24 novembre 2017

Hibakusha, dessins des survivants

 

hibakusha1

Hibakusha, dessins des survivants d'Hiroshima et Nagasaki (1974 et 2002)
expo Archives Nationales, Pierrefitte - du 8 déc 2017 au 31 mars 2018
http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/hibakusha


.

mm-lucken


Michael Lucken, La mort de masse à l’ère atomique.
Colloque mémoire des massacres du XXe, Mémorial de Caen
http://www.facebook.com/LeMemorialDeCaen/videos/10155987737232431/
cette mise en ligne sera peut-être de courte durée.
Voir ensuite La Forge numérique

 


Michael Lucken constate une évolution dans les choix des musées.
Avant 1996, les musées mettaient en avant des des horloges arrêtées (8h16 à Hiroshima),
des restes d'objets, des photos (très rares, un peu plus de 30 à Nagasaki).
Depuis, d'autres éléments sont exposés, dont des dessins réalisés par des survivants.

du pt de vue des mémoires, la photo insiste sur l'instant (horloges arrêtées) et l'effroi.
Elle peut empêcher de penser.
Les dessins postérieurs (1 commande NHK 1974 + 2002)
suggèrent une réelle volonté de comprendre en se plaçant dans la durée
et permettent d'apporter davantage d'humanité

 

 

2008 : Très suspectes photos d'Hiroshima
En mai 2008, Le Monde et qq autres quotididiens se sont plantés,
en confondant des photos de Tokyo en 1923 avec celles d'Hiroshima en 1945.

http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/hiroshima.htm

 


Michael Lucken a publié en 2008 chez Hermann
1945 – Hiroshima : les images sources


comptes rendus :
Claude Baillargeon, Etudes photographiques
http://etudesphotographiques.revues.org/2891
Tanguy Wuillème, Questions de communication
http://questionsdecommunication.revues.org/946


.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 août 2017

Hiroshima 6 août 1945 - Et avant ?

 

- Le Japon a commémoré dimanche 6 août 2017 le premier bombardement atomique de l'Histoire,
qui a frappé il y a 72 ans Hiroshima, ville du sud du Japon
AFP + Courrier int : http://bit.ly/2ue1lXY

- Le Japon (1914-1939) occupait une place très réduite dans les manuels d'avant Chatel.
Depuis 2010, la situation ne s'est guère arrangée, et la guerre dans le Pacifique n'existe plus.

parmi les titres de 2 manuels de première en 1988 :
La pression démographique : la pop passe de 50 à 70 M
Une évolution économique originale (rôle des zaibatsus Mitsui, Mitsubishi)

Une démocratie parlementaire de pure façade,
des groupes ultra-nationalistes très agressifs (poids dans l'armée, 5 premiers ministres assassinés sur 17)

L'ère des conquêtes (1927-1939) : invasion de la Mandchourie en 1931,
pacte anti-komintern en 1936, invasion du reste de la Chine (7 juillet 1937) :
Pékin occupé en 2 jours, Shanghai (oct) et Nankin (déc) mis à sac avec sauvagerie
Les nationalistes veulent établir en Asie un "Ordre nouveau"

1931-1945 : 1 Japon militariste. http://bit.ly/2vtGweR



Guerre du Pacifique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Pacifique

Crimes de guerre du Japon Showa
http://fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre_du_Japon_Sh%C5%8Dwa

Le massacre de Nankin dure 6 semaines en décembre 1937.
Le tribunal militaire international évalue à 200 000 le nombre des morts
http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Nankin
(dans la biblio voir JL Margolin et M Prazan)


1946-1948 : Hiro-Hito est préservé par les Américains.
des criminels de guerre sont jugés par un tribunal international :
28 prévenus, 7 condamnés à mort exécutés en 1948,
les noms de 14 sont mentionnés au sanctuaire Yasukuni, 1 source de controverses répétées.
http://bit.ly/2vC5lVy


rappels :

- Michael Lucken Les Japonais et la guerre - 1937-1952 Fayard 2013
compte rendu Gilles Ferragu
http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=7&ida=15766
« On pourrait parler d'un après guerre bâclé avec un pays qui a certes conscience de sa défaite,
mais moins de ses responsabilités, et qui cherche dans la figure
d'un empereur désormais pacifiste une histoire renouvelée ».



- 2008 : "Hiroshima : ce que Le Monde n'avait jamais vu"
Le quotidien s'est planté, comme d'autres,
à l'occassion de photos achetées par la Hoover Institution
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/hiroshima.htm

http://clioweb.canalblog.com/tag/hiroshima


.

