com/site/cdlgeo/publications (avec version pdf)

L'article Wikipedia est à créer...

 

- Au départ, en France, chaque université a obéi à ses informaticiens (univ-rouen, u-bourgogne, etc...).
Aux USA et au Royaume-désUni, les universités ont adopté une extension commune (.edu, .ac-uk) qui facilite larecherche de contenus.
En France, pas d'harmonisation : trop simple ? trop contraire aux habitudes de cloisonnement ?
Sur les sites insitutionnels, il semble aussi très difficile d'actualiser les pages des chercheurs.

En histoire, la mise en ligne des contenus est très hétérogène :

programmes de colloques, biblios, vidéo/audio de conférences.
Rarement des éléments de cours. A l'arrivée, un attrait croissant des universitaires pour des sites commerciaux (academia.edu, cairn).
Plus que pour des archives publiques et ouvertes.


- OpenEdition héberge 1860 carnets de recherche,
dont 334 en histoire contemporaine
et 230 en géo
http://www.openedition.org/catalogue-notebooks

archives ouvertes en SHS
http://halshs.archives-ouvertes.fr/

 

.

.

 

Posté par clioweb à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28 octobre 2016

Marin Dacos : Vigilance face à RG et Academia

 

Marin Dacos : Vigilance face à ResearchGate et Academia

Qu’est-ce que l’accès ouvert ? Peter Suber
http://books.openedition.org/oep/1686

Dans l’histoire de l’accès ouvert, deux voies ont rapidement émergé : dans la première, la voie « verte », les auteurs décident du dépôt de leurs articles dans un serveur dédié à la diffusion en accès ouvert des résultats de la recherche. La seconde, la voie « dorée », est celle  de l’édition électronique ouverte et la diffusion en ligne de revues sans péage.


Marin Dacos *, dans une préface à l’édition française, appelle à la « Vigilance face à ResearchGate et Academia »

« Ces deux structures n’ouvrent pas, pour le chercheur, de réelles perspectives d’émancipation à l’égard de la spéculation de l’oligopole éditorial sur leur production. On privilégiera donc des archives ouvertes qui garantissent, par leur structure, une gouvernance guidée par des intérêts publics plutôt que privés, collectifs plutôt qu’industriels...
Le même type de vigilance est de rigueur pour le choix des revues et des plates-formes que nous soutiendrons à l’avenir.
Business ou recherche, il faut choisir ».

* Marin Dacos est directeur d'OpenEdition France
437 revues, 1676 carnets de recherche dont Aggior
http://www.openedition.org/


.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 novembre 2015

Academia ou not academia ?

 

Academia, Not Edu
Kathleen Fitzpatrick
Associate Executive Director and Director of Scholarly Communication, Modern Language Association.
Author of Planned Obsolescence: Publishing, Technology, and the Future of the Academy (source F. Clavert)
http://www.plannedobsolescence.net/academia-not-edu/


Une double attente des chercheurs (en SHS)
- publier et faire connaître ses travaux. d’où capacité de stockage nécessaire, et maîtrise des conditions de diffusion (cf. thèse en ligne)
- échanger avec des chercheurs qui travaillent dans le même domaine, ou des domaines voisins.

extraits :
« Scholarly societies have the potential to inhabit the ideal point of overlap between a primary orientation toward serving the needs of members and a primary focus on facilitating communication amongst those members. This is in large part why we established MLA Commons, to build a not-for-profit social network governed and developed by its members »

« We’re also building mechanisms through which CORE can communicate with institutional repositories so that the entire higher-education-based research network can benefit ».
« Like all such networks, however, the Commons will take time to grow » 


« Academia.edu is not an educationally-affiliated organization, but a dot-com, which has raised millions in multiple rounds of venture capital funding. This does not imply anything necessarily negative about the network’s model or intent, but it does make clear that there are a limited number of options for the network’s future: at some point, it will be required to turn a profit, or it will be sold for parts, or it will shut down ».

« I’ve heard many careful, thoughtful academics note that they’re sharing their work there because that’s where everybody is ».

« Academia.edu has a parasitical relationship to the public education system, in that these academics are labouring for it for free to help build its privately-owned for-profit platform by providing the aggregated input, data and attention value.” The network, in other words, does not have as its primary goal helping academics communicate with one another, but is rather working to monetize that communication. All of which is to say: everything that’s wrong with Facebook is wrong with Academia.edu, at least just up under the surface, and so perhaps we should think twice before commiting our professional lives to it ».


.

Posté par clioweb à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,