20 décembre 2016

Berlin - JF Kennedy 26 juin 1963

 

kennedy-berlin

JFK, Berlin 1963 : « This generation of Germans has earned the right to be free,
including the right to unite their families and their nation in lasting peace, with good will to all people »



« Ich bin ein Berliner », John F. Kennedy,  26 June 1963, Rathaus Schöneberg in West-Berlin
Wikisource, avec version audio
http://en.wikisource.org/wiki/Ich_bin_ein_Berliner


« I am proud to come to this city as the guest of your distinguished mayor, who has symbolized throughout the world the fighting spirit of West Berlin. And I am proud to visit the Federal Republic with your distinguished chancellor, who for so many years has committed Germany to democracy and freedom and progress, and to come here in the company of my fellow American, General Clay, who has been in this city during its great moments of crisis and will come again if ever needed.
Two thousand years ago, the proudest boast was « civis romanus sum ».
Today, in the world of freedom, the proudest boast is « Ich bin ein Berliner ».
I appreciate my interpreter translating my German !

There are many people in the world who really don't understand, or say they don't, what is the great issue between the free world and the communist world. Let them come to Berlin. There are some who say that communism is the wave of the future. Let them come to Berlin. And there are some who say in Europe and elsewhere we can work with the communists. Let them come to Berlin. And there are even a few who say that it is true that communism is an evil system, but it permits us to make economic progress. Lasst sie nach Berlin kommen. Let them come to Berlin.

Freedom has many difficulties and democracy is not perfect, but we have never had to put a wall up to keep our people in, to prevent them from leaving us. I want to say, on behalf of my countrymen, who live many miles away on the other side of the Atlantic, who are far distant from you, that they take the greatest pride that they have been able to share with you, even from a distance, the story of the last 18 years. I know of no town, no city, that has been besieged for 18 years that still lives with the vitality and the force and the hope and the determination of the city of West Berlin. While the wall is the most obvious and vivid demonstration of the failures of the communist system, for all the world to see, we take no satisfaction in it, for it is, as your mayor has said, an offense not only against history but an offense against humanity, separating families, dividing husbands and wives and brothers and sisters, and dividing a people who wish to be joined together.

What is true of this city is true of Germany--real, lasting peace in Europe can never be assured as long as one German out of four is denied the elementary right of free men, and that is to make a free choice. In 18 years of peace and good faith, this generation of Germans has earned the right to be free, including the right to unite their families and their nation in lasting peace, with good will to all people. You live in a defended island of freedom, but your life is part of the main. So let me ask you as I close, to lift your eyes beyond the dangers of today, to the hopes of tomorrow, beyond the freedom merely of this city of Berlin, or your country of Germany, to the advance of freedom everywhere, beyond the wall to the day of peace with justice, beyond yourselves and ourselves to all mankind.

Freedom is indivisible, and when one man is enslaved, all are not free. When all are free, then we can look forward to that day when this city will be joined as one and this country and this great Continent of Europe in a peaceful and hopeful globe. When that day finally comes, as it will, the people of West Berlin can take sober satisfaction in the fact that they were in the front lines for almost two decades.

All free men, wherever they may live, are citizens of Berlin, and therefore, as a free man, I take pride in the words « Ich bin ein Berliner » ».  

Une traduction française sur le site Intégrer Sciences-Po
http://www.integrersciencespo.fr/index.php?article284/explication-ich-bin-ein-berliner-kennedy

« Je suis fier d’être venu dans votre ville, invité par votre bourgmestre régnant. Votre bourgmestre symbolise aux yeux du monde entier l’esprit combattant de Berlin Ouest. Je suis fier d’avoir visité la République fédérale avec le chancelier Adenauer qui a depuis tant d'années engagé l'Allemagne dans la démocratie, la liberté et le progrès, et de venir ici en compagnie de mon compatriote américain le Général Clay, qui fut dans cette ville durant ses pires moments de crise et reviendra s'il en était un jour besoin.
Il y a deux mille ans, la fierté suprême était de dire : "civis Romanum sum". Aujourd'hui, dans le monde de la liberté, la fierté suprême est de dire : "Ich bin ein Berliner".
Je remercie mon interprète d'avoir traduit mon allemand !

