11 mai 2011

La liberté générale

France ô a diffusé hier soir :

- Victor Schœlcher, l’abolition

- La liberté générale (Didier Roten, avec Marcel Dorigny et Bernard Gainot, Dominique Rogers)
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2175
http://dvdabolitionesclavage.blogspot.com
http://karucrea.blogspot.com/2009/01/la-liberte-generale-roten-didier.html
(docu-fiction, chronique de la première abolition)
http://karucrea.blogspot.com/2009/01/ne-suis-je-pas-ton-frre-roten-didier.html
(Ne suis-je pas ton frère ? la société des Amis des Noirs)

A retrouver en différé sur http://pluzz.fr (TVO connaît les 3 diffusions).


- Enseigner les traites, les esclavages, leurs abolitions et leurs héritagesParis 18-20 mai 2011

Le programme définitif du colloque organisé par Eric Mesnard et Marie-albane de Suremain est en ligne.


- Exposer l’esclavage : méthodologies et pratiques11, 12 et 13 mai, au musée du quai Branly

http://www.cpmhe.fr/

Le programme en pdf : http://www.enlacesart.org/


- Ressources : Enseigner les traites et l’esclavage 

Un rapport vient de paraître sous la direction de Benoît Falaize et Sebastien Ledoux (INRP-IFE)

(programmes et des recommandations officielles,
manuels scolaires,
pratiques en classe,
deux cas régionaux, Nantes et Bordeaux).
http://www.comite-memoire-esclavage.fr/spip.php?article961


- « Entre enseignement de l’histoire et politique de la mémoire : comment sont parlés les esclaves à l’école ? ». Sébastien Ledoux, Aggiornamento

« Pour faire entrer « les esclaves » (dans le grand récit national) et dans les politiques commémoratives et éducatives actuelles, il a fallu à la fois de nouvelles catégories de référence symbolique, et de nouveaux acteurs sociaux ».

« Le défi majeur de l’institution scolaire et de ses différents acteurs est donc dorénavant de transformer cette parole réparatrice en un discours de savoir. Les programmes de collège vont dans ce sens et les outils mis à la disposition des enseignants se multiplient. La formation des enseignants sur cet objet scolaire, comme sur les autres questions socialement vives, se révèle tout à fait indispensable. L’Education Nationale ne saurait en faire l’économie ».
http://aggiornamento.hypotheses.org/274


- Un autre article fait la synthèse d’échanges sur le forum entre Suzanne Citron, Catherine Coquery Vidrovitch, Sebastien Ledoux et Benoît Falaize.
http://aggiornamento.hypotheses.org/275

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 mai 2011

Enseigner les esclavages - 18-20 mai

Enseigner les traites, les esclavages, leurs abolitions et leurs héritages

Paris - 18-20 mai 2011

Colloque organisé dans le cadre du projet européen EURESCL (7e PCRD) 
et coordonné par Marie-Albane de Suremain et Eric Mesnard.

 

Extraits de la présentation :
L’année 2011 a été proclamée par l’ONU « Année internationale des personnes d’ascendance africaine ». Elle marque, en France, 
le dixième anniversaire de la loi Taubira qui a qualifié la traite négrière transatlantique, la traite dans l’océan indien et l’esclavage perpétrés à partir du XVe s. contre les populations africaines de « crime contre l’humanité » et établi que« les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent », instaurant également le Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CPMHE).

L’Ecole se trouve ainsi à la conjonction de prescriptions curriculaires, d’une demande sociale, de processus de reconnaissances mémorielles ainsi que d’avancées de la recherche scientifique. 

Comment toutes ces demandes et toutes ces exigences disciplinaires ou interdisciplinaires peuvent-elles, pour les écoliers, les collégiens et les lycéens, se fondre dans le creuset d’une transmission commune, qui fasse sens collectif ?

En quoi les intitulés des programmes scolaires ont-ils pris en compte les avancées de la recherche et dans quelle mesure les pratiques enseignantes et les savoirs scolaires sont-ils renouvelés ? 

