19 juillet 2015

Vernet : vue du port de la Rochelle

 

vernet-014rochelle

Vue du port de La Rochelle, prise de la petite rive – Joseph Vernet 1762 musée de la Marine, Paris
http://utpictura18.univ-montp3.fr/GenerateurNotice.php?numnotice=A0642
Il existe une copie du tableau par Edouard Pinel (1806-1884)




- Livret du Salon de 1763 :
    « Par M. Vernet, Académicien.
   90. Vûe du Port de la Rochelle ; prise de la petite Rive. Les deux Tours qu’on voit dans le fond, sont l’entrée du Port qui asséche en basse marée. Pour jetter quelques variétés dans les habillemens des Figures, on y a peint des Rochelloises, des Poitevines, des Saintongeoises, & des Olonnoises. La Mer est haute, & l’heure du jour est au coucher du Soleil. Ces deux Tableaux [avec le Port de Rochefort] appartiennent au Roi, & sont de la Suite des Ports de France, exécutée sous les ordres de M. le Marquis de Marigny. »


- Présentation multimedia au musée de la Marine
http://www.musee-marine.fr/programmes_multimedia/vernet/

« Une oeuvre de propagande :
Ce tableau nous ment ! En effet, le vieux port de La Rochelle qui date du 17e siècle souffre d’envasements réguliers et ne peut accueillir autant de gros navires... A l’époque de Vernet, le port est peu à peu abandonné par les bâtiments les plus importants, obligés de mouiller en rade. Pour le peintre cependant, il ne peut être question de représenter un bassin à moitié vide ! La série des Ports de France doit proposer une image idéalisée de la France maritime. Il choisit donc de peindre l’activité intense d’un port de commerce tourné vers les colonies ».


- dossier ac-Poitiers
L’Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle : l’exemple du port de La Rochelle
classe de Quatrième, programme 2010, mise en ligne 16.02.2012

Etude du port de La Rochelle au XVIIIe s (présentation en pdf 1.4 Mo) - détail des activités, plan ancien et exemples de marchands.
Questionnaire élève
http://ww2.ac-poitiers.fr/hist_geo/spip.php?article1137

« La  Rochelle est  au XVIIIe  siècle un des grands ports de la métropole française.
Les  navires  y rapportent  des  denrées  des  colonies :  des fourrures et des peaux du Canada ou du sucre des Antilles. Pour  leurs  exploitations,  les  Rochelais  vont  chercher  des esclaves en Afrique (traite négrière) »


- Wikipedia : Vernet, Vues des ports de France
Le tableau fait partie d’une commande de 24 tableaux, payés chacun 6 000 livres. Pour chaque tableau, Vernet reçoit un cahier des charges précis ; on lui demande ainsi de représenter au premier plan les activités spécifiques à la région. Entre 1753 et 1765, Joseph Vernet se déplace dans dix ports : Marseille, Bandol, Toulon, Antibes, Sète, Bordeaux, Bayonne, La Rochelle, Rochefort et Dieppe. Il réalise au total quinze tableaux. Jean-François Hue, son élève, se voit confier la tâche de terminer la série : entre 1792 et 1798, il exécute une série de six tableaux sur le thème des ports de Bretagne.
Les tableaux sont exposés au musée de la Marine depuis 1943 (Jean Abrial ou Henri Bléhaut), sauf deux à voir au musée du Louvre : Entrée du port de Marseille 1754, et Deuxième vue de Toulon 1755
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vues_des_ports_de_France
Commons : http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Vues_des_ports_de_France
http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Joseph_Vernet#Les_Ports_de_France

voir aussi l'article Histoire de la Rochelle (tours au XVIIe d'après Juste Lisch en 1864, tableau de Corot en 1851)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_La_Rochelle

Autres vues de Vernet grâce au Web Gallery of Art :
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/v/vernet/claude/index.html

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


25 avril 2015

L'Hôtel de la Marine, le feuilleton

 

L’hôtel de la Marine aiguise les appétits, Le Monde 23.04.2015

L’hôtel parisien, place de la Concorde, deviendra une vitrine de la gastronomie française en 2017.
Une « offense » à l’histoire, selon les défenseurs du bâtiment.
http://www.lemonde.fr/m-gastronomie/article/2015/04/23/l-hotel-de-la-marine-aiguise-les-appetits_4621069_4497540.html

Le projet de privatisation avaient soulevé un tollé en janvier 2011.

Les locaux avaient été attribués au Louvre.
Des travaux trop chers a estimé J-L Martinez.

Jean-Robert Pitte veut faire du rez-de-chaussée une vitrine de la gastronomie française.
Le dircab de Filippetti est chargé d'une mission pour apaiser les esprits.


.

Posté par clioweb à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 mai 2011

Jardins romantiques français


- Jardins romantiques français (1770-1840).
   Du jardin des Lumières au parc romantique
.