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 août 2016

Les Japonais et la guerre

 

9 août 2016 - Le Monde
Les Japonais ont commémoré mardi 9 août l’attaque nucléaire qui, trois jours après celle de Hiroshima, détruisit Nagasaki il y a soixante et onze ans, tuant soixante-quatorze mille personnes. A 11 h 2, l’heure exacte à laquelle la bombe atomique explosa le 9 août 1945, une cloche a retenti et les habitants se sont figés pour une minute de silence

sur le bombardement en 1945 et la cérémonie de 2015
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/08/09/32461673.html

 

lucken-japonais-guerre

Michael Lucken
Les Japonais et la guerre 1937-1952, Fayard 2013
http://www.fayard.fr/les-japonais-et-la-guerre-9782213661414


compte rendu Arnaud Doglia, Cipango 20  2013
http://cipango.revues.org/1978

Posté par clioweb à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 août 2015

Hiroshima, 6 août 1945 8h15

 

hirosh

Life Photos hosted by Google (2008 ?) http://images.google.com/hosted/life (taper Hroshima bomb)
Boston.com, The big picture, 2009, 64 years ago (34 photos)

Atomic bombings of Hiroshima and Nagasaki (August 1945)
http://en.wikipedia.org/wiki/Atomic_bombings_of_Hiroshima_and_Nagasaki

Hiroshima Genbaku dome and destructions, 05.10.1945 : http://cdni.wired.co.uk/620x413/g_j/hiroshima1-crop_620x413.jpg
Hiroshima in ruins (+ damage map) : http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Hiroshima_in_ruins

 

- Le 6 août 1945, à 8h15, Little Boy est largué dans le ciel de Hiroshima - Libération 06.08.2015
Environ 70 000 personnes sont mortes ce jour-là et presque autant dans les mois qui ont suivi
Trois jours plus tard, le 9 août à 11 heures du matin, le bombardier Bockscar a largué Fat Man au-dessus de Nagasaki.
La bombe a tué entre 60 000 et 80 000 personnes.
Le 15 août 1945, l’empereur Hirohito accepte la capitulation sans condition.
http://www.liberation.fr/monde/2015/08/06/a-8h15-little-boy-est-largue-dans-le-ciel-de-hiroshima_1359217


Michael Lucken, Les Japonais et la guerre
, Fayard 2013
compte rendu : http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=7&ida=15766


- Hiroshima : The Aftermath Hiroshima, la véritable (sic) histoire, Lucy van Beek  Arte+7 et    11.08.2015 8h55
http://www.arte.tv/guide/fr/054197-000/hiroshima-la-veritable-histoire

« Little Boy était-elle un "mal nécessaire" pour forcer les Japonais à capituler ?Hiroshima (le documentaire) démontre que le pays de l’empereur Hirohito avait de toute façon déjà perdu la guerre et s’apprêtait à négocier. »
La véritable histoire ?? encore un titre emprunté au sensationnalisme des médias de l'hexagone.
Le Japon s'apprêtait à négocier ?
Le documentaire dénonce avec vigueur la propagande américaine. Un peu moins celle de la dictature japonaise.
Pourquoi cette obsession actuelle de chercher de mauvaises excuses à des militaires qui n'ont reculé devant aucune atrocité (cf. Nankin) ? Pour permettre au  Japon, le pays agresseur qui a mis à feu et à sang l'ensemble de l'Asie-Pacifique, de se poser en victime innocente après Hiroshima ?


- Au rôle du Japon dans la 2 GM s'ajoute un autre enjeu essentiel :
celui du nucléraire, de ses usages (miltaire ? civil ?) et de la course aux armements qui accompagne rapidement la guerre froide.

Relire Albert Camus, l’ éditorial de Combat, 8 août 1945.

http://www.matisse.lettres.free.fr/artdeblamer/tcombat.htm

extraits : « Il va falloir choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif ou l'utilisation intelligente des conquêtes scientifiques ».
« Qu'on nous entende bien. Si les Japonais capitulent après la destruction d'Hiroshima et par l'effet de l'intimidation, nous nous en réjouirons. Mais nous nous refusons à tirer d'une aussi grave nouvelle autre chose que la décision de plaider plus énergiquement encore en faveur d'une véritable société internationale, où les grandes puissances n'auront pas de droits supérieurs aux petites et aux moyennes nations, où la guerre, fléau devenu définitif par le seul effet de l'intelligence humaine, ne dépendra plus des appétits ou des doctrines de tel ou tel État ».