Il ne manque pas de personnes au monde qui ne veulent pas comprendre ou qui prétendent ne pas vouloir comprendre quel est le litige entre le communisme et le monde libre. Qu’elles viennent donc à Berlin. D’autres prétendent que le communisme est l’arme de l’avenir. Qu’ils viennent eux aussi à Berlin. Certains, enfin en Europe et ailleurs, prétendent qu’on peut travailler avec les communistes. Qu’ils viennent donc ceux-là aussi à Berlin.

Notre liberté éprouve certes beaucoup de difficultés et notre démocratie n’est pas parfaite. Cependant nous n’avons jamais eu besoin, nous, d’ériger un mur pour empêcher notre peuple de s’enfuir. Je ne connais aucune ville qui ait connu dix-huit ans de régime d’occupation et qui soit restée aussi vitale et forte et qui vive avec l’espoir et la détermination qui est celle de Berlin-Ouest.

Le mur fournit la démonstration éclatante de la faillite du système communiste. Cette faillite est visible aux yeux du monde entier. Nous n’éprouvons aucune satisfaction en voyant ce mur, car il constitue à nos yeux une offense non seulement à l’histoire mais encore une offense à l’humanité.

La paix en Europe ne peut pas être assurée tant qu’un Allemand sur quatre serra privé du droit élémentaire des hommes libres à l’auto-détermination. Après dix-huit ans de paix et de confiance, la présente génération allemande a mérité le droit d’être libre, ainsi que le droit à la réunification de ses familles et de sa nation pacifiquement et durablement. Vous vivez sur un îlot de liberté mais votre vie est liée au sort du continent.

Je vous demande donc de regarder par-dessus les dangers d’aujourd’hui vers les espoirs de demain, de ne pas penser seulement à votre ville et à votre patrie allemande, mais d’axer votre pensée sur le progrès de la liberté dans le monde entier.

Ne voyez pas le mur, envisagez le jour où éclatera la paix, une paix juste. La liberté est indivisible et, tant qu’un seul homme se trouvera en esclavage, tous les autres ne peuvent être considérés comme libres. Mais quand tous les hommes seront libres, nous pourrons attendre en toute conscience le jour où cette ville de Berlin sera réunifiée et où le grand continent européen rayonnera pacifiquement.

La population de Berlin-Ouest peut être certaine qu’elle a tenu bon pour la bonne cause sur le front de la liberté pendant une vingtaine d’années.
Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont citoyens de cette ville de Berlin-Ouest
et pour cette raison, en ma qualité d’homme libre, je dis : Ich bin ein Berliner. »


Autre analyse du discours :
http://premiereslfc.files.wordpress.com/2012/06/analyse-discours-jfk-1963-berlin.pdf



rappel Mystères d’archives 2013 - 1963 : John F. Kennedy à Berlin
Le gvt communiste de la RDA a fait tendre des rideaux rouges entre les piliers de la porte de Brandebourg.
Un immense panneau fixé sur le côté d'une camionnette met en cause le militarisme de la RFA.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/02/15/26421997.html
 

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


15 février 2013

JFK : Ich bin ein Berliner

 

jfk-berliner
source : http://en.wikipedia.org/wiki/Ich_bin_ein_Berliner

 

Ich bin ein Berliner
civis romanum sum

Ce matin Arte rediffusait un intéressant Kennedy à Berlin (26.06.1963) : décodage utile sur les partitions jouées par Kennedy, Brandt et Adenauer, regard sur la propagande artisanale de la RDA, de l'autre côté du mur.
L'année précédente, De Gaulle a visité la RFA et lu ses discours en allemand, mais il n'est pas allé à Berlin.

L'occasion de signaler la série Mystères d'archives
http://www.arte.tv/fr/mysteres-d-archives/2744840.html

En ligne, sur Arte ou sur les sites de vidéos, les extraits semblent minuscules (3 mn pour Kennedy).
(L'INA se limite à 2mn33 !)
La série existe en dvd.
http://videos.arte.tv/fr/videos/mysteres-d-archives-1963-john-f-kennedy-a-berlin-extrait--4071878.html  
http://videos.arte.tv/fr/do_search/videos/recherche?q=Myst%C3%A8res+d%27archives

the great issue between the free world and the communist world
9 mn du discours, filmé en noir et blanc
http://en.wikipedia.org/wiki/Ich_bin_ein_Berliner
le texte sur wikisource
http://en.wikisource.org/wiki/Ich_bin_ein_Berliner