Comment histoire et mémoire des traites, des esclavages et de leurs abolitions entrent-elles en résonance, en contradiction ou en dialogue ?

Quels dispositifs d’apprentissage spécifiques les enseignements en relation avec les traites, les esclavages et leurs abolitions peuvent-il conduire à mettre en place ? 

Dans quelle mesure prendre en compte la sensibilité, la maturité des élèves et leur réactivité à ces questions ? 

Comment l’Ecole peut-elle corroborer, entrer en contradiction, modifier les représentations, les héritages culturels et les mémoires de personnes ou de groupes porteurs d’une forte demande de reconnaissance de ces sujets, ou bien indifférents à ces thématiques, ou encore radicalement opposés à toute remise en cause des rapports serviles qui sont de l’ordre du vécu contemporain ?
 

Le programme du colloque au format pdf :

http://clioweb.free.fr/colloques/esclavages-2011.pdf


- Slave Trade and Slavery Abolitions and their Legacies in European Histories and identities

Comprendre et enseigner les Traites, esclavages et abolitions
http://www.eurescl.eu/pe0984/web/

.
- Victor Schoelcher, L'Abolition
Une fiction de Paul Vecchiali avec Jacques Perrin,
France Ô, mardi 10 mai à 22 h 35
http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Schoelcher-labolition

vs_perrin

 Jacques Perrin

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 décembre 2010

expo : Sur les pas de Victor Schœlcher

Combats pour une abolition - Sur les pas de Victor Schœlcher

« Cette exposition du CG des Yvelines se veut l’occasion, au travers d’un homme et de ses combats, de s’interroger sur les droits de l’homme et les servitudes d’un siècle à l’autre ».
du 23 octobre au 09 janvier 2011, à Versailles (Orangerie du Domaine de Madame Elisabeth, 26, rue Champ Lagarde)
http://culture.yvelines.fr/victor-schoelcher
un dépliant (2 pages en pdf) : http://culture.yvelines.fr/sites/default/files/

Nelly Schmidt était l’invitée de Patrice Gélinet à propos de cette exposition dans l’émission 2000 ans d’histoire
A noter sa conférence pour l’association Nantes-Histoire
http://www.nantes-histoire.org/cours-passes.htm

Article de Wikipedia (avec liens externes) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Schoelcher
Un dossier sur le site du Sénat : http://www.senat.fr/evenement/victor_schoelcher/
Abolition de l'esclavage sur le site de l'Assemblée nationale

.
Le décret d'abolition est signé le 17 avril 1848. Cette date n'a pas été retenue pour la commémoration, sauf à Mayotte.
voir aussi le décret n°2006-388 du 31 mars 2006 pour la métropole.
http://www.comite-memoire-esclavage.fr/spip.php?rubrique45

Comité pour la Mémoire et l'Histoire de l'esclavage :
« Le 27 avril 1848 : ce choix, a priori « évident », s’est révélé problématique et source de fortes résistances dans les sociétés d’outre-mer et dans les associations outre-mer et en métropole. En effet, ce décret ne mit pas fin à des pratiques d’exploitation brutale et il maintint le statut colonial. Nous ne souhaitions pas non plus que la date de commémoration annuelle de l’abolition de l’esclavage soit une nouvelle fois prétexte à une célébration unilatérale d’une France « bonne et généreuse » en donnant à la République tout le bénéfice de cet acte. Nous souhaitions rappeler que l’abolition de l’esclavage fut l’aboutissement de luttes et de résistances … »
« La date du 27 avril souffrait d’une trop grande ambiguïté : à la fois date d’émancipation et de perpétuation d’un système colonialiste. De plus, aux Antilles, le culte ultérieur de Schœlcher, qui a transformé le grand abolitionniste en personnage paternaliste, a fini par occulter la portée émancipatrice de son action ...».
http://www.cpmhe.fr/spip.php?article133

.
- Hier, mardi, dans 2000 ans d'histoire, Jean-Clément Martin parlait de la Terreur, à propos de son ouvrage
La Terreur, part maudite de la Révolution, Découvertes Gallimard 11/2010

Posté par clioweb à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,