05 novembre 2010

N’abandonnons pas les Gaulois

un point de vue de Laurent Olivier
http://www.liberation.fr/livres/01012299770-n-abandonnons-pas-les-gaulois

Extraits :
« …Alors bien sûr, reconnaissons-le puisque c’est vrai : les Gaulois ne sont pas nos ancêtres ; Vercingétorix n’a jamais jeté ses armes aux pieds de César et la Gaule n’a jamais été un pays, peuplée qu’elle était de populations de langues, d’institutions et de traditions différentes. Nous n’avons rien à voir avec ce passé à proprement parler «préhistorique», dont nous ne savons que ce qu’ont bien voulu en dire des voyageurs ou des conquérants pressés qui prenaient ces gens pour des sauvages ou, à peine mieux, des barbares ».

… « On a beau savoir tout ça, il n’empêche que dans l’enchevêtrement de ruines qu’accumule inlassablement devant lui l’Ange de l’Histoire, on voit de petites choses qui luisent au milieu des gravats. Elles scintillent doucement dans la pénombre, juste pour nous à cet instant, tombées dans la poussière du passé. Il dépend de nous que nous les voyions ou que nous ne les voyions pas ».

Laurent Olivier, Le Sombre Abîme du temps. Mémoire et archéologie, Seuil, 2008.
François Reynaert , Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, Fayard

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,