30 octobre 2015

Carlo Ginzburg et la vérité


« La notion de vérité fait partie de nous », Entretien avec Carlo Ginzburg, La vie des idées
http://www.laviedesidees.fr/La-notion-de-verite-fait-partie-de-nous.html


« Mon livre Le Fromage et les Vers (1976), qui a parfois été considéré comme typique de la microstoria, a été écrit avant la théorisation de celle-ci. La théorie est venue après-coup, comme c’est souvent le cas ».

« Un malentendu possible et assez répandu consiste à croire que la micro-histoire porte sur des personnages marginaux, des événements mineurs, etc. En fait, le préfixe « micro » indique l’aspect analytique. La micro-histoire permet de travailler sur n’importe quoi et n’importe qui, y compris un peintre célèbre comme Piero della Francesca, qui a été l’objet d’un de mes livres » 

« Pourquoi un tel retentissement pour cet ouvrage ? À mon avis, la réponse est liée au personnage lui-même, qui est quelqu’un de tout à fait extraordinaire. D’autre part, il y a deux sujets, deux problèmes qui sont au cœur du rapport entre Menocchio et la société où il vivait, et qui sont aussi au cœur de mon travail. Le premier : le défi aux autorités, qu’elles soient politiques ou religieuses.... le second : les rapports – disons les croisements – entre culture écrite et culture orale »

Lire aussi l’analyse du linguistic turn (Hayden White) : on ne peut « pas souscrire à une attitude qui empêchait de dire que les négationnistes étaient des menteurs ».

La longue durée à la loupe : Ginzburg revendique un modèle qui se rattache plus à Marc Bloch qu’à Braudel.
« On perçoit toujours le passé, et même les ombres du futur, à travers le présent.. Mais la longue durée est plus présente que jamais ».


.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 juin 2010

Carlo Ginzburg

Carlo Ginzburg, « Lectures de Mauss ». Lors d'une conférence organisée par l'EHESS en hommage à Marc Bloch, l'historien , un des pionniers de la microhistoire, propose une lecture de l'Essai sur le don, de Marcel Mauss (1925) : « comprendre ce que Mauss a lu (Franz Boas, le Rousseau du Contrat social et de l'Emile..) nous aide à comprendre, en positif comme en négatif, comment Mauss a été lu par la suite... ( par Bataille, Kojève, Levi-Strauss ou Lefort ) ».

Le site de l'EHESS propose une transcription intégrale. http://cmb.ehess.fr/document326.html
Le Monde Idées en a aussi publié une version « Ecouter la leçon de l'anthropologie »

Pour La Fabrique de l'Histoire, E Laurentin a diffusé un entretien avec l'historien ce vendredi.
version en mp3 : http://tinyurl.com/fc-ginzburg-mp3

.
A lire sur le web, Carlo Ginzburg, « L’historien et l’avocat du diable » Genèses 2003-4 et 2004/1 (no 53 et 54) un très long et très intéressant entretien ( la microhistoire, histoire sociale ou approche culturelle, la distinction entre EMIC et ETIC, le choc entre une culture paysanne orale et la culture savante et livresque des élites, le rapport entre histoire et littérature (Hayden White et le tournant linguistique...). Son père, un intellectuel antifasciste, prof de littérature russe, a été assigné à résidence surveillée dans les Abruzzes, avant de mourir dans la section allemande de la prison de Rome.
http://www.cairn.info/revue-geneses-2003-4-page-113.htm
http://www.cairn.info/revue-geneses-2004-1-page-112.htm

.
Carlo Ginzburg, « Je préfère faire confiance au réel. Son imagination est beaucoup plus puissante que la mienne », Florence Noiville dans Le Monde des livres, 19.01.2006, à la suite d'un article de Nicolas Offenstadt sur « Marc Bloch ou l'esprit de curiosité ». http://www.ddooss.org/libros/732596_sup_livres_060119.pdf

.
De près, de loin. Des rapports de force en histoire
Entretien avec Carlo Ginzburg réalisé par Philippe Mangeot (Vacarme 2002)
http://www.vacarme.org/article235.html

Les futurs du fascisme. 4 extraits d'un entretien en vidéo avec la revue Po&sie
http://www.pourpoesie.net/index.php/bord/texte/62/
http://www.pourpoesie.net/index.php/bord/texte/63/
http://www.pourpoesie.net/index.php/bord/texte/64/
http://www.pourpoesie.net/index.php/bord/texte/65/

Le juge et l'historien (l'affaire Sofri, revue de presse)
http://www.editions-verdier.fr/v3/oeuvre-jugehisto.html

Jean Boutier et Philippe Boutry, « L’invention historiographique », Enquête, Interpréter, Surinterpréter, 1996, mis en ligne le 16 janvier 2008. « En définitive, l’édition critique des interrogatoires de Menocchio vient davantage compléter que remettre en cause le travail textuel et analytique de Ginzburg. Si, au regard de l’interprétation manichéenne de Del Col, l’interprétation chamanique de Ginzburg ne constitue peut-être pas, à proprement parler, une surinterprétation, elle est à coup sûr une interprétation coûteuse ». http://enquete.revues.org/document473.html

The Microhistory Network
http://microhistory.eu/home_.html

On the dark side of history
Carlo Ginzburg talks to Trygve Riiser Gundersen
http://www.eurozine.com/articles/2003-07-11-ginzburg-en.html

Ginzburg - the Uses of Case-study - Warwick University
Discussions of Ginzburg’s Work
http://www2.warwick.ac.uk/fac/arts/history/undergraduate/modules/hi323/seminar7/

- Bibliographie : ouvrages en italien

- Ouvrages traduits en français
 

ginzburg2

http://history.memphis.edu/

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,