combat-8aout1945

 

- Hiroshima Peace Memorial Museum
http://www.pcf.city.hiroshima.jp/index_e2.html

Le dôme de Genbaku (bombe atomique), le mémorial de la paix d'Hiroshima, auparavant palais de l'industrie
http://en.wikipedia.org/wiki/Hiroshima_Peace_Memorial
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dôme_de_Genbaku



- Dans la presse en août 2015 :
Les silences américains sur Hiroshima, Le Monde 06.08.2015
http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/08/06/les-silences-americains-sur-hiroshima_4713605_3232.html

Hiroshima : le combat des « hibakusha » contre l’oubli, Le Monde 05.08.2015
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/08/05/hiroshima-le-combat-des-hibakusha-contre-l-oubli_4712659_3216.html

Hiroshima : montrer ce qui aveugle, Le Monde 05.08.2015
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/08/05/montrer-ce-qui-aveugle_4712639_3216.html

«Mokusatsu» Un mot équivoque, deux bombes et l'entrée en guerre de l'URSS, Slate 02.09.2014
http://www.slate.fr/story/91073/mokusatsu-erreur-traduction-seconde-guerre-mondiale
Déclaration de Potsdam, 26.07.1945 : «Nous appelons le gouvernement du Japon à prononcer aujourd'hui la capitulation sans conditions de toutes les forces armées japonaises. [...] Sinon, le Japon subira une destruction rapide et totale.»
Dans le cabinet de guerre, les 4 chefs militaires refusent de capituler
Suzuki, le Premier ministre : ignorer l'ultimatum (mokusatu). « Et poursuivre résolument nos efforts pour conduire cette guerre au succès.»
Très prisé par les politiciens japonais pour son caractère équivoque, le terme mokusatu il peut vouloir dire «ne pas tenir compte de» ou «ignorer», mais aussi «sans commentaire», voire parfois «traiter avec mépris».

Deux bombes détruisent Hiroshima le 6 août et Nagasaki le 8 août.
Staline déclare la guerre au Japon le 8 août
La course aux armements nucléaires peut commencer.
le sens d’un mot pèse peu face au sens de l’Histoire


- Et un rappel :
Très suspectes photos d'Hiroshima...
En 2008, Le Monde, à la suite de la Repubblica avait pris des photos du séisme de 1923 pour celles du bombardement de 1945, à partir d’une confusion dans l'annonce de l'achat d'une collection par la très conservatrice Hoover Institution à Stanford
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/hiroshima.htm


Michael Lucken,
1945 - Hiroshima - Les images sources. Hermann 2008
Ces photos ont été prises à Hiroshima par Matsushige Yoshito le 8 août, à Nagasaki par Yamahata Yôsuke qq jours après l’explosion.
Elles ont été prises dans un but documentaire (militaire ou médical), elles sont soumises à la censure. Elles obéissent aux directives militaires (« rassurer la population sur sa capacité à la résistance et aviver la haine de l’ennemi ». Par la suite, les clichés de Matsumoto Eiichi et d’Ogawa Torahiko montrent le traitement des blessés dans les centres de secours. A partir de la mi-septembre, la censure est exercée par les troupes américaines d’occupation.
Ces photos ne sont pas à voir uniquement comme des illustrations. Elles sont aussi l’expression d’une culture et de son histoire : dans une histoire de la désolation, elles viennent à la suite de l’incendie de Tokyo en 1881, du séisme de 1923, des bombardements du printemps 1945. Pour les Japonais d’aujourd’hui, elles ont pris un rôle symbolique.
CR sans concession par Claude Baillargeon,  http://etudesphotographiques.revues.org/2891

 

allait

une jeune mère allaitant un nourrisson

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 mars 2015

1945 : Le Japon en guerre

 

tokyo-raids


« Dans la nuit du 9 au 10 mars 1945, 335 B-29, des avions au large rayon d’action, ont déversé plus de 1 700 tonnes de bombes sur le nord et l’est de la capitale japonaise. Le déluge de bombes explosives et d’engins incendiaires a réduit à néant plus de 40 kilomètres carrés (un tiers de la ville)
et tué 95 000 personnes ».
http://www.liberation.fr/monde/2015/03/09/la-nuit-ou-les-tokyoites-ont-ete-bouillis-et-cuits-a-mort_1217244