Paris, Musée de la Vie romantique, 8 mars au 17 juillet 2011
http://www.latribunedelart.com/jardins-romantiques-francais-1770-1840

thibault_rousseau 

Jean-Thomas Thibault (1757-1826)
Projet de monument pour Jean-Jacques Rousseau au jardin des Tuileries
Aquarelle sur papier - 34 x 49,2 cm
Paris, Galerie Jean-François Heim
Photo : D. R. - http://www.latribunedelart.com/
http://www.galerieheim.fr/img/THIBAULT_Projet_WG.jpg

.
- Le romantisme français côté jardins, Libération Culture - 06/05/2011


« L’exposition conçue par Catherine de Bourgoing et Daniel Marchesseau donne la priorité aux jardins de Paris et de sa région, puisque ce sont les mieux documentés : Méréville (Essonne), Ermenonville (Oise), Bagatelle, Saint-Cloud, Le Raincy (Seine-Saint-Denis), Mortefontaine (Oise), la Folie Beaujon (au carrefour des actuelles rues Beaujon et Balzac), la Malmaison (Hauts-de-Seine). Elle présente quelques grands jardiniers - Carmontelle, Jean-Marie Morel, Thomas Blaikie, André et Gabriel Thouin - et même quelques outils de jardinage ».

.
- L'Hôtel de la marine n'est plus à vendre - Libération - Culture 6 mai 2011

Le ministère du Budget a mis fin à l’appel à projets sur l’Hôtel de la Marine, à la demande de VGE

.
-  English Garden : http://en.wikipedia.org/wiki/English_garden

- Jardin anglais : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_anglais

- Parks and gardens in Paris : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_parks_and_gardens_in_Paris

Le Parc Monceau en 1900 : http://paris1900.lartnouveau.com/paris08/parc_monceau.htm

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 janvier 2011

Laisser brader l'Hôtel de la Marine ?

Régis Debray, Alain Decaux, Jean-Noël Jeanneney, Jacques Le Goff, Pierre Nora, Mona Ozouf, Michel Winock refusent de laisser brader l'Hôtel de la Marine. Leur Appel a été publié par Le Monde le 10/01/2010

« On veut faire une Maison de l'histoire de France parce que, paraît-il, la France perd sa mémoire. Mais on liquide en même temps une maison qui est, à sa manière, une leçon d'histoire de France. La France ne perd pas sa mémoire, elle la brade ».

Pierre Nora était l'invité de la Fabrique de l'Histoire, ce vendredi, à propos de cet Appel,
en même temps que Jean-Pierre Rioux au sujet de la Maison de l'Histoire de France.

.
Copie de l'Appel :

Sauvons l'hôtel de la Marine à Paris !

« Quiconque éprouve encore un minimum de respect pour le passé national, pour les pierres chargées de symboles et d'une histoire qui touche tous les Français ne peut qu'être révulsé à l'idée que l'hôtel de la Marine, place de la Concorde, soit alloué le 17 janvier - demain ! - sans protestation aucune, affermé, disons le mot : aliéné à un groupe financier international, Alexandre Allard, pour, derrière la façade inchangée, en faire un Barnum commercial assorti de suites de luxe.

Et que ce soit un ancien ministre de la culture, qui, devenu salarié d'un « rénovateur » d'hôtels, facilite auprès des politiques la réalisation juteuse d'un projet si évidemment contraire à l'intérêt général, cela lève le coeur.

Soyons nets et clairs : on peut comprendre que, grâce aux facilités juridiques qui, depuis juillet 2010, permettent la location par bail emphytéotique de trente, cinquante ou quatre-vingt-dix ans de domaines de l'Etat généralement classés, certaines rénovations puissent présenter des avantages, comme celle qui vient d'être annoncée à Versailles pour l'hôtel du Grand-Contrôle, à l'abandon depuis plusieurs années et qui va devenir, pour trente ans, un hôtel de charme de vingt-trois chambres. C'est du cas par cas.

Mais la place de la Concorde ! Mais l'hôtel de la Marine ! Indépendamment de sa situation sur la place la plus célèbre de France, en face de l'Assemblée nationale, indépendamment de la richesse de la décoration intérieure, de l'escalier de Soufflot et de la galerie des Amiraux, ce lieu est chargé des images historiques les plus lourdes qu'on puisse imaginer : au croisement de l'Ancien Régime et de la Révolution.

C'est là, dans cet hôtel construit par Gabriel et Soufflot pour Louis XV, et qui avait toujours appartenu à la Couronne, qu'ont eu lieu les premières émeutes populaires à la veille du 14 juillet 1789 ; là que s'était installé le secrétaire d'Etat à la Marine quand Louis XVI et le gouvernement avaient dû quitter Versailles à la fin de 1789, pour rejoindre les Tuileries.

C'est là que, devant cette façade aux magnifiques péristyles ironiquement dédiés à la magnificence et à la félicité publiques, Louis XVI et Marie-Antoinette, mais aussi tant d'autres acteurs célèbres ou anonymes de la Révolution, ont été guillotinés.

On veut faire une Maison de l'histoire de France parce que, paraît-il, la France perd sa mémoire. Mais on liquide en même temps une maison qui est, à sa manière, une leçon d'histoire de France. La France ne perd pas sa mémoire, elle la vend.

Les deux affaires sont, en réalité, plus étroitement liées qu'il n'y paraît. Car si Maison de l'histoire de France il doit y avoir, c'est là qu'elle devrait s'implanter, pas ailleurs. C'est pourquoi nous faisons appel à vous, Monsieur le Président, convaincus de n'être ici que les porte-parole d'une opinion silencieuse mais majoritaire.

Au nom même des principes supérieurs que vous invoquez souvent et dont vous êtes le garant, nous vous prions de prendre toutes les mesures d'urgence nécessaires pour arrêter ce qui ne peut apparaître que plus grave qu'un crime : une faute ».

Posté par clioweb à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,