 

jfk-berlin-pb

JF Kennedy à la porte de Brandebourg (détail).
Noter la réplique communiste : les rideaux rouges et le texte sur fond jaune fixé au côté d'une camionnette.
Photo Robert Knudsen, wikimedia commons - commons

The Reds had hung long wide banners which close the vast gate opening. The sign brought up by Communist police was in English, printed in large red letters on a yellow background. It said :

In the agreements of Yalta, and Potsdam,
your President Roosevelt and Truman undertook

To uproot German militarism and Nazism
to arrest war criminals and bring them to judgement
to prevent rebirth of German militarism
to ban all militarist and Nazi propaganda
to ensure that Germanay never again
menaces her neighbours or world peace

These pledges have been fulfilled
in the German Democratic Republic
When these pledges be fulfilled
in West Germany and West Berlin
President Kennedy ?
The Pittsburg Press, 26.06.1963 page 7
(une illustration de la presse US scannée par Google)


- Sujets annoncés :
http://www.arte.tv/fr/mysteres-d-archives/2744840.html

16/02 : 1989. Les manifestations de la place Tiananmen
23/02 : 1945. Réunions secrètes à Yalta
02/03 : 1936. Les Jeux de Berlin
09/03 : 1975. La chute de Saigon
16/03 : 1946. Essais atomiques à Bikini
23/03 : 1937. Crash du Hindenburg
30/03 : 1956. Mariage de Grace Kelly
06/04 : 1978. Les Images retrouvées des Khmers rouges


.
.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 février 2013

Hans Fallada (1893-1947)

 

Rudolf Ditzen, alias Hans Fallada (1893-1947) - source Nicole
De l’Allemagne de Guillaume II à la défaite du nazisme et à l'occupation du pays, « Hans Fallada est un personnage qui connut plusieurs vies, de l’adolescent dépressif à l’administrateur de domaines agricoles, du morphinomane au mari infidèle, du père attendrissant au conteur extraordinaire ».


En 2007, Denoël a publié Quoi de neuf, petit homme ?, une nouvelle traduction par Laurence Courtois de Kleiner Mann, was nun ? (édité en 1932 et traduit par Gallimard sous le titre : Et puis après ?)

« Et après ? après l’amour sur la plage, après le mariage, après la naissance du mouflet, après le licenciement du môme… Et après, que devient le petit homme ? Cette chronique de la vie ordinaire d’un petit employé dans l’Allemagne d’avant-guerre, confronté au chômage et à la dégradation inexorable de ses conditions de vie n’est cependant pas totalement désespérée, grâce au personnage féminin de Bichette qui éclaire de sa présence tout le roman ».
http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20071022.BIB0009/quoi-de-neuf-petit-homme-de-hans-fallada.html


Seul dans Berlin

Après guerre, Johannes R. Becher lui confie un dossier expurgé de la Gestapo pour écrire un roman sur Otto und Elise Hampel, un couple de résistants exécutés par les Nazis.
http://en.wikipedia.org/wiki/Otto_and_Elise_Hampel

L’éditeur, la maison Aufbau a fortement remanié le texte, pour des raisons politiques mais pas seulement. Il enlève un chapitre qui minorait la vision héroïque d’Elise d’Hempel (son engagement dans ligue des femmes nazies) ou un passage donnant une vision défavorable d’un militant communiste. En amont, le dossier avait été expurgé : la mention des recours en grâce où Otto et Elise se dénoncent l’un l’autre a été enlevée des archives données à Fallada.

Fallada a fait d’Ursula Losch, sa seconde épouse, son héritière. « Ce n’était pas la meilleure personne pour s’occuper de la succession ». En 1954, elle vend tout à Emma D. Hey à Braunschweig. En 1978, la RDA rachète le fond et le confie au Centre de Littérature du Neubrandenburg.


L’émission Une vie, une œuvre du 26.01.2013 diffuse le documentaire de Laurence Courtois qui retrace la vie et le parcours d’un écrivain plutôt isolé du monde littéraire.
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-rudolf-ditzen-alias-hans-fallada-1893-1947-2013-01-26

La suite du documentaire, dans la Fabrique de l’histoire du 29.01.2013, traite de la postérité de l’œuvre, de son exploitation politique en RDA, de sa réception actuelle et sa récupération dans une logique régionale et patrimoniale par le Mecklembourg.
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-resister-au-nazisme-24-2013-01-29


fallada

How I became a writer, by Hans Fallada
http://www.mhpbooks.com/pdfs/Drinker_Illuminations.pdf


- Helen Dunmore, Rereading: Hans Fallada's Alone in Berlin - The Guardian 07.01.2011 -
http://www.guardian.co.uk/books/2011/jan/07/hans-fallada-alone-berlin-rereading
traduction et commentaires :
http://etpuisapres.hautetfort.com/archive/2011/02/19/relectures-seul-dans-berlin.html


- France 3 a diffusé Seuls contre Hitler, le docu fiction de Michaël Gaumnitz.
De septembre 1940 à leur arrestation le 20 octobre 1942, Otto et Elise Hampel ont écrit et distribué dans Berlin plus de 200 cartes dénonçant le nazisme. Ils sont condamnés à mort et guillotinés le 8 avril 1943.
« Archives filmées peu ou pas du tout connues, images graphiques propres au style de Michaël Gaumnitz, extraits (muets) de l'un des trois films adaptés du roman ... »  (Télérama)
http://pluzz.francetv.fr/videos/docs_interdits_case_f3_,76730451.html

hampel-carte

Carte postale trouvée le 27.09.1942 - source M. Gumnitz- France 3

hampel

Otto et Elise Hampel - source : M. Gumnitz- France 3


.
.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 août 2011

L’Allemagne et son cinéma

 

04.08.2011 - L’Allemagne au miroir de son cinéma

Dans le cadre d'une semaine consacrée par France-Culture à Marlène Dietrich, une émission sur l'histoire de l'Allemagne au XXe à la lumière de son cinéma. Avec Valérie Carré, Jean-Michel Frodon, François-Guillaume Lorrain
[ certains avis peuvent être écoutés avec distance, notamment à propos d'un dirigeant nazi ]

http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11890-04.08.2011-ITEMA_20300078-0.mp3


.
Le cinéma allemand : 
http://www.cineclubdecaen.com/analyse/cinemaallemand.htm

( Le ciné-club de Caen sur Facebook : http://www.facebook.com/pageducineclubdecaen )

cine-goethe
source : http://www.goethe.de/kue/flm/weg/weg/lit/ges/deindex.htm
.

Goethe Institut - The history of German cinema - Die Geschichte des deutschen Films
http://www.goethe.de/kue/flm/weg/weg/lit/ges/deindex.htm
http://www.goethe.de/kue/flm/weg/weg/lit/ges/enindex.htm
http://deutsches-filminstitut.de/

Le cinéma allemand, article Wikipedia, avec biblio
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cinéma_allemand
en anglais : http://en.wikipedia.org/wiki/German_cinema

.
Monika Bellan, 100 ans de cinéma allemand, Ellipses, 2001

Siegfried Kracauer (1889-1966), De Caligari a Hitler : une histoire psychologique du cinema allemandLausanne : l'Age d'homme, reed 1984

Nathalie De Voguelaer, Le cinéma allemand sous Hitler : un âge d'or ruiné, L'Harmattan, 2001

Christian Delage, La Vision nazie de l'histoire : le cinéma documentaire du troisieme Reich, 1989

.
Frédéric Sojcher, Exils, de Hitler à Hollywood
http://www.dailymotion.com/video/xdvftp_frederic-sojcher-realisateur-hitler_shortfilms

Exiles : From Hitler to Hollywood - 2008

---1/9 - http://www.youtube.com/watch?v=9og6IRlVjh4

2/9 - http://www.youtube.com/watch?v=UALEP5h8oWU

3/9 - http://www.youtube.com/watch?v=1vHQD6U5BCo

4/9 - http://www.youtube.com/watch?v=ACmJEfIFRds

5/9 - http://www.youtube.com/watch?v=--Y3vx53aiU

6/9 - http://www.youtube.com/watch?v=XCPBzu5MEIk

7/9 - http://www.youtube.com/watch?v=s4OYH4ojBbs

8/9 - http://www.youtube.com/watch?v=R1xsdkcw5VU

9/9 - http://www.youtube.com/watch?v=x5Xx1-nNEIc


.

Posté par clioweb à 07:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,