L'histoire a besoin de complexité.
Michael Lucken semble en avoir introduit bcp dans l'ouvrage Les Japonais et la guerre.
http://www.liberation.fr/livres/2013/06/26/tokyo-conflit-a-part_913962

résumé par Olivier Wieviorka, cela donne :
« Ferme quant aux objectifs, le pouvoir japonais a, pour parvenir à ses fins, plutôt misé sur la persuasion que sur la contrainte »
« la guerre fut davantage le produit des circonstances que le fruit d’une décision préméditée »


Pertes humaines :
La Chine a perdu de 3 à 4 millions de militaires, de 7 à 16 millions de civils, dans une guerre provoquée par le Japon dont les dirigeants militaires n’ont reculé devant aucune atrocité.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

Alors le Japon de 1937-1945 un pays victime ?
C’est ce que les nostalgiques du militarisme voudraient croire et faire croire.


- "Très suspectes photos d'Hiroshima..."
En 2008, Le Monde, à la suite de la Repubblica avait pris des photos du séisme de 1923 pour celles du bombardement de 1945, à partir d’une collection achetée par la Hoover Institution à Stanford
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/hiroshima.htm
Michael Lucken, publiait alors 1945 – Hiroshima : les images sources
http://etudesphotographiques.revues.org/2891

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 mars 2014

Le paradoxe Fukushima

 
Le paradoxe Fukushima
Philippe Pelletier, Libération rebonds, 10.03.2014
http://www.liberation.fr/terre/2014/03/10/le-paradoxe-fukushima_985957

Au Japon, le choix nucléaire ne relève pas de l’irrationnel mais d’une volonté économique et politique. Il ne s’est pas effectué malgré le bombardement atomique de Hiroshima et de Nagasaki, mais grâce à lui. Il ne s’est pas imposé au moment où le Japon devenait gourmand en électricité, mais bien avant.

Dans les années 1950, le Japon devient l’allié des USA, il est présenté comme un exemple industriel au reste du monde. L'agresseur peut se présenter comme une victime. De nombreux criminels de guerre échappent à l’épuration, on les retrouve dans la propagande pro-nucléaire («L’allergie au nucléaire» est vigoureusement combattue) et dans la définition des normes.

Aujourd’hui, trois ans après la catastrophe de Fukushima, toutes les enquêtes montrent que les trois quarts de la population sont désormais hostiles au nucléaire civil. Pourtant, Abe Shinzô veut redémarrer toutes les centrales nucléaires. L’actuel Premier ministre libéral démocrate, revendique l’héritage politique de son grand-père Kishi Nobusuke, ancien criminel de guerre emprisonné en 1945 puis relâché sans jugement, devenu Premier ministre de 1957 à 1960.


Energie et nucléaire, blog Sciences 2, Sylvestre Huet
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/energies_nuclaire/

Tepco a publié l'an passé 2 145 photos et censuré 849 clichés. Le directeur de la centrale est décédé en juillet 2013
http://www.liberation.fr/monde/2013/02/06/plus-de-2-000-images-de-desolation-publiees-apres-fukushima_879673
http://www.liberation.fr/monde/2013/07/09/l-ex-directeur-de-la-centrale-de-fukushima-est-mort_917010

Les plus optimistes prédisent qu’il faudra au moins 40 ans pour démanteler la centrale de Fukushima et espérer le retour à une vie normale.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 août 2010

Hiroshima 2010

- Le dérangeant message d'Hiroshima
« Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’ONU et John Ross, l'ambassadeur américain ont participé aux cérémonies de commémoration du bombardement atomique d'Hiroshima ».

Les Etats-Unis n'ont jamais présenté d'excuses pour ces attaques (LM).
Les Etats-Unis n'ont  jamais présenté d'excuses pour ces attaques (LF).
Les États-Unis n'ont jamais accepté de présenter des excuses (LP)
Les Etats-Unis n'ont jamais présenté d'excuses (Var Matin)
( La formule (de l'AFP ?) a été répétée par tous les médias TV. Le comportement moutonnier est encore plus impressionnant lorsque l’actualité sociale et politique se met en vacances).
Une nuance dans l'article du Monde : « Les Japonais ont, de leur côté, toujours autant de mal à réexaminer leur passé militariste ».
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2010/08/06/

- 6 août 1945 : le dernier matin d'Hiroshima  06.08.2010
http://www.franceculture.com/2010-08-06

- rappel - Mai 2008 : Très suspectes photos d'Hiroshima.
Le Monde est tombé dans le piège tendu par l'éditeur d'un universitaire de la Hoover Institution à Stanford.
De son côté Michael Lucken a publié 1945, Hiroshima, les images sources.

Posté par clioweb à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :